Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 07/27/2023 in all areas

  1. Un film dédié à tous les enfants de 7 à 107 ans ! Après plus d’un an de travail (premières images en mai 2022), 164 heures de plongée dans l’Escaut oriental, 960 rush, des dizaines d’heures de sélection d’images, d’écriture de dialogue, de composition de musique, de traduction et de travail d’acteurs l’équipe et moi-même sommes heureux de présenter la version longue (8 min 34 sec) du film « A la recherche du cheval de mer ». Ce film sera présenté au festival nature de Namur, festival de Mayotte, salon de la plongée à Paris, Festival Galathéa, Festival de l’Eau delà, Festival des Mondes Marins de Trébeurden…Puis les festivals anglo-saxons en 2024 Un grand merci à l’équipe · Musique : Claudine DE MULDER · Dialogues : Véronique ROPPE et Hans WEICHLAUS (il n’est pas que poète et traiteur) · Acteurs : France BARBIEUX et Jean-Sébastien MOURY · Traducteur : Richard PLUME · Et moi-même, plongeur, vidéaste, monteur Sans ces bénévoles, le film n’aurait vu le jour !
    2 points
  2. J’ai fait ma quatrième plongée en 2 jours à Nice aujourd’hui. C’était beaucoup mieux en terme de biodiversité: une pieuvre, des mérous, des petits barracudas, 2 murènes et des poissons plus petits que je n’ai pas pu identifier. Par contre, c’était plein de méduses depuis le port jusqu’à la destination mais j’étais en full wetsuit plus cagoule et gants. Je pense que je vais me mettre à l’identification de la vie marine. Je quitte Nice demain après une dernière plongée un peu moins déçu.
    2 points
  3. Bonjour, Je partage ici un document de synthèse sur l'OPI, Oedème Pulmonaire d'Immersion, sujet qui peut intéresser des pratiquants, cadres, ou enseignants, en recherche d'informations sur cette thématique "émergeante". Il s'agit d'un mémoire d'Instructeur Fédéral Régional qui a vocation à être partagé, au moins dans la communauté des moniteurs. La CTR de Guadeloupe n'ayant pas encore pris de dispositions pour partager les productions de ses Instructeurs, je trouvais dommage que ce document reste en sommeil. Cerise sur le gâteau, plongeur.com a été source d'une des annexes. Echange de bons procédés, il me semblait normal que ce site puisse aussi participer à la diffusion de ce travail. Bonne lecture. PS : Ce mémoire n'engage que son auteur, il ne représente pas la position officielle de la FFESSM, ni du comité régional de Guadeloupe, ni de sa Commission Technique Régionale. Mémoire IR Guadeloupe 2021.pdf
    1 point
  4. Comme ça a été très bien dit, «Il ne faut pas acheter cette montre spécifiquement pour l'usage plongée». Le sujet s'adresse en réalité aux personnes qui ont déjà une Apple Watch Ultra , et leur question est : «M'est-il intéressant de prendre l'abonnement de l'application Oceanic+ (12.50€/mois ou 98€/an) ?». Exit donc de la reflexion les personnes qui n'aiment pas Apple (chacun est libre d'aimer ou pas, un peu beaucoup ou passionnément : on s'en fout). La réflexion s'agrandit avec : «En ordi principal?», «En ordi secondaire?», «A la place de la location d'un ordi en club?». OUI les limitations de cette première mouture me semblent trop ... limitantes. (je n'ai pas très bien compris si on descend à 45m est-ce que ça calcule les paliers comme s'il y avait eu un bug à 40m ou est-ce que ça calcule les paliers pleinement/normalement en tenant compte qu'on est descendu à 45m?). Mais d'un autre côté, un fabricant non-spécialiste qui veut se lancer sur le domaine des ordi de plongée (avec la vocation de concurrencer les vendeurs d'ordi ou les loueurs d'ordi ?), ça me parait un peu normal d'y aller par étapes. Dans ce sujet il y a deux éléments : la montre (Apple Watch Ultra) et l'application (Oceanic+). La montre a obtenu la certification WR100 (résistante à 100m) et la certification EN 13319 (relative aux appareils de plongée). De ce que j'ai compris c'est l'application qui limite actuellement à 40m. Question : y a t il une norme/certification qui limite la profondeur à 40m du côté d'un "fabricant" de l'application ? Y a t il une autre certification pour la partie logiciel/application qui propose une limite plus profonde ? Est-ce que le concepteur de l'application ne fait pas d'abord un premier essai en limitant son produit à 40m (imaginez que son produit ne soit pas parfaitement finalisé et que le logiciel propose de descendre allègrement à 60m ... et qu'il y ait un mort : imaginez la suite d'un point de vue juridique/assurance (et "médiatique" dans une moindre mesure ) ). En juin 2023 , Apple a fait la conférence orientée "logiciel" pour ses différents produits à venir (WWDC23). Parmi les annonces, il a été mention de la future version sur système d'exploitation de l'Apple Watch : WatchOS 10 (sauf erreur, il me semble qu'on en est à Watch OS 9.6). WatchOS 10 devrait sortir en septembre 2023 (octobre ?). Il a été annoncé que WatchOS 10 pourrait prendre en compte les capteurs de puissance qu'on peut trouver dans certaines pédales de vélo et manivelles de pédalier de vélo. Il me semble qu'il existe moins de référence de capteurs de puissance pour vélo que de sonde de pression pour ordinateur de plongée. C'est tentant aussi de croire qu'il existe moins de cyclistes qui utilisent des capteurs de puissance que de plongeurs qui utilisent des sondes de pression numérique. C'est donc fort tentant d'imaginer qu'Apple annonce en septembre/octobre 2023 , en Nieme surprise, que l'Apple Watch Ultra 2 serait compatible avec des (une?) sonde de pression pour les plongeurs. Si tel était le cas, est-ce que ça serait compatible avec les sondes Garmin, Scubapro, Sharwater, Suunto, Aqualung, Mares ? J'en doute (pour des raisons techniques, difficile d'être compatible avec tous). Mais il n'y a pas que ces fabricants qui proposent des sondes, il y a aussi le fabricant nommé .... "Oceanic". Oui oui, le même qui fait l'application "Oceanic+". Ce fabricant propose des sondes et aussi des ordinateurs de plongée. On peut d'ailleurs facilement constater que le fabricant Oceanic propose des algorithme de décompression sur ses montres de plongée jusqu'à au moins 100m en laissant le choix au plongeur d'utiliser l'algorithme de décompression entre Pelagic DSAT* (Spencer/Powell data basis) ou Pelagic Z+ (Buhlman ZHL-16C data basis) : lien Bilan : nous avons donc : - Apple avec son hardware certifié WR100 (water resist 100m) et EN 13319 (relative aux appareils de plongée), - Oceanic qui vend des ordis de plongée, des sondes, et deux algorithmes de décompression jusqu'à 100m - Oceanic peu connu par chez nous (aucune idée si c'est beaucoup connu outre-atlantique) - Apple avec une forte notoriété et une mega trésorerie - Apple et Oceanic qui ont commencé leur partenariat en septembre 2022 - aucune information si la logique d'Apple sur ce créneau est de concurrencer directement Scubapro/Shearwater/Garmin/Aqualung/Mares ou si leur volonté est de concurrencer la location d'ordinateur Pour rappel, la location d'un ordinateur de plongée c'est ... 10€ par jour ? L'abonnement de cette application de plongée c'est 12.50€/mois (ou 98€/an soit l'équivalent de 8€/mois). L'économie côté utilisateur final est intéressant, oui, mais toutes les entreprises sont à but lucratif : pas sûr qu'Apple ait eu envie de se farcir la certification EN 13319 juste pour glaner les XX milliers de plongeurs qui louent des ordinateurs de plongée. Sans compter la création d'une nouvelle ligne de produit (Apple Watch Ultra différente en pas mal de points de l'autre ligne habituelle) et de tout ce que ça implique en investissements colossaux (développeurs soft, développeurs hard, testeurs, fournisseurs, conception, fabrication, ...). Il en est de même pour Ocean WorldWide qui a investi quelques milliers d'euros pour développer son application (pour Apple Watch Ultra) "Oceanic+" et le système d'abonnement qui va avec. J'imagine que les deux (Apple et Oceanic WorldWide) ont en tête un petit peu plus d'ambition que simplement concurrencer les loueurs d'ordinateurs de plongée. On pourrait penser qu'Apple a dû essayer de sortir le chéquier devant l'un des Scubapro/Shearwater/Garmin/Aqualung/Mares mais c'était peine perdue d'avance : ces fabricants sont bien confortablement assis sur leur créneau, et se lancer dans cette voie (certes lucrative) impliquait une diminution de bénéfices ailleurs (puisque moins de vente d'ordinateur de plongée). Je pense que Garmin aurait pu être tenté (logique de développement différent, à titre d'exemple Garmin a récemment racheté VesperMarine : un autre domaine d'activité), mais le montant demandé pour le partenariat a dû être beaucoup trop salé pour Apple. Par contre avec Oceanic WorldWide, Apple avait une intéressante carte à jouer. Pour la petite histoire, Ocean WorldWide a été fondé par Bob HOLLIS. Hollis, Bare, et Oceanic WorldWide sont partenaires (ainsi que Stahlsac et Beagle, moins connus). Il me semble qu'il y a quelques petites années Hollis (et Bare) se sont ré-orientés sur le plan "développement économique". Je n'en sais pas plus. Et donc depuis un an Oceanic WorldWide et Apple (3000 milliards de capitalisation boursière) sont partenaires ... Un peu comme l'histoire du sage, la lune, l'idiot, et le doigt, ça m'était super tentant de regarder la liste d'imperfections trop limitantes de cette première mouture de ce jeune partenariat, par contre on peut regarder plus loin ... Le marché des ventes d'appareils photo s'est effondré ces dernières années, pourrait-il en être de même pour les ordinateurs de plongée ? Est-ce qu'une grande part de plongeurs pourraient, à terme, préférer changer tous les deux ou trois ans leur smartwatch (achetée pour d'autres motivation que la plongée) avec un abonnement annuel de 100€ pour une application dédiée plongée (sans les limitations actuelles) plutôt que d'acheter un ordinateur de plongée à 400/600/800 € tous les 3-4-5 ans ? Au final, à l'instar des minoritaires super-passionnés de photographies avec impressions papier qui achètent encore des appareils photos à objectifs interchangeables (et selon l'usage/finalité c'est compréhensible), il resterait une minorité de plongeurs avec leur spécifique ordinateur de plongée dédié qu'à la plongée. En 2020 (imaginez en 2023...) , l'économie mondiale sur la collecte de données était d'environ 170 milliards de dollars (en une année). Impossible d'y échapper, TOUT intéresse ces 4000 entreprises dans le monde, le moindre de vos mouvements et habitudes et comportements. Il y a UN domaine où ils ne collectent pas les données car les smartphones n'y sont pas les bienvenus : sous l'eau. SuaquaClubVittel estime à 15 millions de plongeurs dans le monde, PADI se vante d'avoir vendu 29 millions de certifications. Si un tiers de ces plongeurs basculent sur une smartwatch en guise d'ordinateur de plongée, certes Oceanic+ va se faire du fric (jusqu'à ce que d'autres applications concurrentes arrivent ... avec du retard), mais le volume représentera à la grande louche 100 millions d'heures de collecte de données par an ! Moi j'dis que ce nouveau sujet depuis un an n'est qu'un début. Affaire à suivre ...
    1 point
  5. 1 point
  6. Lion de mer ce matin: température de l'eau hivernale, de 16° en surface à 14° à 40... Chute de 10° depuis lundi. Ça pique, j'étais pas équipé pour (oh ma cagoule, pourquoi ne t'ai-je pas prise?). Bon au contraire de l'hiver on se réchauffe dehors.
    1 point
  7. Bonjour, L’hôtel était le catalonia. Le centre de plongée : Dressel divers. Belle journée.
    1 point
  8. Elles ont un site web les autorités espagnoles ? Ou les garde-côtes... Parce que clairement, le pékin moyen ici, hein...
    1 point
This leaderboard is set to Paris/GMT+01:00
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.