Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Jéjé

Membres
  • Compteur de contenus

    314
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Jéjé

  1. Jéjé

    Hotel ALI BABA à Safaga

    Hello, j'en reviens (mercredi...). Petit hotel très propre, bien tenu. Chambres petites mais confortable, personnel très sympatique, et nourriture vraiment bonne ! Ca change du Ménaville en face où tout est à base de gras/crème/épices/tomate. Rien à dire, je suis très content du séjour. Tu ne regretteras pas !
  2. Hello, j'ai fait l'expérience d'une plongée de nuit sans phare aux Antilles. Première partie de la plongée, à la tombée de la nuit : petite lampes en action, rien de méchant, du 5-10 watts. Suffisant pour voir la faune et la flore. Deuxième moitié de plongée : on éteint tout. Un peu de lune, mais pas trop, et hop, le noir complet. Au début, les 2-3 premières minutes, on ne sait plus où on habite. Les oreilles nous disent qu'on monte, qu'on descend... on a une perte de repères très importante. Ensuite, avec l'habitude, on distingue vaguement les rochers au fond. Puis on se retrouve dans la voie lactée... des micro organismes envoient leur lumière clignotante un peu partout, c'est un véritable feu d'artifices. Des sortes de longs vers (pas loin du mètre) s'illuminent à leur tour. On a fait 20 minute ainsi, dans cette espèce de lévitation sans repère. Retour à la surface tranquille, et là, c'est le ciel qui présente le spectacle d'une lune magnifique, avec des étoiles partout, qui ne seraient pas apparues à l'oeil d'un spectateur n'ayant pas passé 30 minutes dans l'obscurité totale. Bref, pied complet. 4 ans après, je la revis à mesure que j'écris ces lignes !
  3. Haaaa oui quand même, vous me ressortez un post de février 2004, pas mal du tout Ca ne m'est plus arrivé depuis, je vous rassure, j'ai maintenant 80 plongées dont 30-35 en autonomie et ça va beaucoup mieux depuis, merci
  4. Le monde du silence, clairement. C'est d'une autre époque, faut bien le dire... mais quand même, heureusement que le bonhomme au bonnet rouge a oeuvré pour la protection du milieu marin ensuite. Sinon y'avait aussi dans ce film le lâchage de scouteur sous-marin sur le récif, la dynamite pour "étudier" les poissons morts (avec un diodon tout gonflé d'eau qui se débattait sur la plage... pathétique) et le passage sur les requins, massacrés... bref au secours.
  5. Bonjour, mon cousin a cassé le caisson étanche accompagnant son Sony DSCP-12, et malheureusement, il a appris que Sony ne commercialise plus le caisson en question. Sachant que son appareil lui convient très bien, il souhaiterait trouver un caisson d'une marque autre. Je ne me souviens plus de l'adresse "DU" site Internet où l'on peut trouver tout : un site américain, c'est tout ce dont je me souviens. Merci de votre aide ! Jéjé
  6. Hello, Haaaaa oui. La 6.5 semi étanche me semble tout à fait indiquée ! En juin à El Gouna, j'avais ma 5mm avec manchons et hyper ajustée, et j'étais limite au bout de 2 jours... l'eau était à 23-24. Je ne peux que te conseiller d'éviter la 2.5 !
  7. Jéjé

    assistance binome

    Aouch... alors ça c'est vraiment une sale situation à gérer... il t'a mis en sacré danger à te lire... belle réaction de ta part.
  8. Jéjé

    assistance binome

    Hello, j'ai eu à assister ma moitié de binome, plusieurs fois pour cause de non-passage temporaire des oreilles, mais juste sur quelques mètres. Rien de grave. En revanche, on s'est fait une petite peur à Malte, sur la plongée "Inland sea" de Gozo. Pour situer le lieu, c'est une grotte à ciel ouvert (plafond de quelques mètres) qui commence sur un petit lac d'eau de mer dans les terres communiquant avec la grande bleu. L'eau est extrèmement claire, peut être assez froide, et les thermoclines sont méchantes. Suite à un non passage d'oreille de la part de ma moitié, qui a donné lieu à une assistance assez longue, elle a commencé à flipper un peu : froid + oreilles + sensation forte d'enfermement (grosse visi et bonne pronfondeur sous les palmes) on provoqué un petit tourni... qui m'a aussi pris. J'assistais, tout en étant pas clair du tout non plus. Sachant qu'on ne pouvait pas faire surface, des bateaux promène-couillons étant très souvent de passage... rapide. Bref situation pas agréable. On était juste au-dessus de la thermocline, qui brouillait l'eau, avec un fond à 40 mètres qu'on voyait bien clairement... le truc qui met à mal les sensations. On s'est "posés" sur -5 mètres face à la paroi verticale, le temps que l'autre binome finisse sa petite descente 30 mètres sous nos palmes et on est rentrés au bercail. Pas fiers. Très formateur cette assistance. Je dirais que c'est la seule vraie que j'ai du pratiquer en conditions réelle, et c'est bien, bien différent de ce qu'on fait en excercice... à mille lieues même !
  9. Jéjé

    Dive Tribe ?

    Hello, je suis allé début juin avec ma moitié à El Gouna, au Sultan Bey et club Dive Trek. Mais j'ai fait un compte rendu sur Dive Tribe, cf. ici : http://bonsetmauvaisplans.free.fr/voyages/cr_detail.php?lien=e1282 Sinon j'ai posté également un message dans cette même rubrique, juste en dessous, regarde
  10. Jéjé

    detendeur interdit

    Arme terrible... as-tu également pensé aux RAVAGES que peut causer un flash utilisé à pleine puissance ?
  11. Jéjé

    detendeur interdit

    Vraiment de la poudre aux yeux toutes ces restrictions... c'est ridicule... faut qu'ils en mettent plein la vue, ça rassure le pélerin... Un type aguerri au combat coprs à corps, qui sait comment te faire péter les cervicales, t'écraser la pomme d'Adam et autres joyeuseries aura besoin uniquement de ses mains pour mettre à terre un nombre conséquent de victimes peu consentantes... et ça, on le voit aux rayons X ? On m'a aussi fait le coup de "monsieur vous avez des pièces automobiles dans votre bagage de cabine". C'était le premier étage de mon détendeur qui a été ainsi assimilé. Et le vigil de faire la démonstration genre "Thierry la fronde" qu'on peut tuer la moitié de l'aéroport avec... après discussion j'ai réussi à le conserver. Depuis, je le laisse, bouchon du premier étage ouvert, dans mon sac de soute, bien emballé de ma combi. Et des chaussettes dans le sac du détendeur pour tout bien caler.
  12. Ce sont bien de bruits, j'ai eu un mail de Véro, de Dive Trek, qui me disait qu'ils ont réouvert dimanche dernier
  13. Ca dépend si tu es frileux ou pas Sur mes logs d'ordi, la température de l'eau oscillait entre 23,2 et 24,2. J'avais ma 5mm monopièce Lontra 2, avec manchons et hyper ajustée, bah c'était limite, au bout de 30 minutes tu commences à bien sentir le froid... Ma copine avec sa 2mm + un shorty 2mm au-dessus avait froid, et notre trinome avec une 3mm + souris avait franchement froid. La première mise à l'eau, ça fait bizarre :)
  14. Hello, non, pas de tubalade, que de la plongée ! Mais à priori, quand on plongeait sur des récifs, y'avait certainement de quoi faire, les retours de plongée dans la zone des 5-8 mètres étaient toujours très poissonneux, comme l'Egypte peut l'offrir ailleurs !
  15. Et bien disons que ce n'est pas très différent : fond de sables, patates à visiter, ou bien plateaux sous-marins pleins de corail. Peu de dérivantes. Disons qu'il n'y a qu'à Sharm el Sheikh que j'ai vu des sites très, très différents : tombants vertigineux et plongées en dérivante presque à chaque fois. Mais c'est quand même très bien, attention hein :)
  16. Hello, nous revenons de El Gouna avec ma moitié et je voulais vous faire partager notre expérience. Le Tour Operator Nous avons choisi comme TO l'agence Abyss PSLM, de Paris. Je tiens à remercier l'agence pour sa compréhension, lorsque nous avons hésité à partir après l'attentat de Dahab. La responsable était prête à nous rembourser le voyage, sauf les frais de dossier, alors que nous n'avions pas contracté d'assurance. J'ai hautement apprécié cette attitude. Quoiqu'il en soit, nous sommes partis ! La preuve en est ce compte rendu Les transports Les vols (Air Cairo) étaient standard aux normes égyptiennes. A320 relativement récent, sièges plutôt étroits, nourriture pas géniale, mais bon, il n'y a que 5h de vol. En revanche... à l'heure, tant à l'aller qu'au retour ! Yahou ! A noter aussi le chauffeur de minibus qui ne triple pas les tracteurs à 110 à l'heure dans un virage avec un camion en face et qui fait gaffe, c'est plutôt rare en ces contrées Logement L'hôtel Sultan Bey maintenant. Un très bel hôtel 4 étoiles, avec sa petite plage, sa piscine, ses restaurants. Les chambres sont relativement spacieuses, propres, bien agencées et charmantes. Ca change des blockhaus de béton style Ménaville de Safaga ! Les plafonds sont en dôme, ça donne une petite touche orientale. Clim, mini-bar, grande salle de bain, c'est un 4 étoiles, aucune remarque particulière. Le petit déj est copieux, varié, tout pareil pour le dîner le soir. La nourriture est vraiment bien je trouve, même si on se lasse peut-être en fin de séjour. Attention aux légumes, fruits et crudités Club d'accueil En ce qui concerne le club d'accueil, c'est assez spécial. Lorsque nous sommes arrivés, à 5h du matin à l'aéroport d'Hurgada, Véro, de Dive Trek (le club faisant partie de notre package), nous annonce que suite à un problème administratif, nous ne pourrons pas plonger avec eux. Ils ont arrangé notre séjour avec le club Dive Tribe, un gros club installé aussi à El Gouna. Bon, soit. Pas de problème, c'est très bien qu'il se soient arrangés avant notre arrivée. En revanche, nous avons appris également, après cette demi-nuit comme vous pouvez l'imaginer super reposante dans l'avion, que nous avions rendez-vous à 8h15 le matin même pour plonger... là bien entendu j'ai dit que je n'étais pas du tout d'accord. Véro argumentera qu'on pourra dormir le matin sur le bateau, puis faire la plongée de l'après-midi... et finir de plonger vendredi matin. Après une petite discussion cordiale, j'arrive à lui faire accepter qu'on ne veut pas plonger le dimanche, et qu'on plongera du lundi au vendredi. Pour en finir sur Dive Trek, nous avons eu de bon rapports, Véro était tous les matins là au départ, le club est récent, nous avons vu le matos, tout est parfaitement neuf et entretenu, je pense que c'est un club sérieux et fiable. Dommage que nous n'ayons pas pu plonger avec eux ! Première journée : opération dodo Arrivés à l'hôtel en état en loques avancés, nous attrapons la clé de la chambre et nous étalons comme des poissons crocodiles sur les confortables lits de la chambre pour un bon repos bien mérité. L'après-midi sera consacrée à une petite baignade, et une visite de El Gouna. La ville est plutôt petite, très récente (10 ans), et plutôt agréable. Ca sent beaucoup le touriste et le pétro-dollar ! La ville est clairement réservée à une clientèle de luxe locale et internationale. Tout est bien gardé, contrôlé, il y a des gardes armés bien visibles dans tous les lieux sensibles (entrées d'hôtels, centres commerciaux, entrée de la ville) et les locaux doivent montrer patte blanche pour entrer. Pour ceux qui ont un peu peur de tremper leurs palmes en Égypte en ces temps troublés, El Gouna peut faire office de solution très envisageable. La plongée Vous trouverez sur les sites d'El Gouna toute la petite faune habituelle de la mer rouge : les papillons, les clowns, les cochers, les diodons, les perroquets... bref le package classique de la région Nous n'avons par contre pas vu de barracudas, de requins. Mais plein d'autres belles choses ! Rassurez-vous quant à la présence proche d'Hurgada : les bateaux d'El Gouna ne plongent pas sur les mêmes sites. Le site le plus au sud d'El Gouna (Shaa'ab el Erg) est très au nord d'Hurgada. C'est le seul endroit où les bateaux des deux villes se croisent. Sinon, c'est très souvent 1, ou 2-3 bateaux sur site. On évite le jacuzzi à la mise à l'eau, c'est plutôt agréable Le vent, bien établi et assez costaud, n'a pas rendu la mer impraticable ni désagréable, mais nous a empêché de continuer après l'île de Gubal vers les épaves du Carnatic, Ghiannis D et Rosalie Moller. On pense quand même que l'équipage a été assez frileux et n'a pas trop voulu se bouger pour nous emmener là-bas. Dommage, on est qu'à 2h30 de navigation. Si nous avions des reproches à faire à l'équipage du bateau, ce n'est pas sur la nourriture (plutôt bien), sur leur dispo (pas de trimballage de blocs, ils vous aident à mettre et enlever les combis, etc.) mais sur les horaires. Les 2 premiers jours, nous sommes partis à 9h45... 2 heures de bateau, briefing, tout le monde à l'eau, on sort à peine qu'on mange, on pose l'assiette, on prend son thé... re-briefing, le bateau bouge 10 minutes et paf-tout le monde à la baille pour la seconde plongée ! Et retour à 18h, soit trop tard pour faire quoique ce soit. C'était pas terrible comme rythme. Les jours suivants, c'était un peu mieux, la mer étant un peu montée, nous sommes allés moins loin. Sinon... un banc de 20-30 dauphins à la première plongée, surtout quand c'est la première fois que ça vous arrive, c'est franchement magique. Quand un petit groupe de tursiops vous passe devant le nez à 3 mètres en vous observant, ça vous retourne. Je n'ai jamais ressenti ça ! Rebelote 2 jours plus tard, 5 dauphins qui passent pas loin... avec 2 bébés. Terrible. Les sites ne sont pas extrêmement variés (attention ça tient peut-être uniquement à nos conditions de vent qui nous ont empêché d'aller ailleurs) mais plutôt agréables et surtout bien préservés. Sur une plongée, je n'ai jamais vu autant de tables d'acropora ! Et pas cassées... Je ne vous raconterai pas les plongées une par une, pas de soucis. C'était nos premières vraies plongées en autonomie avec ma moitié, et ça c'était une vraie bonne expérience. On a vécu la plongée différemment, et vu tous les petits poissons qui nous ont manqué depuis le temps qu'on ne les avais pas côtoyés Ca nous a fait tous les deux progresser et prendre confiance. Voilà donc. El Gouna, Dive Trek/Dive Tribe, Sultan Bey, c'est du tout bon. Allez-y, les égyptiens ont besoin de nous, leur économie est durement touchée par les attentats, beaucoup de clubs et leurs employés souffrent. Y aller c'est s'assurer quand quant on voudra y retourner, il y aura toujours les infrastructures et les gens dont on a besoin pour plonger, et qui ont besoin de nous pour vivre.
  17. Jéjé

    Dive Trek

    Y'en a qui ont du bol :) Safage c'est très sympa, si tu n'y es jamais allé tu vas apprécier
  18. Jéjé

    Dive Trek

    Salut, tu y vas quand ? Je dois y aller du 3 au 10 juin. J'ai fait des recherches, à priori le club est très sérieux et sympa (voir sur BMPP). Vivement
  19. Ho oui faites-moi mal, allez encore, frappez-moi c'est bon
  20. Oulah, mais tu nous ressorts mon sujet d'il y a deux ans là :) Y'a prescription depuis T'en fais pas, on a pas arrêté la plongée, on a fait deux fois les Antilles, Malte, et on repart en Egypte dans deux semaines Je sais qu'il y a des choses auxquelles on aurait pu penser (eau, chapeau...) et que ça nous a servi de leçon pour ça. Pour le reste, je maintiens ma version, ce club était très très loin d'être sérieux, d'autres avis sur BMPP concordent avec mon témoignage. wouala
  21. Jéjé

    Malte et Gozo

    Hello, J'ai plongé à Gozo en juillet dernier, je n'ai pas trouvé les plongées super dures... par contre, je confirme, certaines mises à l'eau sont un peu olé-olé ! Par exemple Blue Hole, où tu as ta combi sur la couenne, le bloc dans le dos... et tu cavales parmi les rochers glissants. 10 minutes de souffrance sous le soleil qui peut plomber dur ! Mais c'est très sympa, on ne regrette pas. Il paraît que Gozo est mieux que Malte. Pour ma part, j'ai plongé avec Frankie's Gozo diving centre, j'ai écrit un CR ici : http://bonsetmauvaisplans.free.fr/voyages/cr_detail.php?lien=m663 Bonnes plongées
  22. C'est horrible... un attentat de plus dans un pays si accueillant, et si dépendant du tourisme pour son économie... si on y retourne pas, c'est leur mort économique à petit feu qui est en jeu... mais y aller en ayant peur pour sa peau ? C'est vraiment au choix de chacun... Une pensée pour tous ceux qui ont perdu un être cher dans ces actes odieux.
  23. Ha oui, éviter aussi le café. Conseil d'un moniteur. Quand je me suis tapé une bonne grosse gerbe à bord du zokiak et que je lui ai dit ce que j'avais avalé le matin (café, jus d'orange), il m'a répondu que j'aurais pas pu faire pire :)
  24. Oui... c'est plein de sucre, facile à manger... et... si on doit vomir... ça a le même goût dans l'autre sens
×
×
  • Créer...