Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Midnight Joker

Membres
  • Posts

    105
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Midnight Joker

  1. En effet, pour le retour nous avons pris une autoroute – payante et fort peu fréquentée – qui permet de faire la route assez rapidement (on n'a pas chronométré non plus). En revanche, déception à l'aéroport de Manado : il a été entièrement rénové, ressemble à n'importe quel autre, et en particulier, on déplorera la disparition de la statue du guerrier de Sulawezi chasseur de têtes qui, quelques trophées à la ceinture, trônait dans le hall et mettait les touristes dans l'ambiance.
  2. Hélas, pas de combine particulière. Juste des salaires de fin de carrière et un train de vie raisonnable le reste de l'année... Une fois encore je suis passé par Olivier (Martinoo) ce qui fait peut-être une petite ristourne. Une partie des tarifs élévés de NAD tient à la garantie d'avoir maximum un guide pour deux. Mais globalement, cette année, entre le vol et les séjours, le coût des vacances a été en nette hausse.
  3. Merci à tous en tout cas pour ces judicieux conseils ! (quand est-ce qu'on y retourne faire d'autres photos ?)
  4. Bon, du coup mesure radicale, j'ai installé Lightroom (en version d'essai pour l'instant)... et récupéré le fameux curseur magique. J'ai refait les réglages, et mis les nouvelles versions en ligne (les albums portent la mention « + », les anciens albums sont toujours en ligne pour comparaison) : - Bangka - Lembeh J'ai l'impression que ça a nettement changé les choses (en mieux), avec quand même un petit doute sur le fait que les photos soient parfois un peu ternes / sombres – mais peut-être que c'est ma perception qui me joue des tours.
  5. Il n'y a aucune zone surexposée nulle part, je fais bien gaffe de surveiller cela et d'utiliser les ressources de "rattrapage" de Camera Raw pour ne rien griller quand je pousse l'exposition. En revanche, probablement, j'ai tendance à forcer un peu dans ce sens ; mon œil est flatté par les photos un peu brillantes, alors que la mode est souvent inverse - j'en vois passer beaucoup sur les réseaux sociaux qui sont dans une demi-pénombre, et j'aurais très envie de les éclairer ! Le frog vert est une espèce plutôt rare (cryptic) et effectivement, l'éclairage n'est pas top. Comme souvent, il était petit et planqué au ras du sol, sous un truc qui ne me facilitait pas la vie. Pour la crevette tigre, c'est une question de réglages de post-production, je dois pouvoir faire mieux. En revanche, je ne sais pas où vous avez vu un rhino, mais moi il m'a échappé ! Vous ne le confondriez pas avec une petite rascasse d'Ambon ?
  6. Oui, manifestement, elle est disponible dans certaines versions, mais pas dans la mienne... (et ce n'est pas faute d'avoir cherché).
  7. Je persiste à penser que j'ai un problème dans les yeux et la cervelle, parce que le "halo dépoli", je ne le perçois pas (ou pire, je trouve ça bien !). Quant à la commande Dehaze, elle existe dans Camera Raw... sur Google et Youtube, parce que sur ma machine (version 14.4.1.1122 du logiciel) je n'en vois pas la queue... Après bidouillage, je me demande si le réglage le plus proche de ce que vous exprimez ne serait pas "Clarté". J'ai essayé de pousser le curseur, et ça a l'air de donner de la définition et de la précision - inversement, si j'en enlève, tout est noyé dans une sorte de brouillard. Le site officiel d'Adobe définit ce réglage de la manière suivante : « Permet d’ajouter de la profondeur à une image en augmentant le contraste local. Le changement le plus important s’opère au niveau des tons moyens. Ce paramètre est assimilable à un effet d’accentuation sur un grand rayon. Lorsque vous utilisez ce paramètre, il est préférable de choisir un affichage égal ou supérieur à 100 %. Pour un effet optimal, déplacez le curseur vers la droite jusqu’à apercevoir des halos à proximité des détails de contour de l’image, puis réduisez légèrement la clarté. »
  8. Et encore, heureusement que je n'ai pas mis de photo de mon cerveau...
  9. Je me demande si le principal problème de mon matériel, ce ne sont pas... mes yeux et mon cerveau, parce que j'ai tendance à trouver la deuxième photo plus terne et finalement moins esthétique que la première ! C'est pour cela qu'il faut repartir des DNG, si ça se trouve ce qui vous gêne c'est que j'aie peut-être tendance à forcer sur l'exposition et/ou la luminosité et/ou la saturation. Mais si vous dites que les DNG sont également laiteux, c'est que ce n'est pas ça... (le truc c'est qu'en réalité, pour le moment, je ne pige pas vraiment le problème. J'ai l'impression qu'elles sont tout de même assez bien définies... non ?) Côté matériel, je suis équipé d'un Sony A6300, lentille Zeiss macro 60mm et deux flash Inon. En général, je les positionne un peu en arrière de l'objectif, sur les côtés et un peu au-dessus. La plupart du temps, j'ai le sentiment que mes photos sont sous-exposées, et je pousse sur l'exposition au développement (je n'utilise pas Lightroom, auquel je n'ai jamais pu m'habituer, mais Camera Raw, ce qui revient à peu près au même je crois)... Cela dit, il est possible que j'aie bêtement mal nettoyé l'objectif du caisson, et que l'explication vienne de là (je ne crois pas trop à de la buée, même si je n'emploie pas de sachets dessicants - je n'ai jamais rien constaté de tel). PS : sur quels réglages avez-vous joué pour passer de la 1 à la 2 ?
  10. Pour répondre aux questions : - à Coral Eye, ce sont des gérants (salariés). Cela dit, je n'avais pas trouvé l'ambiance précédente particulièrement problématique... - pour ce qui est des tarifs, tout est nettement plus cher, qu'il s'agisse du transport ou des prestations sur place.
  11. Bonjour CR d'un séjour de deux semaines, partagé en une grosse moitié sur Bangka (chez Coral Eye) et sur Lembeh (NAD). J'avais déjà séjourné dans ces deux endroits il y a quatre ans, ce n'était donc pas une découverte. Voyage via Singapore Airlines. Le plus pratique, et le plus agréable, même si la conjugaison de la pleine saison et des suppléments pour les sièges "longues jambes" alourdissent significativement l'addition. La partie Singapour - Manado est désormais assurée par Scoot, une filiale de Singapore. C'est (semble-t-il) fiable, mais c'est vraiment le service minimum : gare à ceux qui mesurent plus d'1,70 m, et dont l'estomac n'est pas prêt à ingurgiter un brouet à la consistance et à l'odeur totalement improbables (et je précise que je suis très loin d'être difficile sur la nourriture). En ce qui concerne le séjour, Coral Eye (Bangka) est toujours un lieu aussi extraordinaire, ne serait-ce que par son architecture unique, qui est à elle seule un petit chef d'oeuvre. En plus, nous avions pris une chambre particulièrement spacieuse. Les travaux venaient tout juste d'y être terminés, et c'était à la fois très beau, très sobre et très fonctionnel, sans être jamais tape-à-l'oeil. Le nouveau couple de gérants est adorable et aux petits soins, Caroline ayant de surcroît le bon goût d'être polyglotte et (entre autres) francophone - lorqu'on ne parle pas l'italien et que l'ensemble des clients parle la langue de Dante, il peutêtre difficile de participer aux conversations. Les guides sont au poil, très sympathiques et compétents. Bref, il n'y aurait que du bonheur... s'il n'était un (gros ?) bémol côté plongées. Pour commencer, il n'est apparemment plus possible de faire des plongées en autonome sur le house-reef : quoi qu'on fasse, la plongée est dorénavant facturée comme guidée. C'est un peu dommage, car ces plongées en autonome en fin d'après-midi étaient un bonus vraiment très agréable. Mais surtout, les reefs en général (et le house reef en particulier) donnent le sentiment d'avoir vraiment souffert par rapport à notre dernier passage. Il est toujours difficile de faire des comparaisons et les souvenirs sont parfois trompeurs, mais on a vraiment ressenti une (grosse) dégradation et du corail et de la vie qu'on y trouve. C'en était au point que certaines plongées en devenaient franchement moyennes, et qu'on avait du mal à trouver des bestioles qui sortaient un peu de l'ordinaire. Par exemple, finalement assez peu de nudis, de murènes ou de poisssons-crapauds, pas une seule seiche flamboyante, etc. En discutant avec les gérants, les deux explications évoquées sont une tempête qui a pas mal démoli le house reef il y a un an, et la pêche intensifiée durant le Covid... Bref, on était quand même un peu déçus. À NAD (Lembeh), c'était un peu l'inverse : l'ambiance au resort était un peu tristoune (5-6 clients en tout, ça pèse sur la vie sociale !), et des travaux en cours qui donnent une atmosphère un peu étrange au lieu – il y a même un bateau de plongée à moitié submergé juste devant le resort. Mais le personnel est parfait et côté plongées, pour le coup, c'était à la hauteur de ce qu'on connaissait, avec des guides toujours aussi compétents, et qui s'efforcent de varier les plaisirs (car à Lembeh il n'y a pas que de la muck dive, on trouve aussi quelques très beaux coraux). Un dernier détail, en ce qui concerne les séjours, les prix ont aussi monté de manière assez sensible, mais on ne va pas non plus trop se plaindre, et c'est sans doute la rançon du Covid et de la riante situation générale. Et sinon, j'ai ramené quelques photos et posté les liens dans ce fil : https://www.plongeur.com/forums/topic/69433-retour-de-sulawezi/ Cordialement
  12. Je suis d'autant plus preneur de conseils éclairés pour piger l'origine du problème. Merci d'avance !
  13. Oui, c'est bien ce que je disais, je comptais le poster dans "où plonger" ! Pour ce qui est originaux, je les ai déposés en ligne, et on peut les télécharger avec ce lien. Cordialement
  14. Argh, cet adjectif est exactement celui qu'a employé un autre photographe pendant le séjour. Non seulement ce n'est pas volontaire, non seulement je ne sais pas d'où ça vient, mais je ne le perçois pas particulièrement. Je vois deux hypothèses : un post-traitement problématique, ou un objectif de caisson mal nettoyé et qui aurait en quelque sorte embué l'original... Si vous me disiez quelle(s) photos présentent le plus fortement ce défaut, je pourrais peut-etre vous envoyer le DNG pour que vous puissiez déterminer s'il vient de la prise de vue elle-même ou d'un post-processing mal fait ? Et sinon, pour la CR, c'était prévu, mais je ne voulais pas mélanger les styles, donc je comptais le poster dans "Où plonger"... Cordialement
  15. Bonjour De retour d'un séjour dans le nord Sulawezi, je vous propose deux galeries de clichés sous-marins : Bangka Lembeh Avis, critiques et remarques bienvenus ! NB : les photos sont en très grande taille et en 16/9e, on en profite donc davantage en passant en visionnage plein écran.
  16. Cette année, pour des raisons étranges, pas d'escapade indonésienne. Mais, en rattrapage, une petite semaine à Marseille où, ma foi, j'ai été agréablement surpris par la quantité de choses à photographier. https://www.flickr.com/photos/104946013@N02/albums/72157715292615886
  17. Merci du tuyau, je viens de tomber sur Dreamdive, par exemple, et il semblerait qu'ils aient le fonctionnement souple qui me conviendrait. Une question un peu idiote : comment sont les plongées dans cet endroit que je ne connais pas du tout ?
  18. Bonjour Privé d'eaux tropicales et de destinations lointaines cet été, je me dis que j'irais quand même volontiers tremper mes palmes et mon appareil photo quelques jous en Méditerrannée, histoire que le matériel ne se déshydrate pas trop. Or, quand je pars au loin, j'aime beaucoup la possibilité de disposer d'un « house reef » et de pouvoir y faire des plongées à volonté, en plus ou à la place de celles proposées en bateau. Savez-vous s'il existe quelque part sur la côte méditerranéenne française un club qui proposerait ce genre de possibilité ? – je ne parle évidemment pas de l'existence d'un récif corallien, mais de celle de plongées du bord en autonome... Merci d'avance
  19. Bonjour Les liaisons pour Manado étant devenues (provisoirement ?) problématiques, j'envisage de me tourner vers Bali pour cet été. Ma compagne et moi-même sommes amateurs de plongées tranquilles, sans (trop de) courant, à la recherche de petites bêtes pour faire des photos. Dans l'idéal, les palanquées seraient limitées en nombre (trois, voire deux plongeurs plutôt que quatre... ou davantage) et il y aurait moyen de se refaire un petit plouf l'après-midi sur un house-reef. Des clubs et des endroits comme ça, ça existe ou pas ? Merci d'avance à tous ceux qui prendront le temps de répondre.
  20. Bonjour Etant allé plusieurs fois dans le coin Lembeh-Bangka, j'avais fini par sélectionner le trajet via Singapour, avec Singapour Airlines, qui avait l'avantage d'être sympa, (relativement) court et pas très cher. Sauf que là, patatras, il semblerait que d'ici les prochains mois, il n'existe plus de liaison directe entre Singapour et Manado. Quelques recherches sembleraient indiquer que c'et dû à la fin programmée de Silk Air, mais je m'étonne que Singapour Airlines n'ait pas prévu de poursuivre cette ligne. Quelqu'un a-t-il des informations à ce sujet ? Dois-je attendre pour prendre mon billet (pour l'été 2020) ou d'ores et djà me résigner à un plan B ? Merci d'avance
  21. Suite aux bons conseils reçus sur ce fil (et à la redécouverte de l'eau tiède, qui m'a permis de faire enfin fonctionner mes flashs en TTL), les deux séries de retour des Philippines : Romblon : Anilao : Amitiés
  22. Bonjour Merci pour les compliments ! Pour répondre aux deux questions : c'est bien un poulpe à anneaux bleus et donc, particulièrement venimeux (et photogénique). j'utilise normalement deux flashs externes, un seul la nuit (un bras étant pris par la lampe). Amitiés
  23. Bonjour C'était notre deuxième séjour à Anilao (combo Planet Dive / Herbert, sur les bons conseils de Martinoo) et notre premier passage à Romblon. Voyage ficelé (impeccablement) par ledit Martinoo, avec les transferts, hébergements, etc. Romblon, ça se mérite. Il faut presque plus de temps pour rejoindre cette île depuis Manille que pour venir à Manille depuis Paris ! Cela dit, cela a été l'occasion d'une découverte, celle d'un ferry où des dizaines de gens dorment (?) sur des couchettes superposées, dans un grand dortoir, avec ceux qui regardent des vidéos sur les portables (sans casque, bien sûr), ceux qui ont des coqs dans leurs bagages, sans compter la télévision qui braille dans un coin en diffusant un improbable soap-opéra. Ce n'est certes pas la nuit la plus reposante que j'ai connue, mais bon, on s'en remet, et cela fait des souvenirs ! Le centre de plongée est les 3P. Rien à dire, c'était très bien, avec une mention spéciale pour les chambres, particulièrement spacieuses et aménagées (un vrai espace travail pour les photographes ou écrivains compulsifs, multiprise, etc.). Les plongées sont un peu particulières. Sans être ennuyeuses, elles sont généralement relativement peu spectaculaires – le corail, comme dans beaucoup d'endroits aux Philippines, a beaucoup souffert de la dynamite. La grosse attraction locale, ce sont quatre ou cinq espèces endémiques de nudibranches (dont l'emblématique et somptueux « butterfly » et le fantomatique « melibe colemani »). Les guides savent où les trouver, les sortent de leur habitat et les posent sur des noix de coco. Après avoir été mitraillées par les photographes, les bestioles sont remises chez elles jusqu'à la prochaine fois. Mon sentiment général est que quand on aime ces animaux, cela vaut le coup de passer quelques jours dans ce lieu, mais que c'est son seul intérêt réel étant donné la distance. Deuxième partie de séjour, donc, à Anilao. Rien à dire chez Planet Dive, hormis deux petits bémols : une chambre plus modeste, avec une seule prise électrique... placée derrière un lit ! Et surtout, une connexion internet wifi au-dessous de tout (c'est bien dommage, parce qu'il serait manifestement possible d'assurer quelque chose de correct : on a fini par acheter une carte sim locale, et tout de suite, la lumière s'est allumée !). Côté plongées, toujours aussi intéressant (même si, là aussi, les ravages des destructions passées sont encore bien visibles) et Herbert au top. Une anecdote : je lui confie qu'après 500 plongées, je n'ai encore jamais vu (et donc, photographié), une seule squille avec ses œufs. Résultat des courses, il en a dégoté une à la plongée suivante. Au total, vraiment un super séjour où nous ne regrettons absolument rien. Pour qui veut regarder les photos : la série Romblon la série Anilao Amitiés
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.