Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

kipling56

Membres
  • Compteur de contenus

    1 376
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de kipling56

  • Rang
    Le plongeur fou
  • Date de naissance 13/06/1963

Informations personnelles

  • Localisation
    Lorient
  • Profession
    Des mots et des photos

La Plongée

  • Féderation(s)
    Padi + 2F
  • Niveau en plongée
    N3 + Rescue diver
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. kipling56

    Et ben alors Flo ???

    Encore plus en retard, mais très sincèrement UN SUPER ANNIVERSAIRE, FLO !!!
  2. Merci pour vos lectures et ces nouveaux commentaires Tomek, j'espère que tu as aimé tes plongées là-bas. Titus, en effet un char sous l'eau est original, et c'est souvent moins dangereux que sur terre
  3. Bloavezh mat !! Une bonne année 2014 à tous, pleine de voyages, de plongées et de belles rencontres :biere:
  4. Ahhh, le Sec Pâté !!! Souvenir, souvenir.... Cela reste l'une de mes plus belles plongées J'en rêve encore
  5. Comme écrit précédemment, au large de Groix tu as le U171 comme sous-marin. 38 mètres de profondeur, plutôt bien conservé, une belle plongée mais exigeante. Quant aux autres grands spots de Bretagne (pour reprendre la demande de willy37), le sujet est vaste. En face de Lorient, tu as les épaves du Cyrano (ma préférée) et du Falke ; toutes les deux superbes. Il y a des beaux spots dans la rivière d'Etel aussi. En Finistère nord, c'est sympa de plonger dans les forêts de laminaires (rade de Brest + face au Conquet). Ailleurs, je ne connais pas, mais il existe certainement d'autres sites de plongées superbes (à Crozon par exemple). Pour Lorient-Groix, si ton projet est de plonger bientôt (c'est quand ?), cela va être très difficile (voire impossible) pour au moins deux raisons : 1) les deux grands clubs commerciaux (Blue Live + Kerguelen) sont fermés l'hiver. Tu peux tenter ta chance auprès du club d'Etel (Au bord de la terre) dont les périodes d'ouverture sont plus souples, mais j'en doute fortement autour de Noël. Idem pour Subagrec, le club de Groix. 2) la météo rend impossible la plongée actuellement. Outre me balader sous l'eau, je me balade aussi sur l'eau (de la voile, quoi). Aujourd'hui, on avait un force 7 établi, avec des rafales à 8 voire 9. Nous sommes le seul voilier à être sorti et, crois-moi, ça brassait vraiment beaucoup. Or la semaine prochaine, autour de Lorient-Groix, les prévisions ne sont pas plus optimistes. Aucun moniteur de plongée sérieux et responsable ne prendra le risque de t'emmener mettre la tête sous l'eau. A une autre période, tu es le bienvenu ; préviens si tu as besoin de renseignements
  6. Merci à tous pour vos commentaires :chinois: La Jordanie est en effet une destination aussi chouette sur terre que sous l'eau. J'en rêve encore...
  7. Pour répondre à la question d'Eric56 sur la partie terrestre (essentielle en effet), je complète ce CR : Est-ce que ça vaut le coup d’aller en Jordanie pour plonger ? La réponse est oui. Les plongées sont intéressantes. On retrouve la faune et la flore habituelle de la Mer Rouge. L’eau est chaude, la visi excellente. C’est un bon endroit pour débuter sans inquiétude. Surtout, il y a très peu de monde (en cette saison en tout cas). Ne pas croiser d’autres palanqués, ne pas être plus que 6 plongeurs,ne pas supporter les beuglements de mec bourrés dès 11h du mat… Tout cela est bien agréable. L’esprit business est absent aussi. On peut certes émettre des réserves : on a peu de chances de croiser du gros, ni même des tortues. Les plongées finissent probablement par se rassembler assez vite. J’ai fait 4 plongées. Une journée de plus (donc 6 plongées) aurait été appréciable. Au-delà, je ne sais pas. Mais ce problème se rencontre dans d’autres régions aussi. Est-ce que ça vaut vraiment le coup d’aller en Jordanie pour plonger ? Je trouverais dommage de n’y aller que pour plonger. La Jordanie est un pays magnifique, divers, accueillant, stable (pour ceux à qui le terme Moyen-Orient fait peur), disposant d’excellentes infrastructures (hôtels, routes…). Moi qui ai la chance d’avoir beaucoup voyagé,cela reste un de mes meilleurs souvenirs. En outre, le pays n’étant pas immense, en 15 jours on a quasiment tout vu, donc aucune frustration d’être passé à côté de quelque chose. On peut y passer des vacances sportives (plongée à Aqaba, canyoning dans le Wadi Mujid), des vacances nature (randonnée dans le désert du Wadi Rum ; ballade dans la réserve naturelle de Dana), des vacances culturelles (sites archéologiques de Pétra et de Jerash + la citadelle et la ville basse d’Amman). Sans oublier les plages de la Mer Morte (je flotte !!!!). L’aspect religieux n’est pas à négliger : très belle mosquée d’Amman ; églises de Madaba (la ville compte de nombreux chrétiens) ; site de Béthanie (où St-Jean-Baptise aurait baptisé leChrist). Que l’on soit croyant ou non, ce sont des lieux chargés d’Histoire. Pour vous mettre l’eau à la bouche, je poste quelques photos.
  8. Rédiger un CR, voilà un exercice que je n’ai pas fait depuis longtemps. Ce superbe voyage en Jordanie me donne l’occasion de m’y remettre. Un voyage au-cours duquel la plongée n’a occupé qu’une petite partie du temps (3 jours à Aqaba sur les deux semaines passées en Jordanie). Mais, vu l’objet du forum, c’est cette partie là que je vais vous raconter. Mais soyons le plus concret possible. Je suis allé dans le royaume jordanien à la mi-novembre. Il fait encore très beau (25° la journée), mais les soirées peuvent être fraîches. Relativement peu de touristes à cette saison, ce que je trouve plutôt agréable. C’est donc globalement une bonne période. Le vol :j’ai voyagé avec Turkish Airlines. 396 euros l’AR, avec une escale (un peu longue) à Istanbul. La compagnie m’a semblé très bien pour le prix écollage et atterrissage à l’heure, service à bord nickel, bouffe correcte,bon choix de films… A noter que Turkish Airlines est l’une des rares compagnies internationales à voler vers Aqaba. C’est bien pratique, d’autant qu’on peut arriver à Aqaba et repartir de Amman sans supplément de prix. L’hôtel :J’étais au Red Sea Dive Center, un hôtel avec piscine, restau et club de plongée. Bon rapport qualité / prix : 45 euros la nuit, petit déjeuner inclus. Les points positifs : belle piscine, bon petit déjeuner, chambre confortable. Le point négatif : c’est très excentré. Le Red Sea Dive Center se trouve en effet à South Beach, à 8 km au sud d’Aqaba, dans un ensemble appelé Beduins Village, qui n’est pas un village et où on ne croise aucun bédouin. C’est un ensemble de 5 hôtels avec clubs de plongée, posés au milieu de nulle part mais face à la plage. Cela séduira ceux qui y vont en bande de plongeurs ou en famille. Mais ce n’était pas mon cas, ni trop mon style.Rejoindre Aqaba pour dîner dans un endroit plus animé coûte environ 7 dinars en taxi (8 euros), soit 16 euros l’aller-retour. Cela renchérit vite le coût du séjour. L’organisation des plongées : Ce sont des « two tanksdives ». Une première plongée ; retour sur la plage pendant 1h le temps de grignoter un biscuit et de boire un thé ; puis on repart pour la seconde plongée. A noter qu’on ne plonge qu’avec des 12 L, mais c’est sans problème vues les conditions de plongée. Les plongées se font du bord. On s’immerge quand ona de l’eau à la poitrine (enfin… pour moi qui mesure 1m86 ), puis on descend en pente douce vers le site choisi. On se retrouve à 20 mètres sans même s’en rendre compte. Il est vrai que l’eau est chaude (25°) et la visibilité excellente. Ce sont globalement des plongées faciles (à fortiori quand on plonge habituellement en Bretagne). Entre le trajet (rapide) en voiture depuis l’hôtel,le temps de s’équiper, les deux plongées et la pause entre les deux, on quittel’hôtel vers 10h30 pour revenir vers 15h. Le club de plongée : Le guide du Routard recommande vivement le Red Sea Dive Center ; je suis loin de partager son enthousiasme. Certes je n’ai pas vu les autres clubs de plongée, je ne peux donc pas comparer. Mais le matériel de location avait beaucoup servi (je n’avais amené que mes détendeur, masque et ordi). Aucune question sur le certificat médical. Pas de vérification des cartes de niveau. On signe juste un papier déchargeant le club de toute responsabilité en cas de problèmes et où on s’auto-évalue : débutant, moins de 5 plongées, intermédiaire ou expérimenté. Un peu léger à mes yeux. Le 2ème jour, nous étions 3 plongeurs du même niveau. Mais le 1er jour, sur les 5 de la palanqué, une avait nettement moins d’entrainement. Certes le moniteur est toujours resté à ses côtés et il s’agit de plongées faciles, donc le risque était extrêmement limité. Mais je ne suis pas fana de ce genre de pratique ; il est vrai aussi j’avais perdu l’habitude des plongées en Mer Rouge où c’est peut-être davantage l’habitude. Dernière réserve à l’égard du Red Sea Dive Center : le moniteur –un petit gars d’environ 50 ans-connaissait bien les sites et nous a montré pleins de trucs, mais il parlait à peine et n’a jamais su créer une ambiance conviviale. D’ailleurs je ne connais même pas son prénom. Par contre, question prix, ça va : 25 euros laplongée. Les sites de plongée : Je ne vais vous décrire précisément chaque site, mais vous en faire une description générale. Il faut savoir que la Jordanie présente un gros avantage : c’est la même faune et la même flore qu’en Egypte, mais sans la foule. Ici pas de bateaux avec 60 plongeurs impatients à bord. Première journée : New Canyon (22 mètres, visi parfaite), puis Seven sisters (14 mètres). Comme son nom l’indique, on se ballade entre deux canyons. Beaucoup de coraux, mais que j’ai trouvé très blanchis, pas en super forme. Par contre, on croise tous les poissons de la Mer Rouge : cocher, poisson-clown, rascasse, empereur, des nuées d’anthias autour de grosses patates... Et même un impressionnant poisson-pierre. Des anémones et des nudibranches aussi. La balades est tranquillou, et c’est bien agréable de retrouver la Mer Rouge, ses poissons colorés, son eau chaude. Dansles deux plongées, on a fait notre palier de sécurité autour d’un char immergédans les 5 mètres. C’est plus sympa que de compter les minutes en tenant un bout. J’adore ce genre de spectacle surréaliste : un char sous l’eau, déjà bien concrétionné. Pour la petite histoire, le roi de Jordanie est passionné de plongée. Il encourage donc l’activité. Deuxième journée : Cedar Pride (26 mètres, visi toujours nickel), puis Rainbow reef (18 mètres). Cedar Pride est une plongée géniale : c’est l’épave d’un cargo coulé en 1984 à l’attention des plongeurs (toujours la passion de la famille royale). L’avant pointe vers le haut, l’hélice est plantée dans le sable. L’épave est assez bien conservée et recèle de jolies surprises. C’est vraiment une plongée à inscrire à son carnet. Rien que la balade pour la rejoindre vaut le coup, entre canyons et vallées. Et toujours la même vie, les mêmes poissons multicolores, les mêmes patates géantes. Sur le chemin du retour, le guide débusque une raie torpille,puis un poisson-scorpion. A notre sortie de l’eau, les écoliers d’un village voisin nous entourent. Un gamin éberlué me demande : Mais pourquoi plongez-vous ? Les questions les plus simples sont parfois les plus complexes à répondre. Voili voilou ma bafouille. Vous trouverez au post suivant une série de photos de l’hôtel et des plongées. Remarquer bien que l’ombre des parasols à l’hôtel évoque une baleine : comme quoi tout est fait pour les plongeurs Un grand merci à Isabelle, ma binôme, pour sa contribution majeure aux photos.
  9. Plongée à Brest ce we, à la plage des Quatre pompes. Eau à 13°, visi correcte. Rencontre avec plusieurs araignées, deux homards, quelques vielles. Balade sympa parmi les laminaires. L'essentiel était de remettre la tête sous l'eau ; ça fait vraiment du bien :)
×
×
  • Créer...