Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

pemeriau83

Membres
  • Posts

    58
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by pemeriau83

  1. chez Scubapro, pas d'alternative : un seul modèle ! si on exclut le fait que la dernière version proposée ajoute une LED qui change de couleur en fonction de la pression dans le bloc mais qui ne mentionne aucune spécificité oxyclean... préambule sur le site DiveAvenue concernant les joints toriques : "pour les mélanges de plongée suroxygénés comme les Nitrox ou l'Oxygène, l'usage des joints toriques plongée en Viton est impératif"... qui croire ??? désolé de mon ignorance ou de mon incompréhension : c'est un joint à monter sur le robinet du bloc ou sur la sonde elle-même ? je suis un peu perdu là... (je précise que j'envisage de monter cette sonde sur un détendeur oyclean, lui même monté sur une pony oxyclean, qui donc doit déjà avoir un joint du bon modèle)
  2. salut à tous, après contact de Scubapro, voici la réponse du "service technique" : Ø Pour vous aider dans l’utilisation de vos émetteurs, nous pouvons vous indiquer que nos capteurs sont testés au BAM allemand, ils sont compatibles O2 lorsque des joints toriques Viton sont utilisés. Ø Cependant, comme tout équipement, ils doivent être nettoyés avant l'utilisation avec un mélange compris entre 22% et 100% d’O². L’émetteur doit être exempt de tout corps gras et le détendeur utilisé à la norme EN 144.3. Ø Vous pouvez commander auprès d’un revendeur agréé un joint torique Viton, P/N : 01.050.143. comme le dit Subcastor, je m'interroge sur le "nettoyage" évoqué... quelqu'un connait les joints toriques "Viton" ?
  3. j'ai bien compris que ma question n'était pas anodine et devait être précise, j'ai essayé de le faire autant que faire ce peut, désolé... mais quand je vois le vide abyssal sur le sujet chez les fournisseurs de matos, je me dis que c'est quand même pas innocent... oui, j'ai questionné le constructeur (Scubapro en l'occurence) et j'attends la réponse, si tant est que j'en ai une... et qu'elle soit précise... Si par hasard elle était négative dans l'utilisation de leur sonde avec un bloc contenant un gaz suroxygéné, je me demande quand même comment on peut vendre une telle sonde sans rien préciser dans le manuel sur le périmètre d'utilisation... Sachant que dans le manuel utilisateur de l'ordi phare de la marque (le G2), il est expliqué comment gérer une déco multi-gaz, avec suivi de la consommation de ces différents gaz (dont certains avec un % d'oxygène élevé, jusqu'à 100%), l'info étant fournie grâce à ce type de sonde justement ! Sauf à me dire qu'il existe 1 sonde compatible du G2 et vendue par 1 autre constructeur... mais je ne crois pas... bon, ben, dès que j'ai la réponse de Scubapro, je la fais suivre ici-même, on verra bien... Merci en tout cas pour ces échanges riches !
  4. bon, je vois que j'ai pas été clair.... pour moi, pas de matos ayant déjà servi en "air" sur du matos oxyclean ! c'était une évidence pour un 1er étage ou 2e étage, pas forcément pour une sonde, avec si peu de surface en contact avec du gaz, mais OK, soyons ultra prudent ! maintenant, ma question porte sur une sonde neuve, que je veux monter sur un détendeur oxyclean, et qui doit le rester (car il est dédié à une pony de déco, strictement oxyclean évidemment). aucune mention du constructeur nulle part, etc, etc. si je dédie cette sonde neuve exclusivement à ce détendeur oxyclean, donc que je ne la pollue jamais en la montant un jour sur un détendeur air, ça devrait le faire ? c'est ce que me dit caolila un peu plus haut en fait...
  5. ben rien effectivement ne me le garantit (je n'ai trouvé nulle part où c'est mentionné), d'où ma question : peut-on le faire ? ou dit autrement : quelqu'un l'a-t-il déjà fait (pour ce modèle, j'entends) ? et non, je n'ai pas contacté le constructeur (Scubapro en l'occurence) mais je me disais, qu'en tant que petit Padawan sur cette partie de forum, les Maitres Jedi qui le fréquentent assidument pouvaient me donner quelques tuyaux sympas... en même temps, je me suis dit : sur le G2, tu peux configurer plusieurs blocs avec différents % d'oxy, et pour chacun, tu peux le "relier" au G2 via un transmetteur (forcément maison), donc c'est que le transmetteur est compatible d'un tel bloc, donc oxyclean ! Mais factuellement, c'est écrit nulle part que le transmetteur est oxyclean, en tout cas, j'ai rien trouvé dessus... Quand je regarde la "concurrence", Aqualung a sorti un émetteur dédié O2... est-ce purement marketing ? ou cela veut-il dire que leur émetteur non O2 ne peut pas se monter sur un bloc oxy ? Bref, je suis un peu dans le bleu...
  6. OK, du coup, il faut impérativement prendre un transmetteur neuf pour le monter sur un 1er étage nitrox... et ne jamais le monter sur autre chose... sous peine de le polluer... mais qu'est-ce qui me garantit que le constructeur ne l'a pas testé (avant de le vendre) sur un détendeur "Air" ???
  7. salut à tous, je m'interroge sur l'utilisation d'un tel transmetteur sur un détendeur dédié Nitrox/02 (type MK2/Scubapro ou Calypso/Aqualung, etc). Si on a déjà utilisé ce transmetteur sur un 1er étage Air, est-il "safe" de le monter désormais sur un 1er étage Nitrox/O2 ? (voire de faire des allers/retours entre 1er étage Air et 1er étage Nitrox) Ou me conseillez-vous plutôt de prendre un transmetteur dédié à ce 1er étage Nitrox, à ne pas polluer en ne le montant JAMAIS sur un détendeur Air ? J'ai vu que chez Aqualung, il y a un modèle dédié O2 pour leur transmetteur, mais Scubapro ne le fait pas, donc je m'interrogeais sur la raison, et si notamment cela signifiait qu'il était interchangeable facilement... ;-) Merci de vos avis éclairés !
  8. C'est clair que tout peut évoluer... Pour moi, ce ne sont pas des certitudes, juste des sensations personnelles, d'être plus ou moins à l'aise, en fonction d'une config ou d'une autre... Avec mes critères perso effectivement, qui ne sont pas forcément les mêmes que les autres, j'en suis bien conscient ! Pour l'instant, j'ai testé une 6l acier et une S40 alu... Effectivement, la première est plus lourde, c'est une évidence... Mais la 2e est plus longue, bien plus longue...
  9. Pendant la formation "Nx Conf", j'ai eu l'opportunité de tester plusieurs types de pony, mais aussi de varier la position d'"arrimage" sur moi, justement pour être le plus équilibré possible, avec l'objectif final d'avoir en plus l'équipement photo... Il ressort de tout ça que la pony acier sort largement devant... Avec positionnement en diagonale sur mon ventre, l'accroche supérieure étant juste sous le direct system de ma stab (j'ai un anneau inox juste là), l'accroche inférieure sur un des anneaux dispo dans la zone inférieure droite... Celui qui est sur la stab au niveau de ma hanche droite est fixe mais pour l'instant trop loin pour être accroché facilement tout seul, j'utiliserai au début l'anneau au bout du serrage ventral de la stab qui est dans cette zone... Mais il est mobile, donc pas terrible pour un "arrimage" de la pony près du corps... Faut que je vois comment bricoler une sorte de rallonge pour atteindre l'anneau fixe au niveau de la hanche droite... En revanche, avec cette position en diagonale de la pony, aucun pb d'équilibre, au contraire même, la "quille" stabilise très bien ! Concernant la marge de sécurité vis à vis de la ppo2, vu que je sors quasiment de la formation, je suis encore un peu stressé avec ça... Logique... Sachant quand même que j'ai beaucoup plongé au Nitrox 34 à l'étranger (mais en mélange "fond") , sans aucun pb... L'idée d'utiliser la pony uniquement au palier (et non pas à partir de la Pmax liée au % d'oxy utilisé), c'est pour envisager de faire 2 voire 3 décos avec une pony pleine... Tout en restant avec mes collègues de palanquée qui seraient à l'air... On verra à l'usage si je tiens ce rythme... Tout ça est un peu nouveau pour moi, j'explore...
  10. En fait, j'ai un profil de plongeur sûrement classique, mais plutôt prudent... (N3 avec 700 ploufs au compteur, et 54 ans au compteur qui me font réfléchir...) mon choix de pony (6L acier) et de % d'O2 (environ 60) résulte donc de plusieurs critères... - Types de plongée pratiquées : tombants ou épaves à 55/60m max...mais 40m est la profondeur la plus pratiquée... - pratique de la photo Sub avec double flash, phare vidéo, etc, bref équipement déjà imposant et peu hydrodynamique... Je refuse donc catégoriquement de trimbaler en plus une S40... alors une S80 ! - volonté de passer à la déco Nitrox pour "rinçage" au palier lors des plongées au delà de 45m qui m'annoncent plus de 10mn de palier (54 ans, il est temps de faire gaffe ! ) - s'autoriser une marge de sécurité au palier vis à vis de la Pmax O2 - ménager les finances en évitant un gonflage 100% O2 Bref, mon choix est fait... Ya plus qu'à voir comment remplir régulièrement cette pony (d'où ma question initiale) ! Sans sacrifier le reste...
  11. salut à tous, récemment acquéreur d'une pony Nitrox pour déco palier en fin de plongée à l'air, je cherche des structures (entreprises ou clubs) qui gonflent du matériel perso avec du Nitrox entre 50 et 70% d'oxy. Visiblement, c'est pas facile à trouver sur Toulon ou alentours ! Alpha-Requalification (à la Garde) et SIM (côté Ouest de Toulon) semblent le faire, mais je n'ai pas encore la certitude que ce soit ouvert aux particuliers.... Vous avez des bonnes adresses ? Merci de votre aide !
  12. merci à vous 2 pour ces différentes infos ! de ce que je comprends de vos témoignages, concernant les sites de plongée à ne pas rater : le nord vaut le coup pour les coraux et la passe Saint-François pour les carangues mais à part ça, il y a quoi d'autre à plonger ? dans le lagon, ça donne quoi ? des noms de sites à recommander en particulier ?
  13. bonjour, nous comptons partir à Rodrigues vers janvier/février 2018, nous sommes plutôt expérimentés (PA40 avec plus de 500 plongées & AOW+Deep avec plus de 150 plongées) dans différents endroits du globe (Maldives, Bonaire, Bali, Thailande, Mexique, Egypte, etc). sur ce forum, nous n'avons trouvé que quelques posts sur la plongée dans cette magnifique île... et le plus récent date de 3 ans... :-( c'est pourquoi nous souhaitions faire un point le plus à jour possible concernant les clubs là-bas. Nous n'en avons trouvé que 5 sur la toile, avec des infos plus ou moins à jour dessus : Bouba diving, Cotton dive, Jacky, Rodriguez diving et Eco Evasion. Certains auraient-il plonger récemment là-bas, et notamment dans un de ces clubs ? Avez-vous des remarques particulières dessus ? Quels spots sur l'île sont à recommander, ou au contraire à déconseiller ? Si vous avez des infos aussi sur les hôtels, nous sommes preneurs... ;-) En passant, quel vol pour Rodrigues recommandez-vous ? plutôt Air France ou Air Mauritius ? En particulier pour gérer la problématique du matos de plongée toujours trop lourd pour ce genre de compagnie aérienne... Merci d'avance à vous tous pour toute info !
  14. effectivement, comme le dit bien "JERUSALEM", ce n'est pas une question de "course à la profondeur" ni de course aux diplômes, mais d'intérêt de la pratique ! je suis totalement contre également : j'ai personnellement mis quasiment 20 ans pour passer un PA40 après le niveau 2, et je n'ai volontairement pas passé le N3 pour me limiter en profondeur, au vu des risques encourus (quand on arrive seul dans une structure, on fait le bouche-trou dans les palanquées non complètes, et on plonge quelquefois avec des zigotos avec qui on peut tolérer de plonger à 20 ou 40m, mais certainement pas à 60m). Mais ceci est une autre histoire... ;-) pour mon fiston, il est surtout question avec un PE40 d'accéder à plus de sites, qui ne sont pas forcément tous à 40m, mais ne serait-ce que ceux qui sont à 25 ou 30m... en gros, pourquoi ce qui est applicable à un adulte ne le serait pas pour un "ado" ? la bio, pourquoi pas, mais tous les clubs n'ont pas de formateur bio... la photo, ça demande un investissement supplémentaire... de toute façon, effectivement, je ne suis pas certain de risquer de lui faire suivre la formation 1 an avant l'échéance des 16 ans, sans être certain à 100% que la certification elle-même soit délivrée 1 an plus tard (s'il le mérite évidemment) ! cela règle peut-être même le problème...
  15. hello tous, mon fiston de 14 ans plonge depuis 4 ans, voici le résumé de sa formation : - à 10 ans : formation Junior Scuba Diver PADI en Egypte - à 11 ans : Plongeur d'Or FFESSM - à 12 ans : Niveau 1 FFESSM Depuis 2013, il fait donc des plongées d'exploration dans la zone des 20m, histoire d'acquérir de l'aisance en préparation du niveau suivant, de découvrir différents sites et situations de plongée. Il compte désormais 31 plongées à son actif. Il me demande maintenant si l'été 2016 prochain (il aura donc 15 ans), il pourra se lancer dans une nouvelle étape de formation. Le PE40 me semble donc intéressant pour découvrir la zone des 40m, ses contraintes en palanquée, la décompression, etc. Cela lui permettrait de pouvoir attaquer le PA20 plus tard (à 16 ans voire plus), car de toute façon, il ne pourra profiter de l'autonomie qu'à ses 18 ans... Cela dit, je n'ai pas entendu parler de dérogation pour le PE40 ou le N2. Quel est donc l'âge minimal pour ces 2 formations ? Précision peut-être utile : physiologiquement, il a une taille adulte (> 1,88m). Merci de vos avis éclairés. Phil (PA40 + Nitrox FFESSM)
  16. hello tous, sans vouloir raviver la querelle, ou peut-être pour l'éteindre, ça dépend, qq précisions que le club concerné (relisez bien mes 2 posts, le 1er inital de cette "discussion", et le second page 6, je crois) : il ne s'agit absolument pas d'un club asso, mais bien d'un commercial, et qui plus est, offrant 2 types de formations... estampillées ANMP... et PADI ! A vous de juger !
  17. bon ben je n'imaginais pas raviver autant de tensions entre Fédé et autres organisations, françaises ou non, en écrivant mon post initial, et j'en suis bien désolé !!! je remercie en tout cas tous ceux qui ont bien voulu donner quelques conseils pour cette remontée qui me cause tant de soucis. changer de club : ce n'est pas si simple, il y a toujours le risque de retomber sur le même genre de moniteur dans un autre club... et j'étais loin de me douter que dans un club où l'organisation des plongées, le choix des sites, la sécu, l'ambiance, etc, me convenaient très bien (je n'ai donc pas du tout envie de le quitter), ce ne serait pas le top pour la partie formation... et changer de moniteur : j'ai déjà eu droit à 3 moniteurs différents, au gré des dispos des uns et des autres... psychologiquement, j'ai effectivement passé l'âge d'accepter une pédagogie basée sur la répétition des échecs uniquement, sans réflexions sur les raisons de ces échecs et ni apport d'idées pour les solutionner de la part du moniteur... je me donne donc encore 2 séances, et s'il n'y a aucune évolution, je dirais stop à cette formation (on verra bien si je peux obtenir la signature de certaines des compétences), et je retournerai à mes plongées encadrées à 40m... comme je le disais initialement, j'avais beaucoup hésité à "revenir à l'école", et mal m'en a pris visiblement ! alea jacta est...
  18. bonjour à tous, après une quinzaine d'années passées à profiter d'un N2 passé au milieu des années 90, j'ai plus de 450 plongées à mon actif, dont la moitié encadré dans la zone des 40m et l'autre moitié en autonomie. ce été, je me décide enfin à me lancer dans une formation PA40... en effet, les plongées que je connais presque par coeur en étant encadré, c'est ballot de ne pas pouvoir les faire avec mes potes N3 quand même ! je passe sur mon choix de la formation (PA40 plutôt que N3, cela correspond juste à une réflexion personnelle que je ne développerai pas ici) mais pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour passer au niveau "du dessus", vous me direz ? parce qu'à l'époque de cette formation N2 au sein d'un club asso, balloté d'un encadrant E2 ou E3 vers un autre, avec chacun sa manière de faire sa remontée assistée, etc, ça m'avait tellement "dégouté" que j'en avais failli arrêter la plongée à l'époque... bref, me revoilà en 2014, à démarrer cette formation PA40, où je peux exprimer mon expérience acquise au cours de ces 450 plongées, la législation, la planification d'une plongée, l'orientation, etc, je me sens comme un poisson dans l'eau... ;-) on arrive ensuite aux interventions sur personne en difficulté à 40m : là commencent à revenir les souvenirs lointains de la prépa N2... réactions aux signes... j'apprends une "prise" nouvelle pour l'assistance en cas d'essoufflement... tout va bien petit à petit, et le décollage en toute situation se passe bien aussi à présent ! :-) arrive maintenant la gestion de la remontée jusqu'à la surface, et c'est là que ça se gâte. Mes différents moniteurs ne me donnent pas de conseils ou d'indications sur la technique, pas de "trucs" ou de méthodes... je dois me démmerder tout seul à trouver la solution pour avoir une remontée constante ! Et évidemment, ça ne fonctionne pas très bien... tantôt je remonte trop lentement, tantôt trop vite, tantôt je dégonfle un peu trop et je n'ai pas le droit de regonfler la stab (dans la vraie vie, je "dirai" au gars que j'assiste que désolé, je vais remonter sans lui car j'ai pas le droit de regonfler !!!) je vous passe le fait que faire 3 ou 4 remontées assistées 40m -> 6m dans la même plongée, et ce, sur plusieurs week-ends, ça ne m'enchante guère, notamment pour ma santé perso ! sans compter l'impact financier, mais ceci est une autre histoire... la seule réponse que j'obtiens à mes interrogations et mon désarroi, c'est : "tu dois sentir la bulle" ou "c'est comme le démarrage en côte en voiture, faut le sentir !" ben, heureusement que mon moniteur de conduite auto ne m'a pas appris de cette manière à conduire, j'y serai probablement encore... je n'oublie pas non plus les moniteurs qui "s'amusent" à me compliquer l'apprentissage, en me proposant des situations "complexes" sous l'eau (du genre syncope avec plongeur retourné face contre terre), alors que je n'arrive pas encore à gérer correctement les situations simples... Au final, je voudrais savoir si c'est la pédagogie de mes moniteurs qui est en cause, ou si la méthode décrite est la même partout ! A vos témoignages... Phil.
  19. ton retour m'intéresse énormément, n'oublie pas de poster qq chose dans le même sujet, histoire de mieux suivre... ;-) au cours de mes recherches, j'ai vu qu'il y avait aussi d'autres marques pour G16 ou RX100II, notamment RecSea mais aussi Nauticam (qui fait aussi des caissons pour reflex, d'où un certain sérieux, j'imagine !). Du coup, le choix du caisson devient carrément compliqué !!! Déjà que je n'arrive pas à me décider sur le choix de l'APN...
  20. merci de ce retour ! par "curiosité", où as-tu acheté ton caisson ? as-tu dû te servir du SAV ? en es-tu content ?
  21. Suite à contact, réponse du revendeur français : Bref, c'est "mort" pour mon UWL100 !!! :-( Si ca intéresse qq1, je vais le mettre en vente d'ici peu... Et c'est bon à savoir pour les autres APN qui pourraient causer le même type de problème avec des lentilles "anciennes"...
  22. justement, le doute reste important pour moi ! ;-) pour être précis : sur le patima aussi, le hublot de base (qui permet de zoomer) est en M67, ce qui te permet de mettre en théorie n'importe quelle lentille (comme le dit Isotta). mais en pratique, tu ne peux utiliser réellement que des lentilles macro sur ce hublot "long", car si tu montes dessus une lentille GA, cela vignette à mort ! en fait, avec un grand angle, et en fonction des spécificités de l'appareil (ici un G9), il fallait un hublot court (visiblement, il faut une plus courte distance entre la lentille et l'objectif de l'appareil). bon, avec un hublot court, et comme tu le soulignes, tu ne peux pas zoomer... mais comme ce sont des photos GA qu'on fait avec un GA, ca ne sert pas à grand chose de zoomer... ;-) 2e inconvénient, il faut savoir ce qu'on fait comme photo à l'avance... vu qu'on ne change pas de hublot sous l'eau... du coup, je suis perplexe sur le fait que mon AG Inon fonctionne avec ce caisson Isotta, mais je me pose la même question pour le caisson Acquapazza aussi ! après, peut-être que le G9 avait besoin de cette contrainte, du fait de ces caractéristiques, mais qu'avec un G16 ou un RX-100, plus besoin ? je vais tenter de me renseigner auprès des revendeurs...
  23. pour info, j'avais le même problème de poids avec le patima pour le G9 (car avec le flash Z240 et un GA, l'ensemble pesait son poids, même dans l'eau) : j'ai utilisé des flotteurs Stix (2 sous le caisson, 1 par bras sur les 2 bras reliant le flash au caisson) et ca aidait pas mal sous l'eau... sur le caisson Isotta, je me posais la question de l'utilisation d'un grand angle, car avec le patima, il y avait obligation de monter d'abord le hublot court (fourni avec le caisson) puis de monter le GA dessus. y a-t-il 2 hublots livrés avec le caisson Isotta ? ou est-ce que mon GA (Inon UWL-100 type 2) est compatible du seul hublot livré avec le caisson ? Merci de toutes tes infos ! :-)
  24. après la noyade, tu as repris quoi comme matos ?
  25. hello tous, ça y est, j'ai noyé pour la 2e fois mon caisson Patima, avec encore 1 Canon G9 qui y passe, je dis stop ! :-( Du coup, je vais repartir sur du neuf & plus récent, car le patima datait de 2007 (et le 1er G9), pas mal de plongées à son actif, et l'alu commence à être bouffé à certains endroits, notamment près du hublot à l'arrière... comme j'ai encore du matos autour de tout ça (Inon Z240, GA Inon, platine avec bras), je cherche quelque chose d'assez "proche", et après quelques recherches, je tombe sur 2 configs assez proches, techniquement et en termes de tarif : - appareil : Canon G16 ou Sony RX100 II - caisson : Isotta ou Acquapazza Je n'ai pas trouvé d'avis tranchés sur ces différents matériels dans le forum... qu'en pensez-vous ? que me conseillez-vous ? @+ Phil.
×
×
  • Create New...