Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

MyO

Membres
  • Posts

    63
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France
link1
link2
link3

About MyO

  • Birthday 05/22/1989

Personal Information

  • Localisation
    Vaucluse
  • Profession
    Pas plongeuse

La plongée

  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

242 profile views

MyO's Achievements

Enthusiast

Enthusiast (6/14)

  • One Month Later
  • Dedicated Rare
  • Week One Done
  • Collaborator
  • Reacting Well Rare

Recent Badges

29

Reputation

  1. https://finance-heros.fr/pic-petrolier/ Concernant le prix du pétrole, ça risque de pas s'arranger...
  2. Merci pour ces précisions. Cela ne change pas ce que je pensais: le GP ayant pour nomination "guide" de palanquée, je trouve intéressant l'approche PADI qui dit que les plongeurs guidés restent responsables d'eux-même. Je comprend enfin ce que beaucoup ici dénoncent comme une aberration, à savoir l'existence de plongeurs "non autonomes".
  3. Du coup vos réflexions me font revenir à la FFESSM et les notions de guidage et d'encadrement: c'est quand même marrant, parce que N4 tu es GUIDE de palanqué, et c'est en passant l’initiateur que tu devient ENCADRANT (E2 et j'en passe). Pour autant, en tant que N4 tu ENCADRES des plongeurs non autonomes. Et les encadrants peuvent enseigner. Jolie coquille en fait. J'aime bien le côté PADI sur cette démarche, tu es autonome avec guide, autonome sans guide; mais dans tout les cas tu es responsable de toi-même. Merci pour ces réflexions!
  4. Merci pour vos retours! J'ai fait un métier-passion pendant quelques années (et je me suis toujours questionné sur la place des bénévoles et des pros) et en avançant dans le milieu de la plongée j'ai failli me "faire avoir" une deuxième fois. J'ai quitté mon ancien domaine pour ne plus travailler (tous) les soirs, les week-end et les vacances scolaires. Et moins d'un mois après je me questionne sur la plongée. Heureusement ma conscience a dit stop. Et du coup je suis curieuse de savoir ce qui mène chacun à faire tel ou tel choix. Et je suis heureuse de découvrir un tel panel d'histoires, de statut, de motivations... Je trouve chouette qu'il y ait de la place pour le bénévolat ET le professionnel en France. Donc merci encore!
  5. Pour me faire l'avocat du diable, je ne souhaite pas vivre dans une société masquée ou l'autre est synonyme de danger. Et comme on ne parviendra pas à mettre fin à cette maladie, cela veut dire respecter les gestes barrières jusqu'à la mort ? Je préfère le risque, pour moi, ma famille, mes amis. Pour autant, tant que faire se peut, je parle du vaccin autour de moi, discute avec complotistes de tout bord pour essayer de les convaincre (déformation professionnelle). Mais de la à râler sur les gens qui ne mettent pas le masque, je suis pas d'accord, je veux pouvoir voir les gens, faire des concerts, prendre mes proches dans les bras. Je respecte ceux qui font d'autres choix, ne les jugent pas, j'aimerais qu'il en soit de même de leur part.
  6. J'aimerais avoir des réflexions et retours de choix de vie concernant la place de la plongée dans nos vies (parce que j'aime bien vous lire, et que certains ont une vraie belle plume!): J'imagine que les pros sont tous des passionnés car le boulot doit avoir pas mal de contraintes: comment garder la flamme, c'est facile, qu'est-ce qui fait tenir ? Pour ceux qui y ont réfléchi mais n'ont pas passé le cap: qu'est-ce qui vous a freiné ? pensez-vous changer d'avis ? Pour ceux qui encadrent de manière bénévole : qu'est-ce qui vous motive et comment voyez-vous les pros ?
  7. J'imagine donc que 330€ c'est la licence et l'adhésion à l'association ? Ou c'est un forfait qui permet d’accéder à des plongées d'explo ? Les structures associatives sont gérées par un bureau (Président.e, Trésorier.e et éventuellement secrétaire) bénévole qui définit l'orientation de l'association. Elle est également gérée par des bénévoles qui peuvent proposer de la formation, des voyages, des week-ends, des soirées raclettes et j'en passe. C'est plutôt chouette pour rencontrer du monde autour d'une passion commune, et c'est encore plus chouette quand on met (selon son temps) un peu la main à la pâte. Ça répond à ta question ou pas du tout ?
  8. Bonjour, Les avantages et inconvénients en tant que quoi ? Plongeur ? Encadrant? Pour y faire quoi, de l'exploration, de la formation, des copains ? Qu'est-ce qui coûte 330 € ?
  9. J'adore ce sujet qui part d'une demande de raconter les plongées "teks", et qui finit en discussion sur ce qu'il y a dans les rivières à côté de chez nous Désolée @TokongLaut les frenchies sont souvent contrariants! (après j'adorerais venir plonger dans vos rivières, pour tout dire ça m’intéresse plus que de partir avec plus de 2 gazs)
  10. En cliquant sur le lien de Xavier de Méniscus (que je ne connaissais pas, ignare que je suis! Merci @JMBL pour ce lien instructif!) je suis tombée sur cette jolie citation : "A tel point qu’à la remontée, quand je suis arrivé dans la zone des 240 mètres, je me suis senti en sécurité, comme de retour en terrain connu." Je trouve que c'est un bel exemple de "il n'y a pas de plongée tek ou complexes, c'est la manière dont le perçoit la personne qui fait cette plongée qui prime". Du coup pour ce Monsieur, à partir de 240m de profondeur sous plafond, on est dans du complexe, sinon c'est son quotidien (Cf l'interview). Pour moi, balader un truc en plus du Monobloc, bah c'est complexe. J'imagine qu'il existe plein de nuances entre, et pas de vérité vraie.
  11. La Ciotat ce week-end, mer d'huile, eau à 17° en surface 15° à 40 m. Visi excellente (vu de belles scènes de chasse: baraccudas et dentis )
  12. C'est bien pour ça que je parlais de ce que j'ai vu et comme je n'ai jamais mis les pieds sur un territoire ultra-marin, je me garderais bien de tout jugement. Juste apporter une piste de réflexion à ce qui est vendu comme une évidence "le tourisme crée de la richesse, si on le baisse tous le monde sombrera dans la précarité" (dans la réalité, comme tu le dis toi-même, c'est quand même un peu plus subtil) Et c'est bien le nœud du problème comme on dit "l'enfer est pavé de bonnes intentions". En ayant lu un autre fil sur l'impact écologique de la plongée, on se questionne forcément. Comment protéger tous ces sites, sans faire fuir ceux qui ont justement envie de protéger la biodiversité? Que pensez-vous du parc marin des Calanques par exemple ? ou de ceux que l'on peut voir en métropole ? Il me semble que les interdictions sont légères mais ont contribué à une vraie hausse de la vie sous-marine en à peine 10 ans.
  13. Les arguments économiques me posent toujours question. Le seul spot étranger où je suis allée, c'était au Yucatan, Playa del Carmen. Tous les moniteurs de plongée, tous les tenancier d'auberges, d'hôtels, de restaurant qui fonctionnaient, c'étaient pas des mexicains mais bien des espagnols, américains, canadiens etc... Mention spéciale pour Tulum ou d'un côté de la route tu as les resorts all inclusive, de l'autre les bidonsvilles où vivent les gens qui bossent dedans. Je ne connaît pas les territoires ultramarins, mais je serais curieuse de savoir dans quelle proportion la richesse développée par les activités touristiques profite aux locaux d'un côté et à des arrivants de territoires plus riches de l'autre.
  14. Marseille est top les sites très chouette, mais le problème principal est la circulation pour aller à la Pointe Rouge (et surtout en revenir!) (après j'aime beaucoup Marseille, mais j'évite d'y mettre les pieds en période estivale, trop de monde!) A 1h30 de l'Isle tu as La Ciotat avec de très beaux sites aussi, beaucoup de vie. Je te conseille le GPES pour tout ça. Sinon Carry c'est chouette, le village est très mignon pour manger le midi, mais les sites interessants sont plus éloignés
  15. Et ça marche! Cette plongeuse est dans mon club, sans spécifité "handi", je l'ai toujours vu nager en piscine avec nous et 2 ans après, première fois que je plonge avec elle (elle nous formait au PB1): - Elle se met à l'eau seule . - Elle nous demande de rester sur son côté avec jambe, pour pouvoir garder son équilibre. - Elle nous informe qu'elle remonte seule, qu'il faut juste quelqu'un sur le bateau pour récupérer son bloc. Pas plus, pas moins. J'ai beaucoup apprécié plonger avec elle, parce qu'au final ,c'était le même brief qu'avec quelqu'un de valide, à qui tu demandes quels sont ses besoins pour éviter d'en faire trop ou au contraire de laisser quelqu'un dans la galère. Et du coup qui décide si tu es PESH, parce que visiblement, cette dame doit être autonome sinon on aurait pas pu plonger avec elle ? (palanquée de 3 autonomes) Désolée pour toutes ces questions, j'aime bien comprendre les tenants et aboutissants et le sujet est vraiment intéressant!
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.