Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

MyO

Membres
  • Posts

    79
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by MyO

  1. Il existe des "packs découverte" qui sont la continuité du baptême, sans aller jusqu'au niveau 1. Le mieux, c'est d'aller rencontrer une asso et d'échanger avec les encadrants pour voir ce qu'il est possible de faire.
  2. Je suis assez d'accord avec toi, mais combien de N1 vont jusqu'au N3 ? Du coup je reviens sur ma position à savoir, ne pas en demander trop aux N1, sans les empêcher d'assouvir leur curiosité par la suite (que ce soit dans l'exercice physique ou les savoirs théoriques). Le fait d'ouvrir la plongée au plus grand nombre (et quoi de plus basique qu'un N1, on va pas demander aux gens de faire des baptêmes à répétition) est d'ailleurs le 1er engagement de la Fédé en matière de développement durable. Beaucoup estiment que plus les gens mettront la tête sous l'eau, plus ils seront sensibilisés à la protection du milieu. Du coup effectivement, je préfère garder l’élitisme pour les formations qui suivent. Pour moi le N1 devrait être ouvert à tous, y compris ceux qui savent pas poser une addition, lire un lire de 3 lignes et en tirer les grands enjeux ou nager 200 mètre en capelé (ou même en PMT d’ailleurs).
  3. Oui, l'instructeur nous la donnait (pas d'ordi à l'époque)
  4. Yes je l'avais sur mon premier carnet (PADI) et du coup en passant mon N3 le MF2 nous faisait calculer systématiquement notre conso moyenne pour apprendre à planifier, beh j'ai pu revoir ce que je faisais en Open Water et ça m'a bien fait marrer!
  5. Du coup des gens qui sont illettrés (la définition, c'est qui savent déchiffrer un texte, mais n'en comprennent pas le sens http://www.anlci.gouv.fr/Illettrisme/Les-chiffres/Niveau-national ) n'ont pas accès au niveau 1 ? Posé autrement est-il nécessaire de savoir lire et écrire pour être encadré à 20m ?
  6. On parlait pas des "patients " Covid ? Les positifs c'est encore autre chose.
  7. Si si, c'est descente dans le bleu, vidage de masque, et remontée assistée . La meilleure plongée du monde quoi... Moi j'ai passé un plomb à un copain qui en manquait sur l'épreuve d'apnée... (bon il la gardé sur le 800m, donc je vais pas me plaindre!)
  8. On avait effectivement la même règle: - les mêmes masques et palmes pour TOUTES les épreuves (sauf la théorie, curieusement ) - même équipement complet pour le capelé et les 3 plongées (lest compris) - même équipement complet pour les 3 épreuves de condition physique avec obligation de porter une combinaison si l'eau est à mois de 18°
  9. Je vais peut-être poser une question bête, mais si on regarde le seuil de sursaturation critique des compartiments, quel effet ça a un palier profond ? Est-ce trop différents pour chaque compartiment pour en tirer une vérité d'ensemble ? Fonctionne-t-on encore de manière empirique ? Les modèles mathématiques ne peuvent pas nous éclairer ?
  10. Toujours se méfier des "connaissances qui ont...", parce que "truc PADI" ça veut rien dire, et je suis pas sûre que le Fédé convertisse aussi facilement n’importe quoi en PA60. Et quand bien même, une fois sur site le DP te demande un minimum d'infos avant de t'envoyer sur ce type de plongée en autonomie... Et encore une fois, un minimum d'humilité sur nos parcours. La fait d'être un plongeur "aguerris" ne vient pas en 10 plongées ni même en 100, et c'est la diversité de notre parcours de plongée qui fera de nous quelqu'un de solide. Perso je ferais pas la maligne en allant en Bretagne mais j'attend d'un mec qui débarque de Cherbourg un peu d'écoute sur comment ça se passe en Méditerranée. Idem pour les gens de la métropole qui se sentent meilleurs que les coconut divers mais qui devraient se renseigner sur la spécifité des milieux où ils vont en vacances (ils rencontreront probablement des courants costauds, des bestioles venimeuses du genre porcelaine, le caisson étant beaucoup plus éloigné on vit pas la déco de la même manière, etc...) PS: les N3 font pas d'encadrement. et pour le N4, je t'assure qu'encadrer et plonger c'est pas la même. Ma conso a augmenté de 7L/min sur mes premiers exercices d'encadrement.
  11. Quand on voit la disparité des pratiques ça laisse songeur, et ça pose des questions: - Qu'est ce qui est réellement dans le MFT ? - Qu'est ce qui va être utile aux plongeurs ? (avoir quelques connaissances sur le phénomène de marée dans un club breton ok, à Hyères je vois pas l’intérêt...) - Qu'est ce qui va dégouter les gens ? Le N1 a vocation à former des plongeurs ENCADRES, s'ils ne sont pas "aguerris" pour toutes les conditions je suis pas sûre que ce soit très grave. C'est le principe même de la formation continue... Pour moi une formation N1 doit ouverte à tout le monde, y compris aux gens qui n'ont pas envie de passer des heures face à un tableau d'école, ni de savoir faire 25 mètres d'apnée, ou de nager 800m en 10 minutes... Pour autant, ceux que ça intéresse pourront toujours demander des cours supplémentaires, des entrainements piscine spécifique ou autre...
  12. Les nombre de weekend end prévu était de 6 (un par mois), certains avaient commencé une préparation en amont, ayant pris en cours de route j'en ai fait 3 (+ 3jours d'évaluation et d'amorce de préparation et un weekend "perso" ou j'ai pu travailler sans le groupe). Les épreuves physiques sont celles du MFT; - on a commencé par le mannequin, le long d'une digue. Nage en PMT sur 100mètres (coup de bol, l'eau étant à 24 en surface, j'ai pu sortir le shorty!), apnée de 20 secondes en mouvement autour du mannequin, récupération de 10 secondes max en surface, récupération du mannequin ( entre 4 et 6 mètres de profondeur), et tractage sur 100m. Barème des points sur le MFT. C'était notre première épreuve, j'y suis allée "tranquille", c'est à dire de manière calme, efficace mais sans se cramer les jambes parce qu'on sait qu'on va en avoir besoin! Pas de difficulté particulière pour moi. - Enchaînement sur l'apnée à 10 mètre. On s'échauffe pendant l'installation de l'atelier (immersion du jury, installation du pendeur et des flotteurs). Chaque candidat passe à tour de rôle, on est en PMT toujours, on regarde les copains. Je passe en dernier. A l'appel de mon numéro, je me tranquillise, joli canard, palmage en ondulation jusqu'à 10m, ne pas oublier de passer les oreilles. Arrivée vers 11mètres, retournement pour être face au jury, je donne mon numéro, le 6, signe ok, et même un bisou avant de remonter. Tour d'horizon vers les 3 mètres et go surface. La on se pose sur le flotteur et on dit que tout va bien. (c'était chouette on était accompagnés de plein de castagnoles) - Et enfin, les 800 mètres PMT, rien de sorcier. Petit échauffement, et go! On avait de la chance, les conditions étant tops, on a pu observer des loups en chasses, des rougets, quelques dorades, des bancs de saupes, castagnoles bref, plein de vie, ce qui rend l'épreuve moins longue. Et la dernière épreuve, qu'on a fait le dernier jour avant le guidage, c'est le capelé sur 500 m. On l'a fait au même endroit que les 800m, donc pareil, plein de vie sous nos palmes, super chouette, et comme pas de barème, on s'est pas laché et on l'a fait tous ensemble ce qui porte vraiment C'est la suite logique, mais je vais d'abord guider un peu! Et comme je n'ai pas l'initiateur, je me pose la question si je passe par là avant d'aller vers le monitorat...
  13. Bonjour à tous, ça y est c'est fini la prépa N4 et l'examen! Heureuse mais triste d'avoir fini tout ça. Je voulais vous faire partager mon expérience: En avril, je demande au club de La Ciotat s'il y aurait moyen de passer le N4 avec eux. Ils me répondent qu'ils ont une session en cours sur le format un week-end phare par mois avec présence obligatoire, et la possibilité de venir plonger entre pour s'entraîner. Ils me demandent comment je me sens niveau physique (pas trop mal, j'avais attaqué la prépa BNSSA), niveau théorie (pas trop mal j'ai lu Alain Forest et je zone sur un obscur forum du net) et me propose de faire 2 plongée d'évaluation. Lors de ces plongées on "joue" au guidage pour voir comment je me comporterais en guide, et on joue avec la stabilisation (je te dégonfle ton gilet, tu compenses au poumon, et inversement). Le club me donne le feu vert, je rejoins une joyeuse équipe. Chaque week-end on enchaîne épreuve de nage ou capelé le samedi matin tôt, suivi d'une 40, plongée plus cool l'après-midi. Replongée le dimanche matin, et un peu de théorie l'après-midi avant de repartir à la maison (heureusement qu'il y a la semaine de travail pour se reposer ) Et l'examen vendredi-samedi-dimanche. On enchaîne les 3 épreuves physiques avec facilité, et presque avec plaisir (la sensation d'y être enfin après une bonne montée de stress la semaine d'avant). Le samedi, c'est la 40, la théorie écrite, et la DTMR. On commence à tirer la langue, on est chafouins le soir, entre celui qui a loupé l'aspect théorique de la plongée, celui qui était un peu rapide sur l'IPD, celle qui a du regonfler pendant la DTMR (c'est moi! ). On se couche anxieux. Le dimanche matin c'est capelé, on se remotive et on fait l'épreuve en escadron, la force du groupe nous porte, et on part sur l'épreuve GP avec le sourire. Des conditions magnifiques. Retour d'épreuve mitigé, certains sont soulagés (dont moi), d'autres inquiets. On finit la matinée par l'oral sur le matelotage et le matériel. Pas de pièges, échanges constructifs. Délibérations du jury, loooooongue attente, on mange un bout, on a chaud. Personne n'est sûr, sauf un copain qui se doute que ce sera pas bon. Annonce des résultats, on est 5 à valider, le 6e devra repasser les épreuves physiques (mais il le savait et est serein pour la suite, il a fait l'examen en sortant d'une grippe....) Du coup ça y est c'est terminé. Quelque part je suis presque triste, parce que c'était chouette de se confronter à ses limites, et de passer par tous les stades en comptant sur le soutien des copains. D'un autre, j'ai hâte de renfiler les palmes pour une plongée plaisir qui durera plus de 9 minutes, sur un site de plongée et pas au milieu de nulle part! Et la suite, c'est aussi l'encadrement pour-de-vrai et ça ça commence cet été! PS: je conseille cette formule, qui permet vraiment d'assimiler ce qui est vu entre chaque week-end et permet d'arriver reposé à l'exam! Et vous c'était comment votre N4?
  14. Je viens ENFIN de COMPRENDRE les Gradient Factors!!! Merci infiniment!
  15. Hello les bulleux, Je voulais juste vous dire que je viens de valider mon N4 et que je suis super contente! Vous y êtes un peu pour quelque chose, car tout ce que j'ai lu ici m'a permis d'être assez calée sur la partie théorique, donc merci!
  16. https://finance-heros.fr/pic-petrolier/ Concernant le prix du pétrole, ça risque de pas s'arranger...
  17. Merci pour ces précisions. Cela ne change pas ce que je pensais: le GP ayant pour nomination "guide" de palanquée, je trouve intéressant l'approche PADI qui dit que les plongeurs guidés restent responsables d'eux-même. Je comprend enfin ce que beaucoup ici dénoncent comme une aberration, à savoir l'existence de plongeurs "non autonomes".
  18. Du coup vos réflexions me font revenir à la FFESSM et les notions de guidage et d'encadrement: c'est quand même marrant, parce que N4 tu es GUIDE de palanqué, et c'est en passant l’initiateur que tu devient ENCADRANT (E2 et j'en passe). Pour autant, en tant que N4 tu ENCADRES des plongeurs non autonomes. Et les encadrants peuvent enseigner. Jolie coquille en fait. J'aime bien le côté PADI sur cette démarche, tu es autonome avec guide, autonome sans guide; mais dans tout les cas tu es responsable de toi-même. Merci pour ces réflexions!
  19. Merci pour vos retours! J'ai fait un métier-passion pendant quelques années (et je me suis toujours questionné sur la place des bénévoles et des pros) et en avançant dans le milieu de la plongée j'ai failli me "faire avoir" une deuxième fois. J'ai quitté mon ancien domaine pour ne plus travailler (tous) les soirs, les week-end et les vacances scolaires. Et moins d'un mois après je me questionne sur la plongée. Heureusement ma conscience a dit stop. Et du coup je suis curieuse de savoir ce qui mène chacun à faire tel ou tel choix. Et je suis heureuse de découvrir un tel panel d'histoires, de statut, de motivations... Je trouve chouette qu'il y ait de la place pour le bénévolat ET le professionnel en France. Donc merci encore!
  20. Pour me faire l'avocat du diable, je ne souhaite pas vivre dans une société masquée ou l'autre est synonyme de danger. Et comme on ne parviendra pas à mettre fin à cette maladie, cela veut dire respecter les gestes barrières jusqu'à la mort ? Je préfère le risque, pour moi, ma famille, mes amis. Pour autant, tant que faire se peut, je parle du vaccin autour de moi, discute avec complotistes de tout bord pour essayer de les convaincre (déformation professionnelle). Mais de la à râler sur les gens qui ne mettent pas le masque, je suis pas d'accord, je veux pouvoir voir les gens, faire des concerts, prendre mes proches dans les bras. Je respecte ceux qui font d'autres choix, ne les jugent pas, j'aimerais qu'il en soit de même de leur part.
  21. J'aimerais avoir des réflexions et retours de choix de vie concernant la place de la plongée dans nos vies (parce que j'aime bien vous lire, et que certains ont une vraie belle plume!): J'imagine que les pros sont tous des passionnés car le boulot doit avoir pas mal de contraintes: comment garder la flamme, c'est facile, qu'est-ce qui fait tenir ? Pour ceux qui y ont réfléchi mais n'ont pas passé le cap: qu'est-ce qui vous a freiné ? pensez-vous changer d'avis ? Pour ceux qui encadrent de manière bénévole : qu'est-ce qui vous motive et comment voyez-vous les pros ?
  22. J'imagine donc que 330€ c'est la licence et l'adhésion à l'association ? Ou c'est un forfait qui permet d’accéder à des plongées d'explo ? Les structures associatives sont gérées par un bureau (Président.e, Trésorier.e et éventuellement secrétaire) bénévole qui définit l'orientation de l'association. Elle est également gérée par des bénévoles qui peuvent proposer de la formation, des voyages, des week-ends, des soirées raclettes et j'en passe. C'est plutôt chouette pour rencontrer du monde autour d'une passion commune, et c'est encore plus chouette quand on met (selon son temps) un peu la main à la pâte. Ça répond à ta question ou pas du tout ?
  23. Bonjour, Les avantages et inconvénients en tant que quoi ? Plongeur ? Encadrant? Pour y faire quoi, de l'exploration, de la formation, des copains ? Qu'est-ce qui coûte 330 € ?
  24. J'adore ce sujet qui part d'une demande de raconter les plongées "teks", et qui finit en discussion sur ce qu'il y a dans les rivières à côté de chez nous Désolée @TokongLaut les frenchies sont souvent contrariants! (après j'adorerais venir plonger dans vos rivières, pour tout dire ça m’intéresse plus que de partir avec plus de 2 gazs)
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.