Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

sores

Membres
  • Posts

    52
  • Joined

  • Last visited

link1
link2
link3

Personal Information

  • Localisation
    Paris
  • Passions
    La Plongée
  • Profession
    Directeur de Société

La plongée

  • Féderation(s)
    ffessm
  • Niveau en plongée
    MF1
  • Professionnel de la plongée
    No

sores's Achievements

Contributor

Contributor (5/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Conversation Starter
  • Week One Done
  • One Month Later

Recent Badges

10

Reputation

  1. « par contre c'est sûr que si tu sautes à l'eau en négatif et que tu files au fond » « sinon, si il faut entrer en négatif, il le prend contre lui et plouf » « Si négatif : bascule arrière : je met le caisson contre mon torse d'athlète » Bonjour à tous. Certes, comme disait Guy Poulet, je suis "sodomiseur de diptère", mais quelques post ci-dessus parlent d'une mise à l'eau en NEGATIF. On comprend bien le contexte : Il s'agit d'un saut permettant une coulée immédiate lorsque les conditions l'exigent (cf : une passe par fort courant aux Maldives). Et donc, que le poids total du plongeur (en kg) soit plus important que son volume (en litres) inclus son équipement. On est d'accord sur Archimède ? Bref que son poids apparent soit POSITIF ! http://octopus07.free.fr/archimede.htm
  2. Avec un groupe d’amis nous avons affrété un bateau complet pour une croisière de 10 jours à Coco sur l’Okéanos Agressor. Départ le17 mai 2013 Il nous reste une place : 4339 € au lieu de 5150 €. -vols AR, hôtel 1 nuit, transferts, croisière, taxe Coco incluse. Nous ne sommes pas des marchands, pas des TO, pas des agences…Seulement des plongeurs qui achètent « groupés » Si quelqu’un est intéressé, je suis à sa disposition.
  3. Bonjour Dayo, Dans ton message d'origine, en dernier paragraphe, tu nous dis "chez PADI et dans les autres fédé".../... Je ne résiste pas au plaisir de faire grincer des dents et susciter des commentaires discourtois : A mon sens, j'aurai préféré la phrase sans "autres". Merci d'excusez mon pinaillage...C'est pour le fun. Le mot "autres" sous-entend que PADI est une fédération de plongée comme les "autres"... Il n'en est rien. C'est une association d'origine US, dite internationale, d'enseignants de plongée à qui elle délivre elle même ses propres diplômes et dont la finalité (non condamnable) est le profit. Théoriquement, la finalité des fédérations (voir les statuts) est l'enseignement et le développement de la plongée à titre bénévole. Elles sont reconnues d'utilité publique. Bien cordialement J'ai déjà mis mon casque lourd pour les réponses...
  4. Il faut quand même noter que cette période (octobre) était juste sur le changement de saisons dans le coin : La saison des pluies commence sur l'ouest (Bali, Komodo) et la belle saison débute à l'est (Raja Ampat). C'est la raison qui fait émigrer les bateaux de croisière d'ouest en est. Ils reviennent ensuite en avril. Pour ce qui est des éventuelles "mauvaises mains", ce ne peut être que les nôtres ! Après nous êtres documentés avant le départ, nous décidions de nos plongées chaque jour avec le responsable du bord. Ensuite, dans l'eau, les guides nous aidaient de leurs yeux experts. Le responsable du bord avait préalablement contacté les centres de plongée à terre pour leur demander leurs meilleurs spots (notamment Gilles qu'il a eut plusieurs fois au téléphone). Pour ce qui est des sites polués, hélas, j'ai abandonné depuis fort longtemps la tenue d'un carnet de plongée. Mais en longeant les côtes, de Maumere à Alor (notamment à l'intérieur des baies) les déchets étaient visibles chaque jour. Le plus choquant à été au large, en quittant la baie d'Alor vers le nord, après 2 heures de navigation, la mer était parsemée de détritus ! évidemment en plastique. Pour ce qui est de la taille des poissons, même combat : Nous avons fait 6 plongées dans la baie d'Alor et nous n'avons jamais croisé un poisson de plus de 30 cm ! Pas plus à Maumere d'ailleurs... C'est sur, en Indonésie, il ne faut pas être forcément fanatique de gros. Mais quand il n'y a pas de petits non plus... Comme ça, j'ai de belles photos de gorgones et d'éponges...(et de poissons morts) Ach... en mai 2013 nous retournons à Coco. J'espère pouvoir me rattraper.
  5. Baie d'Alor et mer de Banda Bonjour Apesse, Sans doute comme bon nombre de contributeurs ci-dessus, ton post m'a donné envie de découvrir ce coin paradisiaque. J'ai donc réservé un bateau complet (l'Ambai) et nous sommes partis à 14 pour faire une croisière en mer de Banda, de Maumere à Ambon. En faisant, bien sur, un stop conséquent à Alor. Nous sommes rentrés la semaine dernière. (c'était notre cinquième voyage en Indonésie et ma quarante deuxième année de plongée) Bilan : Large déception des îles de la Sonde (Maumere, Alor). Le capitaine a refusé de nous faire plonger à Wetar suite à de récents accidents mortels avec des crocodiles de mer. Sur Maumere et Alor nous avons entendu chaque jour de nombreuses explosions en cours de plongée, nous avons vu de nombreux coraux et poissons morts. Jamais un poisson de plus de 30 cm, les habitants ont tout bouffé... D'après les guides, le poison est aussi largement utilisé. Peu ou pas de petite faune de type muck dive. De larges zones souillées en mer, à la sortie des cours d'eau par les déchets non organiques de la civilisation. Et maintenant, ils brûlent les montagnes à perte de vue pour faire du charbon de bois. Sans poisson, sans fôret, et submergés par les déchêts, leur avenir est bien compromis. Nous avons mouillé devant Alor Divers où il y avait 6 clients. Quelques années sont passées depuis ton séjour : Gilles et son épouse semblent maintenant habiter à Bali et le resort était confié à un gérant. Les 6 bungalows sont bien répartis face à la plage et semblent très vastes. Comme beaucoup de voyageurs-plongeurs, je recherche le calme et la nature. Mais à moins d'avoir un besoin de solitude irresistible, j'aurai du mal à rester ainsi oisif pendant une semaine : Les 2 plongées organisées quotidiennement n'y suffiraient pas, surtout si elles sont successives. Quant au "reef house", que nous avons fait : Oula-la ! J'aurai mieux fait de rester à bord avec un bon bouquin... Les deux speed boats sont de petites embarcations à demi pontées. Il semblerait que leur coût en carburant (et le temps) leur permette rarement de traverser la baie pour explorer les plongées du sud (?). S'ils restent vraiment sur la zone... bonjour tristesse... Pour découvrir enfin des spots plus intéressants, il nous a fallu nous éloigner des régions habitées, là où les pêcheurs à la dynamite ou au poison ne peuvent pas aller. Nous sommes remontés plein nord et après 17 heures de navigation, nous sommes arrivés à Gunung Api que nous avons baptisée "snakes island". Pas d'habitant, pas de pêcheur, du gros : thon, baraccuda, requins gris, UN marteau, des bancs de carangues, mais surtout des serpents pas centaines qui nagent autour de vous, qui viennent vous "gouter" qui tournoient devant votre masque, qui se lovent dans la stab ou qui vous caressent les jambes... Au début, on n'étaient pas fiers, les guides non plus... A la seconde plongée, tout le monde était couvert de la tête au pieds ! Puis après une nouvelle nuit de navigation, l'archipel de Nai : On se croirait aux Maldives, même paysage mais sans personne. Sauf, encore, des poissons morts au fond. Du gros, des requins, des tortues, de grosses carangues, des tombants magnifiques et une visi exceptionnelle. Puis l'achipel de Bandaneira, notamment Run, Ai, et Hatta, et une petite île au nord de Bandaneira qui ne figure pas sur les cartes. Là, c'est paradoxal : il y a quelques villages, des pêcheurs en pirogues, et les plongées sont sympa. La faune y est abondantes (notamment cette fameuse île au nord). Les pratiques de pêche sont manifestement différentes. Face au quai de Bandaneira, nous avons fait une plongée découverte sur internet où l'on a trouvé, comme annoncé, des mandarins de jour. La zone est plus que "muck" : c'est une décharge... Quelques uns ont fait l'ascension à pied du volcan de Bandaneira (à voir sur internet). A réserver aux marathoniens bien préparés au climat... Après une douzaine d'heures de mer, nous avons atteint la côte est de Ambon. Quelques villages, belles plongées. Puis sommes entrés dans la baie d'Ambon, face à l'aéroport pour le débarquement. En synthèse raccourcie : Beau voyage. 14 jours de mer. 1500 km parcourus. Excellent confort et ambiance à bord. Maumere à éviter. Alor à faire en express, histoire de se mettre en jambe. Explorer plus en détails les nombreuses îles perdues au mileu de la mer de Banda, là où il n'y a personne, pas d'explosif et pas de poison.
  6. - Rencontre avec le "Ferox" à Malpelo - Les bancs de marteaux à Coco - La plongée de nuit avec une centaine d'Obésus à Coco - La station de nettoyage pour Albimarginatus à Coco - Les Bullsharks "tout près" aux Galapagos - la passe sud de Fakarava avec plusieurs centaines des gris et l'Obésus - Environ 80 manta se gavant de crevettes en surface aux Maldives - Le nez de la marche de la passe de Guraido aux Maldives - Le nez de la marche de la passe de Tiputa à Rangiroa - Les bancs de Baraccuda et les dizaines de tortues à Sipadan - Les taureaux à Margate et Aliwal shoal en AFS - Les baleines à St Marie (Madagascar), au Mozambique, et à Soccoro - Les requins renard et 2 Mokarane à Gd Brothers - Les requins baleines aux Maldives, au Mozambique, à Nosybe, et à Richelieu rock (Thailande) - Les muck dive à Lembeh (Indonésie) - Les paysages sm magnifiques à Rajat Ampat - Les Mola Mola à Bali - Les feedings à Palau en Micronésie (je sais, c'est pas bien, mais c'est impressionnant) Et quand même, en France, mais il y a longtemps : - Le Donator quand il y avait encore les toilettes et la baignoire, et le Grec. - Le sec du Langoustier - Le tombant de la Gabinière quand on étaient seuls. - Les Impériaux et la Drome, avec un bi- - Le banc de la provençale et la réserve de Scandola
  7. Bonjour à tous, Qulequ'un aurait-il des infos ou des expériences sur la plongée aux îles Christmas et Cocos, toutes deux situées au nord-ouest de l'Australie ? Merci d'avance
  8. Chapeau Nicolas ! J'ai vu tes photos. Je n'ai hélas pas ce talent... Pour développer un peu mon histoire : Il y a quatre ans, la bête tombe en panne lors de sa première sortie après une dizaine de plongées : Plus de témoin lumineux, plus de flash. Le célèbre revendeur parisien (près de la place Denfert) l'examine. Pas d'entrée d'eau. Bon entretien, mais "une microfissure"(dixit) à la base du compartiment des piles due "à un dégazage" '(dixit), donc humidité, donc pas de garantie, donc nouvel achat à 50 %. J'avais pourtant acheté les accus recommandés par le constructeur. On m'explique que le courant fourni sur les bateaux de croisière n'est pas fiable... Cela ressemble au dégazage de ton flash. Cette fois ci, 4 ans après : je retrouve le joint sorti de la gorge du bouchon du compartiment des piles (une hernie de 8 mm) et le flash plein d'eau. Je pense aussitôt à un nouveau dégazage (d'ou expulsion du joint), quoique j'ai constaté cela dès la mise à l'eau alors que les piles dégazent soit au chargement soit au déchargement (dixit le célèbre revendeur). Le flash n'avait pas encore fonctionné. Cela ressemble à nouveau à tes symptômes. Mais le célèbre revendeur m'explique cette fois-ci qu'il a connaissance du problème : Il serait du au fait que le joint jaune est trop mou et qu'il peut se coller à la face plastique du bouchon à cause de la graisse silicone, et glisser contre le corps du boitier qui est d'un autre matériaux (?) Il aurait signalé ce problème déjà rencontré au fabricant. Pour ce que j'en ai vu, cette hernie ressemblerait plus à une expulsion par dégazage. Tout cela pourrait être évité en rendant étanches entre eux les 2 compartiments. En gros, et malgré un entretien minutieux et pas de surcharge de graisse, cela me fait quand même 2.5 flashs achetés en 4 ans... C'est pas un livret de caisse d'épargne ! Cordialement
  9. Ceci n'engage que moi, mais je te conseille d'avoir 2 paires de palmes : - Une pour la piscine : pour utilisation pieds nus, légère, petite, chaussante, et la moins chère. - Une pour plonger en mer : règlable pour chaussons ou botillons (et donc + lourde). Utiliser des palmes règlables lourdes, avec botillons, devient vite une galère pour faire des exercices en piscine. Certains répondront qu'il vaut mieux s'entraîner et se former avec le matériel identique à celui utilisé en mer. Oui, c'est en partie vrai. Avec le même raisonnement, il faudrait donc faire ses exercices en piscine avec la combi, la cagoule, et la ceinture de plomb... Quand on prépare le niveau 2, beaucoup d'entrainements piscine sont basés sur des exercices d'aisance, donc en maillot de bain + pmt. La similitude des matériels utilisés n'a pas lieu d'être. Cordialement
  10. Un p’tit retour d’expérience : J’ai noyé mon flash Inon Z24O. Le joint torique jaune du bouchon des accus est trop mou et il est sorti de la gorge. C'est ma faute, j'aurai du vérifier avant de sauter. Donc, je cherche sur la toile où trouver le meilleur prix (je sais, je sais, c’est pas à faire…) Et je trouve : DIVE AND SHOT Comme je suis méfiant, je vérifie un peu avant de commander : l’adresse (à côté de Lorient), le RCS, les statuts, la date de dépôt, le chiffre d’affaire, etc. Je vérifie le nom, l’adresse et le téléphone du gérant. Je regarde un peu ses activités : il vend aussi des chars à voile au salon nautique. Bref, une commande non écervelée, je me dis… Tout se passe bien, je suis débité et je reçois une confirmation de commande. Puis le temps passe... Et puis plus rien : rien en réponse à mes mails, rien en réponse à mes appels laissés sur les différents numéros que j’ai pu trouver. Rien ! A poil, le gars. Allégé de 685 euros. Heureusement, j’avais réglé par Paypal (ce n’est pas de la pub !) Après m’être soumis à leurs différentes procédures, ils m’ont remboursé au centime près, après trois semaines. Happy end. Attention toutefois : je n’ai pas trouvé d’adresse Paypal en France. Leur adresse européenne est au Luxembourg (tiens, tiens…)Donc, difficultés à prévoir en cas de contentieux. Depuis, je me suis promené sur les forums et j’ai découvert que Dive and Shot collectionnait les histoires comme la mienne. J'le ferai plus. C'est promis.
  11. Salut les amis, A quelques uns, nous avons réservé l’Agressor pour une croisière de 10 jours à Coco en mai 2013. Il y a 22 places. Il nous reste une cabine de 2 disponible. Nous avons consulté de nombreux TO, négocié 2 gratuités et un prix groupe pour l’aérien. Ca coûte 4339 € tout compris, Paris/Paris, inclus l’hôtel et la taxe Coco. Comparez avec vos meilleurs TO, et contactez-moi si vous êtes intéressés. Pour paraphraser Fabrice, je suis un plongeur lambda. Pas un voyagiste ni pro d’aucune sorte. Je n’encaisse rien. Chacun paye sa part, et moi aussi. Les paiements sont effectués par chaque participant directement à l’agence. A votre disposition pour + d’infos.
  12. La plongée du bord Et surtout : La plongée du bord permet d'éviter les dangers du milieu... La Marine Nationale a très bien intégré cette règle sécuritaire : Elle certifie les plongeurs de bord, mais pas les plongeurs de milieu...
  13. Re- Pour 2300 €, seul, sur 2 semaines, à ta place, je chercherai plutôt une croisière. ( On y fait plus de sites, et les plongées sont sous ton lit...). En étant seul, tu sympatisera Le meilleur rapport Qualité/Prix sera l'Egypte, évidemment. La densité de la faune ( pour ce que j'en ai vu en juin et août 2011 à, hélas, bien changé. Plus de marteaux, les gris sont petits, les pointes blanches peureux.... Les Longimanus d'Elphinstone on disparu ( je ne m'en plains pas...) La faune récifale reste belle et très colorée ( idéale pour les photographes ) et l'eau est super claire. L'idéal serait de choisir un programme sur 2 semaines : Brothers, Deadélus, Elphinstone, Rocky Island et Zabarghad (il y a quand même moins de monde). Atttention au confort des bateaux. On trouve le meilleur et le pire, et pas forcément en parallèle du prix. (combi 5 mm en mai ) Sur la Thaïlande, tu trouveras aussi des croisières (francophones) au départ de Puket. Le bateau le plus pratiqué par les français est le Bunmee. A Richelieu Rock tu auras des chances de voir des requins baleines et des requins zèbre (Zebra skark et non "léopard"). Belle eau claire, très bonne température ( combi 3 mm ). Idem A Nosy Be. L'eau est peut être moins claire, mais les plongées sont belles. Recherches auprès des TO leurs offres de croisières au départ d'Ambatolok ou de Hellville. ( destination Mitsio au nord et/ou Radames au sud). Dommage pour les baleines, elles passent là bas en septembre...Combi 3 mm. Pour ce prix là, tu peux aussi regarder les offres en Afrique du Sud (région de Durban) ou Mozambique (Tofo est souvent pratiqué par les français). Là, pas de problème pour le gros : il n'y que ça. Frissons assurés. Mais mauvaise visi et eau pas bien chaude ( on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre...) combi 5 mm haut et bas. Plus tu monteras vers le nord, plus l'eau sera chaude. Bonnes vacances
  14. Pour l'usage du lavabo, je pensais répondre à la question concernant l'étanchéité. Pour la flottabilité ( ou poids/volume équilibrés ) c'est une autre histoire... Tout d'abord, l'influence d'Archimède est la même dans l'eau quelle que soit la profondeur ( d'accord ?). C'est la raison pour laquelle on conseille aux plongeurs de tester leur flotabilité bouteille vide, en fin de plongée, à 3 mètres, pour le confort des paliers. Il est inutile de chercher à tester la flottabilité d'un objet indéformable à la pression, à des profondeurs supérieures. Lors d'un essai en profondeur, la seule variable à prendre en compte serait la variation du volume du lest ( si déformable ) que l'on ajouterai à l'objet. J'en ai fait l'amère expérience suite à l'achat de mon caisson : Je m'étais amusé à immerger dans un seau rempli d'eau mon matos (caisson + APN + flash + bras ), puis à peser l'eau ayant débordée du seau. Ce qui m'a donné l'équivalence en Kg, du volume du matos en dm3 ( Corollaire d'Archimède ). En comparant ce volume en dm3 au poids dudit matos en Kg, j'ai obtenu le volume de lest à ajouter afin d'obtenir une flottabilité neutre de l'ensemble, quelque soit la profondeur. Super ! Sauf que j'avais oublié un paramètre : Le lest en question ( découpé dans une planche de piscine en mousse dure ) s'est transformé en une galette innomable et compressée (évidemment) à 40 mètres...Bonjour ma belle théorie sur la constance d'Archimède. Donc, en conclusion, je maintiens, que si vous ajoutez un lest incompressible, il est inutile de tester votre matériel à des profondeurs de plongée ( 1 mètre sous la surface suffit ). Si vous ajouter un lest compressible, vous ferez comme moi, vous le jeterez à la poubelle ! ( qui a les coordonnées d'un fournisseur de mousse incompressible ? Le caisson Patima tout équipé à un poids apparent positif de 1,2 Kg )
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.