Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

le parpaing

Membres
  • Compteur de contenus

    1 144
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    5
link1
link2
link3

le parpaing a gagné pour la dernière fois le 4 novembre 2018

le parpaing a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

547 Excellent

À propos de le parpaing

  • Rang
    nage vers le fond

Informations personnelles

  • Localisation
    Bayonne
  • Profession
    Médecin

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. a prévoir dans sa dry-box, au cas où tu en aies besoin sous l'eau -des allumettes et des clopes -le journal du jour et surtout une bonne dose de Ricard. Quoiqu'en mer, çà soit moins bon.
  2. boah, le mec, il croit encore qu'on trouve sur les forum des réponses à ses questions!!!!:tromaran::tromaran: Ceci dit, si une école de plongée stipule dans ses standards qu'il faut se rendre sur les sites en bagnole sans mettre sa ceinture, on fait quoi chef? Donc bien sûr nitrox, surtout quand on se tape des remontées de 40. Et nitrox riche en déco pour les plus de 40m. Ceux qui n'ont pas encore choisi çà sont en retard et devraient se mettre à niveau, point !
  3. D'accord en théorie. J'ai passé mon N3 essentiellement pour pouvoir passer au recycleur. Ca m'aurait bien plu, en son temps de m'y mettre sans ce pré-requis du N3. Reste qu'une certaine expérience en plongée est quand même utile pour diminuer la charge de travail quand on commence en recycleur. Et quand on voit le niveau sous l'eau de certains N2 fraîchement encartés (ou pas), je ne suis pas sûr que cette porte ouverte soit vraiment conseillable à tout le monde. En tout cas les quelques exercices et plongées de plus pour le N3 m'ont pas fait de mal, personnellement!!!
  4. le parpaing

    Homard m’a tuer

    Ce qui est marrant, c'est que ce mec aura été nommé ministre de l'écologie après avoir fait l'un des très beaux coups fourrés politiques contre notre écologie (la non interdiction du glyphosate) et quelques autres exploits qui ont démontré son désintérêt total pour l'écologie, et qu'il n'aura absolument RIEN fait en tant que ministre de constructif sur ce sujet. Mais il tombe pour une sombre histoire médiatique. Quand on compare cette histoire de dîner au homard avec les problèmes du réchauffement climatique ou du suremballage par exemple, c'est quand même effarant
  5. +1 avec Scubaphil la BTV je l'ai passée sur terre après un an d'entraînements quotidiens, et sous l'eau après une cinquantaine de plongées en plus. Et çà passe pas tout le temps. Et en CCR comme tu as pas la résistance expiratoire en descente, c'est plus difficile. En effet, commencer tôt, et passer au Valsalva dès que tu sens que çà commence à coincer, avant que çà fasse mal, c'est déjà cà. On n'est pas tous égaux, à ce sujet, il est probable que certains arrivent à l'utiliser pour équilibrer "trop tard" (je veux dire rattraper quand tes tympans commencent à te dire qu'ils aiment pas la montée de pression), mais je ne me vois pas y arriver. Et tout simplement, quand j'en suis déjà là sur une descente, je veux un truc qui marche tout de suite, avant que çà tourne au barotrauma!
  6. et après on nous bassine de plongée avec un "e"...
  7. Les frais que je n'ai pas attendus? Fermeture du seul magasin qui avait un booster pas trop loin de chez moi, club qui utilise peu d'oxy, j'ai dû acheter un booster Mauvais choix sur ma première machine, revendue après trop de pannes et frais de réparations. Dans le cas de l'achat du Meg: frais de douane. et çà pique... En effet comme Dangue et toi l'avez sous-entendu, calculer si un recycleur peut te revenir moins cher qu'un circuit ouvert, c'est un exercice complexe. Il suppose déjà de savoir combien t'aura coûté la machine, ce qui en soit est une gageur. Certes, au prix de l'hélium, on finit par l'amortir contre l'ouvert, mais encore une fois, ce ne va pas être avec une plongée par ci par là Enfin, quand tu achètes un recycleur, tu appliques l'adage "quand on aime, on ne compte pas", c'est tout :-D!
  8. tout à fait! Quand je me renseignais avant de passer au CCR, j'ai fait le calcul de l'amortissement d'un CCR Vs de l'OC pour l'hypoxique. OUI, au prix de l'hélium, si on plonge BEAUCOUP en sur des profils à trois chiffres, le recycleur finit par devenir moins cher que l'OC. Mais il est probable que seuls quelques pros ne fassent assez d'heures. Et encore, quand j'ai fait ces calculs, il faut reconnaître que je me suis planté (en sous-estimant) le coût de la plongée CCR!
  9. Désolé de répondre à ta question par une question mais pourquoi cherches-tu à savoir çà?? Compterais-tu tous les plongeurs qui ont essayé au moins une fois le circuit fermé? Qui ont une certification? Qui ont une expérience significative? Qui possèdent au moins une machine? Qui plongent activement avec? Ou cherches-tu à utiliser cette valeur comme un dénominateur pour évaluer le niveau de risque de cette façon de plonger??
  10. le parpaing

    Abcès dentaire.

    il est moins déformable que le nerf!
  11. le parpaing

    Abcès dentaire.

    ça change que si la bulle d'air est au contact du nerf, au même assez proche, quand elle va vouloir se déformer sous l'effet de Mariotte, c'est le nerf qui va tendre à venir boucher le trou. Et la, notre ami n'aura aucun doute sur ce qu'il se passe.:chialle:
  12. Tu peux débuter en recycleur sur un latéral, tu y arriveras sûrement. Mais tu risques de te faire chier un peu et pourquoi pas de te prendre un gadin inutilement. Pour avoir fait mon expérience initiales sur des machines backmount avant de débuter avec le Flex, et pour en avoir quand même un poil chié au début avec, je te déconseillerai comme les autres le CCR SM "from scratch". Il y a vraiment besoin de se rôder un peu avec le circuit fermé, et c'est bien plus facile en BM qu'en SM. Avec seulement une vingtaine d'heure en BM dans les pattes, tu auras pris des habitudes de monitorage de la ppo2, de contrôle de la flottabilité, du volume de la boucle. En SM CCR, tu n'auras "plus qu'à" régler le trim, la position de la machine, le routage des toyos, la position des blocs... et c'est pas si simple! Sinon, j'ai été très content de mon Flex, mais pas le temps de plonger avec.
  13. ouais, mais ce truc là, c'est le croque-mitaine de la plongée, c'est une truc pour terroriser les gamins. Tu vas grandir et tu auras l'occasion de découvrir que c'est le pied. Tant que celui ou celle qui te fait passer du côté obscur t'apprend quand même à pas le faire n'importe comment...
  14. Eh oui, toute culture se prend pour la culture. La France n'arrive pas à sa défaire de la profondes à l'air, les américains du système de mesure impérial. Les voyages forment la jeunesse, et pas que...
  15. la polémique sur utiliser son étanche ou son gilet pour la flottabilité est parfaitement stérile. Tu utilises l'un ou l'autre, les deux marchent très bien. Le discours sur la position des volumes dans l'étanche, qui nous a été resservi ici, se défend, mais quelque soit la quantité de gaz que tu mets de dedans (juste assez ou un peu plus), le problème est peu ou prou le même: trouver ses marques, s'habituer à la contrainte sur ton assiette d'être certain de pouvoir purger si tu pars en mode bouchon. Quant à la formation, bête comme choux: faire quelques plongées dans les 3 à 5 mètre grand maximum. C'est là que gérer la flottabilité est le plus délicat, tu vas en chier un poil, faire le yoyo, mais c'est pas grave. Ce sont des profondeurs où on peut déjà voir des trucs, s'amuser, et prendre ses marques
×
×
  • Créer...