Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Autopsea

Membres
  • Compteur de contenus

    698
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

27 Excellent

À propos de Autopsea

  • Rang
    Optimisateur

Informations personnelles

  • Localisation
    Marseille
  • Profession
    Biologiste marin

La Plongée

  • Niveau en plongée
    C2B
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bonjour, mise a jour d'une page d'information plus claire : http://www.seadoors.net/seadoors%20shark-college/seadoors%20shark-college.html
  2. Bonjour à tous, J'animerais un séminaire spécifique requins a partir du 1er juillet 2019 aux Philippines, organisé par le bateau de croisière SeaDoors. Aux programmes des plongées spécifiques requins dans les meilleurs spots repérés par SeaDoors, avec requins renards, requin baleine, soyeux, gris, etc... plein de belles rencontres ! Tous les jours, une mini-conférence de 45min a une heure suivie de questions, discussion, partage d’expérience. L'idée est de passer un bon moment entre passionnés tout en en apprenant plus sur les requins - y compris des choses qu'on ne trouve ni dans les livres, ni a la télé. Tous les détails ici : https://www.facebook.com/events/576453019484080/ Je partagerais aussi des techniques de photo-sub, pour les curieux de mes photos : https://www.instagram.com/thomasvignaudphotography/ Et une super promo pour le Salon de la plongée ce week-end ! N'hésitez-pas si vous avez des questions, en espérant vous y retrouver, Thomas
  3. Bonjour a tous, pour rajouter quelques photos plus récentes : https://www.instagram.com/thomasvignaudphotography/
  4. Bonjour Carla, Merci pour ce commentaire. Le plus simple pour me suivre : https://www.instagram.com/thomasvignaudphotography/ Bon courage !
  5. Je me permet une petite mise à jour - 5 tigres depuis début décembre : )
  6. Selon les espèces et la façon de faire, ça peu créer des requins "énervés" oui, surtout quand on feed du gris de façon désordonnée (pas toujours de la même façon au même endroit). J'en profite pour quotter Pierpaolo a propos de l'article de science et avenir :
  7. Salut ! Pour les détails : - L'arrivée aux fidjis se fait par la ville de Nadi. (prononcez nandi). - selon votre heure d'arrivée, il est possible d'attraper le ferry qui se rend sur Kuata en 2 heures. Il y a un départ tous les matins a 8h. Sinon il faut soit passer une nuit a Nadi (nombreux hôtels tout budgets), soit prendre une navette privée (parfois plus cher mais pas forcément si groupe) voire hydravion (environ 200 euros) ou hélicoptère pour profiter aussi du paysage d'en haut. - La plongée dans les Yasawa est dominée par des récifs de type corail dur, avec des spots plutôt gorgones et plus de corail mou. Kuata en soit est une destination ou il est bon de faire 5 plongées récifs (et pourquoi pas multiplier les plongées requins qui sont toujours différentes) mais pas forcément plus si on ne veux pas tourner en rond. Par contre il est possible d'attraper le ferry de nouveau et continuer a monter le long de la chaine des Yasawa pour aller chercher d'autres spots (raies manta, épaves, grottes...) - Hors plongée Kuata est un havre de paix avec quelques piscines, des randos sympa, possibilité de s'évader complétement puisque l'île est déserte. Très bien pour, hum, décompresser. Kayak, apnée, sortie pêche traine, visite village fidjien, balade sur les îles voisines - tout est possible et on veux garder un esprit ou on customise les activités a l'envie des clients. Le tout avec des prix abordables (i.e. la nuit en dortoir au bord de mer a 25 euros, c'est calme et la clientèle est agréable, ou le choix des suites de luxe a 140 euros la nuit) - Pour les fidjis en général je conseille d'aller du coté de Taveuni pour plus de vie en terme de corail mou et anthias (densité type mer rouge), et plus de forêt tropicale humide (cascades etc...). Il y a aussi des bateaux de croisière plongée très bien (de l'ordre de 4000 euros la semaine, 4 plongées nitrox par jours). Avec le temps je ferrais : - la croisiére d'une semaine - 4-5 jours a Taveuni (1 ou 2 hotels max, rainbow reef et autre) - 5-7 jours dans les Yasawa (2 ou 3 hotels max : bulls au sud, raies manta au milieu, et pourquoi pas un passage dans le nord avec la visites des caves terrestres avec des passages sous l'eau) - pourquoi pas location d'un voilier (il y a un français qui fait ça très bien, c'est abordable avec skipper et bouteilles de plongée) pour partir a l'aventure et découvrir des spots ou personnes de plonge... et la, googleearth est votre ami mais j'ai pas mal d'idée ! : ) Pour Winston, pas trop eu mal dans notre zone, c'est plutôt entre les 2 grandes iles ou ils ont morflés. Les hotel réouvrent tout juste. Mais sous l'eau, tout va bien ! Winston a "sauver" le corail alors que l'eau était arrivée a 31 degré, la faisant redescendre a 27. Save</span>
  8. Salut ! (désolé pour les fautes j'écris rapidement) Je comprends vos interrogations car j'ai eu les même il y a quelques années. Sans trop m'étendre, j'essaie de répondre a vos questions brièvement et je pourrais développer si besoin : Ce n'est pas qu'on en est loin, c'est qu'on y sera jamais : Il n'est pas possible de voir de requins type bull / tigres de façon suffisamment régulière pour en faire une plongée spécifique sans feeder. Vous pouvez faire 10.000 plongées aux Fidjis, capitale des requins bouledogues, si vous n'allez pas sur les sites de feeding vous n'en verrais jamais (ou un par grande chance de super loin pendant 2 secondes). Ce ne sont simplement pas les même animaux. Si tu veux venir aux fidjis voir du gris sans feeding, c'est possible. C'est même possible pour les marteaux : ) Il faut juste connaitre les spots. Ce sont donc deux activités différentes. En fait, même les spots de feedings de bulls sont différents et on a souvent des gens qui les font tous. Même les jours sont différents sur un même spot, nous avons des gens qui décident de faire la plongée encore et encore car ce sont des requins différents, des actions différentes, plus d'opportunité pour les photos, etc... Il y a plusieurs choses ici : Le bon plaisir des humains n'est pas le diable. Nous mangeons pour notre plaisir, allons au restaurant, au cinéma, regardons la TV, surfons sur internet, achetons des habits qui nous plaisent etc.. pour notre bon plaisir et TOUTES ces actions ont un impact négatif sur la planète. Attention donc a ne pas faire d'une cible une activité qui est surement bien plus positive que de manger un steak. D'autre part, cette activité qui certes procure du plaisir aux personnes qui y participent (et ce n'est pas un tord, c'est la seule façon de la rendre viable en la monétisant), apporte des bénéfices (Le steak pas, le cinéma pas, le match de foot pas). Ces bénéfices sont variables en fonction de comment l'opérateur opère, et peuvent inclurent : apport d'une source supplémentaire de nourriture pour espèce en danger, aide a la création de réserve marine, augmentation des rencontres entre individus des espèces cibles, potentiellement aidant a la reproduction et au partage des hotspots (théorie mais probable), éducations aux touristes et aux locaux, source de revenus supplémentaire pour les locaux, apport régulier d’espèces clef de voute sur un site qui le rend zone source, dédiabolisation des requins pour le public non-averti, etc... Les requins bouledogues et les requins tigres sont des espèces qui fonctionnent avec des hotspots (bien que cela puisse dépendre des individus). Ils apprennent en grandissant mais également en suivant leurs congénères les endroits qui sont bons pour eux, les enregistrent, et font des grandes boucles qui incorporent ces endroits pour les visiter régulièrement. Certains individus se "posent" plus longtemps que d'autres (souvent les requins vus en shark feeding) et d'autre préfèrent ne passer que de temps en temps (et ceux la ne changent pas leur façon d'être, ils continuent a ne passer que de temps en temps). Lorsque nous créons un nouveau site de feeding, nous créons un nouveau hotspot potentiel pour ces requins. Oui ce hotspot n'est pas "naturel" (encore que, il est possible de choisir un spot ou les requins ont été vus sans feeding, ce que nous avons fait ici) mais c'est naturel pour ces requins de chercher et trouver des hotspots donc cela n’altère pas leur façon de vivre. Certains requins passent 2 fois par ans, d'autre une fois par mois, d'autre viennent une semaine et disparaissent pour 1 mois avant de revenir, certains sont la 5 jours sur 7 pendant 6 mois puis disparaissent pendant 1 an avant de revenir. ILS FONT LEUR VIE. Certains arrivent a une période de leur vie ou ils sont en danger car ils n'ont pas beaucoup mangé, et passe un mois à reprendre des forces avant de repartir. Ils continuent de chasser le reste de la journée et de la nuit (nous voyons parfois des marquent de chasse, i.e. morsures d'autres espèces de requins, marquent de tentacules de poulpe sur la tête, etc...). Certains requins ne mangent JAMAIS mais sont la souvent (souvent les mâles ou les jeunes femelles). Ils observent simplement et trouvent surement leur compte au côté social du site. Pour le coté récif, c'est assez simple : - le coté facilité de protection du site dû a la présence du site de feeding - le coté présence d’espèces importantes pour le récif (les grands requins apportent de nombreux bénéfices pour l'écosystème : plus de poissons en meilleure santé etc... je peux développer si tu n'est pas familier avec ca) - le coté on amène de la matière organique dans l'eau qui se redistribue dans la chaine alimentaire. Les requins ne mangent sans doute que 50-70% de la matière organique, le reste est mangée par des poissons osseux. Certains de ces poissons sont petits et amène d'autre prédateurs sur site (nous voyons de plus en plus de thon, waloo, rainbow runners et autre pélagiques pendant la plongée. L'année dernière à la même période : rien), d'autres sont plus gros et apportent des bénéfices a leur manière. Tous relâchent de la matière organique dans l’écosystème qui va aux invertébrés, corail, etc... Nous avons un bel exemple aux Fidjis avec BAD qui a commencé son activité de shark feeding il y a bientôt 13 ans. Il y a 13 ans, le récif était mort. Aujourd'hui c'est un des récifs les plus vivant que j'ai pu voir, le corail vivant est partout, grosse biodiversité, beaucoup de biomasse, et très probablement une résilience et une résistance augmentée. Pour la pensée générale : qui ? Quelques plongeurs au pastis un jour qui ont dit "c'est des conneries, les requins il faut les laisser tranquille con !" ou même tout simplement l'inquiétude compréhensible des effets que cela peut avoir : certes, mais maintenant on sait. On a l'expérience. On l'a fait et suivi depuis suffisamment longtemps dans suffisamment d'endroits pour voir que ces requins font leur vie et que nous ne sommes qu'une petite roulotte sur le côté de la route ou ils peuvent passer prendre un croissant le matin, ou pas. En gros, il faut regarder la table 4 de ce papier : https://www.rsmas.miami.edu/assets/Gallagher_et_al._2015_-_Tourism.pdf ou le site http://sustainablesharkdiving.com/ Certaines règles ont été définies pour faire les choses bien. Ayant eu la chance de commencer de zéro, j'ai pu rajouter à ces règles lors du design, et améliorer a ma sauce. Un mauvais site de feeding rendra les requins difficile a prédire et la plongée dangereuse pour les plongeurs par la création d'un chaos selon la façon de feeder, la quantité, le positionnement des plongeurs et du staff, l'équipement, etc... Je suis personnellement devenu CONTRE le hand-feeding car je trouve que cela apprend au requin que la nourriture viens du plongeur - mais d'autres centres sérieux le pratique. La vérité c'est que les requins sont intelligents et pour reprendre un exemple de Mike de BAD, un chien que vous nourrissez a la main ne va pas sortir dans la rue mordre les mains de tous le monde lorsqu'il a faim. Il apprend ou, quand, qui, comment. "Le shark feeding c'est mal" c'est un mythe, un peu comme "le lait c'est bien", beaucoup de gens y croient encore... Si vous voulez des précisions n'hésitez pas mais pour y avoir passer des centaines d'heures, je vous assure que le shark feeding (bien fait) fait partie de la solution et non du problème : )
  9. Dans notre cas les requins sont nourris. Il y a maintenant suffisament de recherche qui montre - en tout cas de la façon dont on le fait et avec nos espéces - que cela ne nuit pas aux requins (au contraire), est bénéfique pour le récif, apporte de l'écotourisme qui montre aux locaux que ca marche, aide a la protection du récif, permet de faire de l'éducation (mes briefings durent une heure...) etc... Aprés il y a toujours des centres qui feront ca mal et pourra rendre les requins plus aggressifs ou créé de la confusion pour eux. Ici c'est propre, facile, et sûr. Une de nos requin est arrivée toute maigre il a 4 mois, avec un comportement de morte de faim. 4 mois plus tard elle est difficile a reconnaitre tellement a repris du poids, son comportement a changé, et elle est en pleine forme - parfait pour la saison des amours qui commence tout juste. nous avons aussi des femelles pleines qui sont venus manger avant de partir pour aller mettre bas. C'est un petit coup de pouce a quelques individus qui, je l'espère, permet a la population d'aller un peu mieux - il n'y a probablement que quelques milliers de bouledogue dans tous le pays, certains sont pêchés, et si on peu aider a ce que la population aille mieux c'est super. En plus de ca cela nous permet de les étudier tous les jours, de lancer des programmes de recherche incluant collaborations internationalles, et de pousser pour la création d'un parc national. que du bon ! : )
  10. Salut guyloup, Oui ce sont des bouledogues principalement - nous avons vu 10 espéces différente au total, incluant citrons, tigres, grand marteaux... peut-être seront-il la plus souvent avec le temps ! Pour la photo oui j'ai du capturer pour des prélèvement génétique des centaines de requins. Avec l'experience je me suis rendu compte qu'aprés la manipulation, si on passait par une phase d'immobilité tonique, les requins repartaient appaisés, beaucoup plus calmement. J'ai donc essayer autant que possible de passer par cette phase et, lorsque je retourne le requin pour le laisser partir, il repart trés lentement. Je me suis toujours dis que c'était mieux pour eux : ) Aprés tout est une question de bénéfique versus dommage dans chaque acte. Le simple fait d'avoir un ordinateur ou d'utiliser internet pollue énormément, a nous de faire en sorte dans le reste de notre vie d'essayer de compenser : )
  11. Ca fait longtemps ! Comment ca va ? : ) Un petit partage de mes dernières photos (principalement) de requin des Fidjis : https://www.flickr.com/photos/thomasvignaud/ et il y a même une vidéo : [video=youtube_share;B2R_bQxaEr8] Pour ceux qui veulent en savoir plus j'ai fait un petit post dans la zone Pacifique : http://www.plongeur.com/forums/showt...97#post1369197 Si vous avez des idées de photos avec eux, je suis preneur : )
  12. Salut a tous ! Je voulais partager ce petit bijou : Une nouvelle plongée grands requin vient d’ouvrir aux Fidjis ! Elle est orientée conservation, avec un design pour la rendre accessible et facile pour les débutants, mais également au top pour les plongeurs expérimentés. « The Awakening Shark Dive » a été créé par des scientifiques pour être bénéfique pour les requins, le récif, les locaux et bien sûr les plongeurs ! Programmes scientifiques, projet de création de parc marin, éducation et briefings détaillés sont aux rendez-vous. Il est possible de se rendre sur l’île paradisiaque de Kuata sans avoir jamais plonger, apprendre en seulement quelques jours et faire le grand saut avec des requins de plus de 3 mètres. Il est aussi possible de se la couler douce, passer son temps entre les piscines et les plages, les randonnées ou le bar, le hamac ou une bonne sieste. Sont disponibles de nombreux spots de « snorkeling » (y compris avec des requins de récifs), des cours de plongée ou d’apnée, de la biologie marine, des plongées conservation du récif ou des plongées classiques entre les tombants, les patates et les récifs poissonneux, et les balades sur les montagnes et grottes des îles volcaniques. Mais le clou du spectacle c’est cette plongée requin - je vous mets quelques photos et surtout une video qui j’espère vous séduira ! Il y a des français sur l’île donc pas d’inquiétude si votre anglais n’est pas au top ; ) Une vidéo qui montre un peu ce qu'il se passe sous l'eau : et quelques photos sur mon FlickR : https://www.flickr.com/photos/thomasvignaud/ Et la page Facebook : https://www.facebook.com/AwakeningSharkDive/ N'hésitez pas a faire passer le mot ou a proposer le trip en groupe pour les clubs !
  13. Brest était avant - j'en fais une petite vers Toulouse ce Jeudi mais ensuite il faudra attendre les festivals ! Sinon suivez-nous sur Facebook pour les prochaines annonces. Bonne journée !
  14. Bonjour à tous ! (Places à réserver au plus vite !) Nous organisons actuellement la campagne d'avant première de notre film « Eqalusuaq - Sur la piste des prédateurs cachés » dont la projection à Marseille est prévue le 23 avril au cinéma du Chambord, animé par Rémy Attuit (directeur du FMISM) avec la présence de tout l’équipe, des partenaires et du compositeur musicale. Pour cela nous avons réservé la grande salle du cinéma et avons déjà reçu plus d’une centaine de réservations en seulement 5 jours. Il s’agit d’un film indépendant et autoproduit, retraçant l'aventure de deux jeunes chercheurs, photographes et apnéistes partis en Alaska à rencontres des grands prédateurs (ours, lions mer, orques, requin-saumons etc.). A la base de ce projet, nous sommes une équipe de 4 jeunes passionnés d’images et de nature ayant monté notre projet de film depuis plus d’un an: - Thomas VIGNAUD, Docteur en écologie marine, spécialiste des requins et photographe apnéiste - Paul TIXIER, Docteur en écologie marine, spécialiste des orques et photographe apnéiste - Hugo BRACONNIER, Co-réalisateur du film, cadreur animalier et preneur de sons - Kévin PEYRUSSE, Co-réalisateur du film, cadreur animalier et cadreur sous-marin Nous avons monté notre association: SEDNA (Services et Expéditions pour la Découverte de la Nature) et sommes partis cet été durant deux mois pour une expédition en Alaska. Afin de financer cette expédition nous avions réalisé un KissKissBankBank qui expliquait précisément les démarches et les objectifs de ce projet. Nous sommes revenus en septembre et travaillons depuis plusieurs mois sur le montage, le mixage et également à la création musicale de la bande originale du film ( ). La bande annonce avait déjà été diffusée lors de la cérémonie d’ouverture au Festival Mondial de l’Image Sous Marine (au Parc Channot fin octobre), visible en ligne ici . Tout au long de ce projet, nous avons eu la chance d’être soutenus par de nombreux partenaires de qualité (Beuchat, Leica, Innodive, Vieux Campeur, Nauticam, Spiruline de Cocagne) et d’autres associations locales (Septentrion Environnement, Festival Mondial de l’Image SMarine, Grenier d’images…) qui seront tous présents à cette avant-première à Marseille. Une exposition photo tirée de cette expédition (agrandissements Alu Dibond) sera mis en place dans le Hall du cinéma le soir de l’avant première. La presse a aussi été conviée à l’évènement. Suivez notre Facebook pour plus d'info sur les réservations des places : https://www.facebook.com/eqalusuaq Merci, et bonne journée, L'équipe SEDNA
  15. Salut à tous ! Les premières photos d'Alaska arrivent doucement - on ne dévoile pas encore tous mais quelques petits extraits - on garde le meilleurs pour plus tard ! L'arrivée des saumons Et un peu de macro Certains d'entre vous ont déjà suivi (et contribué : merci encore !) au projet. Pour ceux qui voudraient encore le faire, il ne reste plus que quelques jours : http://www.kisskissbankbank.com/eqalusuaq-rencontres-avec-les-derniers-predateurs-caches--2 Et n'hésitez pas à nous suivre sur le Facebook : https://www.facebook.com/eqalusuaq à bientôt !
×
×
  • Créer...