Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

foxdiver

Membres
  • Posts

    2,108
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

Posts posted by foxdiver

  1.  

    La règlementation fédérale n'est à apprendre que si tu passes un N4...fédéral ;) En vérité j'incluais tout ça en disant code du sport même si certaines parties se trouvent ailleurs.

    Mais l'objectif c'est d'avoir 10 de moyenne sur toute la théorie et pour la partie règlementation la grosse majorité des points c'est sur le CDS pas sur le régime TIV. Donc pour quelqu'un qui a déjà le niveau d'un N4 sur tout le reste, oui vas y les mains dans les poches en aillant juste compris le code du sport, ça devrait passer large.

     

    N4 qui ne serait pas fédéral cela ne laisse la place que pour le N4 ANMP (voire SNMP) mais même dans ces deux derniers cas, l'impasse sur la partie réglementation spécifique conduirait à de graves déconvenues. Même si effectivement avec 10 de moyenne on obtient la partie théorique, mais viser 10 ça fait un peu petit joueur, viser la meilleure note possible et au pire avoir 10 semble plus efficient, que viser 10 et choper une note éliminatoire.

     

  2.  

    [::............ ] la seule difficulté ça sera l'épreuve de réglementation, facilement régler en imprimant le CDS et en en faisant son livre de chevet.

    Et faire l'impasse sur toute la partie réglementation fédérale, législation sur les blocs etc...etc... ?

     

  3.  

    Et cela me rappelle les commentaires d'un instructeur++ : "Ne perdez pas votre temps à essayer de former à la plongée des fers à repasser".

    Avec le recul il avait raison. Tocard en septembre, tocard en juin.

    A l'inverse beaucoup de futurs plongeurs doutent; on peut les rassurer "on fera le point dans 3 mois" et ca marche.

    Allez 10% par an de cas difficiles; qui viennent d'autres clubs ou ils n'ont même pas réussi le niveau 1.

    Le pire c'est le commentaire des copains "Ah c'est vous qui l'avez cette année ..."

     

    A l'inverse une des phrases préférées de mon tuteur MF2 c'était "il n'y a pas de mauvais élèves il n'y a que des mauvais professeurs". Comme quoi hein ?

  4.  

    Bon, ça c'est dit !

     

    Le moniteur qui prodigue ce genre d'enseignement a pris ses responsabilités !

    Cela c'est bien passé et c'est tant mieux !

    Mais s'il y avait eu un tout petit pépin ?

    Peut-être que tu serais en train de lui éplucher des oranges .....

     

    Tout dépends de quand le N1 a été passé, il y a quelques années encore on pouvait valider un certain nombres d'exercices (Vidage de masque,lacher et reprise d'embout ...) entre 0 et 6 m et une fois cela, continuer la formation sur des profondeurs plus importantes.

     

  5. UCPA n"accepte pas spécifiquement les CODEP, CTR ou CTN qui auraient des stagiaires de plus de 55 ans, dans ce dernier cas il ne fait que fournir une prestation de logement, de location de matériel et de transport. Il n'est aucunement responsable de la formation.

    Quand au Président de la 2F il n'est pas plus directeur de l'UCPA.

    Certaines choses se doivent d'être précisées.

     

    precisons les choses : l'UCPA est certe prestataire de services ; mais aussi ce doit d'assurer les biens et les personnes conformement à ses statuts ... donc si dans ses statuts et regles de fonctionnemment on refuse les "+ 55ans ; obese ; nains et/ ou rouquin " en cas d'accident comme une chute dans les escaliers non conformes par exemple .... y en a pas à Niolon ;) qui assure .... le commanditaire ou le prestataire ??? ..... au regard de la loi c'est le prestataire !!!!! donc que fait un stagiaire "+ 55ans ; obese ; nain et/ ou rouquin " dans le site ..

     

    pour info , j'etais present sur un stage CODEP il y a 3 mois !!

     

     

    Si ce n'est que l'UCPA ne fait pas que la plongée, mais est aussi hébergeur donc pour des activités qui n'ont rien à voir avec la plongée. Et pour info je suis responsable de stage N4 CODEP depuis 6 ans, et le stage final et l'examen ont lieu à NIOLON.

  6.  

    Heu ... non je ne crois pas. Une explication et une justification valable est le minimum. Pour des formateurs, dont le leitmotiv est de justifier chacune de leurs actions et dont c'est une des base de la formation, "pour des raisons qui ne regardent que lui" n'est pas vraiment recevable et mérite une réaction appropriée légitime car ça "regarde" au moins aussi la personne qui se fait jeter sans explication donnée. L'ucpa doit probablement expliquer aux personnes refusées les raisons qui les amènent à se positionner de la sorte. Reste à savoir si c'est justifié et légal.

    Refuser des personnes, simplement sur la base de l'âge, sans évaluation individuelle de leur situation propre, dans d'autres contextes ça s'appellerait de la discrimination et c'est condamnable, ucpa ou pas, association ou pas :trigolo: Demain on refuse aussi les nains, les obèses ou les rouquins ? :fou:

     

    Quand tu as refusé des stagiaires munis de Caci, tu avais probablement des raisons, non ? Tu ne leur a donné aucune explication pour ton refus ?

     

    j'ai refusé des stagiaires pour des raison qui ne regardaient que moi (sous entendu eux aussi) mais en aucun cas les tierces personnes, c'est dans ce sens que j’énonçais cette phrase. Et oui elles ont eu droit à une explication entre quatre yeux.

    Pour la petite histoire lors d'une formation ou j'étais responsable un plongeur est décédé sous mes yeux, juste histoire de remettre les choses en perspective.

     

     

  7.  

    ....

     

    Est-ce légal ?

     

    Le responsable de la formation à l'UCPA est tout à fait en droit de refuser un ou des stagiaires pour des raisons qui ne regardent que lui (Pour ma part j'ai déjà refusé des stagiaires avec certificat médical). Par contre pour répondre à @poissonlyon l'UCPA n"accepte pas spécifiquement les CODEP, CTR ou CTN qui auraient des stagiaires de plus de 55 ans, dans ce dernier cas il ne fait que fournir une prestation de logement, de location de matériel et de transport. Il n'est aucunement responsable de la formation.

    Quand au Président de la 2F il n'est pas plus directeur de l'UCPA.

    Certaines choses se doivent d'être précisées.

  8. Entièrement d'accord avec Narcosis, moi même après avoir enseigné la plongée en club pendant plus de 30ans, suis allé en Egypte quelques temps, j'ai reçu une de ces claque, être en immersion totale avec des clients (parfois casse couille ) m'a remis les choses en place. Donc un seul conseil fonce .Profite au max.:biere:

     

    Le fait d'être en club (associatif je suppose) ne garantie pas d'avoir d'être dans un monde de bisounours. Des casses couilles, des adhérents au comportement de consommateurs (je paye donc j'ai le droit de ...) ça existe de partout. Effectivement le fait de rester dans la même structure associative fait qu'on demeure dans une certaine zone de confort (on voit les mêmes d'une année sur l'autre, les nouveaux restent relativement rare d'une année sur l'autre et se fondent dans le moule...).

    Mais perso en passant d'une structure à l'autre on arrive à se faire une bonne idée de l'éventail des comportements.

  9. Avec tout ça on a perdu l’objet du débat, la modification de contenu du N4 où « on » remplace de fait la RSE, par une épreuve de « mime sous-marin », la DTMR. C’est tout au moins ce que décrète le MFT.

    « L’épreuve N°8 se détermine pour l’ensemble des candidats après tirage au sort par le jury entre une Démonstration technique de maîtrise de remontée gilet (DTMR) de 25 m et une Remontée sans embout (RSE) de 25 m à 10 m.

    Attention : depuis le 17 septembre 2017 l’épreuve de RSE est suspendue. Tant que cette suspension est maintenue, les candidats devront effectuer une DTMR et l’aptitude A4 ne sera pas demandée »

     

    En fait, de ce que je comprends la RSE n’est que suspendue, pas supprimée.

    Elle ne le sera officiellement que lorsque le CDN en décidera ainsi.

    En attendant, l’état de « suspendue » pour cette épreuve dure.

    C’est suspect.

    Il semble que la FFESSM traîne des palmes pour franchir le Rubicon afin d’éviter de heurter des susceptibilités.

     

     

    Stratégie de "pourrissement", on la laisse en "stand-by" jusqu'à ce que elle soit oubliée. Du coup la suppression passera inaperçue.

  10. ah, l'espace 40-60m A l'air avec un quinze litres sur le dos - voire un 12, pourquoi pas. La plongée à la française... Et pendant ce temps, toutes les autres agences suivent leur petit bonhomme de chemin. Vous voulez aller à ces profondeurs? Très bien. Faut passer au trimix et prévoir assez de gaz. C'est pas plus compliqué que çà.

     

    Ouais, ouais, mais tu comprends, le trimix, c'est compliqué c'est cher. Sur la route, çà donne "ouais, mais m'sieur l'agent, la ceinture, c'est chiant". Ou encore, à l'hôpital: "je sais bien, docteur, que j'aurai du mettre des capotes. Mais vous comprenez, la pharmacie de garde, c'était trop loin". Ou, plus touristique "ben oui, je savais bien qu'il y avait du palu, mais j'avais oublié ma Nivaquine".

     

    Darwin, quoi. ben oui.

     

    Oui descendre à 50m avec un 15L à l'air,oui bien sur moi le premier et je suis pas le seul. Au cas où tu ne le saurais pas il existe un outil qui s"appelle planification et un autre qui s'appelle se connaitre. C'est sur tu sais que tu resteras pas 30' au fonds et tu sais que la narcose va forcément t'atteindre.

    Maintenant tu peux rouler à 200 km/h avec un permis auto obtenue la veille (voire même sans permis) un peu de responsabilisation personnelle

  11.  

    Gaffe …. l’ironie ne fait pas partie des modes d’expression admis par la FFESSM.

    Au point de vue fédéral, avec de tels propos, tu nargues, tu transgresses, tu t’égares.

    C’est bien.

     

    De temps en temps faut un peu secouer le cocotier, le dinosaure (federalus dinosaurus simplex) est une espèce accrocheuse.

  12.  

    transferer quoi et a qui ?

     

    Le transfert pour le futur N3 des compétences acquises à 40m vers les compétences nécessaires pour évoluer dans la zone 40-60 m.

    Bel exemple d'escroquerie intellectuelle mise en avant par certains instructeurs pour justifier de la validation du N3 sans jamais avoir évoluer dans la zone 40-60 m.

    C'était ironique.

  13.  

    Limite déconnade.

    C'est ce qu'il y a 20-30 ans, j'appelais le "numéro de cirque" ou "cést comme ca, épicétou".

    Faire autrement était inconcevable : le petit doigt c'est sur la couture de la combi.

    La variante plus personnalisée "tu t'arranges pour qu'en surface le gars soit dans un état moins pire que quand tu l'as trouvé" ne plait pas.

    Beaucoup de gars prépa N2, étaient plutôt "dites nous comment il faut faire" et on revient au numéro de cirque.

    Et on fait des remontées avec échange d'embout "en cas de panne d'air" jusqu'à écoeurer les foules, mais la "gestion de l'air" (cf Bardass) on n'en parle pas.

    Les N4 sont formés pour ca et ca continuera; épicétou.

     

     

    Absolument pas d'accord.

    En tant que formateur et jury aux examens N4 et MF1 (et c'est pas pour faire péter les galons), je privilégierais toujours le plongeur N2/N3 ou l'encadrant N4 qui fera tout pour éviter de se foutre dans une situation de merde (et donc on favorisera l'enseignement de l'autonomie, planification déco/gaz, gestion du déplacement) plutôt que le super technicien qui fera une remontée limite démonstration technique mais sera incapable de gérer une plongée. La remontée assistée avec ou sans échange d'embout doit rester le plan Z quand tout le reste a foiré.

    Le temps où le plongeur voit valider son niveau dès lors qu'il est capable de faire une remontée assistée doit être révolue.

    C'est également le message que je fais passer aux stagiaires MF1 que je forme.

    Je pense pas être le seul formateur de cadre à tenir ce genre de discours.

  14.  

    Eh bien Darwin a répondu il y a longtemps à cette question. Ca s'appelle la survie du plus adapté. Elle est mal barrée, quoi l'Ecole Française de Plongée. On s'en branle, de l'école française de plongée, préoccupée surtout d'être la meilleurs la seule et l'unique, la plus dure, la plus brillante. Plonger à l'ère d'internet et de la mondialisation, c'est admettre que les autres font des trucs mieux que nous, s'y intéresser, le récupérer. C'est admettre que l'on va plonger pour se prendre du bon temps et pas pour jouer son Tarzan devant les filles. D'ailleurs, les filles, je pense qu'elles préfèrent plutôt le mec qui partagera la plongée avec elles en la leur rendant agréable plutôt que celui qui ira faire le con avec une 12L d'air à 60m en leur expliquant qu'elles sont pas assez fortes pour le faire...

     

    Et t'as des exemples ? plutôt qu'étaler des clichés éculés (et j'ai pas oublié de lettres arf....)

  15. Mon bon Foxy, il manque quelques verbes ici et là. Cela ne facilite pas trop notre compréhension.

    Mais, malgré tout, je crois t'avoir décodé.

    Le moniteur 2F doit avoir de bonnes baloches, non ?

     

    Effectivement il y avait quelques "oublis" pas facile avec l'écran d'un tel quand on est habitué à l'écran d'un ordi. (les corrections en gras dans le post original).

    Je ne dirais pas qu'il doit avoir de bonnes baloches (voire cojones) mais être complet (du tout du moins essayer de l'être).

  16.  

    J’ai souligné le coup de canif donné par la FFESSM à ses convictions pédagogiques historiques, en introduisant un exercice d’examen jugeant un « savoir-faire », au lieu d’un « savoir-être » comme jusqu’à présent.

    Est-on subrepticement en train de quitter a « plongée française » pour adopter les conceptions du RSTC ?

    Demain, va-t-on demander aux futurs moniteurs de présenter, en examen, des démonstrations du vidage de masque, du pivot sur les palmes, du passage de l’octopus ?

     

    Peut-on y être opposé ?

    Doit-on s’en réjouir ?

     

    C’est de cela dont on discute.

     

    Juste pour préciser un peu les choses :

    Le niveau du N4/GP est évalué via un examen (on peut en discuter l’utilité mais le fait est). Et il sanctionne autant des "savoir-faire" liées à des compétences techniques (descente dans le bleu, vidage de masque,démonstration technique...etc...etc) que des "savoir être" liées à des comportements (épreuve Guide de Palanquée).

    Tant il est vrai que la première partie peut être normalisée et standardisée dans les critères d'évaluations (respect de profondeur, de variation de profondeur, de vitesse de remontée) et les aspects éliminatoires. La deuxième ne peut et ne doit pas être standardisée, tant il est vrai qu'il y a autant de "performances" recevables qu'il y a de candidats.

     

    Je pense que les deux réunis font véritablement l'évaluation du N4/GP.

    Sans oublier que la notion de démonstration technique existe depuis bien longtemps à l'examen (exemple : feu la remontée gilet de 30 m et feu la DTH).

  17.  

    Retirer le permis bateau des pré-requis, tu appel ça du saucissonnage ?

    Franchement, ne rêve pas, la tres grande majorité ne veulent pas te piquer ton boulot, ils n'en ont vraiment pas envies.

     

    C'est sur que ca lui ferait plaisir à Berny. Baisser le niveau des MFXX, ça permettrait de justifier officiellement la soi-disante supériorité de compétences des DE/BES/BE...

×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.