Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

cobayecrau

Membres
  • Compteur de contenus

    1
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de cobayecrau

  • Rang
    Petit baigneur

Informations personnelles

  • Localisation
    13
  • Profession
    Informaticien

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Et bien je reviens de Lanzarote (septembre 2007). Tout d'abord, vous pouvez emmener femme(s) et enfants(s) car l'île 60 km par 25 km recèle de nombreux trésors (Jardin de cactus, Jameo del Agua, cueva de los Verdes, Parc national, caves viticoles, petits ports sympas). Par contre de Costa Teguise à Puerto Carmen en passant par Arecife, c'est complétement bétonné (ailleurs c'est souvent désert). Evidemment les lieux de plongée se trouvent au pied des hôtels, principalement à Puerto Carmen qui est très pratique pour la plongée. Les spots qui sont dans le coin sont au nombre de quatre ou cinq. Après discussion avec les moniteurs du coin, ils admettent qu'il y en a ailleurs (nord de l'île de Mala à Orzola) mais business is business pas de raison de s'emm.... à aller faire plonger du touriste ailleurs. Ce sont donc une bonne dizaine ou quinzaine de clubs qui viennent s'entasser tous les jours à Puerto Carmen. Pour ceux qui connaissent on dirait La Vesse le dimanche matin. C'est de la plongée PADI et même dans cette merveilleuse organisation y a du bon et du mauvais, j'ai testé plusieurs clubs. Dans l'un d'entre eux le matériel de loc est assez misérable, j'ai développé mon volume pulmonaire en pompant sur leurs détendeurs. Certains proposent deux plongées avec 1 heure d'intervalle, évidemment cela veut dire que la première est limitée à 30 mn à 30 mètres, et la deuxième limitée à 20 mètres. Comme j'ai l'habitude de remonter de ce genre de première plongée avec 100 à 120 bars dans mon bloc 12l, je me sens frustré et en plus dans l'insécurité totale, une remontée rapide lors de la deuxième plongée ne pardonnerait sans doute pas, d'autant plus que l'oxygénothérapie est un mot inconnu la bas. D'autres même PADI sont très pros, évidemment se balader avec 11 autres gugussses cela donne des temps morts et il faut regarder avant que le sable ne se soit chargé de tout masquer. Que dire des plongées ? Elles sont correctes, cela ne vaut pas les mers coraliennes mais on est sur de voir du mérou, du barracuda, des raies (manta même) des poissons coffres, perroquests etc......) température 24 °C en septembre et 30 mètres de visiblité. A titre d'anecdote, les clubs où je suis passé connaissaient vaguement la CMAS, mais pas la FFESSM, on est peu de chose ma pauvre dame. Et si vous voulez déroger un peu à leurs limitations de plongée, il faut vraiment sortir vos cartes de moniteurs et argumenter en anglais, car les clubs sont tenus par des anglais et des allemands, même l'espagnol n'est que peu parlé dans les clubs. En conclusion, je suis toujours un peu frustré quand je plonge dans les structures de ce type qui sont là pour faire du fric et rien que du fric. Dommage car les plongées sont correctes et l'île a un sacré potentiel, beaucoup de sites quasi vierges mais il faut un bateau avec sondeur et GPS et malheureusement je n'avais pas le temps d'organiser cela. Pour ceux que ça intéresse au moins un club fait du nitrox.
×
×
  • Créer...