Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Darktonio

Membres
  • Posts

    38
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Darktonio

  1. Merci Brenique. Comme tu as essayé les 3. A distance égale du sujet, quel ordre d'agrandissement tu mettrais du plus faible au plus fort? CMC2 < UCL165 < CMC1 ? Tu dis "malgré l'utilisation pas toujours facile" = cela signifie que la mise au point est un peu galère du fait de son facteur de grossissement supérieur ? Pourquoi est-ce la CMC1 que tu choisis au final? Car même si la mise au point est plus difficile, le triptique difficulté-netteté-grossissement est le plus idéal pour toi, c'est ça ? La CMC2 te servira à quoi? Sujet plus gros? Merci !
  2. Bonjour, j'ai un Sony RX100 mark 5 (je sais, pas optimal pour photo macro) et je cherche une bonne lentille macro. J'ai centré mon choix sur: Inon UCL 165: diopter +6 Nauticam CMC1: gossissement 4.5X Nauticam CMC2: grossissement 2.8X Ma question: y'a t'il moyen de connaître le grossissement de la lentille Inon (ou le # diopters des Nauticam) afin de pouvoir les comparer? Quel sera le meilleur compromis entre grossissement et facilité de la mise au point sous l'eau ? Merci pour vos réponse !
  3. Très bon rapport qualité/prix - bateau très international = nous étions 13 nationalités différentes = anglais courant obligatoire sinon on risque d'être un peu "isolé". Seul souci du bateau: après m'être plaint de la situation, d'après le capitaine (je sais pas si c'est vrai ou du bullshit) mais il ne peut pas vider les cuves d'eau noire (=toilettes) lorsque le bateau est en marche. Donc ils vidangaient souvent et sur les sites de plongée! Oui c'est interdit normalement et oui c'est dégeulasse... Mais c'est l'Egypte.
  4. OUI - 3 plongées sur Big et 1 sur Small
  5. Shaab Abu Dabbab - c'était pas mal mais un peu bof après BDE. Ca rappelait les plongées de réadaptation du 1er jour... On aurait évidemment préféré passer un jour de plus aux Brothers...
  6. Hello, nous revenons d'une croisière BDE sur le JP Marine. Quelques éléments intéressants: * Une nuit à l'arrivée et au retour prise au Solymar Ivory Suites de Hurghada. Bon rapport qualité/prix. Idéal pour une étape avant et après la croisière. 10 Eur de taxi depuis aéroport. * La température était tout à fait agréable. Non ce n'est pas intenable l'Egypte en été. En effet comme il y a du vent et 0% d'humidité, cela reste bien moins désagréable que la canicule en France! * Visibilité excellente de 20m à 50m * Suite aux attaques de Longimanus ( ) et la dégradation des sites de plongées, plusieurs nouveautés : 1- une seule journée aux Brothers, soit 4 plongée en commençant à 4h du matin. Ensuite 2 jours Daedalus, 1 jour Elphinstone et 1 jour sur un site jardin de corail pas terrible pour terminer 2- interdiction de jeter les restes de repas dans la mer 3- autorisation de pêche de Longimanus durant la période de fermeture de Brothers. => (probablement à cause de 2 et 3) nous n'avons pas vu un seul Longimanus et les autres bateaux avec nous non plus. Les 2 guides de notre bateau n'ont vu que 1 seul Longi depuis Mars... Sinon le reste était au rendez-vous: tortues, marteaux, pointes blanches, gris, raies aigles et manta géante!
  7. Bonjour, Je viens de faire l'acquisition de la lentille Dyron SWAL13 pour installer sur mon caisson Sony MPK-URX100A qui contient mon Sony RX100V. Je suis très déçu car : - il y a un vignettage très prononcé (20% de l'image probablement) - je ne peux absolument pas zoomer car sinon la mise au point ne se fait pas (flou) Est-ce normal? Pourtant le caisson Sony MPK-URX100A est "censé" être compatible avec cette lentille...
  8. Désolé mais je ne comprends pas ces commentaires qui ressemblent plus à des "trolls" qu'à autre chose... Je ne sais pas pour vous en Belgique mais en France la législation autour du sport et de la plongée en particulier est très compliquée compte tenu des nombreux textes et des codes des différentes fédérations y faisant référence. Récemment dans mon club il y a eu beaucoup de discussions sur la PA60 et son interdiction. Il est légitime de venir poser la question et se remettre à jour dans cette section du forum, non ? En tous cas je remercie encore ceux qui ont bien voulu participer de façon constructive à ce fil de discussion.
  9. Merci pour vos réponses! En effet après avoir bien tout vérifié sur le site officiel Legifrance, il apparait que: - le N3 a toujours la PA60 (Annexe III-14b), - et qu'il peut plonger en palanquée autonome dans la zone 0-60m avec accord du DP (Article A322-89). - Si il n'y a pas de DP présent sur site, alors il peut évoluer en palanquée autonome dans la zone 0-40m (Article A322-99).
  10. Niveau 3: comment récupérer la PA60 ? Bonjour, Sauf erreur de ma part, depuis le 1er janvier en France les niveaux 3 n'ont plus la PA60. Le N3 s'est en effet transformé en PA40-PE60. Ma question est simple: quelle serait la formation à suivre pour pouvoir à nouveau descendre plus bas que 40m en autonomie en club ? Merci !
  11. Bonjour, Sauf erreur de ma part, depuis le 1er janvier en France les niveaux 3 n'ont plus la PA60. Le N3 s'est en effet transformé en PA40-PE60. Ma question est simple: quelle serait la formation à suivre pour pouvoir à nouveau descendre plus bas que 40m en autonomie en club ? Merci !
  12. Bonjour, je possède un Canon G7x et un flash externe YS-D2. Voici ma question: afin de préserver la batterie de l'appareil, je mets la puissance du flash interne au minimum (soit -2). Cela veut-il dire qu'en mode TTL, la puissance du flash YS-D2 sera aussi calculée avec un "-2" d'office et que donc l'éclairage maximum obtenu sera égal à max-2? Dois-je alors forcément passer en mode manuel sur le YS-D2 afin d'obtenir la puissance max du flash ? Merci !
  13. Bonjour, Avec ma femme, nous avons effectué une croisière de 6 jours sur le Seadoors au départ de Puerto Princessa sur le récif de Tubbataha. Petit disclaimer pour les trolls des profondeurs : ceci est mon avis totalement subjectif et il dépend des conditions que j’ai rencontrées. Il se peut que vous ayez fait les plongées de votre vie à cet endroit et ayez donc un ressenti très différent. J’ai la chance d’avoir déjà fait pas mal de séjours de plongées (Egypte, Maldives, Mexique, Polynésie, Raja Ampat, Similan, Bahamas…) ce qui me pousse inévitablement à comparer mes expériences. Le Bateau : plutôt confortable et spacieux. La nourriture est excellente et variée et l’équipage philippin est au top. Néanmoins je ne peux mettre la note maximale. Le bateau est assez bruyant, même au pont supérieur (prévoir des bouchons d’oreilles pour ceux qui ont le sommeil léger). Les toilettes n’acceptent pas le papier (comme souvent) et il y a de gros problèmes de refoulement dans certaines cabines qui sentent très mauvais. J’ai également trouvé des cafards sur notre couchette à deux reprises. De plus nous étions 16 « guests » ce qui est tout de même beaucoup et il y avait 2 moments où nous étions un peu les uns sur les autres : - la plateforme arrière (malgré l’essai de mettre en place 2 groupes mais pas respecté) - lors des repas la grande table unique est beaucoup trop petite pour accueillir tout le monde en même temps. Les plongées : 4 plongées par jour à l’air ou au Nitrox (fortement conseillé compte tenu du rythme très soutenu). Profondeur maxi 40/45m pour la première et ensuite dégressif bien sur. Des plongées ultra simple et classiques par excellence : un mur tout droit à parcourir main gauche ou droite en fonction du courant et fin de plongée sur le plateau dans le jardin de corail. Malheureusement (ou heureusement pour certains) il est strictement interdit de s’accrocher au corail (baguette, crochet ou même avec la main) et les guides sont assez stricts. Du coup lorsque le courant est fort (il est même souvent très fort d’après les locaux mais nous n’avons pas rencontré ces conditions) on voit tout défiler sans pouvoir se poser pour admirer le gros ou prendre des photos. J’avoue que nous avons été un peu déçus en général et, pour en avoir discuté, la majorité des autres guests avaient le même sentiment. Dans l’avion, sur le bateau, à l’hotel… Partout ils insistent sur le fait que Tubbataha est officieusement la 8ème merveille du monde naturel (en fait d’après ce que nous ont dit les locaux, comme la 7ème est déjà la rivière souterraine de Puerto Princessa, l’Unesco aurait refusé d’accorder le titre à Tubbataha reef). Donc nos attentes étaient élevées ! Et dans les faits c’est bien mais pas top. Comme je l’ai dit les sites sont tous semblables : manque de variété de topographie. Ensuite il y a un manque de couleur. Le corail est en excellent état mais en général il manque de gorgones, anémones, coraux et autres végétaux de couleur vive. Il y en a mais moins que dans d’autres endroits. En ce qui concerne la faune, le site est varié mais un peu le cul entre deux chaises. Il y a du gros : thons, tortues, bancs de barracudas et carrangues, mantas, requins (pointes blanches, récifs, nourrices, gris) mais pas forcément en grand nombre ni proches (gris à 60m) ou facile à observer dans le courant (cf. plus haut) => donc moins bien que Polynésie, Bahamas ou Maldives. Il y a aussi du petit pour la macro mais beaucoup moins varié et nombreux qu’à Raja, Thailande ou Visayas (d’après les plongeurs qui ont enchainé les 2 croisières). Bref le site fait un peu tout mais pas forcément aussi bien qu’ailleurs. Après en avoir discuté avec d’autres plongeurs connaissant bien le coin malheureusement il semblerait que le stock de poissons soit en forte baisse depuis 10 ans à cause de la pêche intensive japonaise et taïwanaise qui s’est nettement rapprochée du parc et y pénètre souvent (il y a quelques rangers mais la surveillance est difficile et la corruption importante). Divers: autre déception - pas de débarquement, donc pas de barbecue sur la plage ni de balade dans la jungle ou de panorama à découvrir. Rien à voir de vraiment intéressant à Manille qui n’est pas la ville asiatique la plus sympa pour les touristes.
  14. Le lien avec les photos (Canon G7x + caisson Canon) https://www.dropbox.com/sh/6l1vzlchnat9kuo/AADIOtrycUqWAwpI8fDSwPzEa?dl=0
  15. Bonjour, Voici un CR rapide sur un séjour de 11 jours aux Raja Ampat sur l’Ambaï, un des bateaux de Wallacea. Qui? 16 plongeurs sur le bateau, plutôt des niveaux 3. Plongées ouvertes aux niveaux 2 car pas profondes (30m max). Mais parfois beaucoup de courant et eau très chargée rendant l’orientation difficile. De plus énormément de faune & flore urticantes et venimeuses (coraux, cnidaires, gorgones, anémones, poissons pierres ou scorpions…). Obligation de savoir gérer parfaitement sa stabilisation, même dans de forts courants. Donc plutôt déconseillé au N1. Où? C’est très loin et pénible pour y aller. Au moins 4 avions pour arriver à Sorong, en Papouasie Orientale. Donc 3 escales avec des heures d’aéroport en plein milieu de la nuit. A l’arrivée on est crevé et complètement décalé. J’ai la chance d’avoir pas mal voyagé et c’est certainement mon périple le plus dur à encaisser. Quand? Fin Novembre – début Décembre. Donc au début de la saison des pluies qui va de Novembre à Mars. La saison « sèche » est plus agréable (not. à Bali) mais à Raja Ampat cela correspond à des vents très forts et une mer mauvaise et des courants trop forts. Impossible pour une croisière. La plupart des bateaux sont d’ailleurs en cale sèche en été. Globalement nous avons eu plutôt une météo clémente avec pas mal de soleil, de temps en temps des pluies et assez souvent un ciel mitigé ou gris. Le bateau : de construction récente (2011) super confort, belle cabine avec sdb privative, pas mal de place (même avec 16 plongeurs), nourriture excellente et variée. Un local bien sec et aéré spécial matos photos avec des dizaines de prises (format Europe). Un désalinisateur d’eau = eau douce à profusion - Un générateur spécial nuit = courant 24/24 sans trop de bruit. La clim’ dans les cabines… Un équipage très sympathique, serviable et efficace. Sécurité et briefing au top. 1 à 2 guides de plongée par palanquée de 4 à 5 plongeurs. La serviette chaude et la bouteille d’eau qui vous attendent à la fin de la plongée… 3 petits bateaux qui vous amènent sur les sites et font la sécu surface. Vraiment du 10/10 !! Les plongées : c’est un programme soutenu avec 35 plongées en 10 jours. Donc minimum 3 plongées par jour et souvent 4 avec la plongée de nuit. C’est beaucoup ! Même au Nitrox ! Une bonne condition physique est requise pour en profiter à fond ! Les plongée ont un max de 30m (mais ils ne sont pas trop embêtants si on dépasse un peu) et dure souvent plus de 60 minutes ! (tout dépend de votre conso’ bien sûr). La température de l’eau était entre 27 et 30 degrés, donc cela n’est pas cela qui videra votre tank. Néanmoins le shorty est très déconseillée suite aux risques urticants (cf. plus haut). La visibilité allait de médiocre (5m) à bonne (30m) - sans être aussi excellente (50m et au-delà) comme en Polynésie ou Bahamas. L’eau est toujours assez chargée, mais cela signifie aussi beaucoup de vie ! Et là je dois dire avoir été servi. Les récif sont extrêmement coloré et varié. Même trop ! Au début c’était déconcertant et plutôt difficile pour repérer les animaux. Pas aisé de voir la tortue, le poulpe, la mantis ou le nudibranche qui se planquent au milieu de cet enchevêtrement de gorgone, coraux, éponges et autres cnidaires de toutes les couleurs. Aux Raja Ampat, le mot clé c’est DIVERSITE. Dans chaque famille, tous les membres présentant des teintes différentes sont là : poissons clowns, papillons, fusillers, murènes, demoiselles, chirurgiens, mérous, gobies, blennies, carangues, baracudas… Quelques spécificités : crabes orang-outans, hippocampes pygmées, requins bambous… Un peu de gros aussi : thons, dauphins, requins tapis (Wobbegong), requins gris, pointes noires/ blanches, tortues, raies aigles et surtout raies mantas (certaines 100% toutes noires). Ce qui m’a le plus marqué c’est la rencontre avec un mérou géant qui faisait bien 2,50m de long pour un poids estimé de 300kg. Il est passé calmement à côté de nous tel un vaisseau solitaire accompagné de ses nombreux poissons pilotes. Je n’avais jamais vu une telle masse en plongée bouteille. J’ai d’abord cru à un banc de poisson, tant la masse noire qui s’approchait était large. Vraiment un grand moment ! Mais Raja Ampat c’est d’abord et surtout pour la MACRO avec un nombre incroyables de nudibranches, crevettes, petits crabes et autres hippocampes minuscules à observer et photographier! Voilà, j’espère que ce CR vous motivera pour aller jusque là-bas. Ça vaut vraiment le coup! Pour ceux que cela intéresse, voici le lien Dropbox avec les photos. (Canon G7x + caisson Canon) https://www.dropbox.com/sh/6l1vzlchnat9kuo/AADIOtrycUqWAwpI8fDSwPzEa?dl=0 NB : tous les poissons cités dans ce CR ont bien été observés au moins une fois par moi-même ou un membre de ma palanquée lors des 35 plongées.
  16. Merci pour tous ces bons conseils! On va finalement faire Bora-Rangi-Faka. Départ le 14/09. 12 jours c'est court en effet, surtout avec les vols intérieurs. Je ferai un CR au retour. Je croise les doigts pour le "mur de requins"
  17. Bonjour, je vois de plus en plus sur les sites marchands des offres "bundle" d'APN compact avec caisson et en + une petite lampe pilote sous le caisson (du style LF300 3W DeepView). J'ai un Canon S95 avec son caisson Canon. Je fais un peu de photo "loisir" et je me demandais si l'ajout d'une petite lampe de ce type améliorait vraiment la mise au point et les photos en général? Est-ce que cela vaut le coups? PS: je ne compte pas acheter de flash, ni de phare déporté. Merci !!
  18. Bonjour, je suis N3 et ma femme Advanced Padi. On aime surtout le gros en général. Je réfléchis à un voyage plongée en Polynésie début septembre. Je n'ai qu'une douzaine de jours sur place donc il va falloir faire un choix. Je pensais Tahiti-Moorea-BoraBora et... Rangi ou Faka ??? Que me conseillez-vous ?? Merci pour votre aide!
  19. Nous venons de rentrer d’une croisière plongée de 7jours sur le bateau le « Soleil ».Nous sommes partis avec Dune qui est partenaire de la structure de Sean Siegrist aux Maldives. 1/ Le voyage Nous sommes passés par Dubai sur Emirates. La compagnie est vraiment bien. Elle autorise 30kg de bagages par personne ets’occupe vraiment bien de ses clients. A l’aller il y a eu un accident sur la piste de Male: le train avant d’aterrissage d’un avion a explosé en centaines de débris sur la piste principale. Du coups, l’aéroport est resté fermé une dizaine d’heures.Au lieu de nous faire attendre à Dubai en transit, Emirates nous a payé l’hotel et nous avons pu nous reposer et revenir à l’aéroport le lendemain matin frais et dispos. Au retour, comme la plupart des voyageurs avaient déjà fait lecheck-in sur internet, il ne restait plus de places à côté l’une de l’autre pour ma femme et moi en classe éco (cette habitude tend d’ailleurs à se généraliser malheureusement pour toute les destinations, si vous n’avez pas accès àinternet 12/24h avant le départ, il y a de fortes chances que votre couple soit séparé). Comme il y avait plein de places en business, Emirates nous a sur-classé et la business sur Emirates c’est carrément le pied. Bref tout ça pour dire que le vol s’est très bien passé et je ne suis pas sûr que nous aurions eu le même niveau de service sur Air France. Merci Emirates ! 2/ Le bateau – Le « Soleil » Bateau relativement récent et en bon état. Nous étions 14 plongeurs français, 2 guides (Sean et Isabelle – Thomas étant arrivéen fin de séjour) et une dizaine de personnes d’équipage (sur le soleil et son annexe). Le GROS avantage de la plongée au Maldives, tient au fait qu’il y a un« Dhoni », donc un plus petit bateau qui suit le Soleil. Sur ce Dhoni on trouve tout le materiel de plongée et le compresseur. C’est le Dhoni, plus maniable, qui nous emmène sur les sites et qui nous repèche en fin de plongée.Cela offre deux qualités très appréciables : pas de bruit pour le gonflage des blocs, beaucoup de place pour s’équipper et surtout de la place gagnée sur le « Soleil » sur lequel on était vraiment à notre aise. Les cabinessont spacieuses, climatisées et confortables avec salle de bain et toilettes privées. La cuisine du chef est plutôt au dessus de la moyenne sans être délicieuse comme j’ai pu le lire dans d’autres CR, je dirais 6.5/10. L’équipage est très gentil, dynamique et serviable. Nous garderons un beau souvenir deleur pêche miraculeuse et du barbecue sur la petite île. 3/ L’encadrement Sean est vraiment un EXCELLENT guide. Malgré des conditions pas toujours faciles, il arrive à trouver les meilleurs sites et lafaune recherchée. Il ne ménage pas ses efforts pour combler les désirs de ses clients. On a pu ainsi faire des heures de chasse au requin baleine et de multiples allers-retours pour finalement en trouver un ! Il n’y a pas d’économie de carburant, si il faut faire une heure de mer en plus pour changer de site car le courant y sera meilleur, il le fera. Il reste des heures durant sur le pont avec le capitaine pour repérer toute ombre suspecte signifiant manta ou requin baleine. Sean a su s’entourer de bons capitaines : sur leSoleil, il est très fort pour repérer les animaux et communiquer avec d’autres bateraux pour les trouver et sur le Dhoni, le capitaine maitrise vraiment bienles courants et les vagues pour nous larguer/repêcher dans les meilleures conditions. Sean connait les sites comme sa poche, les meilleurs moments de lamarée pour y aller, les orientations des courants… Bref c’était vraiment dutout bon. Humainement parlant, c’est un type très sympa avec beaucoup d’humour.Isabelle, notre autre guide de palanquée était aussi très sympa et professionnelle dans les plongées. Toutes les plongées se sont déroulées dansun sentiment de sécurité optimal. 4/ Les plongées Il faut être minimum niveau 2 ou Advanced Padi. Toutes les plongées ont été faites au Nitrox 32% quiétait gratuit. La profondeur max est de 30m aux Maldives. Les guides acceptaient des dépassement à 35m pour observer un animal... Les plongeurs non-certifiés Nitrox ont pu passer leur formation gratuitement !! (hors frais de carte) Merci Sean ! Nous avons effectué 15 plongées soit 3 plongées par jour. Certains ayant un vol plus tard ont pu plonger 17x (20Eur la plongée supplémentaire). Nous avons fait 2 plongées de nuit dont une mémorable avec une boîte de nourriture qui a provoqué une curée frénétique de carangues, requins nourrices… Nous avons effectué un trajet en« rectangle » depuis Male nord vers Male Sud puis tout autour de Ari Atoll et ensuite retour Male Nord en passant par Rasdhoo. Sean nous a indiqué que Ari était probablement le meilleur atoll pour rencontrer requins baleine et mantas. Pas mal de plongées se font dans des passes avec souvent du courant. Le crochet est fourni sur le bateau. La météo fut bonne avec une mer calme (sauf le dernier jour) et du soleil. La visibilité était moyenne à bonne. En effet l’eau était souvent assez chargée de plancton. On a pas le choix si on veut voir desmantas et des requins baleines en train de se régaler . Petit conseil: il FAUT une lampe, même petite car il y a souvent des trous, des surplombs et failles et la 3 éme plongée setermine souvent au crépuscule. Ma femme et moi n’avions pas d’éclairage et cela nous a manqué. Nous avons donc eu la chance de voir: Raies aigles, mantas (en PMT) et pastenagues Murènes masquées, dorées, léopard Nudibranches de plusieurs sortes Requins baleine(1), pointe blanches, de récifs,nourrices Crevettes mantis et tortues Thons et carrangues tous les possions de récifs anges, papillons,mérous, chirurgiens, clowns... Vraiment du tout bon. Il est à noter que le corail est en bon état avec peu de trace des récents coups de chaud. Les couleurs sont vraiment belles. Les eaux sont très vivantes, nous croisions des dauphins tous les jours. Nous avons même pu observer tout un groupe qui se coordonnait pour pécher en remontant le courrant en faisant une ligne et en sautant hors de l’eau pour fairer peur aux poisssons. Je ne vais pas me vanter d’une grande experience de plongeur mais après avoir fait des séjours plongée à Zanzibar, Egypte,Bahamas, Thailande et Bali, c’est aux Maldives que j’ai trouvé le plus de diversité et d’équilibre entre gros/petit. Et malgré tout Sean nous avouera qu’il a eu beaucoup de mal car les conditions n’étaient pas très bonnes cette semaine… En conclusion : un merveilleux séjour, grâce notamment à Sean et son équipe car l’encadrement lors d’une croisière plongée est vraiment important pour pouvoir maximiser les chances de rencontres et effectuer les plus belles plongées possibles. Photos disponibles sur: https://skydrive.live.com/redir.aspx?cid=83729c7062b979f3&resid=83729C7062B979F3!274&parid=root
  20. Je reviens d'un séjour de 12 jours à South Beach à Miami. J'en ai profité pour faire une après-midi plongée à Key Largo. Il y a plein d'organismes de plongée et après quelques recherches sur Internet j'ai choisi scubashack www.keylargoscubashack.com Ce qui est cool c'est qu'ils ont 2 petits bateaux avec pas plus de 6/7 plongeurs sur chaque bateau. Ils louent tous le matos mais c'est assez cher (comme tout à Miami). Heureusement que l'Euro est toujours nettement au dessus du USD. A part sur les épaves la quasi totalité des plongées autour de Key Largo se font sur des jardins de coreaux entre 5 et 15m de profondeur. Pas de tombants içi. Ces plongées sont donc très faciles et accessibles aux N1 sans problème. Nous avons été a Pickles et Conch Reef pour 2 plongées consécutives de 60 min chacune. Vu qu'on est restés à 10m en moyenne aucun pb de saturation. La visibilité était excellente (35m), pas mal de poissons de récifs mais aucune couleur pour le corail et les végétaux: tout est blanchi par la chaleur de l'eau (29 degrès). Nous avons eu la chance de voir 3 requins nourice dans leurs trous, 1 conche vivante et 5 langoustes. Ca vaut vraiment le coups pour au moins une journée si vous êtes à Miami. Après il y a aussi pas mal d'épaves qui ont l'air très bien mais ma femme étant Open Water, nous n'avons pas pu essayer car c'est réservé aux Advanced PADI min.
  21. Je reviens donc d’une croisière Nord en Thailande :des îles Similan à Richelieu’s Rock en passant par les îles Surin. Cela en 4 jours avec 15 plongées du 7 au 10 Avril. J’ai effectué ce séjour sur le Bunmee 2 affrété par Andamanscuba.com et accompagné par Kevin et un équipage des plus sympatique. Ce voyage m’a été vendu par BlueLagoon. La meilleure période pour cette croisière se situe entre Novembre et fin Mars. Décembre et Janvier étant les meilleurs mois, notamment pour voir des raies mantas. Malheureusement la météo fut particulièrement mauvaise les 2 semaines avant mon départ. Le Sud du pays a connu deux semaines de précipitations inhabittuelles intenses et d’inondations historiques avec malheureusement une trentaine de morts, des centaines de réfugiés et des transports peturbés.La mer était en furie et des millions de litres d’eau douce ont lessivé les sols, et se retrouvant dans la mer (impressionant vu d’avion !), cela a créé une explosion planctonique ! Je suis arrivé juste après la tempête, j’ai donc eu du soleil et une mer d’huile mais la visibilité était très mauvaise. De 3m le premier jour à 10m à Richelieu. C’est bien dommage mais on ne peut rien y faire et avec le réchauffement climatique, ces événements météorologiques extrêmes vont être de plus en plus communs. Avant et après la plongée, j’ai passé une journée à Phuket. Je conseille vivement de rester plutôt a Patpong qu’à Karon Beach. Eneffet la plage est similaire mais au delà, l’animation : restos, bars,shopping etc… est nettement plus développée à Patpong. J’étais pour ma part à Karon beach à l’Andaman Inn mais j’ai été assez décu par cet hotel que je neconseille pas. La croisière démarre à 19h par un repas de groupe au QG deplongée qui se trouve à l’Andaman Inn et le retour est à 10h du matin. Il n’est donc pas du tout obligatoire de passer des nuitées à Phuket pour ceux qui ont peu de jours de vacances (contrairement à ce qu’affirme Blue Lagoon pour saler un peu la note). 1/ Le bateau Le Bunmee 2 n’est plus tout jeune et la qualité des chambres est assez moyenne et il faut payer un sacré supplément pour avoirune douche/toilette privée. Le bateau est plutôt bruyant avec le générateur qui fonctionne 24/24 et qui fait un sacré boucan. A noter la clim ne fonctionnait pas et l’air circule assez mal dans la chambre : il fait très chaud et un petitcoups de clim avant de se coucher aurait fait du bien (tant qu’il y ait le générateur, autant l’utiliser). J’ai eu de la chance, je suis tombé sur une semaine creuse. Nous n’étions que 5 plongeurs. Le bateau peut acceuillir 14plongeurs. On avait donc toute la place. A 14 en revanche cela doit être nettement moins confortable. Surtout le pont arrière pour se préparer. L’équipage est très gentil, toujours prêt à vous aider avec le sourire. Le chef prépare de bons plats, variés et copieux. Kevinnotre guide était très professionnel, il connait les sites comme sa poche et ses briefings sont excellents avec un plan très explicite. 2/ La plongée Je suis niveau 3 CMAS et Rescue Diver PADI. Lenitrox est disponible sur le bateau. Nous faisions 4 plongées par jour suivant leprofil suivant : 40m, 30m, 20m et enfin 10m (plongée de nuit sur un jardinde corail). Toute les plongées se font dans la courbe de sécu (pas de déco obligatoiremême si 2-3 minutes sont tolérées). Le rythme est assez soutenu même si on a largement 1h30-2h entre chaque plongée. Cela laisse not. le temps de débarquer et profiter de plages magnifiques. Je suis content d’avoir plongé avec Kevin car les sites ne sont pas très faciles à mémoriser, surtout avec une mauvaise visibilité.Il y a pas mal de changements, de boucles et de bifurcations pour bien profiter.Cela change des tombants tout simples main g/d à l’aller et maind/g au retour. En autonome avec un autre binome ne connaissant pas les sites, j’aurais manqué 80% de la faune. Pas mal de petit évidemment (le coin s’y prête plutôt) : nudibranches colorés, anémones fluo, crevettes arlequins (superbes),crabes et coquillages porcelaines, crevette mantis, hippocampes… Nous avons aussi vu de belles caranques, de gros mérous, des bancs de barracoudas, un pointe blanche et des thons. Malheureusement contrairement à des palanquées de deux autres bateaux sur Richelieu, nous n’avons pas vu les 2 requins baleines qui trainaient dans le coin malgré nos 3 plongées sur le site. Ahhh malchance quand tu nous tiens ! Bon pour les mantas s’était clairement trop tard mais il y avait peut-être des requins (léopard, pointes blanches/noires) ou des napoléons qui se foutaient de notre gueule parce qu’avec la visibilité de chiotte on aurait de toute façon pas pu les voir :s. Enfin pour les requin sfaut pas trops espérer quand même car la Chine n’est pas loin et la pêche auxailerons est de plus en plus pratiquée aux abords du parc compte tenu de l’énorme demande pour ce met festif (comme le foie gras pour nous) d’une bourgeoisie naissante en pleine explosion. Certes le corail a blanchi à certains endroits suiteau réchauffement de 1-2 degrés de l’océan depuis quelques années (phénomène mondial) et à d’autres endroits c’est le tsunami qui a pas mal cassé les sites.Néanmoins il y a quand même une foultitude d’endroits magnifiques, extrêmementcolorés où le corail est en pleine forme, remplis de polype multicolores.Corail mous, durs, gorgonnes… Brefs des alcyonaires de toute beauté et pas qu’à Richelieu. Au fait je conseille vivement de terminer la croisière par Richelieuqui est vraiment le clou du voyage et de loin le plus beau site même si c’est aussi le plus visité. Au final j'ai passé un bon moment mais je reste un peu frustré de la faible visibilité sous l'eau. J'espère pouvoir revenir un de ces 4 pour voir les sites dans toute leur splendeur avec +20/25m de visi. Voilà, j’espère que ce CR vous aidera. Bonnes bulles !
  22. Bravo pour ton CR - supers photos et not. très belles collections de nudibranches ! Je reviens tout juste d'une croisière nord avec Kevin sur le Bunmee 2. Je prépare un CR complet à venir. Malheureusement suite au terribles inondations et à la météo désastreuse, la visibilité était très mauvaise...
  23. Voici les photos ! http://cid-83729c7062b979f3.skydrive.live.com/redir.aspx?page=play&resid=83729C7062B979F3!249
  24. [CR] Bahamas - Columbus Island Je reviens d’une semaine de rêve passée au Club Med de Columbus Isle (Sans Salvador) aux Bahamas. Je vais détailler mon compte rendu en deux étapes. L’hébergement au Club Med et ensuite la plongée assurée par Seafari. Nous sommes partis début décembre avec ma femme. La température de l’air était agréable (25 à 30 degrés) et celle de l’eau était également bonne (21 à 25 degrés). Nous n’avons pas eu de pluie mais quelques nuages certains jours et beaucoup de vent (les alizées d’hiver). On nous a dit que le meilleur la meilleure saison pour voir du gros et avoir une bonne météo était mai/juin. En hiver, il y a du gros mais à cause du vent la mer est souvent plus agitée et donc la visibilité en pâti (un peu). Disons le tout de suite, c’est vraiment une bonne formule pour les plongeurs accompagnés de non-plongeurs. En effet les deux plongées se font le matin à partir de 8h, heure de départ du bateau. On est de retour à 12h00 ce qui permet de profiter du reste de la journée avec ses proches. Alors oui bien sûr le Club Med est plus cher que d’autres formules! Néanmoins nous pensons en avoir eu largement pour notre prix. 1/ Hebergement et activités annexes Le club est très beau avec plein de bungalows de deux étages dans un grand jardin luxuriant. Les chambres sont confortables niveau 3 étoiles en France. Tout est compris donc on mange et on boit à volonté (alcools et soft) dans plusieurs bars. Le restaurant est très bon : beaucoup de choix, des thèmes différents chaque soir autour d’un grand buffet. C’est dur de ne pas grossir. Il y a un très gros ptit déj', ensuite vient le dejeuner, puis un snack près de la plage, puis apéro prés de la piscine avec tapas et ensuite le diner. Le personnel est nombreux et vraiment sympa. Les GOs proposent sans cesse des activités mais n’insistent jamais et les spectacles du soir n’incluent pas les GMs. On est donc pas forcé de participer. Les activités ne manquent pas et c’est d’ailleurs pour cela que nous avons choisi ce club. Ma femme préfèrait jouer au tennis le matin (cours avec professeur compris dans le forfait) sur des cours (10) en terre vraiment impeccables (le Nike junior tour y fait excalle pour un tournoi). Mais outre le tennis il y a aussi le ski nautique (en été), la voile (8 hobbie cat et de nombreuses planches à voiles mais plutôt réservées aux débutants) et les balades en snorkelling comme sports majeurs. Comme autres activités il y a bie,n sur la piscine et la belle plage de sable blanc, et aussi des cours de danse latino, yoga, aquagym, un fitness center, cours de step, des terrains de beach volley, du ping-pong, de la pétanque, un terrain de foot, de basket… Plus d’autres activités en supplément telles que jet ski, parachute ascentionnel, massages (mais bien trop chères)… Bref il y a vraiment de quoi faire avec chaque fois des GOs attitrés à une ou plusieurs activités et qui organisent des mini tournois avec des médailles à la clef. Franchement pour les couples ou les familles dont certains membres veulent plonger et d’autres faire autres chose tout en étant pas séparé toute la journée, c’est un super compromis ! En revanche pour les balades et les visites culturelles ce n’est pas du tout le bon endroit. En effet il n’y a rien sur cette toute petite île. Il y a une piste d’aterrissage à 200m du club et une marina. 4 familles habitent sur lîle et ses membres travaillent au Club. Et c’est tout ! Les personnes à qui j’ai parlé et qui ont loué des vélos et des scooters ont été très déçus. 2/ La plongée Enfin on en vient à ce qui vous intéresse vraiment! Cette activité est en supplément, tout comme le matériel si vous n’emportez pas le vôtre (pensez à montrer votre carte de plongeur au départ à laéroport car vous bénificierez d’une franchise de poids bagage plus élevée). Je conseille vivement d’emporter son propre matériel car celui du club est pas terrible et plutôt vieillissant. Je suis niveau 3 CMAS et Rescue Diver PADI. J’ai donc pratiqué 6 jours de plongés avec deux plongées par jour. Ils ont deux bateaux style catamaran pouvant acceuillir allègrement 30/40 plongeurs chacun + un bateau de plus pour le snorkelling mais pouvant aussi acceuillir des plongeurs. Il y a donc largement la place ; ce qui est sympa pour s’équipper etc… Les bateaux sortent deux fois par jour à 8h pour 2 plongée et ensuite à 14h30 pour une plongée. Le club respecte bien les consigne de sécurité, le bateau est bien équippé (narghilé de secours, trousses…) Mais il n’y a pas de chambre de déco sur l’île et ils ne sont pas équippés Nitrox. La visibilité était malheureusement moyenne (la mer à pas mal remué à cause du vent) et on aurait du avoir une eau bien plus cristalline (ce qui est le cas d’habitude) très claire grâce au sable blanc. L’eau avait déjà bien refroidi avec des points bas à 21 degrés à 40m. Je supportais donc bien ma 5mm intégrale. Les sites sont assez proches (max 20/30 minutes de bateau) et vu qu’il n’y a que le club sur l’île, si comme moi vous avez la chance d’y aller une semaine creuse, vous pourrez y plonger à 6-7 sans problème sur le mur alors que les niveaux 1 restent dans le jardin de corail. Les plongées se font en autonome à 2 ou à 3 ou en groupe avec instructeur si on est niveau 1 / open water. La durée max des plongées et de 45 minutes. La profondeur max est 40m pour la première plongée et 20m la seconde - sans décompression. Ils vérifient les ordis mais sont plutôt cools si on viole (un peu) ces paramètres. En effet j’avais souvent 3 à 5 minutes à 3 mètres à la seconde plongée vu l’intervalle très court de 45 minutes le matin entre les deux plongées. Si on s’attarde un peu sur les 20 (25) mètres, on a vite fait de prendre de la déco si on est descendu à 40 pour suivre un marteau lors de la première plongée. Tiens j’ai dit marteau ? Eh oui car il y en avait !! Bon je vais pas faire la liste des sites. Ils se ressemblent tous : mur gauche/droite suivant le courrant et retour par le jardin de corail. Juste un qui est au dessus des autres : North Pole Cave. Sinon la faune était au rendez-vous : des requins de récif et pointes noires à chaque plongée, deux fois des requins marteaux (solitaires et très craintifs eux), des barracudas, des merrous géants très amicaux (ils demandent des carresses en se frottant à vous !?!), des tortues, des raies et tous les poissons de récifs habituels (anges, scorpion, chirurgiens…). Le corail est pas en grande forme et les couleurs sont bofs. A ma grande surprise je n’ai pas vu une seule anémone. Mais bon, j’y allais pour les requins et je n’ai vraiment pas été déçu. Voilà, j’espère que ce CR vous aidera. Bonnes bulles !
×
×
  • Create New...