Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Christ. MONASSE

Membres
  • Compteur de contenus

    254
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

21 Excellent

À propos de Christ. MONASSE

  • Rang
    Female Zanclus Specialist
  • Date de naissance 01/03/1956

Informations personnelles

  • Localisation
    Pierre-Percée
  • Passions
    Plongée
  • Profession
    Retraité :)

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM, FSGT, PADI, TDI
  • Niveau en plongée
    N4, Dive Master, Extended Range, Advanced Nitrox & Trimix
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Bonjour, La réponse se trouve à la page 84 du manuel. https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://ns.suunto.com/Manuals/Vyper_Air/Userguides/Suunto_Vyper_Air_UserGuide_FR.pdf&ved=2ahUKEwjn093AyobhAhXxA2MBHZ0JCvQQFjAAegQIBRAB&usg=AOvVaw3-VF6KSucvQxsVHd57HaSq
  2. Bonsoir Peio Y, Tu trouveras quelques éléments de réponse dans un article que j'avais écrit il y a plus de 10 ans et que je te joins. Triox de déco RevA2.pdf
  3. Merci ! Sais-tu si une version Androïd est en préparation ?
  4. C'est sympa mais il y a un peu trop de transitions spéciales et des scènes trop courtes à mon goût. J'aurais aimé un peu plus de temps pour apprécier chaque scène. La plongée, souterraine ou pas, c'est quelque chose de zen, un milieu où les sensations fortes sont, le plus souvent, plus mentales que physiques. La vitesse et la succession rapide des évènements n'est pas ce qui définit le mieux à notre activité. Ceci dit, ce n'est que mon avis et le montage est de qualité. Merci pour ce partage
  5. Merci pour ce beau partage ! La qualité de la vidéo c'est secondaire car la magie du moment est bien retransmise.
  6. Bonjour Pascal, J'ai 4 fils (35, 34, 27 et 24 ans), tous plongeurs, comme ma femme et moi-même. Certains sont prudents, d'autres moins. Il ne leur est jamais rien arrivé de grave, j'en remercie le ciel, dieu, notre ange gardien, la chance, peu importe, j'en remercie ce qui nous en préserve. J'ai peur d'imaginer ce que serait notre calvaire si quelque chose de similaire devait leur arriver. Je trouve admirable ta façon , Pascal, de commencer à vivre ce drame en remerciant tous ceux qui vous ont aidé, vous aident et vous aideront. Tu penses même à ceux qui se sentent désarmés face à votre drame et tu les aides à franchir le pas pour dire ici ce que tout ça leur inspire. Je fais parti de ceux là, je fais partie de ces gens qui ont parfois trop peur d’ouvrir une plaie déjà sévère par des mots maladroits, mal choisis et préfèrent rester en retrait. Bien sûr, c’est toi qui a raison, je le sais au fond de moi. L’empathie même maladroite peut aider à faire face au pire. Je ne te connais pas, Pascal, mais Michel,un ami à moi, te connait. J'aimerais te connaitre, tu a tout d'un type bien, solide sur qui l’on peu compter. Clément, que je ne connais pas, a eu un accident porteur de lourdes conséquences pour sa vie et celle de ses proches. J'essaie d'imaginer ce qui peut lui passer par la tête en songeant au pire, bien sûr. Les conséquences de son accident le laissent totalement dépendant sans aucune autre façon d’agir que par le verbe. C’est peut-être le plus difficile à vivre mais avec un père comme toi, sur qui il sait pouvoir compter, je suis certain qu’il se sent entre de bonnes mains. La médecine est un domaine qui m’est totalement étranger mais je sais que la volonté et le soutien des proches peuvent accomplir des miracles. Il faudra certainement très longtemps à Clément pour retrouver sa mobilité mais j’ai bon espoir que ses progrès seront étonnants, à la hauteur de son engagement pour les autres et de la qualité des gens qui l’entourent. Tous mes souhaits vous accompagnent, Clément, Pascal et tous vos proches. Amitiés, Christian
  7. Merci Narcosis pour tes images. Je vais essayer de consulter les videos de ton site au travers d'un proxi. On en reparle ensuite.
  8. @loule06 Merci pour ton explication
  9. Narcosis, Tu déformes mon propos mais je ne vais pas te reprendre point par point sinon on n'en sortira pas. Tu peux relire mon post et voir par toi même les écarts entre ce que j'ai dit et l'interpretation que tu en fais. Ceci dit, il n'est pas exclu que mon harnais side-mount soit mal concu et je ne perd jamais une occasion d'apprendre c'est tout l'intérêt de la confrontation des techniques. J'ai eu du mal à accéder à tes vidéos, Youtube est censuré en Chine. La première montre une réelle légèreté dans l'évolution mais elle ne montre qu'une configuration légère. Avec seulement deux blocs je m'en sort bien aussi. J'aimerais voir maintenant une configuration lourde afin de me faire une meilleure idée. As-tu une vidéo pour me montrer celà ?
  10. Bonjour Narcosis, Oui, nos posts se sont croisés. Je connais les avantages et les inconvénients du side-mount, je l'utilise moi-même en plongée souterraine. En revanche, son utilisation en mer, hors explo d'épaves très particulières, ne me parait ni souhaitable ni plus sure. Pour la clarté de la config et la séparation des genres je préfère avoir le gaz fond dans le dos et les travels / décos sur les cotés. J’utilise un kit bi qui me permet d’assembler mon bi en 5 minutes avec des blocs de 8 à 20 litres,les miens ou bien des blocs que je loue lorsque je voyage. Les avantages logistiques du « side mount » ne sont donc pas si flagrants. Le side mount a des avantages certains pour passer des laminoirs par exemple. En revanche, il induit une perte de mobilité causée par l’abaissement du centre de gravité et augmente l’encombrement en partie ventrale. L’accès aux robinets s’il est certes plus aisé en side-mount n’est pas pour autant difficile sur un bi. Avec un peu d’entrainement cela se fait très bien. Il existe aussi des télécommandes pour ceux qui ont des soucis de mobilité de l’épaule mais c’est une autre histoire. Amicalement, Christian
  11. Pardonne-moi Raie Man pour ce dernier post hors sujet initial. Je n'ai pas l'intention de rentrer dans un jeu de ping-pong de questions / réponses concernant onplonge.com. Je vais juste apporter un éclairage sur la raison d'être du caractère privé d'onplonge.com : En contrepartie du fait que nous imposons à nos membres d'avancer à visage découvert - pour inscrire et se voir ouvrir l’accès au forums, il faut utiliser son nom, une photo de soi et se présenter - nous nous assurons que seuls les membres puissent accéder à ce qui se dit sur nos forums. La zone "Articles" en revanche est publique. Nous avons fait le choix de refuser l'anonymat parce que, d'expérience, nous savons qu'il est moins facile de dire n'importe quoi lorsqu'on ne se cache pas derrière un avatar et un pseudo. Cela ne veut pas dire que ceux qui font un autre choix sont dans l'erreur c'est seulement notre choix. L'aspect privé d'onplonge.com nous permet d’aborder des sujets difficiles à débattre sur un forum public c’est le cas des accidents de plongées par exemple. Nous avons fait le choix de tirer enseignement et expérience de l'accident. Trouver des responsables ne nous intéresse pas, c'est l'affaire de la justice ; d’autant que n'ayant pas accès aux dossiers nous serions bien en mal de savoir ce qui s'est réellement passé et donc d’avoir des hypothèses solides. En revanche, les circonstances connues ou supposées de ces accidents nous permettent de réfléchir sur notre propre pratique. Nous pouvons construire des raisonnements justes même à partir de données d’entrée erronées. Cela peut être mal vécu et mal compris par la famille ce qui rend cette démarche difficile sur un forum public. Pour conclure, je vais citer Bernard Cabus qui a dit sur onplonge.com cette phrase qui résume admirablement notre point de vue : "Parler est la fonction du vivant. Le silence d'un deuil appartient à la sphère privée. Il faut juger les circonstances comme elles se présentent, ça ne veut nullement dire que l'on manque de respect aux disparus. On leur rend au moins une fonction : celle de nous apprendre, même par les hypothèses, même sans documentation solide, même dans les supputations, de nous apprendre à penser : Penser la mort en plongée, penser comment on plonge, penser comment fonctionnent des institutions. Apprendre à penser ces choses c'est la seule façon d'espérer un progrès, même microscopique de notre propre pratique".
  12. Bonjour Jago, Tu as raison sur ce point, j'avais zappé l'aspect Side-Mount. Le risque d'erreur est donc réduit. L'argument sur la redondance tient en revanche toujours; dans le cadre de plongées solo il ne peut pas être écarté. J'aimerais que loule06 explique les raisons du side-mount pour des plongées en Méditerranée.
  13. Bonjour à tous, Je vais commencer par une petite mise au point pour répondre à certaines attaques: Quoi que certains en disent ou en pensent, onplonge.com n'est pas constitué d'une bande de talibans, pas plus que d'une bande de donneurs de leçons et encore moins de censureurs fous. Nous sommes juste des plongeurs qui essaient de bien faire ce qu'ils aiment pour en profiter longtemps. Nous n'adoptons pas la langue de bois et nous n'hésitons pas à nous élever face à des dérives qui nous paraissent dangereuses. Nous sommes aussi des hommes et des femmes imparfaits et en tant que tels nous ne sommes pas à l'abri d'erreurs. Quand c'est le cas nous savons nous remettre en cause. Le fondement du Projet onplonge.com c'est le partage des connaissances dans le respect de l'autre et de l'avis opposé. Cela n'exclu pas les échanges musclés pour peu que le muscle utilisé soit le cerveau au service de la réflexion et pas la langue au service de la dérive verbale. Onplonge.com ne se veut pas concurrent de Plongeur.com ; P.com est un forum public alors que celui d'OP.com est privé. Certains plongeurs font parti des deux et s'en trouvent bien, venant chercher chez l'un et l'autre des choses différentes. Nous ne voulons pas être mis en opposition, nous sommes différents, certes, mais complémentaires aussi. Dire que les méthodes d’OP.com sont comparables à celles de République Populaire de Chine c’est soit ne pas connaitre la RPC, soit ne pas connaitre OP.com soit, à la manière des poulpes, faire un nuage d’encre pour masquer une autre réalité. J’en parle à mon aise, je vis actuellement en Chine… Ceci étant dit et pour en venir à la question initiale je répondrai en me basant sur mon expérience personnelle : J'ai fait de très nombreuses plongées à l'air dans la zone des 50 à 70m en mer comme en lac, en eaux chaudes comme en eaux froides. Ma configuration la plus courante était similaire à celle qu’évoque loule06 : bi 2x12 L + un bloc de déco. J’ai utilisés des scénarios différents pour faire avec les contraintes du moment. Envisageons les deux aspects du problème : Les blocs fond et le bloc de déco. Blocs fond : Utiliser deux gaz différents comme cela a été proposé (Air + Nx40) est une fausse bonne idée. Une telle configuration est dangereuse car, compte tenu de la narcose inévitable à ces profondeurs, elle peut conduire à respirer le mauvais gaz au fond avec pour conséquence probable une crise hyperoxique puis la noyade. Avoir les deux blocs fond emplis du même gaz permet de profiter d’une redondance totale qui devrait être la règle surtout dans le cadre de plongée solo. Bloc de déco : Lors des plongées dont j’ai parlé plus haut j’ai utilisé des Nx32 ou Nx36 pour la facilité à s’en procurer mais le gain en déco est anecdotique. J’ai utilisé des Nx50, Nx60, Nx80 pour leur meilleur apport pour une désaturation accélérée. Mais si on les compare à l’O2, que j’ai finalement adopté, outre le fait qu’ils sont difficiles à fabriquer, le gain en profondeur pour commencer la désaturation accélérée ne contrebalance pas la perte du gradient maximum apporté par l’O2. De plus, on profite moins longtemps de l’ouverture maximum de la fenêtre oxygène. Dernier avantage du bloc d’O2, il peut servir en surface, à un plongeur conscient soit pour poursuivre sa déco en surface (Certaines conditions difficiles peuvent amener à cette extrémité) soit pour aider un plongeur qui ne se sent pas bien, en attendant un moyen plus approprié. Amicalement, Christian
  14. Stéphane est parti en faisant ce qu'il aimait. Mes pensées vont à sa famille.
×
×
  • Créer...