Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Batrachat

Membres
  • Compteur de contenus

    14
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de Batrachat

  • Rang
    Batrachat
  • Date de naissance 21/11/1947

Informations personnelles

  • Localisation
    Bondy (93)
  • Passions
    découvrir
  • Profession
    Médecin

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM et FSGT
  • Niveau en plongée
    P 4
  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. une belle photo qui en dit long ! Super ! C'est après une recherche laborieuse la bonne réponse à une excellente question : comment font les porcelaines pour s'accroitre ? Je crois deviner qu'elles attendent leur croissance maximale pour refermer leur coquille sur cette ouverture si particulière et poursuivre en épaississant la coquille par son extérieur. On semble bien loin sur cette photo d'une coquille définitive. Merci !http://www.plongeur.com/forums/images/smilies/bravo.gif
  2. Super ! C'est après une recherche laborieuse la bonne réponse à une excellente question : comment font les porcelaines pour s'accroitre ? Je crois deviner qu'elles attendent leur croissance maximale pour refermer leur coquille sur cette ouverture si particulière et poursuivre en épaississant la coquille par son extérieur. On semble bien loin sur cette photo d'une coquille définitive. Merci !
  3. ecobuceo à Ténérife Reponse quelque peu tardive, mais on a bien envie de le conseiller, ce petit club dont l'adresse m'a été confié par des connaisseurs de Ténérife : Ecobuceo. Très loin de toute usine à bulle, coin des copains et des amoureux des fonds marins, en toute simplicité. Expérience limitée à deux plongées, ça suffit pour se faire une idée du sérieux sans la moindre crispation. Sur le bureau: une petite pile de bouquins sur la faune sous-marine. Mais aussi l'oeil du maître une fois sous l'eau. Bref, bien du bonheur
  4. Anémone, anemone.... Grandes tentacules autours, petites tentacules au centre, ressemble bcp à un cérianthe cette anémone... Superbes photo ! Un regal pour qui vit avec un peu de distance vos plongées. Amitiés à tous
  5. Batrachat

    Hyperventilation

    Très bonne question,donc réponse pas très simple. - 1- il ya la techniques de l'hyperventilation concernant l'apnée : il y est dit ( sur quel niveau de preuve?) que la baisse excessive du CO2 retarde ensuite le besoin de remonter, la PpO2 à peine correcte décroit avec la baisse de pression hydrastatiqque , et poum,la syncope anoxyque - 2 - il y a ceux qui hyperventilent anormalement en plongée à cause de la PPCO2 forte en descendant. C'est ce qui est décrit avec l'"essoufflement" qui reste hautement subjectif et très fortement lié au niveau d'expérience. - 3- restent les hyperventilations en surface, avec une grande part de simples angoisses. C'est un autre chapitre, mais je ne crois pas que ces phénomènes s'arrangent en milieu plus hostile. Voili voilà de ce que je commence un peu à comprendre
  6. Interessante ton histoire : la narcose, ç'est pas tes paramètres et elle serait bien insolite par rapport à tes descriptions. L'essoufflement ( appellons un chat un chat : un petite panique) faut que tu fasses bien le point avec tes binômes ou tes encadrants. Faut aussi que tu en parles avec ton médecin et à mon avis faut s'assurer que tu ne fais pas des emballements cardiaques avec problement une indication à un ECG de repos et d'effort. Ces emballements sont bénins dans 99% des cas, curables dans quasiment tous les cas. Bon courage
  7. A propos de l'Oceanium : pas trop conseillé pour ceux qui veulent le voyage de noce avec SPA . Limite pour une sortie club. Mais un très bon plan pour une recherche d'authenticité en petit groupe éprouvé. On peut bien s'offrir une ou deux semaines ce que la plupart des Africains vivent toute l'année. Que de la gentillesse partout, on est en famille ! Exceptionelle qualité du pilote Mamadou. Reste à être très souple sur les détails et intransigeant sur l'essentiel : la valise de secours avec l'oxy en particulier.
  8. Bonjour, quelques infos d'un séjournant pendant une semaine à l'UCPA de Saint-Pierre en sortie club métropolitain : la très belle qualité des sites avec une faune récifale abondante, et m'a-t-on dit de bonne source mieux préservée que dans les réserves de la Guadeloupe. Pas le top pour un voyage de noce, mais bon plan pour un partiel plongée ou un accompagnant non plongeur. Très grand sérieux sur l'organisation, en particulier des plongées. Une leçon apprise à nos dépends : pour des plongées "sportives", mode de vie de sportif... Merci pour toutes les infos ci-dessus
  9. les points GPS Bonjour, Aux ALoes tu as Xavier Herrero qui est un amour. Pas de soucis pour te donner des tuyaux. Sinon : tu as les bouées de mouillage de la réserve, surtout si tu pars bien tôt. Et au sud, un peu loin le Cap Creus qui est une splendeur. Reste à se demander, si tu aimes la bio, si tu ne serais pas aussi heureux en partant de la plage de Réderis, dans les 8 m de profondeur du sentier marin juste à coté de la réserve intégrale. Voilà pour ce que j'en sais après deux séjours aux Aloes et deux autres à Cerbères Tu nous diras !
  10. "crabe" porcellaine ou porcellane Evoque un "crabe" porcellane si on compte les pattes
  11. Crevette des antédons Bonjour Je tombe par hazard sur le forum en préparant un topo. Je crois qu'il faut aller chercher chez Hippolyte huntii, la description d' Helmut Göthel page 155 est très concordante. Cordialement
  12. Me voici de retour. Une bonne semaine à longer le littoral du Chubut, au nord de la Patagonie. Des spots touristiques avec leurs avantages (bonne qualité de prestations, "éléphantes" de mer suffisamment au calme pour allaiter les petits (jumelles indispensables) et leurs contraintes à la limite du supportable (arrêt des véhicules interdits). Des petits coins semi-secrets, d'accès plus difficile (trois heures de piste, deux heures de marche et autant au retour) mais alors une nature totalement sauvage et une distance décidée par l'animal et par notre propre respect: une vingtaine de mètres pour les lions de mer (ce sont des otaries) lorsqu'ils se reposent sur la grève, deux à trois mètres pour les éléphants de mer (les plus imposants des phoques). <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p> Aller se tremper ici ou là n'est pas simple. L'eau est bien fraiche, le vent tout autant, les distances de marche limitent un peu le paquetage, les accès ne sont pas nombreux et la houle de l'Atlantique arrive par gros rouleaux. J'ai trouvé plus prudent d'envisager une première expérience bien encadré. Argument supplémentaire : un bon gros mâle loup de mer m'avait chargé, alors que je passait entre la mer et lui qui se reposait en bordure de falaise. Esquive facile, mais les crocs incitaient à limiter les erreurs…<o:p></o:p> <o:p></o:p> Inscription la veille chez le grand spécialiste conseillé par l'aubergiste. Option photo que je crois bon de refuser puisque je suis muni de mon appareil. Prix pour plongée bouteille de luxe (option photo en supplément). On nous explique qu'il s'agit toutefois de snorkeling. Rendez-vous pour les six privilégiés que nous sommes le lendemain matin. Equipement parfait en combinaisons Aqualung de qualité. Le dive master est encore plus beau en étanche, la boucle à l'oreille, un bel appareil avec un gros caisson à la main. Départ dans une petite embarcation et briefing : le masque se met comme ça... parfait ! Photo ! Parfait ! Vous êtes une star ! <o:p></o:p> <o:p></o:p> Mise à l'eau en face de la loberia de Punta Loma: nous sommes à marée haute. Les mâles sont restés sur la plage, à une trentaine de mètres de nous. Arrivent les jeunes et je pense de jeunes femelles, aussi intrigués que joyeux de trouver cette autre espèce cousine de mammifères marins. <o:p></o:p> Je tente péniblement des vues sous-marines : la visibilité est faible, la vivacité des otaries surprenante. Le dive master ronchonne, je ne suis pas dans le coup : faut tous se tenir par les épaules, palmer vigoureusement sur le dos, attirer ainsi les curieux et les curieuses pour la photo. Photo, bien sur, du client souriant au milieu des animaux sauvages. Est-ce une observation sur la faune marine ou une exploration sur le narcissisme humain et son exploitation largement commerciale ? Vous devinez aisément ma réponse ! <o:p></o:p> Je reste à disposition pour parler de Cabo Raso, de sa lobéria, de ce couple étonnant d'authenticité qui vit isolé là-bas et mérite le voyage à soi seul. A mon avis, il y a moyen se mettre à l’eau en limite de l’aire d’évolution des otaries, à l’extrémité d’une anse bien calme, pas trop loin du bord et en restant scrupuleusement en situation d’observateur. <o:p></o:p> <o:p></o:p>
  13. Un peu plus de renseignement ? Bien interessant, mais je reste un peu sur ma faim ! Y a-t-il un plongeur qui a plongé ? Quel club n'est pas une usine à touriste ? Les récits font état de conditions bretonnes ; eau à 14 degrés, visi moyenne, mais très belle proximité des animaux marins. Je compte partir vers la péninsule Valdes en octobre prochain pour quelques jours : qui aurait quelques bons plans ? Merci
  14. Batrachat

    CR SULAWESI - part 1 - BUNAKEN

    Actualités mai 2010 Retour de Froggies à Bunaken. Pour l'essentiel je ne peux que confirmer l'excellente description de l'an dernier. Les valeurs sures demeurent : petits effectifs des palanquées, aisance dans les bateaux. Un net rétablissement coté cuisine: c'est frais, c'est délicatement préparé, les desserts sont des fruits ou un excellent gateau à base de semoule. Le "Magic basket" est toujours là, tout ce qui y tombe est propre sec et repassé deux jours plus tard. La bibliothèque marine est aussi présente. Tout autant que les frictions entre guides et Benny. Problème Nord-Sud ? Approche peut-être caporale là où il faudrait être Florentain ? ... Je me garde de juger. La musique à retrouvé ses droits: les hommes plutôt aux cordes, les femmes aux voix. Nous avons passé une dizaine de jours à Bunaken suivis d'un plus court séjour dans le détroit de Lembeh. C'est un complément parfait.
×
×
  • Créer...