Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

jp.diving

Membres
  • Compteur de contenus

    12
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    France
link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de jp.diving

  • Rang
    Poisson clown

Informations personnelles

  • Localisation
    divers
  • Profession
    divers

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. il me semble que la presse non spécialiste réalise une partie de son audience sur des informations que l'on pourrait qualifier de noires ou volontairement anxiogènes ; d'ailleurs les lecteurs aiment lire ce type d’information.
  2. J’ai effectué un séjour « plongée » au Bahamas du 24/07/2019 au 30/07/2019. Les Bahamas (nom issu de baja mar – basse mer) comprennent plus de 700 iles et ce sans compter les ilots (cays). J’ai choisi New Providence, ile accueillant Nassau, capitale politique des Bahamas. New Providence est un plateau calcaire donc du sable blanc en trame de fond. Cela engendre une superbe clarté dans l’eau Deux centres de plongées sur New Providence : Stuart cove’s (au sud-ouest), le centre ayant été le point de départ de nombreux tournage de films ; j’ai réalisé avec cette structure 2 plongées. Cout par plongée avec équipement (BCD et regulator) 94 dollars Très grosse structure [*]Bahama divers (au nord) ; j’ai réalisé avec cette structure 6 plongées. Cout par plongée avec équipement (BCD et regulator) 70 dollars Petite structure Ce sont 2 centres PADI. Chaque paire de plongée s’effectue en mode anglo-saxon cad une plongée autour de 20/30 mètres pendant 35 minutes environ et la seconde, moins d’une heure après la fin de la première plongée, entre 5 et 15 mètres environ pour une durée de 40/45 minutes environ (plongées du matin). Autant la 1ere plongée est « encadrée », autant la seconde est plus « libre », plus particulièrement avec Bahama Divers. On ne peut qu’apprécier. Lors de chacune de mes plongées j’ai notamment rencontré des requins des récifs. Nombreux requins nourrices ou des raies pastenagues…. [TABLE=border: 1, cellpadding: 0, cellspacing: 0] [TR] [TD] [/TD] [TD]Les +[/TD] [TD]Les -[/TD] [/TR] [TR] [TD]Bahama divers[/TD] [TD] Les photos sur leurs site web : très belles photos transcrivant parfaitement le type de sortie qu’ils font Les sites : Blue hole, ship yard, etc…tous ces fabuleux sites c’est grâce à eux que vous pouvez les voir….par contre cela va de pair avec un temps de trajet allongé d’autant…mais le jeu en vaut vraiment la chandelle. [/TD] [TD] A tous les emails ils répondent plus ou moins. Par ailleurs ils demandent à être paye avant en transmettant les coordonnées de sa carte bancaire, il est entendu que je ne l’ai pas fait et que cela est parfaitement compris. Pas de salle de repos agréable, pas de toilettes proposées dans le centre (il y en a peut-être ?). Heure de collecte plus ou moins à l’heure. La collecte dans les hôtels / resorts peut avoir jusqu’à 30 minutes de retard. L’eau potable sur les bateaux est payante (2 dollars par bouteille) …et du coup, ne jamais oublier sa bouteille d’eau Fish feeding réalisé par un des encadrants...donnant des graines aux poissons…. Les briefings ne sont qu’oraux ; pas de schéma ou dessin. Pas de bacs de dessalement sur le quai pour combi et ses affaires autres que les 2 bacs sur le bateau, dédiés aux appareils photos et masque. [/TD] [/TR] [TR] [TD]Stuart cove’s[/TD] [TD] A tous les emails ils répondent sans délai et de manière appropriée Collecte efficace et à l’heure dans l’hôtel / resort dans lequel on se trouve. Les bus roses et gris sont par ailleurs facilement identifiables Ce sont des pro…avec capacité à dialoguer en anglais et en espagnol. Les briefings ne sont qu’oraux ; pas de schéma ou dessin. L’eau potable sur les bateaux est gratuite Salle de repos agréable, toilettes propres Bacs de dessalement sur le quai pour combi et ses affaires autres que les 2 bacs sur le bateau, dédiés aux appareils photos et masque. Très pro [/TD] [TD] Les photos sur leurs sites pourraient être plus nombreuses et ce même si elles transcrivent bien les plongées que l’on va effectuer Stuart cove’s à des sites de plongée « à eux » incluant des épaves. Par conséquent les sites de plongée tels que rencontrés sont à proximité immédiate de leur structure de plongée Nonobstant les bateaux qui sont prévus pour cela, lorsque dans une palanquée vous êtes 24 personnes, même si les poissons ou les requins sont peu farouches, cela fait beaucoup de monde à la queue leu leu [/TD] [/TR] [/TABLE] Conclusion Pour voir des sites d’excellence, c’est chez Bahama Divers que j’inciterai à aller. C’est ma préférence. Par contre, au titre de rapport personnalisé (cocooning), Stuart cove’s apparaît avec un peu plus de service (lié au coût payé).
  3. Je reviens d’un séjour en Guadeloupe de 9 jours (juillet 2018). L’eau est parfaite : 28 à 29°celsius. Et je n’ai pas rencontré de thermocline. Excepté sur les façades ouest des iles, il y avait des sargasses en quantité un peu de partout. Ces algues brunes sont un obstacle physique depuis le bord, une présence en mer assez désagréable du fait de leur grand nombre lorsqu’on nage et surtout elles dégagent une forte odeur d’ammoniac lors de leur décomposition. Les 4 clubs de plongée que j’ai fréquentés s’inscrivent dans un standard international au regard de leurs équipements. A l’aune de mon constat, la législation est toujours scrupuleusement respectée notamment en termes d’hygiène. Par ailleurs j’ai trouvé que le prix des plongées est plus élevé qu’en métropole ; environ + 10 à + 30%. J’ai plongée à 6 reprises : Bouillante : deux plongées sur la réserve Cousteau + 1 plongée sur l’épave Gustavia + 1 plongée sur le Franjack Saint-François : une plongée Port Louis : une plongée. Les fonds sous-marins de la Guadeloupe sont remplis d’éponges tubulaires de toutes les couleurs et de toutes tailles, des gorgones éventails et d’autres types de coraux. ; en bref la faune fixée est bien présente et remplie la tête de belles images. Les langoustes sont aussi très présentes ; belles et en nombre. Pour les poissons c’est autre chose. J’ai trouvé les plongées, autour de Bouillante, poissonneuses ; on vient pour cela et on trouve ce que l’on cherche que ce soit en scaphandre ou en PMT. Quelques tortues enrichissent ce tableau. Pour les autres lieux, le poisson d’une taille suffisante est assez rare voire très rare ; surpêche ? A l’aune de ce voyage, si l’on se veut caricatural, la plongée en Guadeloupe pourrait se limiter à sa façade ouest avec la réserve Cousteau come noyau….toutefois je n’ai pas pu plonger sur le sec pâté !
  4. Merci à toutes et à tous. je comprends que les discussions mettent en valeur le G2 sans pour autant minimiser les qualités du shearwater. Encore merci de vos apports.
  5. Bonjour, Dans mon entourage une personne me demande s'il est intéressant d’acquérir un G2,comparativement à d'autres ordinateurs. En qlq mots que penser du G2 ? Les points importants du cahier des charges sont: - la visibilité sous l'eau pour un plongeur devenant/étant presbyte ( autour de la 50 aine). Est -ce que la taille des caractères est suffisamment gros, lisibles ? - pouvoir faire qlq plongées en dessous de 40-50 métrés sans encombre - rester sur des ordinateurs "main stream" cad en restant sur les grandes marques que sont écartant de fait ostc, shearwater.perdix. En bref cela se joue entre mares icon/suunto eon (qui, si on lit les échanges sur ce forum, pose qlq questions en dessous de 40-50 mètres)/scubapro G2 avec actuellement un avantage pour ce dernier. Merci de tout éclairage pour faciliter la finalisation de cet achat.
  6. Bonjour, Je viens de changer la pile d'un ordinateur Scubapro Aladin (2) [ex Prime]. C'est un ordinateur simple mais avec une bonne visibilité. Jusqu'à présent j'ai fait changer les piles par un tiers professionnel. Après avoir re-graissé les 2 joints j'ai remis le bouchon sans problème. Sur l'écran apparaît le message suivant : "bAtt ChnGE". Cela fait au moins 15 mn qu'il affiche cela. j'appuie sur les boutons du bas : rien ne se passe. Y a t il un élément que je ne connais pas afin de lui permettre de re-fonctionner normalement? Le manuel utilisateur Scubapro ne fait mention de rien quant à cela. Merci de vos aides éventuelles
  7. Bonjour et surtout merci. Vraiment. Je viens de contacter la personne qui propose son "TG4". Bien cdlt.
  8. Quel appareil photo + quel caisson acheter ? Bonjour, Je souhaite acheter 1 appareil photo et 1 caisson. Je souhaiterai y mettre entre 800-1200 euros au total. A cette fin auriez-vous un conseil ? Mon objectif est de : - faire de la photo + un peu de vidéo - investir pour une durée longue (5 ans) Compact (type canon g9 ou autre) ou petit hybrid (type Nikon 1 J5 ou Panasonic/Lumix GM5) ou autre ? Chez qui acheter un caisson? que pensez vous d'Aditech? Merci.
  9. Je reviens d'un séjour de deux semaines à Bali. C'est une petite île au sud est de l’Indonésie. Elle se trouve à l'équateur (Latitude : 8° sud). Cette ile de 70 km de diamètre environ est surpeuplée ( 5M d'hb), les routes trop petites au regard de la circulation => circulation d'environ 30 km à l'heure. Typologie des dive centers La plupart des clubs de plongées sont tenus par des étrangers (allemands, chinois, etc) dont certains par des français, type : - Bali breizh plongée sis à Sanur (banlieue ouest de Dempasar)et proposant des plongées sur les spots essentiels - Dive concepts Bali qui est un regroupement de dive centers distincts sous une même marque -..... Typologie de l'ecole de plongée Tout plongeur est accepté Les structures de WRSTC sont toutes présentes : PADI, SSI, SDI,etc. Caractères des plongées telles que pratiquées - Plongées à l'anglo-saxonne cad deux à trois plongées espacées par un intervalle de temps d'un heure minimum ou d'un repas en fonction de l’éloignement avec le lieu d’embarcation - sauf si on part du bord, on s'engage pour 2 plongées minimum - plongées avec un guide toujours au-dessus de 40 mètres (bien sur, fonction aussi du niveau du plongeur) - 95% des plongées sont des "fun dives"; le reste des DSD (discover scuba diving) (baptême avec 3 gestes techniques de base). Très peu de formation. - le prix : plongées aussi chères qu'en France et ce nonobstant le cout de la main d’œuvre locale (très abondante) - autres paramètres des plongées Durée plongée : entre 50 à 60 mn Température de l'eau au fond : 27 ou 28 ° Celsius en juillet Température de l'eau en surface : 29 ou 30 ° Celsius en juillet. Juillet : c'est la saison sèche ...en 2016, il y avait un petit orage violent par jour d'une durée de 30 mn à 1 heure. Transparence de l'eau : souvent un bouchon turbide en surface sur 3 mètres d’épaisseur puis eaux assez claires (20 mètres de visi) J'ai réalisé 12 plongées dans 4 lieux distincts + du snorkelling depuis les hôtels en bord de mer. Les points essentiels: Résumé : Des coraux magnifiques de partout. C'est l'un des traits essentiels de la plongée à Bali. Beaucoup de petits poissons ou de nudibranches de toutes les couleurs, peu de gros poissons/tortues, encore moins de très gros. Par ailleurs, poisson pierre, poisson feuille, poisson scorpion, hippocampe nain, etc...sont bien visibles si on sait les trouver.... Par ailleurs Bali est un ile (assez voire très) sale. La carte postale , image d’Épinal, se déchire assez vite. Équipement plongée à prendre : points topiques : - shorty : suffisant - sauf exception on vous prête des palmes réglables et les chaussons ad hoc => par csqt ne pas oublier de prendre vos chaussons pour palmes réglables si vous voulez éviter toute transmission de mycoses plantaires. La semelle des chaussons se doit d'être dure car les embarquements s'effectuent très souvent depuis une plage de galets. - un accessoire : sa "baguette magique". Cela permet de toucher à distance. - A mon sens, l'apport d'une source lumineuse complémentaire (phare, lampe) n'est pas nécessaire. - Disposer d'un ordinateur de plongée et de son masque perso est un plus. Attention : peu de vendeurs de matériels de plongée à Bali ...ou à des prix assez dissuasifs. - Nusa Penida/Nusa Lembogan : Embarquement à Sanur. Sanur n'a pas de port ni de quai pour les bateaux de plongées mais de la plage en un lieu unique avec ses petits métiers (porteurs en tout genre) ! Durée traversée : 75 mn environ Il y a une plongée nécessairement à effectuer : Manta point. C'est le lieu de nettoyage des raies manta. Pour les autres plongées : OK mais après les Manta, en relief cela apparait fade. Donc deux plongées dont Mata point suffisent. Eu égard à la durée de la traversée : compter la journée entière pour ces plongées. Voir et observer les raies : magnifique. Candidasa : A mon sens, ce n'est pas une étape nécessaire. 10 ou 11 dive centers...toujours de part et d'autre d'une rue unique Pas de port ou de quai. Départ de ce qui reste de la plage avec les petits métiers habituels (transporteurs de blocs et eqpt jusqu'au bateau). A Candidasa, il y avait une plage. Tout le sable a été utilisé pour construire des bâtiments => désormais il n'y a plus de plage ! L’intérêt des plongées sur Candidasa : voir ce qu' a produit la pèche à la dynamite : des champs immenses de coraux en tous petits morceaux et morts. Au-delà de cet aspect, plongeur n’hésite pas à passer ton chemin. Tulamben : Du fait du volcan, galets et sable : noir J'ai effectué 4 plongées à Tulamben; à mon sens, 2 de trop. A Tulamben, la star est la plongée sur USAT Liberty Ship, une épave très désagrégée (Cf éruption volcanique de 1963) mais toujours intéressante à voir. On y rencontre une belle faune (tortue, nudibranches, etc). Cette épave, comme nombre de plongées à Tulamben, se plonge du bord. Donc 2 heures suffisent entre le départ de la structure de plongée jusqu'à son retour. A coté du Liberty, il y a notamment un tombant de coraux (Drop off), beau certes mais commun pour cette île. Le plus est si l'on voit passer "du gros" au large. A 5 à 10 km de Tulamben, il y a une autre épave : le Boga à Kubu. c'est aussi une plongée du bord. J'ai trouvé cette épave très intéressante pour son aspect pédagogique : facile, on entre dans l’épave, sans risque. Visi assez faible ( 10-15 mètres) car eaux chargées L'autre plongée à Kubu m'est apparue inutile, fade sur un fond assez sale (macro déchets, en tout genre, très nombreux). Permuteran et le parc national de Menjangan: Là où le sable noir rencontre le sable blanc. Autant la mer peut être forte dans les autre sites de Bali, autant à Permuteran, la mer est un lac du fait de la protection de la presque ile du nord est de Bali. C'est le lieu idéal pour s’initier à la plongée. Dans ces lieux paisibles, on trouve la aussi beaucoup de coraux, des habitants des sables (raies pastenagues, anguilles jardinières, etc). On peut voir des tortues des requins à pointe grise,.. La lumière dans l'eau est belle, les vidéastes et photographes s'en donnent à cœur joie. Imaginer 2 plongées au moins en ces lieux. Si plongées dans le parc, il faut compter la journée. Les plongées hors du parc (plongées bateau sur un temple mis en place par des plongeurs et immergé, parterre de coraux) me sont apparus moins intéressantes. Est de l'Ile: de Medewi à Kuta C'est le lieu où les courants sont forts voire très forts, les surfeurs présents. les dive centers absents à mon recensement. Le snorkeling est aussi vivement déconseillé du fait des courants (notamment la marée). JPC
  10. Pour info peut-être un peu hors sujet. Mi décembre 2015 par 4 arrêts la cour de cassation n'a pas voulu trancher des pourvois portant sur la dénomination et donc la hiérarchie de certains diplômes pro Vs fédéraux. La Confédération nationale des éducateurs sportifs des salariés du sport et de l'animation (CNES) a assigné 4 fédérations (voile, gymnastique, montagne, hockey sur gazon) au titre de la dénomination de certains diplômes type « professeur », « moniteur », « éducateur », « entraîneur » ou « animateur », ou tout autre titre similaire.délivrés à ses enseignants bénévoles. La cour a rejeté les pourvois et donc ne fait pas droit aux demandes de la CNES. n°14-26529, n°14-26530, n°14-26531, n°14-26532. Même si la plongée n’est pas concernée directement par ce sujet, on peut penser que le ministère en charge des sports- s'interroge aussi - sur la politique à adopter.
×
×
  • Créer...