Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Baiv

Membres
  • Posts

    1,113
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Belgium

Everything posted by Baiv

  1. Ceci dit, je n'ai plus accès à la farde Lifras en ligne puisque je ne suis plus membre, mais c'est là qu'il faut aller chercher l'info. Et cet accès ne nécessite que... d'être membre de la Lifras.
  2. J'ai parlé du cas à un pote qui a fait ses classes jusqu'à l'AM dans un club Nelos et qui est passé ensuite dans un club Lifras. A cette époque, l'AM n'existait pas à la Lifras. Quand la Lifras a créé l'AM, il a reçu son équivalence sans autre forme de procès. Il m'a au passage (re-)confirmé l'équivalence pure et dure entre plongeurs des 2 ligues. Et si une équivalence peut se faire pour un niveau d'encadrant, elle ne que se faire plus aisément encore pour un niveau de plongeur.
  3. De l'aveu même de Ch. Weikamp, le 2N va disparaître. Selon lui, HW dispose d'un stock de pièces de rechange pour le 2N pour une bonne année.
  4. Organisation privée en direct avec Harold, capitaine et propriétaire du MP.
  5. Non, pas du tout, c'est du ressort des règles d'une fédération, rien de plus (c'est obligatoire à la Lifras, par exemple). Cependant, pour la Zélande, il faut avouer que c'est bien utile et il existe des "dragonnes" prévues à cet effet. D'un autre côté, être attaché l'un à l'autre peut représenter un danger selon les circonstances de la plongée : je me souviens d'une recherche de cadavre où les policiers qui organisaient (plongeurs eux-mêmes) avaient exigé l'usage de la dragonne ; mon binôme s'est accroché 3 ou 4 fois en cours de progression sans même que je m'en rende compte. Heureusement, il s'est détripatouillé tout seul mais nous aurions été en solo que ça aurait été moins dangereux.
  6. Tiens, j'étais au Bastianos en février dernier et je ne tai pas rencontrée. Serais-tu arrivée après février ?
  7. Pour préciser un peu la situation géographique et les circonstances : Et comme je plonge beaucoup (une moyenne de plus de 180 ploufs/an), un peu partout et "tous styles" (sauf recyclo), j'ai vraisemblablement plus de chances d'assister à ce genre de problème qu'un plongeur "classique".
  8. Tu tiens des raisonnements que j'ai du mal à suivre...
  9. Je n'ai pas dit que les victimes en question plongeaient avec moi...
  10. Je plonge depuis 1997 : Directement à la sortie de l'eau : - 1x surpression pulmonaire ; - 3x ADD ; - 1x paliers grillés - 1x paralysie en surface (thrombose sous l'eau révélée après examen médical) - 3 ou 4x pour un motif indéterminé (victime prise en charge par d'autres plongeurs, inutile de faire de la curiosité morbide) Plusieurs heures après la plongée - 3 ou 4x prise d'O2 pour une gêne "anormale" PS : j'en oublie sûrement.
  11. De (vieille) mémoire, il y a une équivalence pure et simple entre plongeurs Nelos et Lifras. Je penche donc moi aussi pour une erreur, sinon il y a une explication. PS : sans vouloir faire du détournement, je crois que pour ce genre de question/coup de gueule, il y a mieux qu'un forum français... => www. plouf.be
  12. Selon mes infos, le Seawolf qui devait "damer le pion" au Maria Patricia a arrêté ses croisières à Malpelo et le Maria Patricia est revenu plus sur le devant de la scène. Des amis doivent d'ailleurs embarquer sur le MP en mars prochain.
  13. En formant le 112, dans quel service arrive-t-on en France ?
  14. Ouf ! Christophe a été exorcisé
  15. Ouvre un autre sujet, vas-y !
  16. Oui, évidemment, ces cas-là, ça existe aussi mais tant que ton pote ne délire pas, qu'il garde un comportement plus ou moins normal, tu ne peux pas non plus lui mettre un flingue sur la tempe et l'emmener à l'hosto... c'est toi qu'on risque d'interner... :-)
  17. Oui, je me suis dit que ça manquait de rhétorique. C'est donc une des raisons qui ont fait que j'ai laissé l'aspect responsabilité en arrière-plan. Je partage ton avis. Cependant, je dois reconnaître que quand ce "certain" dit que l'aspirine peut masquer des trucs, je suis d'accord avec lui. Je crois qu'il n'y a plus qu'en France que l'aspirine fait partie du protocole mais ce n'est pas l'objet de mon post.
  18. Oui, certes, mais parfois les motivations du risque d'une mauvaise presse (" 'tain, encore un accident chez Chose !") ou tenter d'éviter une enquête peut engendrer un mauvais choix (on croise les doigts et on espère que c'est une fausse alerte).
  19. Oui, ok pour le flou artistique du début de la part de l'auteur, mais perso, en lisant son post initial, mes premières questions étaient plus sur les circonstances et les séquelles alors que les réponses allaient dans le sens de la recherche de la faute. Question de priorités variables d'un individu à l'autre, sans doute. Quand tu dis que le post initial était orienté "responsabilité", oui, je ne peux pas le nier, mais pour moi, ce n'était "que" sous-jacent et, selon moi, la priorité était de clarifier les circonstances avant de balancer le tas de cailloux. Pour répondre à ta question, chaque fois que j'ai assisté à un accident en Belgique ou ailleurs, la priorité allait dans le sens de la victime. Sauf une fois, en Egypte, avec des Français, justement, où, alors que l'évacuation s'organisait et qu'un médecin tentait de stabiliser la victime, un petit malin emmerdait tout le monde pour trouver des têtes à couper "plus tard". Je précise que la victime était une de ses amies proches et j'ai été choqué par son ardeur à trouver un bouc émissaire plutôt qu'à se préoccuper de l'état de son amie. Je persiste donc à penser que je ne sais pour quelle raison, il y a des prédispostions en France pour ne pas bien discerner les priorités. Concernant les réactions de fred et Christophe : pour fred, je n'ai pas d'avis, je ne le connais pas suffisamment au travers des forums alors que pour Christophe, j'ai été vraiment surpris : de sa part, je suis plutôt habitué à beaucoup de pondération et d'argumentation.
  20. Non, on ne recommence pas. J'ai juste le sentiment qu'on pense plus à garer ses fesses et exposer celles de l'autre avant de se préoccuper de la victime, c'est tout. Et je m'interroge sur l'origine de ce réflexe.
  21. Vi, vi... peu de temps après avoir écrit que les infos de ton lien n'étaient pas à jour, j'ai reçu une newsletter où cette "promo" apparaissait Finalement, j'ai réservé du 13 au 23/04 avec 25% de ristourne, soit plus de 1000 $. C'est encore (horriblement) cher, mais le professionnalisme du suivi est impressionnant. Ceci dit, je me passerais volontiers de la serviette chaude sur les épaules quand je sors de l'eau (surtout quand il fait 35° dans l'air... ) si ça pouvait encore me faire gagner 500 $
  22. Bonjour, Juste une petite réflexion, en passant. En abordant le sujet "A quel moment on appelle les secours?" , j'ai vu un plongeur accidenté qui se pose des questions sur sa prise en charge. Malgré le manque de détails sur les circonstances et éventuelles séquelles, je m'attendais à une discussion technique sur la prise en charge. Au lieu de ça, ça a de suite tourné au juridique avec recherche de faute, responsabilité & Co. Question (sérieuse) : c'est le Code du Sport qui vous rend ainsi ? Parce qu'alors, franchement, vive la plongée dans les pays où l'organisation de celle-ci n'est pas pénalement répréhensible si ça a pour conséquence que l'on pense d'abord à garer ses fesses au lieu de s'occuper correctement de la victime. PS : je ne trolle pas.
  23. Quand je serai revenu de Coco, je pourrai mieux comparer. Quant à Sandra Bessudo, vu ses occupations officielles auprès du gouvernement colombien, il y a peu de chances pour que tu la croises à Malpelo. Je ne dis pas que c'est impossible, mais bon...
×
×
  • Create New...