Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

cfornara

Membres
  • Posts

    26
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by cfornara

  1. Bonjour, pour le vignettage, il s'agit probablement des ailettes du grand angle qui apparaissent dans l'image. Il faut alors faire tourner les ailettes en ayant au préalable dévisse à l'aide de la clé Allen. Je crois que nous avons tous le problème de la mise en point impossible en zoomant. Mais on n'en a plus besoin s'il n'y a plus les ailettes à l'image.
  2. Salut Comme écrit plus haut, pour supprimer les ailettes des photos, il faut les dévisser du GA pour les faire tourner de sorte qu'elles soient alignées en haut et en bas de l'objectif comme ceci : _ 0 _ les ailettes : _ l'objectif : 0 Voila, j'espère que c'est plus clair.
  3. Bonjour, J'ai le même comportement. Je voulais zoomer pour que les ailettes ne soient plus visibles, mais pas moyen de faire le point ensuite. Mais je n'ai plus le problème des ailettes visibles. Donc plus besoin de zoomer. Et puis, quand j'utilise le GA, je préfère ne pas zoomer pour bénéficier à fond de l'angle.
  4. Bah, c'est dommage de bouder à cause d'une critique sur votre CR. Surtout que les autres personnes (qui n'y sont pour rien) seront surement intéressées par les CR de vos voyages. Et puis, même si la critique est un peu directe, c'est toujours d'avoir un avis sur son CR, pour l'améliorer, savoir ce qui intéresse le lecteur etc...
  5. Sur place, on m'a dit beaucoup de bien d'Apo Reef et de Puerto Galera. Mais également de Tubbataha Reef. Mais bon, pour le dernier, il faut du budget que je ne pas prêt à mettre dans un voyage aux Phil. Et puis, on m'avait dit aussi beaucoup de bien d'Apo island, dont la réputation est assez exagérée à mon avis.
  6. D'accord avec vous sur l'ambiance de Malapascua, que j'ai adorée également. Mais aussi sur l'ambiance générale de notre voyage aux Visayas : décontractée dans un pays très facile à visiter (personnes agréables, la très grande majorité parlant anglais, moyens de transports en commun très développés)
  7. Oui j'ai vu votre vidéo, elle est très jolie ! Et le banc de carangues, ben on n'en a pas vu.... Et même à Cabilao, censé être protégé, on y a entendu des coups de dynamite. Voila, je voulais faire partagé notre (petite) expérience sur les plongées aux Visayas, d'une 20aine de plongées tout de même. Et susciter le débat auprès de la communauté car avant d'y aller, nous ne pensions pas faire des plongées si pauvres en poisson. Nous savions qu'il ne fallait pas s'attendre à voir du gros, mais on pensait quand même les sites plus poissonneux.
  8. Il y a 5 ans environ, on a vécu le même genre de plongées avec 6 ou 7 requins bouledogues. C'est vrai qu'ils sont assez curieux ces bouledogues...et pis j'avais trouvé le briefing de Didier assez sensationnel ce qui ajoute de l'émotion à l'événement J'étais en stage dive master chez eux à ce moment là, mais j'étais bien content de ne pas être parmi les guides de cette plongée
  9. Mon flash ne marchait plus du jour au lendemain : la veille il a marché, le lendemain matin, à la première plongée, marcha plus. J'avais pas l'impression de flasher comme un furieux, mais je peux faire facile 2 ou 3 flashs assez rapprochés le temps d'ajuster, car en manuel, je suis parfois obligé d'ajuster la puissance. Peut etre un choc alors... Je connaissais pas cette histoire de limite, merci pour l'info !
  10. Bonjour Les mi air mi eau avec le SWAL13 semblent faisables assez facilement. Vous pouvez en juger avec l'exemple ci-dessous fait avec RX100 (soyez compréhensifs sur la qualité, je débute...)
  11. Bonjour Voila 2 ans environ que j'ai un flash INON S2000. Très content jusqu'ici. Mais là, il ne se déclenche plus le bougre. Le témoin de mise sous tension est bien allumé et on l'entend se charger. J'ai changé piles et fibre optique. Le flash de l'APN se déclenche bien. Un mail à un vendeur du web et on me dit que c'est "le tube" qui est HS. Que c'est normal, c'est un "consommable". Par "tube" on entend, "ampoule" je suppose. J'ai du faire peut être 1000 tofos. Z'en pensez quoi ? on achète ça où ? Dans le site d'un vendeur de matos photo sub bien connu ? (j'avoue que je n'ai trouvé sur le site) Merci de votre aide
  12. Bonjour J'ai le RX100 1er et caisson RECSEA. Je n'ai pas de soucis avec les deux roues crantées : la bague autour de l'objectif et la petite roue derrière se tournent très bien avec le caisson. Bien qu'il faille 2 doigts pour la bague, mais c'est un autre sujet.... Pas besoin d'appuyer sur la roue codeuse arrière pour la faire tourner. Par contre, pour la MAP manuelle, il faut utiliser la bague, donc si tu es en monde manuel, il ne te reste plus que la roue codeuse arrière pour changer diaph et vitesse. Mais ce n'est pas lié au caisson. J'avoue que je ne comprends pas bien ton problème. A moins que l'on ait pas le même modèle de RX100...
  13. Je vous remercie tous pour vos réponses. Il semble que les 2 problèmes soient effectivement liés à placement du pare soleil. Cette position et effectivement modifiable en retirant 3 vis grâce à une petite clé hexagonale type allen. J'ai testé au sec et effectivement on ne voit plus les bouts des ailettes. Merci encore à tous et j'espère que ça pourra servir à d'autres.
  14. Si entre 2007 et 2012 vous avez vu des évolutions en terme de nombre de poissons, on peut imaginer qu'entre 2012 et 2016, il y en ait aussi.
  15. Correction de la faute d'orthographe effectuée, dsl Pour le débat sur la macro : Bali, Mabul ou Philippines, nous avons posté ici notre ressenti au vu de notre expérience. À Mabul, par exemple, j'ai vu bien plus de nudis, de scorpions fishs ou d'hyppocampes en 1 seule plongée qu'aux 3 plongées faites sur Dauin. Mais ça dépend aussi peut-être du guide, des sites choisis, saison etc...
  16. Salut, Merci pour ta réponse, ça doit bien être ça le soucis. Il semble qu'il y ait des visses qui tiennent les ailettes, des visses sans tête. Comme je l'ai acheté d'occasion, je ne sais pas si c'est normal. Je creuse la piste, merci encore.
  17. Bonjour J'ai depuis 3 ans environ le RX100 1er et son caisson RECSEA. Très content jusqu'ici. Je me suis offert récemment le GA DYRON SWAL13, l'angle est effectivement énorme mais je constate que l'on voit les bords des "pare-soleils" du GA sur les photos (voir photo ci-jointe). Je constate également une sorte de halo blanc qui semble être une effet du soleil sur le dome (visible sur la photo également). Quand je visse à fond le GA sur l'adaptateur du caisson (le RECSEA a besoin d'un adaptateur pour M67), les deux "pare-soleils" du GA ne sont pas en haut et en bas mais sur les côtés. Est-ce que mes deux problèmes viennent de là ? D'autres personnes ont-ils ce problème sur ce même caisson ? Ou sur d'autres caissons ? Est-ce du au fait de l'adaptateur M67 ? Je vous remercie pas avance de vos contributions.
  18. Dates : du 27/02/2016 au 21/03/2016 Profile des plongeurs : 1 couple (DM PADI et CMAS 3* à 350 plongées environ : Mer rouge, Polynésie, Mexique, Sipadan, Bali, Maldives... et chez nous, dans le 06 ) Coût hors vols internationaux pour 2 personnes (pas de vols intérieurs): 2632€: - 638€ en hébergement (qu'on se le dise, on s'est fait plaisir sur les hôtels donc pour les petits budgets, il est possible de quasiment diviser la note par 2) - 384€ en repas - 1125€ pour 40 plongées équipées (on avait juste nos masques et nos ordis) - transport: 125€ (bateau, bus, jeepney, taxi ou habal habal, motos et autres engins bizarres) - pourboires: 52€ - autres : 308€ (entrées réserves tarsier, entrées cascade, locations scooter, lavage du linge, pharmacie, remplissage des bouteilles d'eau, frais banque, gel douche, jus de fruits, fruits...) Choix de la période : nous avions fait ce choix en fonction de ce que l'on disait dans la presse spécialisée plongée : mars étant indiquée dans celle-ci comme une période idéale pour un voyage plongée aux Visayas. Type de voyage : vols secs, puis impros sur place, négos des prix pour tous les hotels, taxis et autres Choix des sites : Malapascua, MoalBoal, Cabilao, Bohol (Balicasag) et Dahuin (dont Apo Island) (ça s'est fait en live). Pour chacun de ces sites, la presse est dithyrambique. Laissez moi apporter un peu de mesure. Malapscua : Monad Shoal : On plonge (ou plutôt ou s'agenouille) au bord d'un tombant aménagé en balcon avec une chaine en guise de garde fou à 30 ou 40 plongeurs dans petit périmètre à attendre le passage furtif d'un requin renard. Le passage est furtif car la visi étant la plupart du temps de moins de 7m, le dit requin a intérêt à passer près de vous si vous souhaitez le voir...Bon, on a eu de la veine, on en a vu passer 2 Gato Island : on taverse une grotte au bout de laquelle on peut voir 3 ou 4 requins corail. Ou plutot leur silhouette. Visi de 10 m. Rien d'autre à remarquer car la vie y est assez pauvre. Hotel : Bounty beach Cocobana 1000 PHP la nuit pour hotel en bord de plage avec piscine et WIFI, très bon rapport A noter : ile très sympathique, calme et restau le "Ging ging" pas cher et très bon ! Centre de plongée : Dan's dive et le centre à côte de Gingin's, le premier est tenu par une sorte de Bukowski échoué sur l'île on ne sait pourquoi et le second centre très bien tenu par des Phillipins. Les deux étaient les moins chers de l'île (1200 PHP la plongée équipés). Nous recommandons les 2 centres ! LE premier tout particulièrement car il nous a permis d'aller sur Monad les premiers MoalBoal : Le Banc de sardines : exceptionnel ! On plonge depuis le bord, on croise un banc de petits poissons, on se dit "Wouah c'est pas mal !" et en fait ce n'est rien par rapport à la suite : le banc se densifie jusqu'à devenir une énorme boule noir, comme si la nuit venait tout d'un coup de tomber ! Et puis ça bouge, chassées par des carangues, des trous se forment et se bouchent en permanence ! Magique. Frissons garantis. Par contre, visi pas top (moins de 15m). Pescador Island : Jolis tombants avec coraux très beaux, mais uniquement des petits poissons, pas de moyens et encore moins de gros. Visi max: 15m Hotel : Love's beach and dives resort, très calme car éloigné du centre animé (mais accessible en 15 minutes à pied) et fréquenté principalement par des Allemands relativement agés (y sont en général moins bruyants que les jeunes Chinois). 1600 PHP c'est assez cher, mais les prestations sont en adéquation (petits dej inclus, clim, eau chaude, piscine). A noter : le centre animé de MoalBoal est finalement assez agréable quand on dort assez éloigné de celui-ci. Centre de plongée : Nelson. Le moins cher du coin (1200 PHP la plongée équipée et 10% de remise si 5 plongées ou plus). Briefing au minimum, matos hors d'age (stab "Cousteau", détendeurs qui puent...), mais le guide est bon pour trouver des choses invisibles. A recommander à ceux qui ont leur matos ou aux expérimentés qui n'ont pas peur de plonger avec des pièces de musées. Cabilao : Très beaux coraux, visi autour de 15m et toujours pas de gros ni même de moyens. Où sont les marteaux ? On a du croiser 3 poissons péroquets, pas de thons pas de carrangues ni même de vivaneaux... On a posé la question aux guides locaux : d'après eux, la faute aux locaux qui pêchent à la dynamite (pour l'absence de poissons moyens), la faute aux pêcheurs braconiers Chinois ou El Nino pour l'absence de marteaux, qui ont disparus depuis belle lurette. Hotel très class': Polaris 1859 PHP dans une très jolie cabane perchée dans un arbre (chambre la moins chère de l'hôtel mais très aérée et confortable), sans eau chaude ni clim ni petit dej. C'est assez cher. Mais le complexe est très haut gamme (piscine très jolie, jardins etc..) et a-t-on vraiment moins cher sur l'île ? Centre de plongée : Le centre de l'hôtel. Très chères (2000 PHP la plongée équipée) Bohol (Balicasag) : Très beaux coraux (visi pas mieux que 15m), un peu plus de vie sur les sites (4 tortues vues sur 1 plongée, tout de même !), un banc de petits thonnidés (si si, il y en reste et pas qu'en boite !) et un peu plus de poissons de taille moyenne, sans vraiement être la panacée (elle est où la "boule de carangues" ?) Hôtels: AQUATICA (1500 PHP la nuit), chambre sommaire, salle de bain très moyenne, clim et beaucoup de bruit car donnant sur Alona beach puis: LOST HORIZON RESORT ANNEX (1600 PHP la nuit), chambre très confortable, très propre, piscine, un peu éloigné d'Alona donc plus calme Centre de plongée: GO SCUBA, très sérieux, 1200 PHP la plongée équipée mais le centre n'amène a priori que sur les site de Balicasag (peut-être que d'autres sites valent le détour?) Dahuin : 3 Mucks avec visi de 5m à 10m max. Pas top. On m'avait décrit Dahuin comme le paradis de la muck. Encore une fois, j'ai trouvé les sites assez pauvres. On cherche dans le sable et les quelques patates disséminées tous les 15 mètres. Pour moi, les sites autour de Mabul (près de Sipadan) sont bien plus riches en macro. APO Island : 3 plongées : jolis coraux durs sur 5 mètres, puis tombant pas très follichon, tortues vertes, mais très vide pour le reste et visi pas plus de 10 mètres Pas contre, le centre de plongées était très bien : DUMAGUETE DIVERS (1786 PHP le plongée équipée - c'est une moyenne car les plongées à Apo sont plus chères (repas le midi et taxe pour appareil photo) Hôtels: Puerta Citas (950 PHP la nuit): chambre très sommaire, pas de clim, eau chaude, hôtel sur le pente déscendante, piscine, cuisine à disposition, c'est le seul hôtel où l'on a pas eu le wifi. Puis EL DORADO BEACH RESORT (2650 PHP la nuit petit déj inclus), très class' (piscine, clim) et centre de plongée sérieux mais très cher (2014 PHP la plongée) Quant aux requins baleines, d'après plusieurs guides dans les différents sites visités, ils sont quasiement tous devenus résidents à Oslob (les requins, pas les guides), le lieu où les pêcheurs se sont mis à les nourrir pour attirer les touristes. Du coup, il est très rare maintenant de pouvoir les observer ailleurs. Toujours d'après nos guides, on pouvait les observer à Leyte, à Donsol, à MoalBoal et même à Bohol il y a encore 2 ou 3 ans. Bien sur, cela reste à être confirmé. Conclusion : nous avons été surpris par la mauvaise ou très mauvaise visibilité générale. Tous les guides de plongée locaux que nous avons interrogés nous ont confirmé que seuls les mois d'avril à juin offrent une bonne visibilité. Mais surtout je m'inqiète du manque, voire de l'absence totale de poissons de taille moyenne. Cela ne risque pas de constituer un déséquilibre à terme ? Personnelement, nous sommes globalement déçus des plongées que nous avons pu faire aux Visayas. Désolé pour les amoureux du coin, mais c'est l'une des régions tropicales les plus pauvres en poissons que nous avons visitées. Même pour la macro, pour nous, il y a mieux (Bali ou Mabul, près de Sipadan)
  19. Depuis chez moi j'arrive pas à uploader les photos, j'essaierai d'ailleurs
  20. Je suis allé plonger passe Sud (3 jours) et passe Nord (5 jours), les deux sont très intéressantes à des points de vues différents. Mais j'ai rencontré pas mal de touristes qui n'ont pu faire que le Nord à cause de la météo, et je peux vous dire qu'ils ont raté un truc de fou ! Le jardin de corail est très joli et le banc de requins...j'en ai encore la chair de poule...
  21. CR Voyage plongée Polynésie du 27/04/2013 au 24/05/2013 Avec ma binomette, nous sommes deux plongeurs de méditerrannée mais aussi voyageurs et nous voulions vous faire partager notre expérience de notre séjour en Polynésie, si ça peut aider... Profil des plongeurs.: Niveaux 3 environ 250 et 150 plongées. Expériences aux Maldives, Bali, Sipadan, Mexique, Mer Rouge, Zanzibar, et mare nostrum. Nos voyages sont en général plutôt du type «.sac à dos.» avec petits hotels locaux très simples, mais on est aussi capable de se faire plaisir en 5 étoiles aux Maldives.! Budget.total.: environ 16 000 euros tout compris avec l'aérien Nombre total de plongées pendant le séjour .: 30 plongées par personne Type d'organisation.: par nous même grâce aux forums, livres, guides etc... Météo.: 2 ou 3 jours de pluie au début du séjour, puis de rares et brèves averses nocturnes sur les Tuamotus. Moorea.: 4 jours ( 7 plongées par personne) Centre de plongées.: Scupabiti. tenu par un Tahitien, ce sera le seul que nous avons rencontré dans ce cas, d'ailleurs. Henrri n'est pas un grand causant, mais nous avons aimé sa façon de plonger (respecteux de la mer, pas de feeding des requins citrons, ambiance détendue dans cette petite structure). Peu de monde sur le bateau et en général il s'arrange pour être en décalé par rapport aux autres centres sur les sites de plongées. Les sites de plongées.: En gros 4 ou 5 sites de plongées, le corail est en très mauvais état, voire carément mort. Le site des roses par exemple ressemble plus à un cimetière qu'à un récif...Mais l'intérêt principal des plongées à Mooréa c'est bien sûr le requin citron, de très belles bêtes de 3 m pas farouches car habituées aux plongeurs. Sinon, requins pointes noires aux paliers, tortues, raies aigles.... plongées très faciles dans l'ensemble, idéal pour se préparer. L'hébergement : Les Tipaniers. Nous étions en chambre dans cet hotel connu de l'île. Le restau est excellent, les chambres sont propres, avec eau chaude et standing satifsaisant. Personnel très souriant et sympathique. En dehors de la plongée.: nous n'avons fait qu'un tour de l'île en scooter et une balade en kayak. Dommage, nous aurions souhaité randonner dans la montagne mais la météo ne s'y prêtait guère. Maupiti.: 3 jours (1 plongée par pers + snorkeling avec les Mantas) Centre de plongées.: 1 seul centre sur l'île.: Maupiti Nautique. Lionel est très sympa et très préoccupé par «.son récif.».: il profite des plongées pour supprimer les acantastaires qui ont fait des ravages à Moorea parait-il. Les sites de plongées.: Nous n'avons fait qu'une plongée (foutu rhume) mais une très belle plongée sur le récif externe. Un récif en excellente santé, probablement le plus coloré que nous ayons vu en Polynésie. Très vivant, beaucoup de poissons de récif. L'hébergement : Pension Kuriri village. Sur un motu éloigné de l'ile. On est isolé, mais ça fait plus télé réalité que Robinson...on est complètement dépendants du gérant pour faire quoi que soit car il faut qu'il nous transfert sur l'île principale. Et puis, on est tombé sur un gérant (à priori de remplacement) un peu GO du club Med, c'est pas notre truc, le club Med. Sinon, tout y est pour le confort, les fare sont très beaux, la nourriture excellente. En dehors de la plongée.: snorkeling avec les Raies Mantas.: de beaux specimens (4 ou 5), autour d'une patate de corail dans une visi excécrable. Mais ça vaut le coup, c'est les mantas.! Nous avons égaalement fait le tour de cette très jolie île en vélo. Nous aurions souhaité grimper au sommet de la montagne, mais il avait plu les jours précédents et le chemin était trop dangereux. Dommage. Rangiroa.: 9 jours ( 11 plongées par personne) Centre de plongées.: Raie Manta Club. Ou comment plonger avec Yves Lefêvre him-self.: le guide naturaliste le plus compétent qu'on ait rencontré dans notre vie de plongeurs. Le briefing et surtout le débrifing durent, on prend son temps, on n'est pas à l'usine. On était venus pour les requins, on a été servis (9 espèces différentes), mais pas que.! Avec lui, il ne s'agit pas simplement de faire l'inventaire de ce que l'on a vu sous l'eau, il s'agit également de plonger pour observer les comportements. Il a réussi à nous intéresser à des petits poissons dont on se fichait pas mal avant.: la spectaculaire reproduction des chirurgiens, le rassemblement des balistes, le site de nettoyage des requins gris etc...C'est bien simple, je ne plongerais plus jamais comme avant. Il y a un avant et un après Yves Lefèvre. Rien que ça. Par contre, ce sont des plongées à l'ancienne.: on va profond et on vide la bouteille (ex.: 73 min 49 mètres max avec 20 minutes de paliers sur un 12 litres). On plonge en décalé sur les sites de plongées pour être seuls sous l'eau. Les sites de plongées.: En gros on plonge sur la passe de Tiputa et ses abords. Pour bien profiter des sites, mieux vaut être N3 mini est assez à l'aise car certains beaux sites sont profonds (50 m) et tous les sites peuvent être exposés à de très forts courants. Comme on avait 7 jours de plongées sur place, Livia (qui tient le club avec Yves) nous a gentillement concocté un programme avec différents sites pas forcéments plongés tous les jours.comme Avatoru (qui n'est quasiement plus plongé à priori). Il faut donc prendre son temps.! On voit au quotidien le requin gris chasser, se reposer, se balader, se faire laver les dents, mais aussi dauphins, tortues, napoléons, thons à dents de chien, raies manta, requins pointes blanches de recif, requins soyeux et...si vous avez de la chance et du temps...requin marteau. Bref, c'est tout un monde qui s'active et nous en sommes les spectateurs privilégiés. On fait aussi des plongées en plein océan, histoire de voir le requin soyeux. La visi est à la hauteur de la légende.: souvent plus de 50 m.! En résumé.: ENORMISSIME L'hébergement : Rangiroa Lodge. Le moins cher de notre séjour. Le plus pourri aussi. Le célèbre guide de voyage australien écrit:.«.c'est plus une cage à poules.qu'un lodge». Nous sommes d'accord. Intimité inexistante, confort plus que sommaire. Un truc pour back-packers fauchés. Mais c'est à cet endroit qu'on a croisé le plus de types intéressants du séjour. C'est donc un bon souvenir.Cuisine à disposition et une grande épicérie pour faire le plein. A noter que cela coûte moins cher d'aller manger aux snack que de se faire à manger. En dehors de la plongée.: nothing to do. Rangi, c'est une croute de corail perdue dans l'océan, vous vouliez y voir un concert de U2.? C'est simple, y a qu'une seule route toute droite. Pas besoin de clignotants là-bas. En même temps, mieux vaut garder ses forces pour voir ce qui se passe sous l'eau...et il s'en passe des choses là-dessous.! Fakarava.Nord.: 6 jours (7 plongées/pers) Centre de plongées.: Dive spirit.: un petit centre tout nouveau (ouvert depuis un an seulement) tenu par un couple très entousiaste et très sympathique. Les sites de plongées.: On plonge uniquement autour de la grande passe. Dans la passe courant rentrant ou le long du récif courant sortant. Le nombre de sites est très limité mais ils sont jolis. Le corail est en excellent état et il y a du spectacle.: scènes de chasse de requin et de napoléon, raie manta chaque jour, certains ont vu des espadons voiliers....On peut faire 3 fois le même site le même jour (c'est ce qui m'est arrivé) et vivre des expériences bien différentes. L'hébergement : Havaiki Pearl Guest House. Le plus beau complexe de notre séjour. Propre et confortable, c'est d'ailleurs plus un hotel qu'une pension. Personnel très souriant et symathique. Un magnifique plage de sable fin. En dehors de la plongée.: alors là, c'est encore pire qu'à Rangi (si c'est possible). Si on ne plonge pas, il est impératif d'avoir un bon bouquin. Fakarava Sud.: 3 jours (5 plongées par pers.) Centre de plongées.: Top dive.: tenu par une sorte de Robinson survolté nommé Matthias. Le mec est très sympa, mais il parle beaucoup, vite et fort alors pour la première plongée du matin à 6h50 sans même une goutte de café dans le bide, c'est un peu dur, on a juste envie de le giffler. Mais il fait son truc avec beaucoup d'entousiasme et c'est toujours en tout petit comité. Et puis quand on est réveillé à la deuxième plongée, ça passe mieux, on trouve ça drôle. Plongée au nitrox à la PADI (utlra sécuritaire), ça change des plongées avec Yves, mais c'est bien aussi, les plongées avec papy et mamie.!:-) Les sites de plongées.: On plonge uniquement dans la passe courant rentrant avec des variantes (tombant, grande dérive etc....). Deux jours avant notre arrivée dans le Nord, toutes les plongées au Sud étaient annulées car il n'y avait que du sortant à cause d'une très forte houle. Et ce pendant 2 jours. Les gens qui n'avaient prévus qu'un ou 2 jours dans le Sud n'ont pas pu y plonger, ils avaient les boules... Et nous les avons compris quand on y a plongé...car le grand spectacle vous attend dans la passe Sud de Fakarava.! Des centaines de requins gris accompagnés d'albimarginatus, de requins corail et de requins bordés se positionnent face au courant dans l'étroite passe afin de s'oxygéner sans trop d'effort. C'est grandiose.! La passe est étroite et assez courte, donc les requins sont assez serrés, l'ambiance est unique. En respirant doucement et en s'approchant avec précautions, on peut se retrouver dans le banc, littéralement au milieu des requins si près que l'on pourrait les toucher. Et on fini la dérive dans une magnifique jardin de corail. Et en plus, c'est un site d'une facilité décocertante.; un niveau 1 suffit. L'hébergement : Pension Motu Aito. Les «.fare.» sont jolis, la nourriture bonne et très copieuse, mais on n'a pas senti un accueil très chaleureux. Les clients mangent à une table à part, ce qui est dommage pour une pension. Il n'y a pas vraiement d'échanges. On nous a proposé une excursion sur «.l'île aux oiseaux.», c'est comme les sables roses et le lagon bleu, il y en a à chaque Atoll des Tuamotus. Bref, on accepte, et en fait on nous largue sur l'île, on se débarasse de nous sans aucune explication sur les oiseaux et débrouillez vous pour rentrer. En dehors de la plongée.: alors là, comment dire...le Sud, y a vraiment rien, on est isolé sur un tout petit motu, alors pour la bière après la plongée faudra repasser.! Mais si vous êtes pongeur, il est IMPERATIF d'aller faire un tour au sud d'au moins 3 jours, c'est exceptionnel.! Conclusion.: le nombre de jours a été suffisant et pas trop. La tentation a été grande lors de la préparation du voyage d'ajouter d'autres îles comme Raîatea, Bora Bora ou Tikehau. Mais il s'est avéré judicieux une fois sur place d'être restés aussi «.longtemps.» à Rangi et surtout Fakara notamment à cause des aléas météo (houle et marrés) et de santé (ruhmes à cause des clim' des avions). Nous avons rencontrés beaucoup de plongeurs qui ne sont restés que 3 jours à Fakarava en espérant faire le Nord et le Sud mais à cause des marées et de la houle, ils n'ont pu plonger ni dans la passe Sud, ni en courant rentrant dans la passe Nord. Et franchement, si tu ne plonges pas dans la passe Sud en venant depuis la métropole, tu rates un truc énorme, peut être le plus beau... Astuces et aide en vrac.: couvrez vous pour les vols intérieurs on a tous les deux été enrhumés => pas de plongées pendant 3 jours.... comme écrit plus haut attention aux conditions météo qui peuvent empêcher les plongées.: prévoir du temps pour «.assurer le coup.» et pourtant nous n'étions pas en période de grands vents, en plus si on reste un peu plus longtemps que la moyenne des vacanciers (2/3 jours de plongées, c'est la moyenne qu'on nous a donné), les centres vous font visiter des sites pas habituels, et donc peu plongés si vous voulez avoir le choix des hotels et des centres de plongée.: mieux vaut réserver avant. Ce n'était pas trop dans nos habitudes, mais nous avons dû nous adapter attention, on met une grosse semaine à se remettre du décalage horaire donc le mieux c'est de partir au moins 3 semaines Mieux vaut visiter les îles en commençant par les sites plus faciles et terminer par les plus beaux et plus techniques. Nous avions apporté tout notre matériel, il s'avère qu'en fait, ce n'était pas forcément nécessaire, tout du moins les stab peuvent rester à la maison. Nous n'avons jamais payé de supplément bagage, pourtant nous bagages dépassaient la franchise en nombre et en poids. N'oubliez pas qu'il faut respecter un délai de 24 heures entre la dernière plongée est le décollage de l'avion, y compris pour les vols inter îles. Je joins quelques photos pour illustrer mon CR. Soyez indulgeants, je débute.
  22. Pour répondre à Sebastien641 : je suis passé du caisson IKELITE d'un compact SONY hors d'age, cubique, lourd, imprécis et qui flotte comme une bouée à 1 RECSEA sur le RX100. C'est le jour et la nuit. Hyper compact (le caisson est gros comme le G12..sans caisson...), précis et très beau. Mais c'est vrai que ça se paye.
  23. Caisson Ikelite pour compact SONY W50 depuis 5 ans : caisson standard de chez IKELITE : un gros cube lourd et encombrant. Mais c'est solide. Au fur et a mesure du temps, le bouton de déclenchement et la molette ont fini par s'user, j'ai du bricoler pour ça fonctionne toujours. Par contre, pas une goutte d'eau et jamais de buée. Je ne recommande ce caisson aux voyageurs . Mais aux plongeurs locaux, ça passe. Ma remarque est valable pour tous les ikelite cubiques. Pour mon SONY RX100, je pète la tirelire : je passe chez RECSEA.
  24. Alors voilà, d'abord très bonne année à tous et à toutes, Je m'adresse surtout aux "experts" locaux de Polynésie : je vais partir 1 mois en Polynésie (en mai 2013) pour plonger, voir des têtes que je ne connais pas, plonger, rigoler avec les gens du cru , et encore plonger. Le tout à Moorea, Maupiti, Rangi et Faka. J'ai pas trop l'habitude, mais vu les prix pratiqués par le peu d'hôtels pas cher, j'ai déjà réservé tous mes hôtels par avance. Alors voici ma question : faut-il également réserver par avance les plongées auprès des centres de plongées ou bien je change rien à mes habitudes et je choisi au feeling sur place ? En gros, à Rangi, on va pas me recaler en me disant : "ah désolé c'est complet mon brave monsieur" dans les tous les centres, par ce que là, je pleurs. Z'en pensez quoi les pros ?
  25. C'était ma première aux Maldives. Avant, j'avais fait environ 150 plongées à droite à gauche (Bali, Egypte, Mexique, Guadeloupe, Malaisie, Zanzibar). On a cassé la tirelire pour 1 semaine pleine au Sun Island à Ari Atoll au mois de février, car j'ai plutôt l'habitude de voyager "pas cher". L'hôtel est somptueux , très chic, les chambres (supérieures) sont grandes très propres, donnent directement dans un jardin lui même au bord de l'eau. Le personnel est très gentil, la nourriture diverse et plutôt bonne. L'île est grande, hyper propre (on dirait un décor de cinéma), les plages sont magnifiques et rien que dans le petit lagon au peut voir des requins pointes noires, carangues en plus jolis petits poissons de récifs. Bon, les plongées et le centre maintenant : Le centre : personnel très sympa, centre très pro, plongées illimitées sur le récif maison, qui est assez limité pour le coup... Les plongées : beaucoup de requins corail, de raies mantas et mobulas, thons, carangues, beaucoup de poissons, récifs en bonne santé globalement, visibilité très variable selon les sites. Un gros point négatif : j'y suis venu avec ma femme qui plonge aussi, pour plonger beaucoup (3fois par jour) et avions un peu d'expérience et nous avons été frustrés de ne pas avoir été emmenés dans les passes. Nous n'avons fait que des Thilas ou des tombants. Donc nous n'avons pas vus de bancs de requins gris ou albis, pas fait non plus de grosses dérivantes.. Ceci n'était pas au programme car les plongées s'adressaient plutôt à des débutants. La prochaine fois, on y va en croisière.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.