Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

emmanuelC

Membres
  • Posts

    559
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    France

Everything posted by emmanuelC

  1. @Khrys , tu devrais d'abord essayer... dans l'eau. Tu verras, déjà ça vignettera déjà moins. Mais il te faudra sans doute quand même zommer un petit peu. Au final, on gagne quand même un peu en angle de champs que sans. Sur le lien que tu donne, ils parlent juste d'une optique 24mm, mais sans préciser le port du caisson avec lequel il est compatible. Peut-être que ton caisson n'est pas super adapté ? Ça a quand même l'air d'être une belle optique.
  2. Au delà des batailles de chiffres disparates, voici une (assez longue mais très intéressante) réflexion anthropologique, voire philosophique (faut pas avoir peur, je pense avoir compris ;o) tirée d'un journal national "d'opinion". Ça va bien au delà du Covid, c'est intéressant sur les mécanismes agissants qui sont à l'oeuvre... (à qui profite la peur ???). C'est ici : de l'utilité d'un bouc émissaire C'est un peu un miroir dans lequel chacun doit pouvoir se regarder, sinon, se reconnaitre...
  3. Le sous-marin (je pense que c'est celui indiqué par @LA LOUBINE) a été identifié. En prime, une petite vidéo : https://www.lavoixdunord.fr/1097148/article/2021-11-10/ces-images-d-un-sous-marin-allemand-coule-au-large-de-la-belgique-sont
  4. Moins de 500 gr de flotta positive, ça ne va pas t'empêcher de descendre, et si tu as besoin de libérer tes mains, tu auras le caisson au dessus de ta tête (retenu par un mousqueton à la stab...). Maintenant, si tu veux absolument neutre pour faire un selfie, c'est chaud. Surtout avec une config modulaire, non ?
  5. Merci du lien vers le pdf @whodive. Je n'ai pas encore tout lu, mais ça m'intéresserait de savoir de quoi on meurt à l'hôpital, histoire d'avoir un repère, une comparaison (et pourquoi pas avec les années "ante-covid".
  6. Pour Pékin, ça va faire juste mais pour ceux de Paris, on sera au top ;o))))))
  7. À l'heure où l'on se demandait si la plongée était un sport ou pas, voici que notre Président vient de donner la réponse. À force de se faire piquer, nul doute que l'on va tous devenir des sportifs de très haut-niveau et...
  8. C'est pas un peu rouge ? Je ne me rends pas bien compte de la structure interne des flotteurs pour résister à la pression. C'est croisillonné ? Est-ce que les programmes de 3D savent calculer le renforcement en fonction de la pression extérieure ?
  9. Bon, et l'Egypte dans le coup ? ;o))) Pour son premier message, notre amie est servie, hahahahah.
  10. Bravo pour le peaufinage du concept. J'aime vraiment bien l'idée de la modularité.
  11. @gerard95Organiser aux petits oignons pour un groupe du même Club, c'est pas simple, surtout côté adhérents (il y en a toujours qui veulent du sur-mesure au tarif du groupe...). Mais côté TO, je trouve que certain exagèrent lorsqu'un plongeur qui a versé son acompte depuis plusieurs mois se désiste* (mais qu'il se fait remplacer) dans le mois précédent le départ et que ça lui coute 25% de pénalités. Franchement, je trouve ça abusif (je sais, c'est dans les conditions géné, mais c'est abusif quand même...). * La mairie lui a annoncé un retard de 2 à 4 mois dans son renouvellement de passeport...
  12. C'est clair qu'avec les Pharillons, juste à côté, il y a largement de quoi se régaler et de quoi évaluer un PN3. Sinon, je suis tout à fait d'accord avec @brenique, les conditions de larguage auraient pu être plus adaptées au courant (changer le point de mise à l'eau, ou geuse, etc.)
  13. Avant la plongée, le DP semble avoir donné des paramètres (mais ils deviennent incohérents si l'on ajoute le "pas de palier"...). À 40 mètres, à part aller toucher l'épave et remonter, il est probable qu'on va rentrer rapidement dans les paliers, surtout s'il n'y a pas un caillou à explorer à 10 mètres en fin de plongée, comme souvent le cas au dessus des épaves. Aucune plongée d'épave ou non ne vaut d'être "prêt à tout pour la faire". Secondo, la "découverte" du fort courant aurait nécessité une adaptation de la plongée par le Guide. Cela ne semble pas du tout avoir été pris en compte. Ça aussi on l'apprend dès les premières formations à l'autonomie (et après aux formations d'encadrement et d'enseignement). L'encadrant a eu la chance que le monsieur en "réadaptation" soit en bonne forme... Tertio, je n'ai pas lu qu'il y avait quelqu'un en sécu surface. Vu l’hétérogénéité des profils de plongeurs, ça aurait quand même été pas mal sécurisant. Pour envoyer un bloc au pendeur ou donner l'alerte par exemple... La proposition d'"une explication franche et virile" évoquée plus haut n'aurait surement servi à rien. Ce genre de comportement ne souffre pas bien les questionnements. Je ne vous rappelle pas la blague "Quelle est la différence entre un E4 et Dieu ?" ;o))) Bref, un Club à fuir. Merci du partage de cette expérience @PlongeurSDF.
  14. Un sujet bien intéressant où il n'y a pas de vérité établie à 100%. Pour moi, je fuis les packages "figés" d'agences où tu ne peux partir en Egypte ou en Indonésie, par ex., sans pouvoir négocier une extension pour visiter un peu autre chose que les fonds marins, c'est ballot et je passe mon chemin. Ou bien enchainer une semaine de plongée du bord (réadapation cool, ou reprise en main du matériel photo sub), puis une semaine de croisière pour aller voir d'autres sites plus loin, si c'est "NON", je passe mon chemin. (Sans compter les vols charter à des horaires (et à la "nourriture") inavouables, je dis pas glop). De toute façon, quand on t'annonce pas les horaires de vols, c'est que tu partira à 5h45 du mat ;o))) La question du coût carbone du voyage (et son ratio en nombre de nuits sur place), pour moi ça compte, et c'est facile à évaluer. (Aller et revenir d'Indonésie pour y passer seulement... 7 ou 9 nuits sur place, perso, je trouve ça abject. Par contre, pour le coût humain, la question du respect des conditions de travail des locaux, etc, c'est beaucoup plus difficile à évaluer à distance, que l'on soit "en direct", ou via "agence". Y a r'il des TO "éco-responsables" ? Les avis sur le Net, et surtout sur les forums de plongeurs, ça m'aide à choisir localement. La préparation fait partie du voyage, non ?
  15. @jeancri25 je ne connais pas ton âge, mais même si la myopie "contrecarre" l'arrivée de la presbytie, elle finit par venir. L'idée des lentilles de contact est bonne, tu peux choisir une correction adaptée à la plongée (en plongée pas besoin d'une correction pour voir les étoiles nettes...). Selon où tu plonge, commencer à voir moins net à 30 mètres, c'est pas si grave. Nos sujets sont situés bien plus près de nous. Et puis avec des lentilles, la correction est bien meilleure qu'avec des verres (elle est directement sur l'oeil), plus économique, et si tu perds ton masque, c'est moins grave. Pourtant je plonge avec un masque a verres correcteurs, mais je vois moins bien de près. Des lentilles progressives "jetables" existent aussi.
  16. Tu as raison, pour le chargeur intégré. Le problème c'est si ton accu le lâche en voyage et que tu n'as pas dépensé 45 euros pour une rechange, te voilà sans lumière... J'ai moi aussi bricolé en 10 minutes un adaptateur avec de la gaine annelée, un bouchon de liège et un bout de fil de cuivre pour y mettre un des multiples accu 18650 récupérés sur une batterie d'ordi portable. Ça tient les 2 plongées par jour. En voyage,j'utilise déjà ces accus pour autre chose, donc j'emmène déjà le chargeur qui va bien. Économie, recylerie, modularité, réparabilité, et compacité dans le sac (pas de chargeur supplémentaire, etc...).
  17. Oui mais des accus (chers ou pas chers) mais qui tiennent un an ou même un peu plus, pour moi, c'est du jetable. C'est lourd, il faut en faut plusieurs pour ne pas se retrouver dans le noir au bout du monde, et il faut trimballer un chargeur spécifique. En voyage, mais pas seulement, les AA Eneloop tiennent très bien, je les utilise aussi dans d'autres appareils et je trimballe déjà le chargeur "intelligent" "qui va bien". Malheureusement, le choix de phare les utilisant est très réduit. Bon, il n'y a rien de parfait, juste un outil adapté au mieux à son utilisation et ses préconisations.
  18. Après visionnage de la vidéo (sans le son mais avec les sous-titres), je me demande si ça c'est pas une blague, un peu potache, mais finalement complètement ratée. J'ai du mal à imaginer un banquier débloquer une ligne de crédit pour un "business plan" aussi foireux. Mais bon parfois, les banquiers déraillent .
  19. Normalement et dans un monde idéal "oui", mais je m'interroge toujours sur la somme de savoirs mobilisés par les chasseurs pour... tuer les bestioles qu'ils ont appris à connaître et par conséquent, dont ils privent les autres de pouvoir simplement les contempler et mieux les connaitre... Après, vue la durée extrêmement faible des éclairs de flashes, perso, je doute du dérangement durable. Par contre, je n'aimerai pas me prendre un gros paquet de joules d'un flash qui doit tartiner pour exposer à travers un objectif macro fermé à F/22 pour avoir un peu de netteté. C'est comme tout, faut pas abuser. Mais tu sais, @vincentkaro, en plongée, une lampe sert à bien d'autre choses qu'éblouir les poissons.
  20. Effectivement, de ce point de vue, c'est clair que ça serait bien d'arriver à les faire communiquer.
  21. Franchement, étant également sur macbook pro, je n'attendrai rien de Mares. J'utilise Subsurface et son cloud gratuit (sur Android et Mac) pour décharger et analyser les plongées de mon Scubapro Matrix. et ça marche très bien. Cerise sur le gâteau, ils ne te piquent pas tes données pour les revendre à des affairistes. Mais venant d'un logiciel libre dont Linus Torvald est à l'origine, c'est pas étonnant. Il me semble bien que j'avais versé une obole.
  22. Merci, c'est excellent. Et pour moi une découverte. Une bande son super bien utilisée !
  23. C'est marrant, moi aussi j'ai une binome toujours 10 m au dessus de moi ;o) Mais, je dis bravo pour ta vidéo @vincentkaro. Et surtout pour ta bande sonore*. En particulier pour les choix des séquences qui ponctuent les changements de tempo du morceau ainsi que le choix de ne mettre la musique que lors de la partie en immersion. Dans l'audio-visuel, il y a audio ;o))) Bien sur, certain plans mériteraient d'être plus stables ou les parties "agitées" supprimées du montage final (ou, si c'est rattrapable dans un filtre "anti-bougé"), sinon, une platine à 2 poignées ? Tes corbs, ton araignée, et ton mérou curieux à 4'30 sont superbes. Prochaine étape ; un peu de lumière artificielle pour ramener les couleurs ? *(c'est quoi ce groupe et le titre du morceau, s'il te plait ?)
  24. C'est un sujet bien intéressant. En orientation, je ne suis pas un avion de chasse mais quand tu encadre, tu es un peu obligé de t'améliorer car tu ne peut pas te dire que tes encadrés ont de la cuisse ou suffisamment de caisse pour faire des détours ou capeler en surface (et puis si ça bouge en surface, c'est agréable pour personne de capeler en surface). Merci pour le pdf et pour les expériences vécues. On se rend compte que les techniques à utiliser dépendent vraiment de l'endroit où on plonge (visi ou pas ? fond en pente régulière ou "toboggan", nature du fond (dégagé ou constellé de rochers), pétole ou courant, type de trajet (simple aller/retour ou parcours en boucle). Sans compté les changements en cours de plongée (arrivée de nuages, courant). Bref, l'orientation, ça peut être chaud. Mais retrouver le mouillage ne rend pas forcement la plongée intéressante ou réussie. Entre autonomes, on sait sortir un parachute, remonter à la bonne vitesse et faire sa déco au palier. Le problème, c'est si on sort hors de visi de la sécu surface ou à contre courant pour retourner au bateau.
×
×
  • Create New...