Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

emmanuelC

Membres
  • Posts

    704
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2
  • Country

    France

Posts posted by emmanuelC

  1. il y a 32 minutes, iove a dit :

    Vrai question: on t'as déjà demandé ton carnet?

    Perso, jamais :aga:

    C'est arrivé naguère, sur des Clubs où je n'étais jamais allé plonger. Également à l'entrée de la semaine de passage de niveaux.

    Dans les pays "Padi", ils s'en foutent clairement, de toute façon, en général on est encadrés et ne rentrons pas dans les vrais paliers. Un OpenWater et la signature d'une décharge suffisent ;o///

    Dans certain Centres dans les DOMs, ça leur permet de papoter de la Métropole et de se rappeler de Clubs ou d'encadrant(e)s qu'ils ont connu avant de migrer au soleil.

    Peut-être un peu un effet du mal du pays sans doute ;o)))

     

  2. il y a 57 minutes, christophe 38 a dit :

    Pour moi, plongeur, dans le chapitre pratique et experience, je regarde le matos de l'autre et la maniere dont il s'équipe.

    C'est vrai qu'en général, un plongeur qui se pointe avec tout son matos (et sait le monter) ça rassure un DP.

    Après, même si perso j'emporte tout mon matos (hors bloc) en voyage avec de la plongée dedans, je connais bien des plongeurs chevronnés qui partent juste avec leur PMT.

  3. Il y a d'autres disciplines où l'on rempli un carnet. En aviation de loisir, on tient un carnet de vol. Je crois même que c'est obligatoire pour pouvoir justifier d'un nombre minimal d'heures de vol pour le maintien de prérogatives.

     

    En plongée, le carnet peut aussi être demandé par le DP pour lui permettre d'évaluer le niveau et/ou l'expérience d'un plongeur qu'il ne connait pas.

    Après, qu'importe le support du carnet (papier ou électronique) ce qui compte, c'est ce qu'il y a dedans et de montrer que sa dernière plongée ne date pas de 7 ans ;o)

     

  4. il y a 16 minutes, caolila a dit :

     

    Je suis preneur de "ta" solution

     

     

     

    En plus si je prends le carnet de la FFESSM, c'est un peu aussi pour les soutenir

     

     

    @caolila as-tu une idée du format de ce nouveau carnet "International" (;o)))" ?

    Il a l'air pas mal, et regroupe toutes les infos utiles à consigner surtout pour les jeunes plongeurs.

     

    Perso, ma solution, c'est devenu un simple cahier A4. C'est moins joli, mais 5 à 6 plongées par page ou moins si nécessaire puisque pas de cases prédéfinies, je reporte les paramètres (également sur Subsurface), toutes les infos qui m'aident à me rappeler de cette plongée et puis quand j'y pense, les tampons des Clubs, prénoms des Moniteurs/trices où je suis allé. Passé le moment de surprise à me voir sortir mon cahier alors qu'en général, c'est plutôt moi qui les signe, ça fait des souvenirs et un moment sympa à partager au tamponnage ;o)

     

    Pour ce qui est du soutien à la FFESSM, il y a aussi Subaqua, une boutique et participer à la vie des structures quand on peux.

  5. Il y a 3 heures, val74700 a dit :

    Bah, maintenant que le gros est passé....

    J'ai eu moi aussi des toux sèches après le covid, pendant bien plus d'un mois.

    Lorsque j'ai demandé à mon médecin quand je pourrais reprendre le sport et la plongée, j'ai pris une volée de bois vert, sans doute justifiée.

     

    Même avec des symptômes "bénins", cette saloperie est à manier avec une grande prudence. Ça peut atteindre absolument tout l'organisme (cerveau, endothélium, coeur, sang et évidement poumons).

    On n'est pas tous pareils par rapport à cette maladie.

     

    Même en "bonne santé", tout le monde doit marquer un temps de repos conséquent et un plan de reprise d'activité hyper progressif. Pour moi, presque 6 mois après, ça fait longtemps que tout est revenu en ordre, j'ai repris la plongée sans problème (pour l'instant pas eu l'occasion d'aller à plus que 40m) et en sport je re-pète le feu. Donc, ça peut revenir. Faut juste pas brusquer la machine.

     

    Je connais des cyclistes professionnels qui ne mettent plus un pied devant l'autre depuis l'infection. Et pourtant ils sont jeunes, plus qu'en pleine forme, avec des capacités physio hors du commun, et pourtant ils vont devoir prendre leur mal en patience. Ça peut être long.

    Je suppose que ton toubib t'a prescrit des analyses de sang (D dimères etc...), faut pister le retour "dans les clous" et ne rien brusquer.

     

    Et puis la vue vers l'Est est belle quand tu sors de ton lac, non ? Autant en profiter longtemps  ;o)))

     

    • J'aime 3
  6. Oui, il est très peu probable que des N1 soient rentrés dans des paliers (je parle de paliers obligatoires), donc pas de palier "craqué", dès lors, pourquoi les redescendre ?

    La question suite à une remontée incontrôlée peut-être différente.

     

    @MyO Un CR intéressant, qui rappelle à tous et toutes des plongées pas banales, mais, comme tu le dis "riches d'enseignements" pour les plongeurs et les encadrants.

    • J'aime 1
  7. Merci de cette info sur un sujet qui a animé le forum la semaine passée https://www.plongeur.com/forums/topic/69045-plongeurs-disparus-en-malaisie-a-priori-abandonnés-par-le-capitaine-du-bateau/

     

    Ici, on peut remarquer au moins 2 éléments favorables ; plongée le matin et rapidité de déclenchement de l'alerte. (je n'ai pas lu d'infos sur la composition de la palanquée, encadrée ? autonome ? niveaux de plongeurs ? etc...).

     

    Par contre, et pour l'avoir vécu, je m'interroge sur l'intérêt des plongées "sortie de passe en courant sortant". On se fait éjecter comme des m.rdes, on a rien le temps de voir, filmer ou photographier. Et on se retrouve côté océan à dériver. Si le bateau nous perd de vue, a un problème, on n'est dans la mouise.

    Si on arrive à rester près de la barrière de corail, c'est un moindre mal. Mais c'est pas toujours le cas. L'océan, c'est grand...

     

    • Merci 1
  8. Ce mardi 19 avril 2022, un nageur Allemand va tenter de relier à la nage Mahé,  l'île principale des Seychelles à celle de La Digue, distante d'une cinquantaine de kilomètres. Un projet qu'il entend mettre au service de la protection des océans. Un défi pas évident du tout, entre courants et possibles rencontres pélagiques. Voici un article, en Anglais, qui en parle http://www.seychellesnewsagency.com/articles/16603/Open+Ocean+Project+German+extreme+swimmer+to+attempt+km+challenge+in+Seychelles

     

     

    • J'aime 1
    • Merci 1
  9. Oui, il faut quand même être sûr de la résistance de sa ligne, et de son "ancrage". Parce qu'une grappe de plongeurs dans le jus, ça tire vraiment énormément. Rien qu'à voir comme c'est parfois dur de se déhaler sur une ligne de vie pour atteindre l'échelle du bateau.

    Je pense que la règle numéro UN c'est de choisir un prestataire sérieux (qui connait les lieux, la plongée, son bateau, le métier et qui ne tire pas sur un joint avant d'embarquer)...

    • J'aime 3
    • Merci 1
  10. Il y a 22 heures, nics a dit :

    Alors qu'une gourde en alu est incompressible...

    😏😉😋

    Oui, ça dépend lesquelles. Sinon, j'ai essayé une bouteille de bière bien rebouchée (mais consciencieusement vidée au préalable ;o)

    Après un court séjour à 40 mètres, elle est remontée toute écrasée, c'est assez beau mais impressionnant.

    À titre péda, c'est une belle illustration de la force de la pression.

  11. il y a 10 minutes, RIKO14 a dit :

    @emmanuelC : 

    c'est quoi une coop-mar, habitant Caen (14000) la plus proche serait où ? 

     

     

     

    Sinon j'avais pensé a acheté une frite chez décathlon et la coupé, vous en pensez quoi ? 

     

    Tout magasin d'article de pêche professionnelle comme par exemple :

    https://comptoirdelamer.fr/magasins/port-en-bessin/

     

    Pour la frite de Décath, oublies tout de suite, elle s'écrase dès 2 mètres de profondeur et tu perds toute flottabilité.

     

    Pour tes autres questions, les liens n'apparaissent pas directement. Il faut bidouiller.

    Le protège lentille dans le caisson, à mon avis, ne sert à rien. En utilisation terrestre, peut-être.

    Pour le caisson, je ne sais pas, mais sinon, le reste ressemble à du matos correct sur tes photos.

  12. 2/3 de bonne nouvelle !

    Franceinfo vient de relayer la nouvelle en Français : https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/en-malaisie-deux-plongeurs-dont-une-francaise-de-18-ans-ont-ete-secourus-trois-jours-apres-leur-disparition_5071543.html

     

     

    il y a 11 minutes, Julaye a dit :

    Apparemment la Malaisie vient de stopper les recherches, le jeune garçon serait dans les eaux indonésiennes :(

     

    Ça lui fait une belle jambe à ce pauvre gamin...

     

    Dans cette histoire, je n'aimerai être à la place de personne. Ni le gamin, ni le père, ni la guide, ni le capitaine, etc... Reste à savoir les conditions d'organisation de la plongée dont, pour le moment, on ne sait strictement rien.

  13. Salut Riko, il est peut-être urgent d'attendre la réception de ton matos pour le "peser" et voir quel volume de flottabilité tu as besoin.

    Si jamais tu es proche de la mer (Cf : Riko14), vas dans une coop-mar, il y ont les meilleurs flotteurs que l'on puisse trouver et surtout au meilleur prix. Ce sont les flotteurs de filets de pêche. Il y en a de plusieurs formes et volumes et au prix où on les y trouve, tu peux en retirer un bout sans remord pour ajuster ta flottabilité au quart de poil.

     

    Ah oui, un dernier point pour ceux qui te diront que "rien ne vaut les mousses-spéciales-bras-de-chez-machin-ou-truc-qui-valent-de-l'or-mais-qui-ne-tiennent-qu'à-40-mètres-et-encore", ces flotteurs de coop-mar tiennent sans aucun problème, déformation ou écrasement (testé et retesté) jusque (au moins) 60 mètres ;o)

    Plus profond que ton caisson ou ton TG6...

    • J'aime 1
    • Merci 1
  14. Il y a 4 heures, christophe 38 a dit :

    (parce que, des défauts/inconvenients, il doit bien y en avoir, pour que cela ne soit pas généralisé).

    tu te renseignes pour un devis d'installation, dans un local gonflage, et tu reviens nous donner le chiffre ??

    tout cela à installer, pour un club, dans un local qui est souvent preté ou loué, à mettre en rapport avec le budget du club (ce qui reste en caisse, une fois tout payé)...

     

    à ton avis, pourquoi n'est ce pas si répandu ?

    Bien sûr ça demande des moyens. Mais les assurances vont payer combien pour "indemniser" (???) la famille du pauvre gars qui n'est plus là ?

     

    Visiblement, le problème est bien réel, des solutions existent, il faut faire en sorte d'au moins diminuer le risque de survenue de la défaillance matériel ou de ses conséquences bien en amont. Là, c'est explosif, ça ne prévient pas... 

    Perso, ou en tant que dirigeant de Club, je ne voudrai pas devoir compter sur la chance !

     

     

  15. Oui, l'oxy, c'est encore plus "sensible". Ça me rappelle l'accident qui a failli emporter le propriétaire d'un centre bien connu de Martinique (dont je connais le professionnalisme pour y avoir plongé plusieurs fois et où je retournerai volontiers).

     

    Tant mieux qu'il y ait des dispositifs de sécu. Mais j'en ai jamais vu installés (ok, il y en a surement et je n'ai pas inspecté TOUS les Centres de gonflage de France...).

     

    Il y a 2 heures, DuboisP a dit :

    Ce n'est pas un message pour dire qu'on ne peut rien y faire, soyez en sûr.

     

    Perso, je l'avais bien compris comme cela.

    Autant que ces histoires tragiques permettent d'améliorer la sécu en Centre Pro, mais aussi dans les Clubs.

    • Merci 1
  16. Pour les avoir, oui, elles sont souples. Mais bon, c'est vrai qu'elles répondent moins bien que mes Mares réglables, sans pour autant êtres des "palmes" de kits PMT.

     

    Après, il faut peut être s'habituer lors du passage des unes aux autres. La différence s'estompe sans doute un peu avec l'habitude.

    Dernièrement, je les ai utilisées en plongée comme en PMT (vraiment beaucoup de jus). Et franchement, je ne me suis jamais senti en danger de ne pouvoir retourner où je devais.

    Je vois 3 avantages à ces palmes : Peu chères, peu encombrantes pour les déplacements sur le bateau, légères dans le sac soute (où le poids est très contraint).

  17. Le problème n'est pas tant la panne (ça peut arriver, bien qu'un bon entretien...), mais la façon dont ils se sont débarrassés des clients.

    Ils ne réagissent pas sur les réseaux ? C'est quand même une situation de crise pour eux. La réputation c'est important.

×
×
  • Create New...