Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Scubacastor

Modérateurs
  • Posts

    12,019
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • Country

    France

Everything posted by Scubacastor

  1. Les 18650 sont hyper répandues. Là c'est la ref NCR18650 qui réfère aux 18650 de chez Panasonic, fabriquées au Japon et qui sont des accus de très bonnes qualités. Le circuit est un régulateur de charge/décharge. A priori en trouvant des NCR18650 (des vrais Panasonic, pas les innombrables contrefaçons), tu as juste à dessouder les batteries du circuit et à les remplacer. Je pense que ça te coutera quand même entre 20-40 euros rien que pour les accus donc si tu es bricoleur, pourquoi pas. Sinon si le pack de remplacement est à 80 euros, j'irais plutôt pour le pack.
  2. Au risque de me répéter, le côté "plongée scientifique" sur le CV ça va pas compter beaucoup si tu postules dans un métier de la recherche autre que technicien donc l'équivalence CAH c'est pas n problème essentiel car ça change d'un pays à l'autre et c'est l'employeur normalement qui paie si le besoin est nécessaire pour les travaux. En fait tu peux chercher dans google "post-doc offer scuba diving" pour te rendre compte que quand il y a la mention de plongée dans ces offres de recherche ou d'ingéniérie, c'est souvent dans les "desirables" ou "appreciated skills" au même titre que parfois le permis bateau, une connaissance spécifique sur tel ou tel équipement de labo. Mais très rarement dans les "mandatory" ou "essential" ou "demonstrated skills". Bref, si tu peux plonger pendant la thèse, c'est personnellement appréciable mais c'est très très loin d'être l'aspect qui te fera décrocher un poste de chercheur par rapport aux résultats et à l'originalité scientifique du sujet que tu auras développé dans ta thèse.
  3. Ouais, pour avoir loupé l'approche comme ça, soit les cartes du port n'étaient pas à jour, soit y'a eu un problème technique. J'ai vu un petit bateau s'encastrer dans un quai une fois suite à problème d'embrayage au moment de débrayer et d'embrayer la marche arrière...
  4. Il semblerait que le Vortex se soit échoué sur une île il y a quelques jours. Aucune victime. https://santamariatimes-com.translate.goog/espanol/noticias/mundo/rescatan-25-personas-de-buque-que-encall-en-isla-mexicana/article_9ec6ca5e-c310-5916-b85c-3cfe621c7e97.html?fbclid=IwAR1kmZubNdDAxpwXXr8ZcXgeUuc_gukbKr6ZHKP1_9En07y8uoTwJ2fqL04&_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp
  5. Honnêtement, pour cotoyer des "plongeurs scientifiques" c'est à dire soit des techniciens ou des chercheurs qui font occasionnellement de la plongée scientifique pour les besoins du boulot, je pense que la reconnaissance de ces aptitudes "plongée scientifique et technique" à l'international n'est pas un sujet fondamental dans la mesure; - où il s'agit d'aptitudes conditionnées à de la pratique, à un suivi médical, etc... donc qui se maintiennent par la pratique... ou se perdent. Le maintien de status de plongeur scientifique du côté de l'AAUS (USA) par exemple est lié à un minimum de 12 plongées par an et un examen médical à interval régulier. - où la réglementation varie d'un pays à l'autre et aussi entre un cadre législatif très stricte (la France), du moitié de cadre voire à l'absence de cadre tout court où nos brevets suffisent alors. - savoir plonger peut devenir essentiel dans le cas de recrutement de techniciens qui vont être amenés à plonger car le travail technique est plus prépondérant dans leurs activités car les sociétés et en particulier les bureaux d'études n'ont pas nécessairement les moyens ni l'envie de payer des formations quand ils cherchent quelqu'un d'opérationnel immédiatement. A l'inverse, les ingénieurs ou les chercheurs sont recrutés pour des compétences souvent très pointues dans un domaine. Lorsque ces personnes pour leurs projets doivent plonger, c'est l'organisme qui paie généralement la formation. L'exemple extrême que j'ai vu c'est un ingé non plongeur qui devait pour son boulot remplacer et nettoyer des capteurs immergés. On lui a payé tous les niveaux fédé plus le CAH.
  6. Je pense qu'il y a un soucis avec ton appareil car sur mon TG5 (et de ce que j'ai vu chez les amis qui ont des TG6), la batterie reste chargée très longtemps quand l'appareil n'est pas en usage, genre plusieurs semaines.
  7. Alors j'ai commencé à regarder Lembeh pour cet automne via Singapour. Le monde d'après (ou plutôt du pendant) est visiblement différent de celui d'avant via Singapore Airlines: - Lembeh via la Scoot la filiale low cost de Singapore Airlines, c'est 2 vols par semaine (mercredi et vendredi) entre Singapore et Manado. Il n'y a pas de planning de vol actuellement après la fin octobre. Il y a des vols tous les jours par contre vers Singapore donc ça veut dire pour un vol le plus court partir obligatoirement de Paris de mardi ou le jeudi. - Sur Singapore Airlines, les tarifs durant l'été sont à oublier. A partir de septembre, le prix de base démarre à 800 euros l'A/R mais la limitation de bagage est désormais à 25kg en economy standard. Selon les options (payantes), on peut monter à 30 voire 35kg en eco premium (mais c'est 200+ euros en plus). Je ne sais pas s'il l'option "plongeur" qui permettait d'avoir un upgrade de poids gratuitement existe encore.
  8. Pareil aussi mais j'ai eu un très bon deal à l'époque sur des Olympus.
  9. J'ai un TG5. La batterie se vide vite en mode vidéo. D'autant que l'écran reste allumé pendant l'enregistrement donc ça consomme bien. En photo, c'est une autre histoire. Ca tient plutôt bien je trouve sur de la photo ponctuelle (je peux faire une journée de balade avec sans problème voire plus) mais si tu utilises l'apn allumé pendant 1h, c'est sur que la batterie va se vider assez vite car les écrans consomment énormément. Quand le TG est à 2 barres à l'allumage, je considère que la batterie est presque vide car dès qu'il va y avoir un "petit effort" en particulier en vidéo, la consommation électrique va augmenter. On ne peut pas trop comparer ce que fait une camera style gopro et un APN car dans le premier cas, il s'agit juste d'un capteur et de l'electronique et un petit écran. Dans le second, tu as capteur, zoom et focus electrique (=moteur qui va être sollicité en vidéo pour l'autofocus) et un grand écran. La surface d'un écran d'APN est souvent 3 à 4 plus grand que celui d'une minicam donc grosso modo 3 à 4 plus gourmand en énergie.
  10. Malheureusement, pour commander pas mal de "consommables" dans mes projets d'usinage et des composants électroniques parfois peu courants, y'a un problème ou des retards systématiques en ce moment dès lors qu'on a besoin de quelque chose de très précis/pointus. C'est pas une légende urbaine. Une pièce de moteur de bateau, n'est pas forcément faites de chose qu'on trouve facilement et encore moins si celle-ci est très spécifique. Il y a quelques années un bateau que je connais bien de 70m a eu une panne d'électronique sensible dans le système de propulsion. Une réparation temporaire a eu lieu mais il a fallu plusieurs mois pour obtenir une carte électronique de remplacement. Elle n'était plus produite.... et ça c'était avant le COVID. Après, oui tout ceci n'est pas normal, un autre bateau aurait dû être affrété (j'ai eu cette situation aux Maldives et ça a été réglé avant le départ) et comme l'histoire se passe dans un pays A sur un bateau appartenant à une société d'un pays B et des clients de pays C,D,E... bonne chance hormis l'e-reputation pour obtenir une réparation commerciale. C'est pas beaucoup mieux que certaines croisières en Asie qui n'ont pas eu lieu au moment de l'explosion du COVID en 2020, payées à 100% où les clients ont non seulement pas fait la croisière, annulée en amont de leur départ, mais n'ont eu aucun avoir ni remboursement (il y a quelques horrors stories sur Scubaboard). Certains prestataires se sont réfugiés derrière la clause de l'acte de Dieu de leur contrat pour dire qu'ils n'y pouvaient rien ou ont argumenté qu'ils fallaient qu'ils paient leurs employés (le problème étant aussi qu'une partie du "salaire" avait sa source dans les généreux pourboires parfois à payer avant la croisière...) . Bref, c'est le genre d'exemple qui explique pourquoi passer par un TO quand c'est possible aurait permis de se retourner facilement contre le TO. Là c'est malheureusement une autre histoire...
  11. Sur FB, les américains parlent d'un groupe équivalent à 100 000$ . Ils étaient une petite vingtaines donc 4000-5000$ le voyage. Personnellement je ne réserve en direct que lorsqu'aucune agence ne propose la prestation que je cherche. La différence de prix quand elle existe entre l'agence et la résa directe vaut largement le confort du transfert de responsabilité en cas de pépins (qui arriveront tot ou tard dès qu'on voyage un peu).
  12. J'avais eu vent de cette histoire par mes contacts aux USA. Effectivement c'est choquant: https://www.facebook.com/ThePacificFleet/ (post du 10 mars)
  13. L'important c'est de prendre très soin de son caisson autant pour l'optique que l'étanchéité donc il faut entre autre veiller à ne pas poser le caisson dans le sable et à ne pas laisser trainer son appareil sous l'eau sans surveillance (par exemple accroché sans surveillance à son gilet comme on accrocherait un octopus).
  14. Outre ce qui est dit, il y a de l'aquaculture de mérou en Indonésie ce qui explique qu'il puisse être exporté massivement.
  15. https://newsinfo.inquirer.net/1554971/indonesia-to-cut-quarantine-period-for-travelers-as-covid-19-numbers-drop A suivre. Et évidemment il faudra aussi prendre en compte pour s'y rendre les éventuelles règles sanitaires sur les aéroports de transit à l'aller... comme au retour.
  16. J'ai un TG5 comme APN "de tous les jours" et étant très tourné vidéo (mes caméras principales sont des GH5s/GH5M2), je prendrai plutôt le RX100 car il est quand même mieux armé pour la vidéo que le TG5/TG6. Ceci dit, en tant que formateur video pour la fédé, le TG5/TG6 va très bien pour le PV1 et PV2... d'ailleurs on vient d'investir dans un TG6 comme appareil de prêt pour notre stage départemental PV1/PV2. Pour le PV3, on est en mode complètement débrayé en vidéo donc ce n'est pas le produit idéal. Le RX100 lui par contre est un compact expert donc il est acceptable pour tous les niveaux vidéo et photo mais pour de la macro, il faut lui adjoindre une bonnette macro. Après sans prêcher pour une chapelle, les formations vidéos fédérales permettent de progresser plus vite plutôt qu'en apprenant seul autant au travers des cours que par la rencontre avec d'autres passionnés. Avec ou sans cours il faut pratiquer aussi pas mal. Je pense qu'il faut aussi être critique par rapport à ce qu'on trouve sur Youtube car y'a de bons conseils mais aussi quelques tendances très discutables. Par exemple y'a cette mode de mettre du ralenti dans toutes les vidéos pour donner un style... au point d'entendre certains recommander des caméras pour leur mode de prise de vue "ralenti" mais ce n'est pas comme ça qu'on progresse pour apprendre à filmer de façon stable et personne n'irait voir un film Star Wars ou un Marvel au ciné avec que des ralentis.
  17. Histoire de doucher un peu les rêves de bonnes affaires sur ces prochains mois, il y aura peut-être des bonnes affaires aux salons mais c'est peu probable car il y a comme dans d'autres secteurs un problème actuellement de coût des matières premières, de transports, etc... - Scubapro a par exemple augmenté ses prix de 10-15% depuis le 1er septembre (et concrètement, l'Everdry achetée l'année dernière coute maintenant 200 euros plus cher soit presque 20% en plus). - Certains ordis (Shearwater Peregrine par ex) ont légèrement augmenté. - Les fabriquants de matériel pour la photo/video sub ont aussi augmenté leurs de tarifs de 10-15% pour la plupart (Ikelite, Nauticam)
  18. Sauf si quelqu'un a une solution miracle, il faut changer complètement le zip. J'ai eu plusieurs combis qui ont eu exactement le même défaut et à part réussir à faire des réparations temporaires, y'a rien qui a tenu sur la durée.
  19. Non (je ne sais pas) mais il est peu probable qu'il y ait de grosses affaires côté revendeurs photo car beaucoup de fabricants subissent actuellement des hausses de tarifs des matières premières, de l'acheminement. Nauticam a une nouvelle fois augmenté une partie de ses prix au 1er janvier. Idem pour Ikelite, AOI.
  20. Nice est probablement l'une des zones de plongée en France parmi les plus sous-estimées. L'essentiel des sites va de la sortie du port jusqu'à Saint Jean-Cap Ferrat. Bien pour ceux qui aiment les profondes avec de beaux tombants mais pas d'épaves hormis un petit avion dans la baie de Villefranche/Mer. Il y a plusieurs structures commerciales sur le port de Nice, de l'associatif aussi (Plongée Aigle Nautique qui regroupent plusieurs associations, Nausica à Villefranche/Mer).
  21. Il y a un croisiériste plongée en amérique latine (je sais plus où) qui embarque sur son bateau un sous-marin sur le concept de la bulle. Dans les 2000$ la plongée.
  22. Y'a que des écouteurs filaires sous l'eau relié à un caisson avec lecteur à l'intérieur ou avec un recepteur. Le sans fil sous l'eau c'est le plus souvent par onde ultrason et c'est compliqué à mettre en place donc cher pour l'utilisateur.
  23. Difficile, non ! Il suffit de rester chez soi. Ce qui est mon plan car m'entasser dans un train, métro puis dans un salon à cette période compliquée me semble pas une bonne idée. Après, le marché de la plongée patine tant matériel que côté voyage. Côté matériel, sur le matériel photo, il y a déjà pas mal d'augmentations et d'autres sont prévues dans les semaines à venir (Nauticam, Ikelite, AOI, Seafrogs). Sur le matériel "scaphandre", il est probable qu'il y ait la même tendance. Sur les voyages, les conditions de voyage restent très compliquées et ne sont franchement pas en train de s'assouplir sur pas mal de destinations y compris françaises. Tout ça ne justifie pas pour moi une virée au salon (et j'ai pas besoin du salon pour voir les potes).
  24. Pour moi, j'ai un cheminement assez basique mais ma priorité n'est pas de faire des plongées "hors structures" surtout dans les régions que je ne connais pas: - Je commence par chercher s'il y a un centre ou un club de plongée local (ce qui pourra générer une prise de contact, réservation, etc). Les informations sur le fonctionnement du club/centre permettent parfois de comprendre les conditions de plongée locale (ex: horaires calqués sur la marée, sites éloignés du port, etc...) - Sur le site du centre. Il y a généralement les principaux sites parfois en 3D, souvent juste listés. A partir de là je cherche sur Youtube (pour voir les conditions) et Google pour avoir des infos sur les sites, la faune. La recherche doit préférentiellement être faite en français pour les régions françaises et en anglais pour le reste du monde car il y a énormément de ressources pour les sites de plongée... mais en Anglais. - Ensuite, Amazon et Google à la recherche d'un éventuel guide local (la plupart du temps en anglais)
  25. Je n'ai vu à l'enregistrement quelqu'un mesurer les dimensions d'un bagage. Par contre, s'il bloque sur le tapis à l'enregistrement, ça passe en bagage hors taille. A l'enregistrement au comptoir, c'est surtout le poids du bagage qui est regardé .
×
×
  • Create New...