Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Scubacastor

Modérateurs
  • Posts

    12,036
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    5
  • Country

    France

Everything posted by Scubacastor

  1. L'oeil expert trouvera rapidement que beaucoup de photos ne sont pas de la Polynésie. Y'a même un récif dans un aquarium et l'épave du Giannis D . Perso, quand j'étais tout jeune plongeur, une fois je m'étais pointé dans un centre en Martinique, quand j'ai vu que les photos au centre n'avait rien à voir avec la Martinique et après avoir discuté le patron 5 min sur ce qu'il proposait, bin j'ai été voir ailleurs. Tout compte et une vitrine mal faite, ça attire pas la clientèle.
  2. Pour le logo, c'est un repompage du logo du VP mais si celui n'est pas déposé à l'INPI, je ne suis pas sûr que ce soit illégal même si c'est moralement très discutable et facilement démontrable en cas de poursuite. Plus généralement, le site repompe aussi des photos de pas mal d'endroits (sur le web et geographiquement... ) et il y a un mélange entre "on est ouvert toute l'anneé" et "on essaye de monter un centre". Faire un site web commercial c'est long et compliqué mais faut pas mettre la charrue avant les boeufs. Si on est pas ouvert, faut mettre les pages en offline pour ne garder que celle du projet ou de son avancée. Bref, je conseillerais d'expurger tout ce qui n'est pas crowdfunding, de prendre des photos locales avec un apn ou son téléphone d'où sera le centre, de ce qu'on voit en plonger, où seront les gens, etc.... plutôt que de repomper ça et là des trucs qui renforce le côté mal ficelé de la chose. Les gens qui vont financer veulent savoir ce qu'ils vont financer. Mettre un photo repompé de chez Santi, du WWF, ou de photo humouristique du web, ça me dit pas où sera le centre, la tronche de la rue avec les palmiers sur la bas côté, où je vais dormir, ce que je peux manger, voir sous l'eau à Moorea, etc...
  3. Je suis un adepte du crowdfunding pour un certain nombre de petites startup qui ont des projets innovants. Là je trouve que la propal n'est pas spécialement innovante ni interessante pour les donateurs au sens que l'idée de créer de l'emploi est louable mais l'argumentaire du pourquoi de conclusion (" C’est donc par le travail des locaux et en boycottant les banques et les holding de financement qui ne sont là que pour faire du profit sur le travail des personnes") rélève à mes yeux du militantisme ou au pire de la mauvaise excuse pour occulter éventuellement le constat qu'aucun organisme n'a voulu financer à un tarif raisonnable... Ce qui peut implicitement dire que le projet est mal ficelé. Ce n'est peut-être pas le cas mais c'est comme ça que je le lis. Bref, je trouve que cette phrase casse tout le rêve que tu as essayé de nous vendre préalablement et ne donne pas une caution de sérieux à ton idée. Si tu veux faire du développement durable ou de l'économie circulaire en faisant vivre un microcosme local, il faut probablement insister sur ça plutôt que de dire que les banquiers sont des c... Pour les donateurs, 10-15% de réduc sur une campagne de crowdfunding, ce n'est pas très interessant. Les sociétés que j'ai financé m'ont fait souvent 50% sur des produits manufacturés... Sur un package plongées sans crowdfunding c'est à peu près ce qu'on peut tirer sans trop se forcer quand on est client lambda donc financer un truc qui donne simplement ce qu'on peut également obtenir sans supplément lors d'un séjour suffisamment long n'est en soi pas interessant sauf pour les philantropes. Bref, comme dit Berny, faut aller au delà ou trouver une forme qui donne l'impression d'un bon retour sur investissement pour les backers de ton projet. D'une façon générale, beaucoup de projets de crowdfunding brillent actuellement par leur manque d'originalité. On trouve de tout entre le particulier qui s'est fait voler son appareil photo et qui essaie de trouver des pigeons pour le remplacer ou les deux potes qui veulent se faire offrir des vacances à des choses extrêmement bien conçues de la part de société déjà bien établies mais qui veulent réduire les couts investis dans la R&D. Bref, pour que ça marche, il faut faire preuve d'originalité dans le projet et le retour pour les backers.
  4. Tes "boules" sont fixées par des vis au caisson, il te suffit d'enlever les vis, d'identifier le filetage de la vis et de la remplacer par une embase pour locline ou assimilé qu'il faudra bloquer pour empêcher sa rotation. Tu peux regarder là: http://www.flex-arm.com/fr/composants/composants-bras-flexible
  5. En France, je recommande Tek-plongée (bon conseil et bon SAV) et Photo-Denfert chez qui j'ai peu acheté mais auprès de qui je n'ai pas eu de soucis non plus. Mes achats français proviennent de ces deux là. Aucun problème aussi avec Subchandlers. A l'étranger, il faut chercher un peu pour trouver la meilleure offre, en plus de ceux déjà cités, j'ai essayé en Europe (pas de douane): - http://www.camerasunderwater.co.uk (Angleterre, très bonne offre, bon service client) - http://www.fotografit.eu (Danemark, bon service client, tarif raisonnable) - http://www.digital-dive.de (Allemagne, tarif ok, communication en anglais difficile) - http://www.aditech-uw.com/fr/accueil.html (Espagne, gros catalogue mais port/tarifs souvent comparables à la France) - https://www.onderwaterhuis.nl/ (Pays-Bas, passé par eux sur une commande de pièce y'a qq années, référence pas bonne, livraison à rallonge, bref bof bof) Hors Europe avec douane et port souvent prohibitf: - http://www.bhphotovideo.com (USA, très gros catalogue, acheté chez eux plusieurs fois quand je vivais aux USA sans soucis) - http://reefphoto.com/shop/ (USA, très gros catalogue, pas essayé) - https://www.backscatter.com/ (USA, j'habitais à 2km de chez eux, très bonne enseigne mais "prix californiens")
  6. Pour faire de la biologie marine, c'est assez simple... mais c'est très long et les débouchés sont incertains: - en filière courte: Intechmer à Cherbourg qui reste une référence dans les labos "marins" (CNRS, universités, Ifremer) dans le recrutement des techniciens. - en filière longue: master sciences de l'univers spécialisé océanlogie/graphie (Paris 6, UBO à Brest, Marseille,...) puis thèse de doctorat ce qui fait terminer à bac+8 avec peut-être un recrutement derrière mais comme dans la plupart des métiers de la recherche, c'est la précarité qui domine (pas rare de voir des CDD post-trentenaire à bac+8 avec un CV impressionnant de contrats précaires dans différents labos). Le personnel dans les aquariums a plutôt des formations veto/soigneurs que "biologiste marins". C'est aussi une possibilité mais là aussi il n'y a pas un aquarium qui ouvre chaque semaine Dans tous les cas, il faut un bagage scientifique donc oui passer un bac scientifique ne relève pas du luxe avec un gout pour les maths, la programmation (de nos jours, la programmation pour les traitements statistiques est incontournable).
  7. J'utilise pour ma part Premiere, Vegas, Resolve, Videopad et je fais des cours avec Filmora. Personnellement je n'en recommande aucun en particulier: la plupart sont disponible en version d'essai et l'ergonomie des uns et des autres changent suffisamment pour accrocher à un produit et pas à un autre selon ses gouts. Le principe de fonctionnement reste quant à lui plus ou moins toujours le même.
  8. Les drones aériens pour la prise de vue ont la côte parce qu'ils permettent de faire des prises de vue aérienne sans avoir besoin d'avion. Les ROV sont utilisés en océanographie en principe quand le facteur "plongeur" n'est pas envisageable (trop profond, trop longtemps, inaccessible). Un plongeur capable de filmer lui-même avec une gopro y gagnera-t'il à monter une gopro sur un drone, apprendre à piloter le drone pour peut-être faire une belle image ? D'autant que sous l'eau, il n'y a aucun moyen de voir ce que va filmer le Ibubble ce qui n'est pas en soi un gage d'image de qualité en terme de cadrage.
  9. Perso je ne vois toujours pas ce que cela apporte ce produit. Les ROVs sont utilisés pour aller là où les plongeurs ne peuvent pas aller. Une caméra qui suit le plongeur ça peut avoir un intérêt pour un bapteme mais pour faire de la video, ça ne remplacera jamais une platine, une paire de mains et un écran pour bien cadrer.
  10. Les ROV qu'ils soient de loisir ou professionnel utilisent un cable au moins pour executer les commandes de l'engin et le retour du signal video en surface car les ondes radios ne passent pas sous l'eau. L'Ibubble a aussi une option fil à la patte pour les mêmes fonctions de pilotage à partir de la surface et ne correspond pas au même usage puisque sans cette option il n'est pas telecommandable comme un ROV.
  11. - sur la chasse sous-marine et le matériel de plongée bouteille, pour être clair, tu risques des problèmes rien qu'en ayant le fusil et la bouteille dans le même bateau. Il y a des controles en mer et au bord pour la chasse sous-marine mais aussi parfois sur les sites de plongée bouteille du bord vis à vis du matériel de signalisation/sécu donc mon conseil c'est soi vous faites durant la même journée tous les deux l'un OU l'autre mais pas l'un ET l'autre sur la même sortie. Le ticket d'entrée pour les amendes liées à la chasse sous-marine commence à 1500 euros avec passage au tribunal et mention au casier judiciaire plus l'éventuelle confiscation du matériel y compris du moyen de transport. - Pour le reste, toutes ces micro-bouteilles ne sont faites que pour inspecter des coques, des piscines. Le Spare Air que les américains ont souvent avec eux ne sert en principe qu'à l'évacuation des pilotes d'hélicoptères lors des crashs en mer... avec un nombre d'inspiration limitée.
  12. Oui. Avec un format "minicam" sans optique interchangeable et une focale fixe, c'est sans trop caricaturer du grand angle, voir de l'ultra grand angle. Pour la macro, ça va pas le faire. De toute façon, pour la macro, les minicams ne sont pas très adaptées par rapport à d'autres produits dont les compacts experts style RX100.
  13. @doumes, il faut prendre le temps de réfléchir à froid avant de s'exciter. L'intervention de Nico501 ne critique en rien la qualité Tillytec ou celle de Innodive. Il informe simplement que les équivalences en Watt des éclairages à leds qu'on trouve parfois sur des sites de vente y compris des très réputés sont des équivalences farfelues car le watt n'est pas une unité lumineuse mais de puissance electrique.
  14. Le problème du bateau laissé au mouillage sur le Donator ou le Grec est un double problème de sécurité. - Laisser son bateau sans surveillance sur un site connu pour ses courants, c'est dangereux en cas de rupture du mouillage. N'importe où. Je connais un cas qui a nécessité d'important moyens de recherche dans un autre océan. La personne n'a jamais retrouvé son bateau. On a retrouvé le bateau mais on n'a pas retrouvé la personne qui aurait dû être à bord. - Ces sites sont TRES plongés et les bouées servent en principe uniquement à la descente des plongeurs. Les navires déposent les plongeurs à proximité des boués en amont du courant quand il y en a et il est évident qu'un navire mouillé à proximité va constituer une gêne pour les navires qui manoeuvrent dans le courant pour bien se positionner et permettre le largage et la descente des plongeurs dans les meilleures conditions. Par ailleurs remonter à la bouée, c'est comme prendre un sens interdit. Des plongeurs descendent à grande vitesse vers l'épave. Remonter c'est là aussi les géner et c'est prendre le risque d'un mauvais coup de palme. Donc c'est pas surprenant que cela énerve les pros (sans que cela justifie des exactions par certains) quand ils arrivent sur site et découvrent un bateau vide sur un mouillage qui ne sert qu'à la mise à l'eau
  15. Pour ta Sola comme d'autres produits L&M , es-tu sûr qu'elle n'est pas verrouillée en mode avion ? Il y a aussi le circuit de charge qui peut être récalcitrant (mais ne nécessite pas de réparation) ( https://support.lightandmotion.com/hc/en-us/categories/200185624-Troubleshooting-Maintenance partie "dive products" ) . Pour le reste, si tu as payé par Paypal, tu peux ouvrir un litige... sinon à part ça médiation avec le vendeur.
  16. Les nouvelles sondes portent un "O" sur le capôt et effectivement, il faut rajouter le reducteur de flux fourni si montage sur le 1er étage ou le air spool fourni également si montage sur un tuyau court.
  17. Il ne faut pas raisonner en différence de Watt qui exprime une puissance électrique mais en lumen... Une perceuse a une puissance en watt, elle n'éclaire pas pour autant . Comparer des watt LED, halogène ou incandescent n'a de sens que vis à vis de l'autonomie du phare et non de sa puissance. 6W LED c'est juste 5 fois plus d'autonomie que 30W halogène. Après il faudrait comparer pour les lumens d'une ampoule xenophot avec celle d'un module LED pour voir la différence de puissance lumineuse. Je pense qu'il faut essayer car l'investissement n'est pas grand. Les LEDs comme les ampoules sans reflecteurs sont diffusives donc dans un phare avec réflecteur, la géométrie devrait changer un peu mais pas radicalement. Par contre les diodes sont parfois plus encombrantes.
  18. Pour ma part, demande faite sur internet le 16 juillet, expédié via UPS le 17, reçu les sondes mises à jour aujourd'hui. Une était HS, ils l'ont échangé gratuitement. L'autre a été mise à niveau. Bref, SAV impeccable.
  19. Les HLX sont en principe des ampoules Osram "Xenophot" qu'on trouve assez facilement ( http://www.ebay.fr/itm/OSRAM-M130-XENOPHOT-hlx-12v-30w-capsule-G6-35-Lampe-64261-ampoule-halogene/151649420855 ) . Leur température de couleur est un peu plus elevée que les ampoules 12V filament classiques. Je ne connais pas les XHQ mais le descriptif me fait penser que c'est la même chose plus ou moins. Il y a probablement des équivalents en LED en G6.35 permettant une conso moindre pour autant voire plus de lumière.
  20. Pour les baleines, il faut une autorisation spéciale... réservés aux professionnels de l'image/biologistes, etc... Pour les dauphins, des centres proposent du snorkeling avec dauphins Pour les Peaux Bleus et Mobula, ça dépend où mais la plupart des centres sur Faial et Pico proposent des sorties sur Condor Bank (requins) et Princess Alice (mobulas). (Attention gros supplément de prix)
  21. En complément du message de Caolila, il faut aussi largement éviter de transporter son caisson sous la lumière directe du soleil. L'élevation de la température dans le caisson va conduire aussi à de la buée dès le début de la plongée et la caméra n'aime pas non plus. Petit truc: si tu as de la buée en début de plongée, c'est lié au soleil... si tu as de la buée en cours de plongée, c'est lié à l'échauffement de l'appareil si tu as des grosses gouttes, c'est une fuite. Bref, pour résumer: - ouvrir et fermer le caisson dans un endroit sec - silicagel si possible - pas de transport sous la lumière directe du soleil - éteindre la caméra quand on s'en sert pas et/ou réduire la luminosité de l'écran= moins d'échauffement de l'appareil
  22. Le SCORKL est simplement une réincarnation du Spare Air qui ne semble n'avoir qu'une clientèle principalement aux USA pour un dispositif censé initialement aider les pilotes d'hélico à s'échapper de l'appareil en cas de crash en mer et qui pour un plongeur bouteille ne sert absolument à rien. Pour un apnéiste les risques ne sont pas nuls. Est-ce qu'il y a pour autant beaucoup d'accident de Spare Air aux USA ? Je ne pense pas.
  23. Tek plongée finalement me demande de leur renvoyer la lampe pour échange ou réparation. Merci à eux
  24. Je possède deux phares Venom C50 (I-Divesite/I-Das/I-Torch) achetés fin 2015, complétés ensuite par télécommande, pack accus en rab soit un petit investissement de 1900 euros environs. Jusqu'à présent j'en étais content. La matrice de LEDs blanche de l'une d'elle vient de mourrir subitement (4 diodes qui s'allument encore, 4 mortes, pas de problème UV, rouge) en moins de 100 plongées malgré une utilisation rarement à plein jus, aucune chute ni usage hors de l'eau. On pourrait dire que c'est pas de bol si j'étais le seul à avoir vécu ce problème... sauf que ce n'est pas le cas. D'autres personnes videastes dans mon entourage ont vécu des morts subites sur ce modèle de lampes, parfois à quelques heures d'intervalles pour chaque tête. L'un deux a réussi à obtenir un remplacement directement via le fabriquant. Le constat est que l'agencement des LEDs est différent (plus espacé) ce qui laisse penser que le modèle initial avait des soucis de dissipations thermiques résultats dans une mort prématurée des diodes. De mon côté, en déplacement, avant de passer à la phase téléphonique, j'ai envoyé un mail à la Palanquée chez qui je m'étais équipé pour voir dans quelle mesure un échange pour défaut de conception/conformité (loi Hamon, garantie 2 ans) était possible. Aucune réponse après 3 jours. J'ai envoyé un mail au revendeur Tek-Plongée. Aucune réponse non plus jusqu'à présent. J'attends maintenant la réponse du fabriquant. Je mettrai à jour en fonction de leurs réponses. Bref, si vous envisagez ce type de lampe, exigez le nouveau modèle (LED blanches espacées, certaines diodes du même type non alignées) ou envisagez un autre type de lampe.
  25. A part fouiller sur le net pour des retours d'utilisateurs , tu ne peux pas connaître la compatibilité exacte d'une lentille particulière avec un caisson particulier car il y a trop de combinaison quelles que soit les marques. Inon a une table de compatibilité de ses lentilles avec les caissons des fabricants d'APN mais rien avec Ikelite ( http://www.inon.jp/pdf-dl/_userdata/SystemTable-EN.pdf ) . Les autres marques qui sortent des lentilles macro sont dans la même situation. - Je fouille le net - sur la base de ce que je sais, des fois j'achète et je croise les doigts...
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.