Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Scubacastor

Modérateurs
  • Posts

    12,057
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Country

    France

Everything posted by Scubacastor

  1. Ce qui compte actuellement c'est pas la capacité mais la puissance x capacité (Whr). Un powerbank 50Ah à 5V, ça fait du 250Whr , ça dépasse largement la limite de 160Whr (cf http://www.britishairways.com/cms/global/pdfs/lithium_battery.pdf ) mise en place l'année dernière je crois. Les phares récents comportent tous les indications en Whr sur leur pack accus.
  2. Un peu de nettoyage pour rappeler que le sujet concerne un ordi, pas le travail de l'inox . Merci
  3. Le monopod est pratique en terrestre mais je ne pense pas qu'il soit d'une utilité quelconque en plongée sans être amené tot ou tard à labourer le fond (quand on s'efforce de montrer la beauté du monde marin et en particulier du monde miniature, une image ne vaut pas qu'on bousille le fond et c'est une difficulté supplémentaire de la macro). En fait, je ne connais personne qui utilise de monopod en plongée pour de la macro et je pense que l'explication réside dans le fait qu'avec un monopod, il faut quand même s'appuyer qq part pour avoir un équilibre de l'équipement avec en bonus les forces qu'on a pas à l'air libre (courant, houle, etc...) pour déséquilibrer. Donc c'est sub-optimal comme méthode quand un bon trépied permet de rester en équilibre sans toucher le fond ou la roche. Après la stabilisation de l'objectif peut aider mais pas plus que ça car on reste quand même dans une situation où les petits tremblements font facilement sortir du champ de ton sujet. Dans tous les cas, il est préférable de faire sa mise au point manuellement car la moindre particule peut facilement devenir le sujet principal. Pour commencer, le mieux est la piscine puis des fonds de sable sur des sujets fixes (les créatures très mobiles en macro video, c'est le summum de la complication).
  4. Cela dépend surtout comment on fait son montage. Si les scènes sont longues, effectivement le rythmé ne va pas mais comme la mode est aux scènes courtes (3-4s), le calme n'est pas forcément très adapté non plus et encore moins s'il y a des scènes d'action.
  5. Quand c'est libre de droit, en général, c'est du "creative commons" que tu trouves sur des sites spécialisés style jamendo. Sinon tu peux aussi acheter de la musique sur certains sites où il n'y a pas de royalties et où l'on t'occroie une licence pour un usage illimité du morceau. Après il y a le reste soit 99% qui lui n'est pas libre de droits. L'usage privé est généralement limité à un cercle très restreint (genre à la maison) et le fait de mettre en ligne une video sur des sites communautaires sort de ce cadre. Sachant aussi que tu n'es pas censé altérer (fondu, coupure, etc) dans ce cas le son d'une façon ou d'une autre ce que l'on fait souvent allègrement dans un montage video. Après dans les faits, il se passe pas grand en utilisant ce type de musique, le plus ennuyeux étant à mes yeux de voir sa video supprimer de youtube...
  6. Le son sur les videos est un aspect du montage qui est très souvent baclé alors que l'illustration sonore apporte une dimension supplémentaire à l'image donc c'est un exercice difficile. Là tu demandes "un style de musique à mettre sur un mélange de vidéo et photos sous marine de 20/30 Minutes". Déjà 20/30 minutes c'est tout simplement énorme comme durée de film donc à moins qu'il s'agisse d'un documentaire commenté, tu vas perdre une partie de tes spectateurs en route. Je te recommande plutôt de rester largement en dessous de 10 min et même te limiter à 6 min maxi. Dans ce cas, ton choix musical sera déjà limité à 1 ou 2 morceaux et non entre 4 et 6. Après en admettant que tu restes sur 20/30 minutes, il faut que tu divises ton histoire en parties donc ça implique des changements de rythmes, de bestioles, de type de plongée. Ces changements justifient d'avoir une musique adaptée à ces parties. Ne sachant pas ce que tu veux montrer, c'est difficile de te dire quelle musique prendre mais il y a qq regles à respecter: - éviter de prendre sa musique préférée - éviter de prendre des musiques qui passent à la radio, les musiques de film connues - éviter les clichés style "musique du grand bleu", "enya", "vangelis", etc... - préférer les musiques libres de droits sachant que de plus en plus de services videos en ligne détectent et n'acceptent plus les musiques des grosses boites de disque. - être synchro entre les variations du son et de l'image Bref, quand je dis que c'est pas simple, c'est pas pour rien
  7. Pas grand chose de neuf, j'ai surtout vu la modification de la bouée de signalisation qui n'est plus individuelle mais par palanquée. Il y a pas mal de modif sur la nage avec palmes qui il me semble était interdite dans le précédent documents hors manif sportives.
  8. Sans trépied en macro, c'est quasi mission impossible pour faire des images "propres". C'est une activité assez compliquée mais très passionnante. En fait y'a pas de solutions qui soit vraiment générique. Le plus simple c'est de fixer 3 boules + 3 clamps + 3 bras sous son caisson ou alors d'acheter un petit trépied du commerce et le sacrifier. Certains utilisent les "gorillad pod" métalliques qui coutent presque 200 Euros. Ce qui est important c'est que cela soit facile à régler (genre plus facile que regler un bras) mais suffisant aussi pour supporter le poids apparent du caisson sous l'eau et il faut aussi que celui-ci ne pique pas du nez non plus. Je pense qu'il faut démarrer pas cher, tester, corriger, re-tester des bricolages (les solutions sous-marines du commerce sont facilement contournables).
  9. Hormis qq exceptions dont une s'appelle la France, le certif médical ne sert pratiquement à rien en voyage à l'étranger. Je l'ai mais on me l'a jamais demandé en dehors de France. Par contre, on m'a déjà demandé un justificatif d'assurance (DAN, assurance LAFONT/FEDE, etc). L "obligation" du certificat en France est par ailleurs une sécurité pour les centres/associations en cas de poursuites suite à un accident et non une obligation légale. Dans le même esprit, c'est la décharge de responsabilité qui prime dans de nombreux pays y compris devant les tribunaux de ces pays.
  10. Y'a le Mirror cuivre aussi qui marche pas mal avec les optiques acryliques.
  11. Cette méthode ne donnera pas grand chose en terme de conclusion car la couleur est homogène et la lumière dans le dos. A moins d'avoir une très grosse rayure suffisamment évidente pour se dire que ça va se voir, on verra rien. Par contre, en situation de contre jour (ou proche), on voit plus facilement les défauts s'ils sont sensibles.
  12. Et pour rajouter qq chose de frais: http://www.air-journal.fr/2016-02-23-oaci-pas-de-lithium-ion-dans-la-soute-des-avions-passagers-5158442.html
  13. Après faut que tu vois ce qui te semble le mieux. Si l'AF marche bien, c'est pas forcément utile de le débrayer. Ca devient indispensable en macro, pour le reste c'est variable
  14. Je viens de faire le nettoyage sur une dizaine de messages où il n'y avait pas une seule fois la moindre référence à la plongée. Merci donc de vous en tenir au sujet sinon le sujet sera fermé (hors charte).
  15. Le filtre rouge est la première chose à laquelle on pense pour éviter les phares et sous les tropiques, c'est à mes yeux qq chose d'utile. Après quand on a une bonne image avec un filtre, il est probable qu'un phare normal n'aurait servi à rien (genre une scène à découvert en plein soleil). Et quand le phare devient réellement éclairant, c'est souvent qu'on est déjà au dela des limites du filtre (contrejour, trou, profond, etc..). En fait, l'un et l'autre me paraissent davantage complémentaires que réellement capables de se substituer donc difficiles de se séparer réellement de l'un ou de l'autre en particulier dans le cas de sites melant profond/pas profond, surplomb/plateau ,etc... mais bon si le poids et l'encombrement entrent dans la balance, le choix devient facile. Et maintenant c'est vrai aussi que deux petites lampes style sola, venom ou autres peuvent être un complément utile et peu encombrant sachant que de toute façon, il n'y aura pas besoin d'éclairage permanent sous l'eau. Super oui, a priori j'y retourne en fin d'année . Je n'ai fait qu'un 1/3 des sites
  16. D'un autre côté, puisque Flo évoque le choix d'un produit vis à vis de sa transportabilité, ça peut aussi valoir le coup de réfléchir à l'intérêt de prendre ou pas son phare avec soi (poids gagné et soucis sécu potentiel en moins). De mon expérience personnelle, il n'est pas forcément utile d'avoir un phare sous les tropiques. Autant pour faire de la video, je dirais a priori oui, autant à l'usage (qui dépend d'où on va), je constate que c'est pas systématiquement utile. J'ai testé l'année dernière Bonaire avec juste une petite lampe pour plonger de nuit. Ca l'a fait très bien alors qu'à la maison j'ai 2x 7000lm que j'utilise régulièrement en video.
  17. Sauf que - la qualité vient aussi de la diversité du vécu des uns et des autres et pour cela il faut être nombreux. Les forums qui tiennent sont ceux qui ont à la base une masse critique de membres, de potes qui échangent de façon à entretenir la machine et attirer d'autres membres. - ce n'est pas parce que quelqu'un paie le droit de s'exprimer que ce qu'il dit est "de qualité" donc le fait d'être moins nombreux par le filtre de l'argent n'est pas gage de qualité pour autant. Ca n'empêche pas les trolls, ça réduit juste le nombre de membres. L'appel aux dons est une chose assez courante sur les forums et peu contraignante techniquement. L'inconvénient est que c'est finalement aux bons vouloirs des uns et des autres selon leurs envies, leurs possibilités donc pas forcément très clair dans le temps. Mais la gratuité parallèle de l'accès permet aussi d'avoir plus de contributeurs même si une partie (majoritaire par nature) ne se sentira jamais concernée par la perspective de faire un don. Donc d'une certaine manière un forum qui fonctionne sur la base de don est entretenu en contenu et financièrement. C'est un peu ce qui se passe avec Wikipedia. Payer pour accéder à un forum où les gens ne trouveraient pas les réponses à leur question faute de suffisamment de membres n'a pas de sens et d'un autre côté, un site ne peut exister sans une source de financement. Le problème est au fond de savoir où est l'équilibre entre les deux.
  18. En principe ça se dévisse à l'arrière et/ou à l'avant (j'ai eu un phare de ce type entre mes mains)
  19. Accessoirement si tu as du matériel photo/video et le contrat d'assurance matériel de la FFESSM-Lafont, il est stipulé que certains équipement ne sont plus couvert lorsqu'ils sont en soute
  20. S'il est non démontable => cabine. Dans tous les cas, il doit être neutralisable c'est à dire soit tu peux enlever l'ampoule (impossible si c'est un modèle LED), soit tu dois avoir un bouton ou un mode électronique qui empeche l'allumage. Une protection qui fait office de verrou peut aussi se bricoler
  21. En fait, la reglementation ne fait aucune distinction dans le type de lampe. Les phares à LED sont aussi capables de chauffer fortement donc halogène, HID, LED c'est exactement pareil. L'important est d'être capable de montrer que l'allumage du phare est impossible.
  22. Les lampes de plongée sont interdites en soute selon les préconisations IATA (International Air Transport Association) car considérées comme des biens dangereux générant de la chaleur au même titre que les chalumeaux, fer à souder, etc... Par conséquent, elles doivent être neutralisées pour éviter les allumages accidentels (ça veut dire pile/ampoule retirés, cable débranché, etc) et transportées en cabine. J'ai déjà transporté des phares en cabine sans problème à l'époque post 11/2001 aux USA. Faut montrer à la sécurité que le matériel est neutre et ça passe mais comme pour le matériel photo sous-marin, on te posera des questions probablement. Après selon le type de phare, en soute ça peut passer aussi très bien. Je n'ai jamais eu de problème avec des phares déportées mis en soute car je démonte la tête, les cables et les batteries sont localisées à l'autre extrémité du sac, connecteurs protégés d'éventuels liquide, et batteries emballées dans du papier à bulle et mises dans des boites rigides pour éviter les chocs, liquide. . Maintenant c'est clair que la personne qui ne peut pas séparer les batteries de son phare, elle a plutôt intérêt à le prendre en cabine ne serait-ce que pour la sécurité même si c'est contraignant.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.