Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

gwyckmans

Membres
  • Posts

    126
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    Belgium
link1
link2
link3

About gwyckmans

  • Birthday 06/07/1973

Personal Information

  • Localisation
    Belgique
  • Passions
    Plongée
  • Profession
    Ingénieur industriel

La plongée

  • Féderation(s)
    Lifras
  • Niveau en plongée
    3*
  • Professionnel de la plongée
    No

gwyckmans's Achievements

Enthusiast

Enthusiast (6/14)

  • First Post
  • Collaborator
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In

Recent Badges

10

Reputation

  1. C'est vrai que les otaries ne connaissent rien à la plongée...
  2. En ce qui concerne le ou les effets de la toxicité de l'O2, on sait qu'il n'y a pas d'effet à court terme, suite aux millions de plongées. Les essais avec les petits groupes ont pour but d'évaluer les effets à long terme. Peut-être 30 ou 40 ans. Dans ce cas, on a assez peu d'informations. On est passés par la même chose avec la radioactivité au début du siècle passé avec les résultats que l'on sait. Les conclusions ne seront probablement pas les mêmes (j'espère et je le pense ) , mais il faut évaluer pour le savoir.
  3. A mon avis, c'est lié au temps qu'il faut pour que les microbulles s'agglomèrent pour former une macrobulle qui est détectable.
  4. C'est peut-être dans l'eau pétillante ?
  5. Il y a moyen d'identifier un filetage en le mesurant... J'ai dit identifier, pas certifier. L'aide de calibres à filets est un plus. Cela permet d'acheter le bon robinet...
  6. Il n'aime pas cette réglementation européenne dirait-on. Il est vrai qu'elle n'est probablement pas pensée par des plongeurs amateurs pour des plongeurs amateurs.
  7. Ce n'est pas qu'en France qu'on doit en principe louer, c'est une réglementation européenne. Je ne me souviens plus des détails, mais c'est dû au fait que c'est maintenant considéré comme un médicament qui ne peut être transvasė hormis par un pharmacien, et qui a obligation de tracabilité.
  8. Il ne faut pas également être en ordre de requalification pour circuler sur la route chez vous ?
  9. La bouteille de plongée a un risque d'avoir de l'eau de mer qui rentre et qui accélère sa corrosion. Les autres, non.
  10. C'est pas dix ans pour l'oxygénothérapie ?
  11. Je n'essaie pas de les excuser, mais une machine neuve est plus à risque de panne qu'une qui a déjà vécu un certain temps, et aucune marque n'a une fiabilité absolue. Une machine, c'est court pour faire une stat.
  12. Le CO2 et le dioxyde de carbone sont deux noms pour la même substance. Le dioxyde de carbone est plus lourd que l'air et donnera des phenomènes similaires aux essoufflements. Le monoxyde de carbone est le CO, il est plus léger que l'air. Il est toxique a beaucoup plus faible dose que le CO2, il empêche le transport de l'oxygène par le sang. Cela provoquera une hypoxie, avec nausées, pertes de connaissances, etc. Il est partiellement adsorbé dans le tamis moléculaire présent habituellement dans les cartouches de filtration. Il faut bien sûr faire ce qui est en notre pouvoir pour diminuer ces deux gaz. Je ne connais pas les gaz générés par la mousse (formaldéhyde ?), mais ils seront probablement capturés par le filtre du compresseur. Un autre élément important à prendre en compte est l'eau qui peut se retrouver dans les bouteilles. Le risque est plus pour la corrosion de la bouteille et/ou le givrage de détendeur que directement pour la santé. Pour m'en débarrasser, je compte sur le tamis moléculaire qui doit être sec. Pour cela, il ne faut pas que la cartouche de filtration soit restée ouverte trop longtemps, car elle sature à l'air libre. Si tu remplis toi-même les cartouches, veiller à avoir des composants bien secs (il est possible de les passer au four pour les sécher ) ou d'avoir des cartouches dans leur emballage d'origine.
  13. Effectivement, vu comme ça, ça doit aller nickel. L'isolant sert beaucoup à empêcher les réflexions, il est très efficace dans ce mode. Vu comme ça, le refroidissement ne devrait pas poser de problème.
  14. La température des intercoolers (ailettes de refroidissement sur les tuyaux entre les etages de compression) est également très importante pour une bonne efficacité de compression. Pour ce faire, j'aurais surveillé la température à l'entrée du ventilo du compresseur. Tout cela peut effectivement être corrigé au moyen d'un ventilateur forçant la circulation de l'air au travers de ton capotage ( bien réalisé au demeurant ).
  15. Excusez-moi, mais j'avais classé les arrachements de robinets dans les explosions (depressurisation brutale). C'est bien sûr le filet du robinet qui s'arrache car plus tendre, mais ça ne fait pas moins mal. Je ne considère plus ce qui se passait en 84, époque où on plongeait encore avec des extincteurs. Je ne dit pas que le système TIV n'est pas efficace, juste que c'est géographiquement limité et malheureusement lourd.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.