Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

nobubble

Membres
  • Compteur de contenus

    2 417
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par nobubble

  1. Vos remarques sont intéressantes et inquiétantes à la fois. Entre les 2,5€ par plongeur/jour et les 50 voire 80€ pour une semaine de croisière on peut se demander si les prestataires n'en profitent pas, comme bien souvent, pour en faire une nouvelle source de profit ?
  2. Fin mars début avril on est encore au plus froid. L'eau commence à peine à remonter. Il faut compter 21 à 22°c dans l'eau pour le nord et 2 degrés supplémentaires pour le sud. Il faut surtout espérer ne pas tomber sur une semaine à vent car l'air tourne à peine autour des 20/21°C. Il peut y avoir quelques écarts suivant les années mais dans tous les cas cela reste frais. Avec le vent il fait vite très froid sur le bateau surtout en sortant de l'eau et le soir avec la chute du soleil. Je ne parle pas du moment ou il faut enfiler la combi pour le seconde ou troisième plongée. A cette époque je prends la 7mm et ce n'est pas de trop, loin de là. Le mieux est tout de même d'attendre fin avril début mai, si c'est possible.
  3. Dans l'absolu il te faut uniquement ton niveau de plongée et une carte de crédit. Mais hormis cela tu auras très certainement à remplir le questionnaire de santé de type PADI. Mettre NON partout sinon tu devras alors fournir un certificat médical. Dans certains pays on te demande cependant explicitement d'avoir une assurance. On entend par là une complémentaire principalement pour les frais de caisson qui grimpent vite à des sommes astronomiques sans parler des frais de recherche en mer (pour les pays qui organiseront des recherches cela va s'en dire). Ceci dit même si on ne te la demande pas c'est tout de même franchement conseillé. La licence peut te fournir cette complémentaire ou encore une assurance DAN. Même si tu n'es plus adhérent d'un club asso tu peux prendre une licence dans une boutique en ligne ou via une structure pro. De même que tu peux prendre une assurance DAN en ligne. Il y a deux assurances dans la licence. Par défaut l'assurance au tiers est incluse. La complémentaire comme son nom l'indique est additionnelle (non obligatoire) et peut être prise en même temps que la licence avec 4 niveaux de garantie. https://ffessm.fr/uploads/media/docs/0001/03/4a2165c97990ab1a4ad655e71bdef3bb58ef2722.pdf
  4. nobubble

    VR Technology - VR3

    Oui par défaut le VR3 il est plutôt conservateur. En mode VGM je règle les % (tissus moyens principalement puis courts) avec des valeurs négatives (à 0 par défaut) pour avoir quelque chose de cohérent avec la console Vision. Par contre je plussoie caolila et j'essaye de régler le backup légèrement moins conservateur (pas tj facile avec un engin qui s'auto gère) que le principal pour pouvoir sortir au plus tôt avec une solution valable en cas de souci. Par contre il est vrai qu'avec le VR3 originel et ses paliers de type Pyle Stop cela devient coton voir impossible car dans tous les cas le VR3 imposera, au minimum, les paliers profonds si ce n'est pas aussi les derniers paliers. De plus le VR3 apprécie (comme un Suunto) d'être dans la bonne zone de décompression près de la surface pour décrémenter sinon il a tendance à lambiner et au final il est plus long qu'un simple ordi bubul avec GF.
  5. nobubble

    VR Technology - VR3

    Oups ! le spectrum, si il n'a pas été upgradé est un simple bubul avec pyle stop. Ni VPM, ni VGM possible. Le soft que j'ai dans mon VR3 est le même que celui du VRx. Ca doit-être le VR3 HD : http://www.sous-la-mer.com/ordinateur-de-plongee-vr-technology-vr3-hd-1951-modele.html Dans les différents écrans tu dois tomber sur une page nommée SETUP et sur cette page il y a une ligne nommée ALG=BUL. Chez moi cette ligne est un paramètre pour l'algo utilisé que je peux modifier et deux options sont possibles (ALG=BUL ou ALG=VGM). Dans le menu en mode VGM j'ai un page qui s'appelle "Algorithm Safety Bubble Control" qui me permet de modifier les % des tissus courts/moyens/longs.
  6. nobubble

    VR Technology - VR3

    Ce qui serait bon de savoir est quel(s) soft(s) est(sont) installé(s) sur ton VR3. A priori tu dis ne pas avoir de VPM. Donc cela veut dire que tu as : - soit un VGM + bulbul avec paliers type pyle stop - soit un simple bulbul avec paliers type pyle stop (le VR3 originel) Perso j'ai le modèle avec VGM inclus. A peu de chose près c'est un bulbul avec GF sauf comme expliqué par LGF celui est adaptatif. C'est à dire que les GF s'adaptent automatiquement en fonction du type de plongée (profondeur/temps). Les réglages ne se font donc plus sur les GF mais sur des % sur les tissus court/moyens/long. J'utilise mon VR3 en mode VGM avec mon Inspi et les résultat sont très approchants. J'ai bien sur adapté le réglage des tissus pour coller au plus près de la console vision de l'Inspiration. La différence est que je dois toucher mes GF suivant le type de plongée sur mon Inspi alors que, une fois réglé, le VR3 modifie ses GF en fonction du type de plongée effectué. Au final je trouve cela vraiment bien car, au moins, je ne risque pas d'oublier de toucher les GF entre une simple plongée à l'air dans 20m d'eau et une autre au trimix à 80. Ce qui m'est déjà arrivé avec l'Inspi.
  7. On fait tj. Le nautile était amarré sur big et on a été à small en zod. Par contre là il y avait de la houle et la promenade a été un peu rude. Par contre au Rosalie on a couvert une grande distance avec les zod mais à l’abri dans le lagon entre les récifs et la plage. Et les zods tournaient à fond les ballons. Au final même si la mer était houleuse on a profité (de la houle) que sur une faible distance.
  8. Novembre pour rien au monde car c'est la haute saison avec certains sites (genre Elphintone) qui totalisent de 20 à 30 bateaux amarrés. On a fait le Rosalie le lendemain de là ou on s'est rencontré. La mer était un peu houleuse mais le Nautile est resté à l'abri du récif assez loin de l'épave. On y a été en zod. L'avantage des zods du Nautile est qu'ils sont équipés de 2 moteurs et ça booste pas mal même en charge. Cela permet de couvrir de bonnes distances quand le bateau doit s'amarrer loin du site.
  9. Nous étions 2 recycleurs sur le Nautile. Il faut tj faire la paire pour se faire plaisir. Mais nous étions un petit groupe de 7 plongeurs. Le bateau n'était pas au complet. On était 18 de mémoire pour 24 au max. D'ailleurs je vais souvent sur l'Exocet mais cette fois-ci on s'y est pris trop tard et on a donc pris le Nautile. Le Nautile est plus moderne et peut-être en un peu meilleur état que l'Exo mais dans tous les cas la prestation est du même niveau. Il faudra que j'essaye le Dolce Vita la prochaine fois. Je ferais un petit tour chez Seafari au salon pour voir ce que cela donne en terme de tarif tout compris. Mais de toute façon cela reste dans la même tranche. Sans compter qu'avec le recycleur il ne faut pas oublier de rajouter un petit billet de 150€ à la fin pour la chaux et la location du/des bailout(s) et autres accessoires potentiels. Tout à fait d'accord. Si c'est réellement de l'obligatoire autant le mettre dans la prestation globale et annoncer clairement un tarif TTC. Mais c'est un classique en trompe l’œil qui permet au prestataire d'annoncer des tarifs inférieurs à la concurrence. Je trouve cela un peu limite. Mais comme partout il ne faut pas oublier de lire les petites lignes.
  10. Classique et normal non loin de là. En général c'est du fortement conseillé mais rarement obligatoire. Et dans tous les cas personne pour contrôler si on met la main à la poche ou non. Ou alors on n'appelle pas cela un pouboire. Que ce soit chez Anthias Plongée ou Diving Attitude cela reste optionnel même si je dois avouer que chez ces deux prestataires je lâche quelques billets avec plaisir. Mais jamais on ne m'a forcé la main.
  11. Tient amusant on a dû se croiser cette même semaine. Je me rappelle que le Dolce Vita était à côté de nous amarré dans le détroit de Gubal sur le site de la barge. J'étais sur le Nautile Evo. Superbe semaine avec un temps magnifique. Ma plus belle épave fut le Rosalie Môller. On a fait deux plongées sur le Thistlegorm mais qu'une seule sur le Rosalie. J'aurais fait le contraire avec joie surtout en recycleur c'était le bonheur.
  12. Le souci est que tu as fait une formation de plongeur encadré et on t'a délivré une carte CMAS 1* qui est un autonome ou qui sera amené à l’être sous peu sans repasser par la case formation. il y a malheureusement un décalage entre la formation niveau 1 français et la carte CMAS que la fédé délivre. Un guide français sait à quoi correspond un CMAS 1* formé chez nous mais un divemaster Egyptien (ou d'ailleurs) pensera être avec un plongeur ayant, au moins, des bases d'autonomie, ce qui évidemment n'est pas le cas. Si tu veux plonger en sécurité à l'étranger il faut alors être autonome car la notion de plongeur encadré à la française est tout simplement inconnu hors de nos frontières à de rares exceptions. Donc j'abonde largement dans le sens de mes collègues, passe ton niveau 2. Tu peux tj te former au tables, à l'utilisation de l'ordi et à l'autonomie en règle générale sans passer par une formation de plongeur (N2) mais n'importe quel moniteur te dira tout simplement de passer le niveau 2 car cela en fait partie intégrante.
  13. Perso mes étanches je les prends tj avec des bottes car par expérience les chaussons ne tiennent pas très longtemps et de plus cela implique de l'emmener chez un réparateur et à la clés $$$. Tu n'a pas pris les renforts en kevlar sur les genoux ? Perso se sont les seuls renforts que j'ai fait monté sur l'étanche. Cependant je me mets que rarement sur les genoux. Donc je n'attends pas trop de fuite de ce côté. Pour l'instant je n'ai pas constaté ce genre de souci. A voir dans le temps car pour l'instant elle est plutôt jeune. En matière de fuite c'est certainement le problème que je m'attends à avoir en premier. Pour les manchons comme pour la collerette j'ai pris les options KUBI (manchons) et Quick Neck system (collerette). De plus j'ai testé la collerette en silicone et non latex. Que du bonheur. Sur mon ancienne étanche je changeais régulièrement la collerette (latex classique) tous les 2 ans environ et je le faisais moi-même mais cela prenait du temps et c'était bien galère. Avec le "Quick Neck system" plus de souci pour le changement de la collerette. C'est fait en 3mn. Ceci dit la collerette silicone est toujours en place. Les fermetures métal seaskin sont les YKK donc à priori du bon matos. Sur mon ancienne étanche néoprène Aqualung elle avait fait 10 ans et le plastique en surface qui fait le bord à bord entre les deux fermetures commençait à se désagréger et les fuites sont apparus doucement.
  14. A quel(s) endroit(s) constates-tu cette porosité ? La mienne à un peu plus de 2 ans et autant de plongées que la tienne et tj nickel. Pour l'instant j'en suis très content. J'ai pris les renforts uniquement sur les genoux.
  15. A priori tu étais en plongée entre amis et non en structure d'après ce que je comprends. De plus tu n'étais pas là en tant que guide (au sens N4) mais en tant que chef de palanqué et vous étiez tous des "FULL" autonomes. Sur le plan de la réglementation plongée française, tu es blanc comme neige. Pour être plus clair le CDS ne s'applique pas si tu étais dans le cadre d'une plongée entre amis mais même dans le cas contraire vous étiez entre autonomes et conforme au CDS.
  16. Cela peut-être le cas mais c'est généralement lié à une pratique locale qui veut que tel ou tel plongeur soit encadré ou non (variable suivant les pays). Dans certains pays l'encadrement est obligatoire quel que soit le niveau. Dans ce cas il y a une réelle responsabilité du guide et du centre.
  17. Ce qui différencie la France du reste du monde est que la plongée est réglementé. Dans le cas du GP (N4) ce dernier est responsable pénalement des plongeurs qu'il encadre car la réglementation prévoit qu'il y a des plongeurs encadrés qui par définition n'ont pas été formé à l'autonomie et donc non capable de s'auto-gérer. A l'étranger les plongeurs sont autonomes et la notion d'encadrement au sens français n'a alors plus de sens. Cependant attention tout de même car un plongeur peut demander explicitement, comme service, à être encadré. Dans ce cas il sera prié de s'acquitter d'un supplément pour le travail de l'encadrant qui là prendra la responsabilité de l'emmener et de le ramener. En France l'encadrement est défini au départ par le niveau du plongeur (ce n'est plus à la demande mais de l'imposé), ce qui n'est pas le cas dans les autres systèmes (à de rares exceptions). Dans ce cas particulier tu sors du cadre normal du déroulement de la plongée et cela pourrait s'appliquer à n'importe quel activité.
  18. Ne pas confondre ratio dans le cadre d'une formation et ration en explo. Dans le cadre d'une formation le ratio est défini par instructeur. Cela fait partie des standards et se trouve dans le manuel de l'instructeur. En explo c'est extrêmement simple, il n'y a pas de ratio vu que tous les plongeurs sont autonomes. On peut donc retrouver un DM avec mille et un plongeurs. Cela voudra dire qu'il y a un divemaster avec 500 binômes de plongeurs ou ce que vous voulez car si en France la chose est réglementé, ce n'est pas le cas dans la très grosse majorité des pays. En règle générale les agences privilégient la notion de binôme mais rien n'est imposé, les gens sont responsables. En France on vous explique et on vous impose la façon de plonger. Bref on vous tient la main en permanence... Pour votre sécurité vous dira t-on.
  19. Pour les reconnaissances entre agences nord-américaines il n'y a absolument aucun souci. Ce n'est pas pour rien que ces mêmes organisations ont fondé le RSTC (dont PADI et SSI sont les principaux acteurs) afin de standardiser leurs cursus respectifs. Même si la spé "Dry Suit" n'est pas spécifiquement standardisée, sa pratique reste identique d'un bout du globe à l'autre. Pour cet aspect tu peux donc partir les yeux fermés.
  20. Pour le recycleur comme le CO il n'y a pas de règle universelle que tout le monde applique. Cela relève encore et tj des histoires de chapelle et de préférence des uns et des autres. Personnellement j'ai tj appris (formation TDI et FFESSM) qu'on met, par convention, le bailout Tx à gauche (ouvert car c'est le bloc de secours en cas de défaillance du recycleur) et les Nx/O2 à droite (fermés sous pression). Pourquoi ? Parce que cela correspond à la config recycleur ou le bloc diluant est généralement à gauche et celui d'O2 à droite. On garde donc une config homogène.
  21. nobubble

    Bloc préféré

    J'ai coché la S80 (ou 12l ALU) c'est le standard quand je suis en CO. Cependant comme je voyage autant que faire se peut en recycleur, je n'ai pas trouvé la bonne case. La dernière m'irait bien mais j'évite comme la peste de mettre les palmes dans de l'eau à 4°c. A l'étranger c'est plutôt eau chaude.
  22. nobubble

    PE40 sans PA20

    Les conditions d'accès FSGT sont donc un peu plus exigeantes que celle de la FFESSM. Ce qui me semble être tout de même un strict minimum. Ce qui nous fait au total, dans le cas de la FSGT, 8 plongées en milieu naturel pour accéder à la formation PE40.
  23. nobubble

    PE40 sans PA20

    La question, sans plus de précision, de savoir en combien de plongée on peut faire un PË40 n'a pas vraiment de sens. La condition d'entrée en formation du PE40 est d'avoir réalisé au moins 4 plongées (en milieu naturel), dixit le MFT. C'est à dire un N1, milieu naturel, fraichement moulu sans aucune expérience. Cela signifie qu'en 7 plongées de formation vous formez un PE40 à partir de zéro ?
  24. nobubble

    Epreuves Dive Master

    L'objectif de cette épreuve est de voir comment les futurs DM réagissent devant une situation présentant des difficultés (situation de stress). Au-delà cela permet aussi de voir comment les deux élèves vont s'organiser pour réaliser l'épreuve (préparer et discuter des procédures à mettre en place, synchro/coordination dans les gestes pour échanger le matos tout en gérant l'échange d'embout, etc.). Ce n'est pas une épreuve physique mais bien technique. Elle peut cependant le devenir si les élèves sont mal organisés. Ce qui arrive souvent au début et fini en surface le temps que les deux élèves arrive à se coordonner. Beaucoup préfèreraient faire une apnée à 10m plutôt qu'un 400 mètres nage libre. Cela reste une question de choix. Même le 800m PMT du DM est différent de celui du N4 car il se fait sans les bras et cela va en gêner plus d'un.
  25. nobubble

    PE40 sans PA20

    Tout dépend ce que tu appelles souplesse. D'autres qualifient cela de complexité entre les PA/PE et les niveaux. Les PA/PE sont sorties en 2010 et pourtant tous les encadrants ne sont pas encore à l'aise avec ces notions. Voire d'autres qui préfèrent les ignorer et rester avec les niveaux. Sans compter les DP qui gèrent tj leurs feuilles de sécu avec des niveaux ! C'est le principe du niveau acquis à vie. Mais cela ne concerne pas que la plongée. Pour remédier à cela en plongée on a inventé et imposé le DP "Dieu le Père" qui est obligé de se coltiner les quidams et prendre la responsabilité de les faire plonger (ou non) avec l'aptitude qui lui semblera la plus adaptée. Le plongeur est complètement déresponsabilisé et on transfère ladite responsabilité d'un éventuel incident/accident sur le dos du DP qui comme tout humain n'est pas infaillible.
×
×
  • Créer...