Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass

Membres
  • Compteur de contenus

    7 854
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    33
  • Pays

    France
link1
link2
link3

bardass a gagné pour la dernière fois le 17 novembre

bardass a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 934 Excellent

1 abonné

À propos de bardass

  • Rang
    Lord of SteelDicks

Informations personnelles

  • Localisation
    Autour de Lyon
  • Passions
    La plongée, le ski, mes femmes, la lecture sous toutes ses formes
  • Profession
    Dirigeant SSII

La Plongée

  • Féderation(s)
    2F
  • Niveau en plongée
    MF1 - E3 - Trimix Hypo OC - Trimix normo Triton CCR
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

478 visualisations du profil
  1. c'est plus simple que cela. Au brief, tu choisis le volume de paliers que tu souhaites faire ou ne pas dépasser. Supposons 5 minutes. Et tu décides de taper 50m. Ta DTR est donc de 10 ou 11 minutes (selon les marques d'ordinateur). Tu fixes en même temps une presison de décollage car rien ne sert d'avoir choisi une DTR si tu n'as pas le gaz suffisant. Soit 30 à 33b consommés pour cette DTR, soit un décollage entre 80 et 85b si le DP veut que vous sortiez avec 50b au mano. Ca c'est la théorie. Pour qu'elle se concrétise, il faut que les conditions suivantes soient satisfaites : - la pression de décollage n'a pas été atteinte avant la DTR. Auquel cas, vous aurez moins de paliers que prévu. - la vitesse de remontée est exactement celle prévue par le modèle de l'ordinateur (10m/min sur les RGBM ou Bulhman avec GF, ou entre 6 et 20m/min sur les Uwatec). Si les deux conditions sont satisfaites, vous aurez exactement les paliers prévus. Sinon, vous en aurez plus (remontée lente) ou moins (remontée torp rapide ou presison de décollage atteinte) autour de la valeur prévu.
  2. L’absence de réponse est une réponse. dans le cas du rescrit fiscal, cela veut dire que l'administration ne pourra pas remettre en cause ce qui a été écrit par le demandeur.
  3. Un intervalle de surface de 1h ne me choque pas, cela se fait souvent sur des sorties doubl tank (deux blocs embarqués sur le bateau), dès lors que les plongées sont peu engagées : profondeur limitée à la zone des 20m, pas de paliers obligatoires ... FInir sur le secours du guide : même si cela n'est pas recommandé, cela se fait aussi pour ne pas pénaliser les autres plongeurs de la palanquée sur la durée de la plongée. Il faut que le guide gère cela correctement. Je l'ai fait régulièrement avec mes filles ou des amis qui débutaient. Paliers zappés par un plongeurs "expérimentés" : et donc quelle a été la suite une fois sorti de l'eau ? Pourquoi a-t-il zappé des paliers ? Et non, il n'y a pas obligatoirement de paliers après une 3e plongée dans la journée. Tout dépend des profondeurs moyennes et des temps d'immersion. Ordinateur de plongée : tous les modèles conviennent. Le choix dépendra de ton budget, de ta vue et de l'ergonomie. Leonardo ? Bof, il y a mieux pour le même prix en terme d'ergonomie et de lisibilité justement. Formation : passe un niveau 2, ce sera le plus simple. Même si tu ne souhaites pas l'utiliser à court terme.
  4. c'est ur qu'en charchant "Chaussin", tu risques de rester dans le doubs. heu non, le doute ... en cherchant "Chassin", ça marche mieux
  5. ça t'a juste coûté un procès
  6. voici le lien il faut ensuite me contacter pour le mot de passe https://drive.google.com/open?id=0B2QgE3QM4MCHZUdfUlVQWUlvOHc
  7. en plongée à l'air ou nitrox, si la plongée est planifée correctement, la panne d'un ou de tous les ordinateurs ne pose aucun problème : si le brief est correctement fait , ont été définis la DTR max et la pression de décollage min. Du coup, si la panne survient au fond sur l'ensemble de tous les ordinateurs de tous les plongeurs de toute la palanquée, cela veut dire que ni la DTR ni la pression de décollage n'ont pas été atteints. Si la panne survient lors de la remontée, c'est qu'un des deux paramètres a été atteint et a donc été reconnu par les plongeurs. Ils savent donc à quoi s'en tenir pour la remontée. Alors remontée à vitesse controlée sur la base de repères externes (petites bulles, tombant ...) ou internes (oreilles, vue) jusqu'à la profondeur d'environ 6m et on attend sagement durant toute la durée des paliers prévues au brief, même si elle n'a pas été atteinte, en utilisant le manomètre comme une "montre" : le manomètre doit tomber de 10b toutes les 5 minutes (2b par minute de palier sur la base d'un bloc 15l). On peut aussi ajouter de la sécurité en utilisant un coefficient plus important. Techniquement, est-ce utile d'avoir 2 ordinateurs par plongeur ? Si la plongée est planifiée correctement, non. Psychologiquement, est-ce utile ? la réponse est en chaque plongeur.
  8. à mon avis, un poil moins chaude pour ma version "simple" mais il existe une version plus chaude de la kwark si je me souviens bien : l'extreme
  9. J’utilise une kwark navy simple avec une sftech en toile + sous vêtement de ski pour l’instant, j’ai testé avec une eau à 7° pendant 90 minutes, c’est bon pour moi. je pense que ce sera un peu juste avec une eau à 4°’ mais j’utilise une toile et non une néo compressée comme 90% des utilisateurs de sftech. la kwark remplace une halo3d : j’ai enlevé 2kg de lest avec la kwark
  10. Quelles bases utilises-tu pour avancer cela ? Le code du sport ne décrit nulle part un principe de cohérence nécessitant de modifier les aptitudes d’un plongeur en fonction des circonstances. l’annexe 14A décrit les aptitdes dont doit justifier le plongeur. Or ce n’est pas parce qu’un N3 plonge avec un PA12 qu’il ne maîtrise plus les aptitudes du PA60. En revanche, la palanquée constituée doit tenir compte des conditions maximales d'évolution. article 322-73 : « Lorsque la palanquée est composée de plongeurs justifiant d’aptitudes différentes ou respirant des mélanges différents, elle ne doit pas dépasser les conditions maximales d’évolution accessibles au plongeur justifiant des aptitudes les plus restrictives ou du mélange le plus contraignant. » En ce sens, la profondeur prévue et affectée à la palanquée permet de limiter ces conditions d’évolution. Dans l’exemple que tu cites, le N3, PA60, sera limité à 12m en palanquée avec le OW déclaré comme PA12. De fait, pas besoin de modifier les aptitudes des plongeurs à chaque contexte.
  11. Pourquoi attribuer un PA40 à un N3 ou plus ? si le DP souhaite limiter la profondeur, il a la possibilité de le faire en annonçant la profondeur maximale prévue sur la fiche de sécurité : 30m, 35m ... Pas besoin de le déclarer PA40 pour autant.
  12. Question 1 : un encadrant > E1 qui n’encadre pas est PA60 au niveau de la fiche de sécu. question 2 : une seule palanquée, technique / enseignement. Sinon comment veux tu renseigner les paramètres réels de durée, profondeur, heure de sortie de la fiche de sécu ?
×
×
  • Créer...