Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass

Membres
  • Posts

    9,107
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    87
  • Country

    France

Everything posted by bardass

  1. pour moi, MD = Master Diver et non Dive Master qui n'a rien à voir Ce qui explique pourquoi tu ne le trouves pas dans la base des professionnels SSI
  2. non E3 + PTH120 jusqu’à 70m pour l’exploration
  3. je n'ai pas osé, je ne suis pas assez intime avec toi
  4. j'aime beaucoup tes commentaires ... qu'ai-je écrit par 2 fois depuis que je te réponds :" le code du sport s'applique aux établissement qui organisent la pratique." Ce que tu semble découvrir maintenant. Bravo pour tes recherches ... J'essaie juste de donner du sens au mot. Mais comme tu ne veux comprendre que ce que tu veux, bonne chance pour la suite, j'arrête là avec toi.
  5. ben non justement, le règlement intérieur vient polluer la situation qui, à la base est clair. Une sortie plongée organisée par un établissement est soumise au code du sport. C'est le premier article du code du sport. Et le prêt de matériel par un Etablissement n'induit pas une quelconque organisation de la pratique. On t'a déjà donné des exemples avec Decathlon ou tout autre magasin qui gonflerait ton bloc ou t'en prêterait un : ce magasin n'est en aucun cas l'organisateur de ta petite sauterie avec le bloc. En revanche, le règlement intérieur vient introduire une belle ambiguité : si le prêt de matériel nécessite que leurs utilisateurs déclarent la pratique sur le site WEB de l'établissement, on est entre deux eaux. Il faut revenir au verbe du 1e article du code du sport : ORGANISER. Si on se réfère au Larousse https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/organiser/56423 plusieurs définitions permettent d'exclure la déclaration de la sortie par un utilisateur du champ d'application du verbe ORGANISER. Mais la première définition : "S'occuper de chacun des éléments d'un ensemble de façon à constituer un tout cohérent et adapté à sa destination" peut s'appliquer au gonflage d'un bloc prêté. Du coup, il est possible d'associer cette déclaration au verbe ORGANISER. Et donc, application du code du sport, avec DP pour descendre au delà de 40m ou 40m pour tous les plongeurs PA60 (N3,N4, MFx) sans DP. Mais cela nécessite, et le règlement intérieur ne le mentionne pas, erreur, que la sortie déclarée par le plongeur emprunteur soit validée au préalable par l'exploitant, c'est à dire le président, soit : site de plongée, date et heure, paramètres de plongée, matériel de secours, matériel de sécurité, plan évacuation et tout le bordel attendu par le code du sport Soit le RI va jusqu'au bout de la démarche avec la demande de déclaration => code du sport Soit le RI interdit => le plongeur assume les conséquences de son "emprunt" Soit le RI n'évoque pas le sujet des prêts => pas de code su sport. Ce qui n'empêche pas l'application du code pénal et civil si le matériel emprunté est la cause d'un sinistre.
  6. et donc ? mes blocs air et oxy sont enregistrés au club, tout comme ceux de pas mal de mes camarades sans qu'aucune des deux présidentes ne nous empêche de plonger hors structure. Revenez aux bases : que dit le premier article du code du sport ? qu'il « applique aux établissements … qui organisent la pratique de la plongée subaquatique ». quel est l’article ou le texte de loi qui établit un lien entre l’enregistrement des blocs dans un club et la plongée en structure assujettie au code du sport ? il n’y en a pas : fin des débats
  7. pour les centres de plongée, j'ai déjà versé une avance quand je savais pouvoir y passer 15 jours en famille. Cela ne m'a pas dérangé et j'ai compris la démarche : le club bloque des places pour ma famille, refuse potentiellement du monde. Si je ne viens pas, qui doit assumer la perte potentielle ? Le club qui a fait le job ou moi qui ne vient pas (peu importe les raisons). On accepte bien de payer et réserver sa place à l'avance dans les trains, avions etc... Idem au restaurant : de plus en plus de resto à Lyon demandent une empreinte de CB lors de la réservation avec un montant qui sera débité en cas de noshow. Je trouve cela normal aussi. Ils ont acheté le consommable, et potentiellement refusé du monde à notre place Ma femme est kiné : quand un patient ne se présente pas sans avoir prévenu 24h à l'avance (ou avoir une bonne raison), ma femme comptabilise la séance. C'est illégal (elle ne porte pas mon nom, vous ne pourrez même pas la dénoncer :p). Elle en avait marre d'être le dindon de la farce, à attendre un patient qui a oublié le rendez-vous ou qui est trop fatigué. Ma femme était la seule perdante dans l'affaire : elle a refusé du monde (il manque un paquet de kiné) et elle ne gagne pas un rond. Dans le cas de la santé, impossible d'éduquer les patients par l'argent : ils ne paient rien en direct pour la grande majorité. Qu'un patient vienne ou pas, cela n'a aucun impact sur son porte-monnaie. Quand il est pris en charge en ALD (Affection Longue Durée), il se fiche d'avoir une séance en moins. C'est seulement quand il a 10 séances qu'il couine un peu : pas sur l'argent, mais sur le fait qu'il lui manque une séance. Ben oui, mon gars, fallait t'organiser ...
  8. certes, mais l'on se heurte souvent à un mur. pourquoi la parole de Untel serait-elle meilleure que celle de Autre ? Untel est-il avocat, juriste, médecin, en ros spécialiste pour que son avis soit plus pertinent ? Je me suis souvent pris cette réflexion dans la gueule. surtout quand Autre est la perpétuation de pratiques anciennes dont on ne connait même plus l'origine ... ou le conseil des sages du club ou le moniteur référent qui a réponse à tout ? La seule chose possible est d'essayer d'éveiller les esprits, de travailler sur les documents de référence (code du sport, mft le cas échéant) et non sur le bouche à oreille ou les croyances. Et espérer semer des petites pierres pour changer les mentalités. Ce changement est d'autant plus lent que la crainte d'une quelconque responsabilité ou mise ne cause potentielle freine toute volonté d'ouverture ou de liberté. Ps : et je m'inclus dans le lot des gens parfois peu ouverts. Etant par exemple un fervent défenseur du certificat médical signé par un spécialiste, alors que le code du sport n'en réclame pas tant. Sujet irritant en ce moment dans mon club. Autre débat potentiellement animé sur P.com
  9. la responsabilité n'a rien à voir avec le "en" ou "hors" structure. tu vas gonfler ton bloc chez Décathlon : la responsabilité de Decath est engagée si Decath te fournit un air vicié et que cet air est la cause de l'accident qui pourrait survenir. Tout comme si tu gonflais chez un pote. Pour autant, ce gonflage ne transforme pas ta plongée perso en plongée en structure. Decathlon n'est pas l'exploitant (au sens du code du sport) qui va imposer les conditions du code du sport à ta plongée. C'est pareil avec ton président et son compresseur.
  10. donc si tu vas gonfler chez un commerçant, ce serait au commerçant de te dire où et comment plonger et tu lui devrais tes paramètres de plongée ? Jamais de la vie, même en France. Prenons un autre exemple avec ton président : s'il se contentait de te prêter un tuba du club, tiendrait-il le même discours ? Sa responsabilité en tant que président qui t'autorise à utiliser des moyens du club est de fournir un moyen en bon état de fonctionnement , que ce soit du gaz ou un tuba. S'il t'arrive un accident en plongée hors structure, et que le moyen prêté est la cause de cet accident, alors la responsabilité du prêteur (loueur, vendeur ...) est engagée. Ce serait pareil avec un commerçant, un pote ou qui que ce soit qui te prête ou loue du matériel. Mais aucun ne peut s'appuyer sur le code du sport pour t'imposer des contraintes. Où dans le code du sport est-il indiqué que l'exploitant est responsable des plongeurs dans une sortie non inscrite au planning du club ? Où dans le code du sport est-il indiqué que le prêt-location-gonflage transforme une plongée personnelle en plongée club sous la responsabilité pleine et entière de l'exploitant ? Seul le règlement intérieur du club le permet, en imposant notamment la contrainte de ne pas prêter / louer / gonfler pour des sorties hors club. ton président aune lecture abusive du code du sport. Mais tu ne pourras pas te battre contre cela. Mon conseil : gonfle ailleurs. non, il ne s'ait pas lire le code du sport
  11. un établissement au sens du code du sport est un établissement de santé ? "Application des normes en vigueur, les changements en cours relatifs aux couleurs conventionnelles des bouteilles (1) de gaz, présentes dans les établissements de santé publics et privés,"
  12. il n'y a qu'à lire le code du sport : "- un ensemble d’oxygénothérapie médicale normobare d'une capacité suffisante pour permettre, en cas d'accident, une prise en charge adaptée à la situation jusqu’à l’arrivée des secours médicaux, avec manodétendeur, débit-litre et tuyau de raccordement au ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle (BAVU) ou au masque à haute concentration ; - un ballon auto-remplisseur à valve unidirectionnelle (BAVU) avec sac de réserve d'oxygène et trois masques (grand, moyen, petit) ;" pas besoin d'inventer des obligations de formats ou de raccordement. tu disposes d'un bloc avec oxy médical, détendeur avec mano, débit-litre et tuyau de raccordement compatible avec le bavu et les masques ? alors tu es dans les clous du texte, peu importe si c'est du m26, du m25, du coudé ou intégré ou je ne sais quoi
  13. feignasse c'est juste histoire d'aider, hein ...
  14. c’est facile de répondre : as-tu lu le code du sport ? si oui, as-tu lu une seule fois le mot cagoule dans ce texte ?
  15. le mk2 n'est compensé en rien du tout, c'est un détendeur non compensé bas de gamme chez Scubapro dont l'avantage est d'être très simple à maintenir et fiable. Mais c'est une pioche au delà de 40m : dur à respirer en profondeur et en fin de bloc. Si tu dois l'utiliser ou le donner à un plongeur en stress à 60m, le mk2 n'est vraiment pas la meilleure option.
  16. dans ton premier message, tu écris "digne d'intérêt" et "tu ne roules pas sur l'or" mon conseil est déjà de ne pas mettre tout ton budget dans les détendeurs. D'autant plus, que vu le parcours que tu décris, ce n'est pas un mais deux détendeurs complets (1e et 2e étage) de qualité équivalente qu'il te faudra acquérir. Encore une fois, il existe des détendeurs moyens de gamme parfaitement "digne d'intérêt" qui t'accompagneront longtemps et en tout confort/sécurité Mais surtout dont le budget moindre te permettra d'investir, puisque tu ne "roules pas sur l'or", dans le reste du matériel nécessaire ou indispensable pour plonger en sécurité à 60m et au delà : combinaison étanche de bonne qualité, ordinateur lisible en haut sombre, un voire deux bons phares/backup vu les plongées que tu pratiques actuellement ... C'est un point de vue de "raison". Si tu as la volonté/possibilité d'acheter le top des détendeurs (dans ta liste, ils sont tous aussi excellents les uns que les autres), alors tu es dans un achat "plaisir", sans jugement de ma part. Mais n'oublie pas le reste, surtout si tu n'as pas des moyens financiers illimités
  17. qu'elle est déjà surdimensionnée par rapport à tes besoins honnêtement, tu te fais des noeuds au cerveau : j'ai autour de moi des plongeurs qui utilisent des détendeurs moyens de gamme, type Scubapro MK17 ou Aqualung Titan jusqu'à 120m en lac. J'utilise des Apeks DST + DST40 ou 2e étage Legend depuis des années en lac ou sout jusqu'à 110m avec bonheur. Tu peux te faire plaisir évidemment avec les modèles haut de gamme, tu ne seras pas déçu , ils sont tous aussi bons les uns que les autres. En gros, tu compares des hauts de gamme mercedes avec ceux de bmw (ou autres audi ...). Comme tu ne seras pas déçu en mettant moins d'argent avec des modèles moins haut de gamme qui suffiront amplement pour rouler à 130km/h en tout confort. Et qui te laisseront du budget pour d'autres achats. Maintenant, si tu as tout le budget nécessaire et que tu veux te faire plaisir, prends n'importe lequel de ta liste, assure toi d'avoir un magasin agréé pour les révisions près de chez toi et roule
  18. en restant dans ces marques, tu as aussi les apeks DST + XTX40 ou 50 qui fonctionnent parfaitement et bien moins cher
  19. j'ai effectivement lu de travers, désolé
  20. as-tu contacté la fédé pour te mettre en relation avec leur informaticien ? sur l'accès TIV mis à notre disposition, nous n'avons pas l'information mais l'informaticien a l'information du club qui a procédé à l'inspection et donc le proprio.
  21. pour la "soit disant" procédure de rattrapage que les plongeurs n'ont pas mis en oeuvre. pour résumer : les deux plongeurs (membres de P.com) ont fait une profonde à l'air en lac. un des deux plongeurs ne se sentaient pas bien et est remonté "rapidement" jusqu'à 23m. Le 2d plongeur l'a rejoint, ils sont restés 5 minutes dans cette zone en rentrant avant de faire leurs paliers. Une fois à la voiture, alors qu'il se déshabillait, le plongeur me demande de le mettre sous oxy alors que je rentrai de ma plongée en dernier. Nous avons alors mis le plongeur sous oxy et déclenché les secours. Les gendarmes sont arrivés vraiment comme des cowboys en expliquant que l'on faisait n'importe quoi (il y avait eux deux décès qlq semaines avant, à leur décharge). Ils ont voulu voir la fiche de sécu, il n'y en avait pas vue que sortie entre amis. Ils n'ont rien dit. ils ont saisi le matos du plongeur accidenté, et ont vu que les deux étaient des plongeurs expérimentés (bi, wing ...) ils ont été voir le plongeur sous oxy et discuté avec le pote secouriste qui a donné toutes les billes, confirmées par les pompiers présents. Après ils ont attendu la suite des secours. Du coup, je suis allé les voir avec les ordinateurs et comprendre en quoi on avait pas respecté les procédures. J'avais récupéré la courbe du plongeur accidenté avant que les gendarmes saisissent son matériel. Sur les écrans, on pouvait suspecté une remontée rapide des deux plongeurs. Pour eux, les plongeurs auraient du redescendre à mi-profondeur pour faire 5 minutes et tous le tralala. Je leur ai expliqué que : c'était une procédure MN, pour eux militaire, et que nous, nous sommes aux ordinateurs. un courrier de la fédé nous demande de suivre les préco de nos moyens de déco, les ordinateurs. Les fabricants ne donnent aucune consigne, sinon de sortir vivants le plongeur n'était pas bien sous l'eau, on allait pas le remettre à 30m la remontée n'était pas totale puisqu'ils se sont arrêtés à 23m. Donc la procédure MN90 ne s'applique pas en gros, je leur ai expliqué qu'il n'y avait de mon point de vue aucune faute de sécu sous l'eau. Et quand le 2e plongeur est allé à la gendarmerie, il avait avec lui l'étude de la courbe de plongée que j'avais faite qui montrait certes une remontée franche, mais qui n'a jamais dépassé 13m/min au max. Pas mal pour un plongeur stressé. La plongée n'était pas en cause, les facteurs étaient humains et multiples : fatigue, absence d'hydratation avant de plongée ... Nous avions fait ensuite un retex de cet accident que l'on avait publié à l'époque. Accident bourget 20141102.pdf nan je vérifie qu'il ne s'est pas évaporé je vérifie surtout que cela fonctionne
  22. pour les pompiers, je confirme pour les gendarmes, un peu moins ... pendant au moins 30 minutes, on a fait canard après ce délai j'ai pu les voir, ils étaient calmés et ouverts à la discussion.
  23. ton club n'a pas le choix : soit il investit dans un kit oxy qui répond aux exigences du code du sport. soit ut mutualises les coûts avec un autre club et vous vous partagez le kit, en espérant que vos dates de sortie ne sont pas communes (ou alors vous allez sur le même site) un kit oxy, c'est de l'argent certes. Mais quand tu en as besoin, tu es content d'avoir payé ce montant. Je connais un club pas loin de chez moi qui a investi dans un 2e kit oxy (ils sont autonomes avec bateau et compresseur) suite à un incident qui aurait pu mal tourner pour les deux plongeurs. Après de multiples discussions auxquelles j'ai pris part, le président du club a fait voter cette disposition à son comité directeur. @benbulle pourra en parler mieux que moi. lors d'une sortie hors structure où un plongeur (un ancien de P.com) a fait un ADD vestibulaire, j'ai sorti mon kit oxy perso. A l'époque, ce kit était un véritable kit oxygénothérapie tout comme il faut, sauf que la date de péremption était dépassée de loin, très loin ... plusieurs années. Quand le plongeur m'a demandé de le mettre sous oxy car il était pris de vertiges, nous avons déclenché la procédure et appelé les secours. Hors structure, je ne courrai pas un grand risque avec ce kit même dépassé, l'oxy ne se transforme pas en vinaigre avec le temps. Quand pompiers et gendarmeries sont arrivés, aucun d'entre eux n'est allé vérifier la qualité et la date de l'air. Les pompiers ont attendu que le plogeur siffle l'oxy de ma bouteille pour passer sur la leur. Les pompiers nous ont même félicité sur la qualité de la prise en charge (avec un pisteur secouriste pro, c'était pas le plus dur ...). Les gendarmes, eux, ont joué aux cowboys sur une autre sujet, j'ai attendu qu'ils se cament pour aller leur parler et leur expliquer les différences de procédures que des pro et des loisirs peuvent avoir en plongée. Au final, je n'ai jamais pu remplir ce bloc oxy, n'ayant aucun contrat avec Airliquide ou une pharmacie. J'ai jeté le bloc et monté mon propre bloc oxy à base de s40. Il est plein d'oxy plongée depuis 6 ans, jamais utilisé, jamais respiré dessus sauf pour tester que c'est encore respirable.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.