Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass

Membres
  • Posts

    8,496
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    63
  • Country

    France

Everything posted by bardass

  1. je peux bien avoir toute la péda que tu veux, je suis bien incapable d'entrainer correctement et sereinement un apnéiste J'aborde l'apnée selon la vision et les besoins d'un plongeur. Les besoins ne me semblent pas les mêmes.
  2. j'ai trouvé une autre méthode ! bouton gauche (mode) + appui sur le bouton haut (enregistrement), l'écran de devant affiche la liste des réglages prédéfins dans le mode dans lequella gopro se trouve. On peut ainsi se passer des QR codes dans l'eau. Ce qui est moisn pratique, c'est qu'on se retrouve avec eau, eau1, eau2, eau... mais c'est quand même mieux que de se ballader avec une feuille de QR codes dans l'eau.
  3. Consomme 10b dans ton bloc, ça fera 5 minutes
  4. non pas besoin lorsque tu es aux paliers, au lieu d'attendre bêtement que le temps passe, apprends à regarder la hauteur d'eau au dessus de toi. Avec l'expérience, cela te permet d'estimer ta profondeur. Si tu utilise un spool, tu peux aussi marquer le fil à une hauteur de 5 ou 6m. Là aussi, apprend à regarder la hauteur d'eau au dessus de ta tête pour savoir si tu as assez de fil sur ton spool. Exemple, tu as 20m de fil, regarde à quoi correspond une hauteur d'environ 10-12m d'eau pour lâcher ton parachute. Je forme mes plongeurs N3 à cette pratique : ils mettent leur ordinateur sur une boucle de la stab pour ne pas le voir (ou le retourne sur leur poignée et doivent gérer la totalité d'une remontée avec 5 à 10 minutes de paliers obligatoire (mais fictifs) à 5m. Pour cela ils utilisent leurs yeux (mesure de la hauteur d'eau) et le profondimètre (mesure du temps). A la sortie, on leur dit à quelle profondeur réelle ils ont fait leurs paliers et combien de temps ils y ont passé. aucun souci pour faire un palier à 5m alors que l'ordinateur indique 6 ou 3m. D'une part parce que la plupart des modèles indique un palier en multiple de 3 alors que le plafond réel est inférieur (palier à 6m alors que le plafond est à 5,2m). D'autre part, parce que la désaturation n'est pas une science exacte et qu'il importe vraiment de s'arrêter avant de remonter en surface. Que ce soit à 3 ou 6m, autant prendre une profondeur moyenne de 5m pour toute la durée des paliers.
  5. un masque pourquoi pas. un deuxième ordinateur : bof. si tu plonges avec un 15l à 40m, tu feras au mieux 15 minutes de DTR. En cas de panne d'ordinateur, et en supposant que tu ne fasses aucune confiance à ton équipier, voire que tu l'aies perdu, tu ne restes pas au fond, tu remontes tranquillement à 6m et tu vides 30b à 40b sur ton bloc et tes paliers seront réalisés avec de la marge
  6. concernant la gestion de la remontée avec un harnais sidemount, tout dépend de la position du départ de l'inflateur par rapport à l'enveloppe de la wing. Si le départ de l'inflateur vers le niveau de l'enveloppe est situé en haut, La remontée avec assisté vertical fonctionne, l'assistance n'est pas plus complexe qu'avec une wing sans purge rapide. C'est le cas sur les Xdeep Tec ou Rec par rapport en rouge l'enveloppe, en bleu le départ de l'inflateur ou de la purge Si le départ de l'inflateur est situé vers le bas de l'enveloppe, alors la remontée verticale ne permet pas de purger entièrement la wing, il reste toujours du volume d'air en haut de l'enveloppe. C'est le cas sur les Tecline ou Hollis. Il faut alors remonter ces plongeurs à l'horizontal, avec une légère rotation du buste du côté de l'inflateur. Ce n'est pas compliqué à faire, mais il faut le savoir. Quand j'étais équipé d'une telle stab, certains plongeurs ont refusé de plonger avec moi. Hollis Tecline Du coup, ces mêmes fabricants ont sorti des versions de leurs modèles avec purge ou inflateur situé en haut de l'enveloppe, notamment pour les plongeurs en milieu ouvert (en souterraine, tu ne remontes pas verticalement ou rarement) pour ce qui est du déséquipement, je pense que ce n'est ni plus simple, ni plus compliqué qu'un déséquipement d'un wing ou autre matériel : chacun a ses propres spécificités. Difficile de prévoir tous les cas, il faut faire au mieux selon ce que l'on voit. Sinon, que dire des plongeurs qui utilisent une ceinture de lestage, un baudrier en néopèrne ou à sangle ...
  7. je doute que tu plonges seul avec du palier ou beaucoup de paliers. en présence de ton équiper, ce dernier peut gérer la remontée (vitesse), profondeur et durée des paliers si tu n'y vois rien. Mais pour cela, il faut qu'il soit formé ou du moins qu'il est conscience qu'un plongeur sans masque est un plongeur quasi aveugle. Le vrai risque en cas de perte réelle du masque est la possibilité d'avaler de l'eau par le nez, même pour un plongeur confirmé, lors de paliers très longs. Mais là aussi, une solution pour ceux qui ont cette crainte : se boucher le nez avec deux doigts ...
  8. autant je laisse mes plongeurs choisir leur technique, autant je leur déconseille celle-ci. Inconfort : quand la pectorale est serrée fort, il est difficile voire impossible pour l'assistant de relacher cette pectorale. D'une part, il perd un temps précieux selon l'assistance, d'autre part, cela demande à ce que l'assisté ne porte rien au poignet qui doit passer sous la sangle. Du coup l'assisté se retrouve avec une main qui repousse sa bouche vers l'arrière (du vécu à multiples reprises avec des élèves) aprce que le poignet ne peut pas plier à volonté. Sécurité : Passer une main sous la sangle, notamment serrée, veut dire qu'en cas de panique l'assisté emporte avoir lui l'assistant qui ne peut plus rien faire avec cette main coincée pour maitriser l'assisté. Et que dire de ce stagiaire MF1 qui s'est fait recaler à l'examen final parce qu'il a découvert sous l'eau que le moniteur (ce n'était pas celui prévu au brief) sur lequel il devait intervenir sous l'eau n'avait pas de pectoral. Le stagiaire a été recalé pour des fautes de sécu sur l'IPD : paumé sans sa prise fétiche, sa main gauche qui lui sert à maintenir le détendeur sur la bouche de l'assisté n'avait plus de point fixe sur laquelle se poser, il a lâché ou trop appuyé à plusieurs reprises le détendeur lors d'une panne d'air. Du coup, je le fais bosser sur une prise générique qui lui permet de se sortir d'affaire quel que soit l'évènement qui peut survenir en cours d'IPD. Exemple de prise générique : avant bras/coude droit de l'assisté sur l'épaule gauche de l'assistant, bras gauche de l'assistant par dessus le bras droit de l'assisté, main de l'assistant sur l'épaule droite de l'assisté tant qu'il n'y a pas besoin de maintien du détendeur. Les deux plongeurs sont assez proches ce qui permet d'éviter trop de flux d'eau entre eux, ce qui permet de mieux contrôler la position des deux corps. Si l'assistant donne un détendeur, il utilise sa main droite, la main gauche vient ensuite maintenir le détendeur sans aucun effort ni gêne pour l'asisté, l'assistant travaille ensuite avec la main droite pour gérer les purges lentes ou rapides (selon son choix) des deux gilets. Cette prise peut être inversée par l'assistant selon le bras qu'il veut utiliser pour travailler
  9. parce qu’il faut abandonner cette méthode, dangereuse et inconfortable pour l’assisté ?
  10. ça dépend des écoles de formation : avec casque, deux lampes sur le casque, une lampe à la main sans casque, une lampe dans la poche (lampe de dernier recours), une lampe en sécu (soit au cul, soit sur la sangle de stab), une lampe à la main
  11. en souterraine, c'est même 3 lampes mini
  12. hébé c'est pas pratique. Il n'y a pas de caisson tactile ?
  13. je veux pouvoir modifier des réglages sous l'eau !
  14. je sais ce qu'est un QR code, mais comment veux-tu modifier des réglages sous l'eau avec un QR code ?
  15. alors pas grand chose hormis deux masques. Et encore, c'est vraiment pour ne pas sacrifier la plongée si la jupe est trouée. Parce que même avec une sangle cassée, il est parfaitement possible de plonger : la sangle ne sert pas à grand chose grâce à la pression, ton masque est plaqué. Evidemment il faut éviter de souffler de l'air par le nez ... Et tu peux évidemment le tenir avec une main au pire. Sinon, ton équipier est normalement là pour t'aider en cas de pépin. Si vraiment tu as peur que ton équipier ne t'aide pas, alors, à toi de voir où tu veux mettre le curseur * Air : panne d'air ou panne sur tes détendeurs : je te conseille de passer au sidemount et deux plonger avec deux blocs indépendants. Ce sera plus simple que de demander un bi aux clubs locaux. * Flottabilité : en cas de panne sur ta stab, entraine toi à remonter à l'aide d'un parachute. Donc parachute à soupape d'un volume moyen (pas les merdes qui font 5cm de diamètre). * Instruments : panne d'ordinateur. Pas grave, il existe un excellent document sur la planification et l'utilisation du manomètre comme une montre panne de mano. Pas grave, ne nécessite pas de le doubler, comme tu as planifié correctement, tu sais à quel moment remonter. ... à toi de compléter cette analyse
  16. bonjour, pour ceux qui ont un caisson sur la Gopro 9 (ou 9 ou tout autre avec écran tactile) : existe-t-il un porte arrière tactile permettant de modifier les réglages sous l'eau (et qui reste étanche jusqu'à 60m) ? ou doit-on utiliser une porte rigide et choisir les réglages en surface ?
  17. tout dépend de ta pratique redondance à 20m en équipe : bof redondance à 20m en solo en mer chaude : oui sur certains matériels redondance à 20m en lac sombre et froid : oui sur certains autres matériels Etc la seule chose que tu ne pourras pas doubler, c'est ton cerveau
  18. tu feras bien comme tu peux ... ton équipier a été au top
  19. pourtant ce MF1 a signé une charte par laquelle il s'engage à actualiser les compétences et connaissances nécessaires au maintien et à la jouissance de son statut de moniteur
  20. 3 plongeurs issus du club de plongée de Saint Claude
  21. c'est plutot une clé de 14 ou de 15
  22. Non, ce n'est pas le seul niveau. En formation trimix hypo, tu es formé à 80m et tu as le droit de plonger à 120m le lendemain de ta validation. Est-ce sensé ? Cela fait partie d ela formation que de dire aux plongeurs d'y aller progressivement Quand tu as passé ton permis de conduite, tu as été formé à 110km/h max. Et pourtant, tu as le droit ensuite de conduire à 130. La différence est que le code de la route impose une période probatoire aux jeunes conducteurs pour atteindre cette vitesse. En plongée, pas de période probatoire, il reste le bon sens et les bons messages à inculquer. Grillé par @iove
  23. Le N5 est un DP en exploration (et pas en enseignement, seule différence avec le E3 et +) : donc aucune contrainte de profondeur pour les PA60.
×
×
  • Create New...