Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bardass

Membres
  • Posts

    8,640
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    70
  • Country

    France

Everything posted by bardass

  1. Même pas, car le PA60 (et pas seulement N3) est soumis à l'autorisation de l'exploitant, président de club en cas d'associatif. pas tout à fait. La délégation d'état ne date pas de Vichy mais de Aout 1945. Vichy n'était plus. C'était sous le gouvernement provisoire de De Gaulle. https://cnosf.franceolympique.com/cnosf/actus/4722-historique-et-cadre-lgislatif.html#:~:text=L'intervention de l'État,aux fédérations et groupements sportifs. https://www.sports.gouv.fr/IMG/pdf/ordonnance451922du28aout1945.pdf
  2. être riche avec un brevet ou diplôme d'état en plongée ? Faut que tu m'en présentes un, je n'en connais aucun. Quand je calcules le ratio nombre d'heures à bosser / salaire des moniteurs pro, je me dis qu'il vaut mieux faire des ménages que la plongée. C'est moins d'emmerdes pour le même salaire horaire.
  3. dans notre club, la méthode de planif est enseignée dès le niveau 2 mais adaptée à ce niveau. l'objectif est que le plongeur comprenne les notions de DTR, comment elle est composée, sachant que : en tant que PA20, il est concerné par la durée de remontée. en tant que PE40, il est concerné par la durée de remontée et la durée des paliers. Notre objectf avec ce niveau est que : En tant que PA20, le plongeur sache déterminer la quantité de gaz nécessaire pour sortir sans palier. En général, 10b + marge avec parachute. Le consensus est donc de 20b depuis le fond. L'objectif est qu'il comprend d'où vient ce chiffre. Que cela ne sort pas d'un doigt mouillé. Et en tant que PE40, de pouvoir indiquer au GP, à quel moment il rentre dans les paliers, savoir donner le chiffre de DTR au GP quand nécessaire et en déduire la durée de ses paliers obligatoires. Dans tous les cas, cela le prépare pour le prochain niveau, tout en restant adapté à son niveau. Cela évite aussi un trop gros gap de connaissances dans la formation PA40 et +.
  4. ton propos n’est pas cohérent : le code du sport définit les règles de la plongée en structure. comment veux-tu que ce code définisse la nécessité ou non d’une fiche de sécu quand tu plonges hors structure ? Et justement, pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, le fait de ne rédiger aucune fiche en plongée hors structure permet de lever toute ambiguïté en cas de contrôle. comment vas-tu expliquer aux forces de l’ordre que tu plonges entre amis mais que tu as quand même rédigé une fiche ? il n’y a rien de mieux pour entretenir la confusion. l’absence de riche n'empêche nullement la mise en place des paramètres de plongée dans la palanquée, les plongeurs hors structure ont une langue et de la mémoire
  5. tu confonds ... le fait de plonger entre N3 (et +) sans DP n'a rien à voire avec le "en" ou "hors" structure. Dès lors qu'une plongée est inscrite au programme du club, validée par le bureau, c'est une plongée "en" structure qui dépend du code du sport. S'il y a un DP N5 ou MF1 mini pour cette plongée, alors le nom de ce dernier est inscrit sur la fiche de sécurité. S'il n'y a pas de DP pour cette plongée, les N3 et + sont seuls habilités à plonger, doivent s'organiser et obtenir l'accord du président et seront limités à 40m. Une fiche de sécurité est établie sans aucun nom de DP. Dès lors qu'une plongée est organisée entre amis, sans être inscrite au programme d'un club, c'est une plongée hors structure. peu importe les niveaux de plongeurs, peu importe l'organisation : les plongeurs sont libres de faire ce qu'ils veulent dans le respect de la règlementation locale (mais pas du code du sport qui ne s'applique pas).
  6. rien à voir avec les GF c'est bien la profondeur maximale calculée en lien avec la ppO2 : ton ordinateur doit être réglé avec une ppO2 de 1,4b maxi (valeur par défaut sur le Mares). Ce qui autorise une profondeur max de : 1,4 / 0,21 = 6,6b soit 56m ton écran a pris un pet ou il y a un bug, l'affichage devrait être "prof.limite" (edit : connerie de ma part, voir message de #gerard95)
  7. je suis loin d'être un spécialiste Meniscus utilisait un bonex et un seacraft couplé avant l'incendie chez lui il devrait utiliser des Seacraft à +10k€ l'unité maintenant si je devais en acheter un, ce serait un Bonex REFERENCE RS d'occaz à 4 à 5k€, valeur 7,5k€
  8. justement, tu es sensé aussi faire le contrôle au sec lors du montage de ton équipement, là tu l'aurais entendu normalement mon buddy ? me rappelle pas.
  9. idem en termes d'exigences entre un PA40 et un PA60 : je suis plus exigeant sur la qualité de la remontée assistée (compréhension du problème, rapidité d'exécution, confort de l'assisté, décollage, gestion de la remontée, gestion des problèmes en cours de remontée ...) pour un plongeur visant un PA60 qu'un PA40
  10. pas besoin de controler spécifiquement le vissage. Normalement, ce problème est constatable à 2 moments avant la plongée : - lors du montage de ton équipement au sec, tu es sensé vérifié le gonflage de ta stab et l'accès aux purges - lors du check dive que vous faites surface, tu es aussi sensé vérifié le bon gonflage de ta stab et l'accès aux purges. dans les deux cas, si ta purge est dévissée, la fuite est immédiate au moment du gonflage, elle s'entend et se voit, tout particlièrement dans l'eau.
  11. qui critique ? les vieux plongeurs ... les nouveaux pratiquants n'ont pas ce genre de scrupules : ils cherchent une activité ludique sans prise de tête, après une formation pas très compliquée. On peut le rapprocher d'une vision consumériste de la plongée : profiter un maximum de la plongée dans un environnement le plus sécurisé possible grâce au DP et au guide qui prend en charge la plongée. Fau-il leur reprocher ? non la société s'est transformée ainsi, la plongée française ne fait que s'y adapter au risque de disparaitre face à des organismes qui ont bien compris et accompagné ce changement.
  12. de mon coté, je vois de plus en plus de demandes de PE40 : des plongeurs (euses) qui souhaitent pouvoir descendre si intéret comme une épave mais qui n'ont aucun velléité d'autonomie. Le mode Encadré voire Assisté leur convient parfaitement. Profil : jeune plongeur de 50 ans et +, pour lesquels la plongée est un loisir et qui n'ont pas envie de stresser le week-end ("pas envie de réfléchir" comme me l'a dit une plongeuse autonome que l'on ne met plus en autonomie)
  13. j'ai pas écrit que je vendais les miens j'en ai 6 potentiellement vendables à la maison
  14. quand je vois le temps que j'ai mis pour descendre dans le puit à 110m au Goul du Pont : 16 minutes et le temps qu'a mis Meniscus pour arriver à la même profondeur : 4min en scooter, https://www.facebook.com/xavier.meniscus/videos/10223407949364946 tu comprends que le scooter n'est pas qu'un élément de confort, c'est aussi un élément de sécurité. Et comme pour tout élément de sécurité, il faut le doubler selon l'engagement. ça coûte deux bras
  15. cela fait suite à des messages concernant des plongeurs TRES profonds. ils sont donc rares, lis la suite des messages
  16. oui et non un DE sans CC peut arguer de son statut de DE pour être reconnu E4 étant donné que c’est le seul statut d’encadrants reconnu par le code du sport pour ce diplôme
  17. Le cursus a été modifié pour les DE (ils sortent E3 de la formation puis qE4 après le module CC complémentaire et optionnel). Il existe dont des DE E3 et E4. le code du sport ne prévoit pas cela (les DE sont E4 uniquement) et n’a pas été modifié pour autant.
  18. berny n'a pas parler d'obligations : il propose son cursus de formation pour passer d'un PA40 à PA60
  19. ce n'est pas parce que TOI, tu ne te sens pas apte à descendre à 60m que tout le monde a la même approche que toi. des têtes brûlées, j'en ai vu qlq unes, en tant que formateur ou plongeur. Ce forum en a aussi vu passé comme ce gamin qui voulait taper profond alors que tout le monde lui disait que c'était une connerie. Il y est resté, paix à son âme. En tant que formateur, je dois m'assurer, au delà de tous les messages de responsabilisation que je passe durant la formation, que le plongeur bientôt N3 disposera de toutes les compétences nécessaires pour aller à 60m dès le lendemain de sa formation. Car je ne serai pas présent derrière lui pour vérifier la profondeur de ses plongées une fois qu'il sera certifié. Donc je travaille sur 3 axes : matériel, humain, environnemental. Avec un niveau d'exigences supérieur pour un PA60 que pour un PA40 à compétences identiques. Exigences évaluées subjectivement, et partagées entre tous les moniteurs de la formation, quand aux capacités dans la zone 40-60m, puique nous sommes E3 seulement. Pas mal de moniteurs E3 font l'analogie avec le permis de conduire quant à la certification à 40m d'un PA60 (projection ...) : le conducteur est certifié à 110km/h puis pourra conduire à 130km/h sans avoir jamais été formé à cette vitesse. Avec une différence fondamentale : l'expérience acquise durant une période probatoire et obligatoire (code de la route) de 2 ou 3 ans. Période probatoire qui n'existe pas en plongée avec des N3 certifiés par des E3. Rien n'empêche un fondu de taper 60m le lendemain. Lorsque j'étais stagiaire MF1, l'un de mes instructeurs nous disait, par provocation, que le N3 était un permis de "tuer". Cela nous avait choqué, masi je comprends cette phrase avec le temps. Autre exemple : je devais former une amie de mon club au PA40+ (c'est le nom de la formation chez nous : le contrat moral est d'abord un PA40 voire plus si les exigences sont satisfaites) Manque de bol, covid. Alors je l'ai envoyé dans une structure commerciale auprès d'un moniteur E4 auquel j'accorde toute ma confiance. Je me suis occupée de la formation théorique, il a assuré la formation pratique. Au final, la plongeuse a été certifié PA40 et PE60, mais pas PA60 car elle a démontré des insuffisances notamment l'expérience, lors des exercices à 50m. Ce dont je me doutais, la connaissant bien, le contrat passé avec elle en début de ma formation avec elle était un PA40 et pas plus. Mon amie a d'abord accepté ce résultat puis s'est mise à le contester, arguant qu'il était injuste que je certifie des PA60 à des plongeurs validés uniquement à 40m, alors que rien ne dit qu'ils auraient réussi à 50m là où elle a échoué. Certes, mon avis est subjectif sur ce point, là où le formateur E4 a des outils pour être plus objectif. D'où mon attente pressante pour que le nouveau président de la FFESSM (le perdant propose la même chose) mette un place une proposition de son projet : un module complémentaire permettant au E3 de valider des plongeurs dans la zone 40-60m.
  20. Le PA40 peut être intéressant pour des plongeurs n'ayant aucun désir d'aller au delà de 40m en autonomie. Ou pour d'autres, considérant que la marche pour passer d'une autonomie de 20m à 60m est un peu haute et ne se justifie pas. Le PA40 est alors fait pour eux. C'ets un objectif à établir dès le début de formation. Il ne faut pas voir le PA40 comme une médaille en chocolat au cas où le N3 n'a pas pu être délivré.
  21. Non M. Dindinaud va toucher 4000€ au titre de l'article 700. En matière civile, le juge peut condamner la partie perdante aux dépens, c'est à dire à payer les frais directement liés à la procédure engagée tels que frais liés aux instances, actes et procédures d'exécution. Ce qui est le cas -> extraits du jugement : "Condamne la FFESSM aux dépens." En sus, chaque partie peut réclamer un montant au titre de l'article 700. Dindinaud demandait 8000€, soit le montant estimé de ses frais d'avocat. Le juge lui en a attribué "seulement" 4000. Extraits du jugement : "Condamne la FFESSM à payer à monsieur Jean-Louis DINDINAUD la somme de 4.000 € en application de l’article 700 du code de procédure civile ;" Si la 2F ne semble pas vouloir faire appel (il lui rest encore 10 jours), ce qui semble le cas au vu du report de l'AG conformément aux dispositions du juge, M. Dindinaud touchera bien les 4000€ qui lui sont dûs au titre du jugement.
  22. cela ne coûte rien directement à la FFESSM, vu que le montant est pris en charge par la protection juridique avec AXA. en revanche, indirectement ... le montant de la cotisation en RC a déjà augmenté de 300%, passant de 110000 à 420000€. celle de la protection juridique risque aussi d'augmenter si les procès s'enchaînent
  23. Bonne année à toi aussi. quelles sont les raisons pour lesquelles, à peine 12 mois plus tard, tu choisis de ne pas te représenter au poste des représentants SCA ? si elles sont avouables, évidemment.
  24. Comment peut-on écrire : "Lors d'un effort, le plongeur doit surveiller son effort afin de prévenir tout oedème pulmonaire d'immersion ; à ce titre les mélanges Nitrox ne sont pas conseillés". quand l'étude sur laquelle est basée cette affirmation indique : " - que la population étudiée est constituée de plongeurs professionnels exécutant des travaux professionnels sous l'eau et utilisant des tables MT92, - que les plongeurs ont utilisé de l'AIR en gaz fond et de l'OXY pur à partir de 6m, Conclusion de l'étude : l'intensité des exercices est le principal contributeur des OPI sur des plongeurs en bonne santé. Pour prévenir les OPI, l'intensité des exercices durant la plongée doit être adapté au niveau aérobique des plongeurs." A partir de cela, il faut donc informer les DP d'une populaotn d eplongeurs loisir à 90% que le nitrox, même en gaz fond, peut engendrer des OPI en cas d'efforts intensifs ? C'est un raccourci très rapide ...
×
×
  • Create New...