Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

jack_el_oso

Membres
  • Compteur de contenus

    205
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Tout ce qui a été posté par jack_el_oso

  1. La question n'est pas là. Je n'ai jamais dit que PADI était mieux, ou qu'ils étaient irréprochables; j'ai été le premier à être mort de rire en lisant leur bouquin avec les photos des plongeurs au sourire ultra-brite avec des tubas fluos. Je trouve qu'ils ont un marketing largement dépassé et 100% ciblé public américain. Pas étonnant que ça fasse rire en nos latitudes. Et je ne parle même pas de leurs "spécialités" exotiques à la noix. Ce que je mettais en avant, c'était que une attitude générale de rejet de la part des plongeurs français, envers une formation qui est quand même celle d'une grosse majorité de plongeurs formés à l'étranger (y compris des français). C'est à un point, qu'au moment de chercher un club associatif pour m'entrainer à l'année, j'ai volontairement écarté tous ceux qui n'avaient pas la double casquette fédé-PADI (pourtant, je prépare un N2 fédé...), juste pour être sûr de ne pas tomber sur une structure "raciste". Et encore, je continue à croiser des gens qui sont ravis que j'aie choisi de passer un niveau fédé, genre "ah, ma brebis égarée, quelle joie de te voir enfin dans le bon chemin !" Ca, j'en suis conscient... mais c'est aussi de ça dont on parle. Dans "pourquoi la plongée ne décolle pas en France", il y a "pourquoi la plongée ne décolle pas", mais il y a aussi "en France". . Quelque part, je me demande si la réponse n'est pas une peu dans la question Trêve de plaisanterie, ce qui me semble évident, c'est que la promotion de l'activité plongée auprès d'un public plus large que les plongeurs eux-mêmes, dans notre beau pays, est largement le fait d'initiatives individuelles (je pense à des documentaires genre "Carnets de Plongée", ou encore certaines émissions de Nicolas Hulot, ou encore du salon de la plongée), et non pas d'un quelconque organisme fédérateur. Or, tout le monde, pros, non-pros, assos, clubs commerciaux, fabriquants de matos, détaillants, sites web, etc... je dis bien tout le monde a pour intérêt commun que l'activité plongée soit mise en avant et mieux connue du grand public. C'est quand même une évidence...
  2. Bonsoir à tous, Si vous permettez, voici le point de vue d'un plongeur assez récemment tombé dans la marmite (début 2005), mais relativement assidu (plus de 50 plongées en mer en 6 mois, en habitant la région parisienne...). Mon idée, à la base, étant plutôt de plonger à l'étranger pendant les vacances, on m'a dès le début orienté vers PADI ("on" étant une structure commerciale en France). Après avoir passé mon OWD en Mer Rouge, puis plongé dans les Caraïbes cet été, dans des contextes pas très franco-français, j'ai réellement découvert le milieu de la plongée en France à la rentrée. Sans vouloir polémiquer, le moins que je puisse dire, c'est que si à l'origine, je m'étais retrouvé face à des gens qui mettent en avant une philosophie de la plongée telle que celle développée régulièrement par tout un tas de plongeurs bien-de-chez-nous, je ne suis pas sûr que cela m'aurait autant emballé, ni même que je ferais de la plongée encore aujourd'hui. Déjà, personnellement, lorsque j'ai fait mon baptême, tout ce que je voulais, c'était replonger. Apprendre ce qu'il y avait à apprendre, et replonger. Pas faire des longueurs dans une piscine en PMT, ni des vidages de masque pendant 6 mois dans une assoc' certes, nettement moins chère qu'une strucuture commerciale, mais fondamentalement faite pour des gens qui sont déjà passionnés par la chose, et qui sont suffisament mordus pour y consacrer un soir par semaine sur une saison, pour préparer un niveau dans les meilleures conditions. Alors oui, le tissu associatif a bien des avantages, et il véhicule bien souvent un esprit désintéressé et bonne enfant. Mais honnêtement, je doute que tel qu'il existe en France, il soit véritablement efficace pour promouvoir la plongée auprès d'un public plus large. Ensuite, il y a le sectarisme. Que ce soit sur les forums, les bulletins des assos, ou au détour des conversations, je n'ai guère entendu de propos vantant les avantages de la formation française en plongée; par contre, des propos anti-PADI, ça, j'en ai entendu en pagaille. Essayez de vous mettre à ma place: vous passez un OWD, vous plongez à l'étranger, vous accumulez quelques plongées au compteur, suffisamment pour faire de vous un passionné, vous rentrez en France, et là, quel est le premier truc que vous entendez ? "PADI c'est de la m..., c'est de la plongée pour touriste, ils plongent sans déco, et ils ont des tubas fluo ridicules". Ouais, ça donne vachement envie de s'investir un tant soit peu dans la plongée en France. Je caricature, bien sûr, mais ça a quand même un sacré côté village de gaulois qui se regardent le nombril, persuadés de la superiorité de leur "exception subaquatique" Et là, je ne parle même pas des quelques Talibans de la plongée que j'ai pu croiser, avec leur poignard-de-Rambo au mollet, qui palment tellement vite qu'un phoque aurait du mal à les suivre, et qui vous assènent que "la plongée, c'est pas pour les tapettes", et quelques autres réflexions d'une portée philosophique qui laisse songeur, car ceux là, je préfère croire qu'ils relèvent plutôt de l'anectodique. Enfin, j'ai l'impression qu'il y a quand même dans ce pays une sacrée couche de préjugés sur les structures commerciales... dès que ce n'est pas associatif et bénévole, tout de suite, la méfiance s'installe, c'est trop cher, ils "se font de l'argent sur notre dos" (c'est pourtant le principe même d'une entreprise: gagner de l'argent, non ? ). Comment voulez-vous que la plongée se démocratise, si l'on ne peut pas en vivre décemment sans se faire tout de suite taxer de cupidité ? Je n'ai guère d'ancienneté dans ce milieu, et je manque certainement d'éléments pour apprécier correctement le problème, mais bon, voilà, c'était mes observations personnelles-à-moi-que-je-me-fais. -J
  3. Et tu veux pas partager ces conseils avec nous ?
  4. Confirmation de ton hypothèse demain à la piscine ?
  5. Excelllllllent ! Tu étais où, exactement, à Marsa Alam ?
  6. Il a été livré pendant mon séjour là bas. Un vrai bateau de plongée, avec les emplacements pour les blocs, et tout... on est allés à Saona avec. D'enfer. Si je retourne en Rep Dom, je pense que ce sera à Bayahibe; très bon compromis pour des vacances avec des non-plongeurs. Au niveau de la qualité des plongées, j'ai préféré Boca Chica, voir CR ici http://www.plongeur.com/forums/showthread.php?t=17976 , mais c'est moins folichon, une fois sorti de l'eau...
  7. Tiens ! Moi j'y étais en juin, à Bayahibe. Idem que toi, ce que j'en retiens de mieux, c'est Catalina, et le St George... Mon CR à moua: http://bonsetmauvaisplans.free.fr/voyages/cr_detail.php?lien=r65
  8. Euh... ouais. En fait, on m'a dit que Punta Cana, c'était ce qu'il y avait de plus nul, niveau plongée... Beaucoup de sable, pas grand chose à voir à part quelques poissons autours de quelques rares patates de corail. Je ne saurais trop te conseiller de plutôt faire les excursions à Saona (plus particulièrement la petite île de Catalinita, juste derrière), où il y a un spot qui s'appelle "Shark Point", qui est l'un des seuls ou j'ai vu quelque chose qui ressemblait de loin à du gros: un gros barracuda (un seul), et une grande raie pastenague... (grande pour la Rep Dom); si tu peux (ça fait un peu loin, mais qui sait), fais l'île de Catalina, avec son tombant, et les petits canyons de l'autre côté, sur les spots appelés "Cacón" ou "Aquarium", selon les clubs. Certains clubs font des excursions mixtes plongeurs/non-plongeurs, ou les uns plongent, et les autres font du snorkeling. Enfin, le club PADI de l'hotel... euh... à ta place, j'éviterais. Plan galère presque assuré.
  9. Ah non, je n'ai pas dit ça, moi... t'es sûre que tu as lu les posts précédents ? Y compris le lien que j'ai posté ? Pour résumer, ce serait quand même assez étonnant que tu vois du gros. Néanmoins, à mon sens on peut quand même y faire de très belles plongées. Chouettes épaves, et grottes magnifiques à l'interieur du pays. Ceci dit, il faut bien choisir son club de plongée, et fuir à tout prix le club-de-la-page-à-côté-de-l'hotel, avec lequel tu as toute les chances de te retrouver à 12m avec une grosse palanquée de touristes qui plongent une fois tous les 3 ans et qui palment dans tous les sens comme des abrutis... Tu vas où, en Rep Dom ?
  10. jack_el_oso

    les bases de la plongée

    Oui, tiens, ça aussi: jusqu'à ce que je fasse de la plongée, je ne pensais pas qu'on pouvait plonger au delà de la zone des 40m. Ca m'a scié de lire qu'il y avait des gars qui plongaient à 60, voire 80 ou 100m au trimix. J'étais persuadé qu'au delà des 50m, la pression était trop importante...
  11. jack_el_oso

    les bases de la plongée

    L'une des choses qui m'ont surpris, lorsque j'ai débuté, c'est que le plus dangeureux en plongée était de remonter trop vite. J'avais toujours cru que c'était la descente, le plus délicat... Une bonne introduction aux problèmes de décompression, à mon sens.
  12. jack_el_oso

    RGS sur ECOLODGE MARSA SHAGRA

    J'avais parlé récemment de l'Ecolodge de Marsa Shagra, dans une autre discussion: Quelques précisions: j'y étais en début mai, cette année, et l'eau était à 24/25°C. Je me rappelle que les gens qui étaient venus plusieurs années de suite étaient même assez surpris, ils ont tous été obligés de louer des 5mm, eux qui n'avaient prévu qu'une 3mm intégrale. Au niveau de la température de l'air, il faisait chaud, mais tout à fait supportable, dans la journée, et la nuit, une petite laine n'était pas de trop. Parmi les sites à ne pas rater, à quelques kilomètres de là, Marsa Abu Dabbab, avec son célèbre dugong, ses tortues et ses raies guitare.
  13. C'est exactement mon expérience... à plusieurs reprises, je me suis vautré au fond du Zod, et là, j'arrivais enfin à mettre mes palmes, sous l'oeil dubitatif du reste des plongeurs à bord... C'est aussi pour ça que j'ai décidé de m'entrainer en piscine cette année: comme toi, j'ai un boulot sédentaire (toute la journée assis devant un écran), et la condition physique c'est pas ça du tout ! Alors en plus, lesté, avec tout le matos, se pencher pour mettre mes palmes alors que le zod est en train de crever les vagues, c'était un peu rude...
  14. Quand tu veux ! On pourra jouer des jeux marrants, genre "le dernier qui arrive à 100 bars a un gage", "test de tous les détendeurs de la bouteille au pendeur", "je sèche le bloc au pendeur en trois plongées", ou encore s'amuser à prendre en photo le guide de palanquée pour immortaliser la tête qu'il fait quand l'un de nous lui fait signe qu'il est à 50 bars au bout de 25 minutes de plongée. Sérieusement, en croisière, par exemple, c'est TRES dur de trouver un binôme qui consomme comme moi (en tout cas, pour l'instant), donc ce sera avec plaisir ! -J
  15. Ben... j'y suis déjà. J'étais à la droite d'Emmeline, au resto, samedi dernier, pour me situer...
  16. J'ai plongé en Mer Rouge en mai, avec une eau à 23/24°C, et je n'ai pas eu froid... Donc je suppose qu'à 21/22, avec une souris et ma 5mm par dessus, ça devrait aller largement...
  17. En fin septembre sur St John's, on y a également eu droit, comme quoi... Ma question, c'était si ça restait supportable... Au vu des avis précédents, on dirait bien que oui, pour l'instant.
  18. Bijour tout le monde, Oui, j'ai fait une recherche, et non je n'ai pas trouvé exactement de réponse à ma question, que voici: êtes-vous déjà allé en Mer Rouge en hiver (janvier / février) ? Si oui, les conditions étaient-elles supportables, ou le vent et les conditions de mer sont elles vraiment "hard" ? D'après vous, est-ce que cela reste praticable: - en plongée du bord ? - en croisière ? Merci... -J
  19. Hello, et bienvenue ici. Tout d'abord, je rejoins les avis précédents: ne te fixe pas d'objectif du type "avoir le rescue dans 1 an". Passe ton OWD ou ton N1 (ou les deux) d'abord, mets-toi quelques plongées en mer dans les palmes, et ce n'est que là que tu sauras si tu es prêt à enchaîner sur un N2 et/ou AOWD, et ainsi de suite. Moi aussi, je voulais faire le plus possible, le plus vite possible, sans doute parce qu'en remontant sur le bateau, après mon baptême en mer, j'avais la sensation que je venais de rater 20 ans de plongée, et que j'avais plein de choses à rattraper. C'était en janvier 2005. Aujourd'hui, 10 mois et 51 plongées plus tard, j'ai un AOWD, et plutôt que d'enchaîner sur le rescue, j'ai choisi de préparer tranquillement un N2 Fédé' en club, en m'entraînant en piscine toute l'année. Pourquoi ? Parce que je connais mes points faibles, et que je préfère travailler dessus, et faire encore pas mal de plongées, avant de m'attaquer à autre chose. Ca ne sert à rien de brûler les étapes. Ensuite, une remarque qui n'engage que moi: perso' j'ai passé toute la partie théorique et entrainement en milieu protégé en piscine. Plus tranquille pour apprendre, tu n'as pas le stress de l'environnement, pas de houle, pas de bateau, bref, tu peux te concentrer sur la technique de base. J'ai trouvé ça bien de commencer comme ça, puis de faire les validations en mer une fois que tu maîtrises. Une bonne façon de mieux profiter de tes plongées en mer... même les premières. Enfin, dernière chose... janvier / février, que ce soit en Bretagne ou en Méditerrannée... j'espère que tu n'es pas frileux ! -J
  20. Enchanté Bienvenue au club MDR !!! Soit on a eu le même, soit ils conduisent tous comme ça... Le plus drôle, c'était à l'aller, en pleine nuit, presque 5h de route dans un mini-bus surchargé vers Marsa Alam: à chaque fois que l'on croisait un autre véhicule, le gars éteignait ses phares... l'autre éteignait les siens... il les rallumait... l'autre les rallumait aussi... il mettait son clignotant gauche... il re-éteignait les phares... et ainsi de suite. Le pire, c'est que parfois ça durait bien 10 à 15 secondes, les passages où il roulait tous feux eteints. Mieux vaut dormir, ça t'épargne quelques cheveux blancs ! Bon, ben dans l'ensemble tu auras eu beaucoup plus de chance que nous avec les requins... Quant à moi, j'ai eu la chance de voir le fameux Dugong de Marsa Abu-Dabbab deux fois, en mai de cette année, lorsque je séjournais à Marsa Shagra. Certains moniteurs qui étaient avec nous étaient venus deux années de suite, et ne l'avaient jamais vu. Une rencontre mémorable.
  21. jack_el_oso

    Grand fil poilu

    Bien sûr que non. Le sport, c'est un truc fatiguant et répétitif que l'on fait le dimanche pour maigrir, ou un ensemble de disciplines qui faisaient de moi la risée de toute la classe au lycée. Alors que la plongée, c'est cool. Ca ne peut pas raisonnablement être un sport... D'ailleurs, si on m'avait dit que c'était un sport, j'en aurais jamais fait.
  22. Ah, OK, c'est spécifique à l'Egypte ? Tout le monde trouvait ça naturel, du coup je ne me suis pas posé plus de questions que ça. Le plus emm... c'est que les zodiac-men n'attendaient même pas qu'on ait fini de mettre nos palmes, dès que le zod était complet, vroum, il partait dans les creux... Et sur St John's, la semaine dernière, il y avait tellement de houle, que c'était un peu comme mettre ses palmes tout en faisant Space Mountain...
  23. Ah ben sur la croisière que je viens de faire, on mettait tout l'attirail, sauf les palmes, on montait dans le zodiac, puis on mettait les palmes pendant le trajet dans les creux de 2m... C'était les instructions des guides. Perso, je n'aurais pas fait comme ça, mais c'est sûr qu'avec une mer démontée, 6 personnes dans un zodiac qui essayent de mettre leur bloc, ça doit être drôle...
×
×
  • Créer...