Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Chat Noir

Membres
  • Posts

    2,324
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    8
  • Country

    France

Everything posted by Chat Noir

  1. J'ai trouvé un truc similaire pas loin de chez moi. Je pense que je vais aller y faire un tour. Après, le problème reste de faire gonfler. On est très mal loti sur Lyon.
  2. Également dans le réflexion. Il y a un lien pour voir les produits ?
  3. Je confirme que le SAV de Mares est une pure daube, j'en fais les frais depuis un an avec mon Matrix (pas l'ordi mais le bracelet bien cher). Toutefois, ça ne devrait pas poser de problème pour un Némo qui est d'une robustesse et d'une fiabilité à toute épreuve. J'ai le mien depuis 6 ans et il n'a jamais trahi. C'est vrai que je fais changer les piles en magasin spécialisé
  4. Je n'ai pas bien compris de quoi on parle. Des adhésions FF ou des certifications ? Parce qu'il ne faut pas perdre du vue que nous sommes finalement nombreux à prendre une licence uniquement pour ne pas être emm...dés quand on veut plonger dans une structure sous casquette fédérale. Donc les torchons, les serviettes et les bananes, nous y sommes en plein.
  5. Si tu surveilles attentivement leur site, Easyjet propose des vols directs Genève Hurghada en mai. En t'y prenant tôt, tu dois pouvoir trouver quelque chose de pas cher et la liaison train Lyon Genève par TER est tout à fait abordable. Attention toutefois au retour. Il n'y a plus de train pour Lyon. Prévoir un plan B. A trois et en voiture, il y a peut-être quelque chose à jouer. Regarde les dailys sur Safaga avec Dimension Bleues ou United Divers. Ils sont très bien placés si tu choisis un hôtel pas cher.
  6. Non je ne crois pas. Sa structure existe depuis plus longtemps. Edit : en te relisant, je vois que je réponds à côté de la question. En fait, je ne sais pas quand il a acheté le Ramadan 3.
  7. Je pars régulièrement avec eux. C'est du très bon niveau en terme de plongée. Les trois croisières que j'ai faites avec eux étaient toutes francophones et les groupes d'excellente qualité aussi bien au niveau plongée que relationnel. J'ai notamment fait une BDE avec un groupe de testeurs de Plongeur International. Le Ramadan 3 est un très bon bateau et radoubé tous les ans. L'équipage est au top. Pour le daily, c'est un peu plus compliqué mais transposable à tous les opérateurs de Safaga. Comme il y a peu de plongeurs désormais, il y a mutualisation des moyens et tu peux te retrouver sur un bateau avec des nationalités mixées. La clientèle francophone se faisant rare, Hamada a choisi de développer son marché sur la Pologne où la plongée est émergente mais pleine de moyens. Il faut voir leurs équipements !!!! Lors de mon dernier séjour, le bateau appartenait à Barrakuda, drivé par un russe avec dans le désordre, un polonais, un ukrainien, des allemands et un lituanien. Autant dire que tu as intérêt à parler anglais. Ce n'est pas mon meilleur souvenir. Sur les croisières les guides sont au top et Hamada le patron a un oeil fabuleux .. et de la chance. Tu multiplies tes chances de faire des rencontres. Hamada sera au Salon de la Plongée. Sa structure mérite qu'on s'y arrête. Petit plus, si tu es concerné, United Divers est en train de s'équiper pour le tek et le recycleur et j''y ai déjà vu du side-mount.
  8. Parfois, je me dis que j'ai un côté paranoïaque mais finalement ............ Quand je monte sur un bateau, je vérifie toujours où est l'oxygène et la gueule de la bouteille. Et j'ai toujours de l'aspirine dans mes affaires (on n'est jamais si bien servi que par soi-même). Ca ne garantit pas contre l'accident mais au moins ça assure la prise en charge minimale.
  9. De mémoire, c'est Chamby qui en avait une FFESSM/Padi mais je n'arrive pas à retrouver le post.
  10. Moi j'ai eu un super directeur de plongée sur le Jessica - bon bateau au demeurant - mais il est désormais free lance et ne travaille plus avec Dune. Je ne sais pas ce que vaut le nouveau. A tenter peut-être si c'est Christian. Je pars samedi pour une St Johns avec un autre opérateur. Je peux me renseigner.
  11. Lire n'est pas déchiffrer, c'est comprendre. De temps en temps, tu devrais prendre le temps d'essayer. C'est exactement ce qu'on dit ....... tout en faisant remarquer qu'une structure non affiliée à une fédé doit être dure à trouver en France.
  12. Gné ? Mais PADI ne propose pas de licence. Il ne rentre donc pas dans le cadre du CDS. Donc, a priori, pas de nécessité de certificat médical.
  13. Plus simple, le mien est sur la bretelle de la stab.
  14. L'Eezycut n'est pas accessible des deux mains
  15. C'est exactement pour cette raison que j'ai évoqué ce bruit. Qui par ailleurs se termine par une question à laquelle personne n'a jugé bon de répondre. Quant aux" rumeurs fumeuses et malvenues", je ne vois pas en quoi évoquer une narcose pour une profonde en lac est fumeux. M'enfin, les pères La Morale ont parlé, je me retire.
  16. La légende urbaine qui commence à courir à Lyon est qu'ils auraient perdu leurs repères et auraient confondu remontée et descente. Ca me parait bizarre pour un plongeur chevronné qui a des oreilles qui lui parlent mais avec un bon coup de narcose ..... ?
  17. Ah bon ! Et pourquoi ? Dans le même registre, tu nous fais "La classe c'est de plonger sans respirer pour améliorer sa consommation" et on a fait le tour des banalités de mauvais aloi que tu nous sers depuis des pages.
  18. Enfin !!!!! Je suis fascinée depuis le début de ce fil par l'étroitesse de vue des "vrais" sportifs. Réduire la fatigue à un rythme respiratoire et à une fréquence cardiaque montre qu'il y a une vraie méconnaissance des efforts lents et prolongés. Quand je tonds ma pelouse pendant trois heures, je ne suis pas essoufflée, je n'ai pas de modification du rythme mais je suis rincée en fin de journée et pourtant, je n'ai fait "que de la marche". Pour en revenir à la plongée, il me semble me souvenir de ma prépa niveau 1 que les causes de la fatigue en plongée sont multiples et toutes non violentes : maintien de la température du corps qui s'active quand le milieu est inférieur à 32° m'a t'on dit, temps passé sous pression (qui est facteur de fatigue), attention/concentration et désaturation. Tout cela mis bout à bout génère une dépense énergétique loin d'être nulle même si à aucun moment on a eu l'impression de faire un effort. Si on le répète 3 fois par jour, on comprend que les croisières se couchent tôt.
  19. Scubaphil aurait peut-être dû préciser "Valsalva A LA REMONTEE" Edit : Oups désolée, je n'avais pas vu la page 2
  20. Comprends pas ! Une humide aussi aura une flottabilité supérieure si elle est plus épaisse. A priori, à épaisseur égale, il n'y a aucune raison qu'il y ait une différence de flottabilité. C'est une semi-étanche dont il parle, pas une étanche.
  21. Non, je dirais qu'ils sont clients du donneur d'ordre. Le sous traitant se contente d'effectuer une tache avec une obligation de résultat. Me semble-t-il.
  22. J'ai une Marès Matrix. Elle fait tout bien comme il faut, nitrox, boussole, petit tek s'il faut. Et en plus elle est redondante avec mon Némo Wide avec le même protocole. J'ai eu un coup de foudre en la voyant au bras d'un copain et je ne regrette pas. Je l'ai prise blanche de je la porte au quotidien. Beaucoup de mes relations me disent qu'elle est très belle.
  23. Je rebondis sur ce post et aussi sur celui de Benbulle #116. 1 - Celui de Nanobulle dont le post d'origine n'était pas loin de le faire baisser dans mon estime - ce qui n'est pas grave, il y est très haut - car une sur-réglementation n'est pas un modèle dont je suis très fan. 2 - Celui de Benbulle qui parle du coût lié au confort. Je suis un peu effarée, quand je lis la (presque) totalité des posts, de la faible crédibilité que vous accordez aux neurones des vieux et à leur capacité de réflexion. Pour planter le décor, je fais partie de la peuplade des séniors, j'ai découvert la plongée sur le (très) tard et je ne suis pas particulièrement douée pour l'exercice de l'activité. MAIS je lis, je me documente et j'essaye de réfléchir. On ne peut pas ignorer que l'âge augmente les risques liés à la plongée, c'est un fait objectif et chiffré. J'ai assisté, il y a quelques mois, années ... je ne sais plus (Alzheimer, si tu me vois .......) à une conférence donnée par un petit jeune immature sur le sujet ........... euh ...... ah ben non, c'était un des responsables du caisson de Lyon, oups. Il a précisément cité une augmentation du risque lié à l'addition des trois "40" - 40 ans, 40 mètres, 40 minutes. J'ai donc convoqué les plusieurs moi qui vivent dans ma tête et nous avons fait le choix suivant : 40 ans : je ne vais pas pouvoir y changer grand chose; 40 minutes = faut pas déconner. Quand je ploufe en eaux chaudes (pour moi, la Méditerranée est une mer chaude vs mes lacs habituels) et/ou dans des conditions faciles, 40 minutes c'est un peu peu. 40 mètres = là j'ai une totale maitrise. Je ne plonge donc que dans la limite des 40 mètres et je n'y campe pas. Quand mon ordinateur affiche du palier, je remonte et l'efface le plus longuement possible en grenouillant dans des faibles profondeurs et en discutant avec les poissons. Tout ça pour en arriver où ? Que - quoi qu'on en dise les vieux - ne sont pas complètement gâteux. J'ai des copains qui plongent régulièrement profond. Quand c'est le cas, soit l'un d'eux se sacrifie pour moi, soit je fais la sécurité surface. Il me reste assez de jugeote pour savoir dire non et ne pas me lancer dans des entreprises dont je connais le risque pour moi et pour les autres. Et je n'ai pas besoin, pour ça, d'un durcissement de la législation. J'aime à penser que le sacrifié de mes plongées le fait pour moi et non à cause d'une cadre juridique. Et j'aime aussi que mes potes puissent assouvir leur goût de la profondeur. Ils le font bien et en mettant en oeuvre tous les moyens nécessaires pour que ça se passe bien - planification, décos surox etc. Pourquoi les priver ? La cohabitation avec le milieu et avec les autres est une des bases de l'activité. Nonobulle dit qu'il ne veut pas de durcissement de la loi et c'est parfait. Concernant les adaptations matérielles liées au confort du plongeur vieillissant, c'est cher. Et alors ? La plongée n'a jamais été une activité de miséreux, ça se saurait ! et il n'y a qu'à voir le prix cumulé de ce qu'on a sur le dos pour en être convaincu. Les "vieux" ont bossé toute leur vie, ils ont eu le temps de faire des carrières et ont les moyens de payer. Il n'y a rien de scandaleux à cela. Quand je choisis une structure, je regarde la qualité du bateau et ses commodités. Semi rigide ? Oui mais si la navigation n'est pas trop longue et si je ne dois pas faire un rétablissement acrobatique pour y remonter. Portage ? Pourquoi pas s'il n'y en a pas pour des lieues etc. Je ne trouve rien de choquant à ce que ces services soient facturés. En tout cas moins choquant que de me laisser sur le quai au motif que je suis une ruine. De la même manière, je ne suis pas dérangée par cette notion de silver économie et des adaptation nécessaire pour s'y conformer. C'est une réalité qu'on le veuille ou non. Et sur ce point Nanobulle a raison, il faut revoir la posture des tenants de l'activité dans ce sens. Que les vieux continuent de plonger à l'ancienne, c'est à mon sens à la marge. Il y aura toujours des vieux cons mais la prise de risque n'est pas nécessairement associée à la qualité de la plongée, loin de là. Que le cadre de l'activité et donc des formations évolue en prenant cette dimension en compte, c'est une évidence. Nous n'avons pas envie de nous transformer en Rambo des mers. Nous souhaitons une activité paisible, raisonnée, avec une prise de risque limitée, nous rapprochant du milieu marin et de ses beautés. Parce que quand on ne parle que de technique et de performance, on oublie l'essentiel : la plongée c'est avant tout admirer la beauté que la nature nous offre et nous y fondre.
×
×
  • Create New...