Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

stef75

Membres
  • Posts

    2,401
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19
  • Country

    France

Everything posted by stef75

  1. Ce qui n'est pas spécialement un problème. On peut voir le verre à moitié vide ou à moitié plein. Les variants circulent partout. C'est un décalage temporel de reprise de l'épidémie. Même si je n'aime pas la mentalité "no futur" individualiste de mes voisins. Bref, ici, dans le 93, on tient les murs On a assisté à une courbe en plateau pendant la substitution du variant anglais / à la souche historique. Il est probable que ça pète partout dans quelques semaines. Protégez vous. PS : masque FFP2 en lieux clos, FFP1 dehors pour respirer et éviter l'amende. Vaccination. Quand vous pouvez, il y a des opportunités avec le bordel ambiant. J'ai eu une première injection en profitant de l'opération de communication il y a deux semaines. Prenez soin de vous aussi.
  2. De mémoire, c'est privé. Donc il faut passer par le propriétaire ou une personne qui a l'autorisation.
  3. Salut, c'est ta première sout' ? En associatif ou avec un guide pro (genre William) ? J'y ai fait ma première plongée sout' en Août 2011. C'était plongée n°25, je venais de passer le N2 FFESSM. Que de souvenirs Le début d'une passion dévorante pour ma part. Je ne fais plus que ça en fait. Grotte magnifique. On passe par la partie sèche et ouverte aux visiteurs puis mise à l'eau dans la vasque après 10 minutes de marche. C'est une suite de petits siphons très courts et pas profonds (10m). L'endroit idéal à mon sens pour la découverte de l'activité. On n'est jamais loin (25m) d'un exondé en cas de soucis. La partie siphonnante est magnifique avec pas mal de variété dans la forme de la cavité. Pour une découverte, je m'arrêterai au siphon 3 sans émerger dans l'exondé suivant qui nécessite de sortir de l'eau et qui peut être un peu gazé (co2). Amuse toi bien
  4. Le conseil scientifique a rendu son avis le 11 mars. L'avis n'a pas été publié mais est disponible sur plusieurs sites qui ont choisi de le faire. Cet avis, dans la période d'incertitudes et de bazar ambiant, servira évidemment de référence pour les jugements positifs comme pour les indignations morales face à la politique sanitaire française. Sur la forme, c'est ce qu'on est en droit d'attendre d'un groupe d'experts : sérieux, sourcés (même si parfois les références sont les membres du conseil lui même). En bref, je l'ai pas lu attentivement : * la stratégie préconisée repose toujours sur la vaccination et des mesures de ralentissement par territoires avec anticipation (agir tôt plutôt que tard) * les différentes stratégies sont listées, je crois que c'est la première fois même si discutées sans vraiment de matière ni de références * l'exception scolaire et infantile est levée (Fontanet avait déjà torpillé les pédiatres sur le sujet) * reconnaissance explicite du risque de transmission par aérosol * passage intéressant sur les lieux de contamination suite aux études comcor Je dirai que c'est un bon document qui permet de juger objectivement l'action publique qui sera suivie.
  5. Tu verra demain. J'ai quand même eu 24h un peu fébrile Avec les annulations en MG et en pharma. À ta place j'irai voir mon pharmacien où je filerai un coup de fil à mon pote médecin. La c'est l'annulation de tout ceux qui doutent. Ya moyen.
  6. Bah, ça de discute. Je pense comme toi que les motivations ne sont pas explicites. Je ne sais pas pour toi mais je n'ai toujours aucune explication claire de ce qu'est la stratégie suivie. Bon, on a bien compris que c'est l'hosto qui sert de curseur. Éviter les vidéos de ces camions du samu faisant la queue sur le parking de l'hôpital ou sauver des gens ? L'aspect communication rentre en dissonance avec l'aspect sanitaire. Ça énerve. Moi aussi ça m'énerve après un accident ou j'ai failli y passer en 2016, je ne supporte plus les comportements de violences routières. Comment agir sur l'individu aujourd'hui pour réduire une épidémie qui s'accroit. Pense tu avoir un levier du côté des "gestes barrières" ? Je pense que l'effort est déjà admirable, du coup j'ai plus tendance à regarder du côté des trous dans la raquette. Après pas sûr que ça suffise avec les variants. C'est en train de nous péter à la gueule ici. J'espère juste que ça ne sera pas comme a Manaus. Après le variant anglais, il tabasse bien. Des fois c'est des familles entières qui arrivent aux urgences. Déprime.
  7. De mon point de vue, je ne vois aucune raison de penser que ce cauchemar n'aura pas de fin. Question de temps. Pas neutre, je te l'accorde ce que j'en lis en ce moment, grosse discussion entre chercheurs sur le potentiel de mutation chiante du virus. Soit c'est la queue de la comète actuellement, soit on est parti pour des années de galère avec vaccination tout les ans. Bien malin est celui qui trancherait le débat aujourd'hui. Perso, c'est pas mon niveau après le pire n'est jamais sûr PS: par contre la dérive illibérale actuelle m'inquiète au plus au point.
  8. Je me permets juste une petite remarque par rapport à ça. Un peu de complotisme corporatiste pro-soignants (Madame n'est pas encore rentrée) Sur le taux de vaccination, toujours se souvenir, que la vaccination des personnels de santé n'est devenue une priorité que tardivement. Je crois que la multiplication des infections à l'hosto a changé vite fait la donne. Mais en décembre, ils étaient pas vraiment en haut de la liste (comme les profs en fait). Sur l'adhésion des personnels soignants à la vaccination, être et rester dans le doute. Les sondages qui relatent cet état d'esprit sont ils sérieux ? Par enquêtes faites par des sondeurs ? Avec échantillon représentatif ? Ou en ligne. Ça change tout... Ne pas oublier que la vaccination est un sujet hyper clivant. En gros, il y a une petite minorité très active qui fait beaucoup de bruit sur le sujet. Dans les personnels "réticents". Qui sont ils ? comment sont ils comptés et par rapport à quel vaccin ? Petite histoire personnelle. Madame était pas hyper emballée par le Pfiter en décembre. Je me suis pris une bonne avoinée quand je lui ai dit que je m'étais inscrit pour les essais cliniques Quand les données sont arrivées, elle a regardé (c'est en plus un peu sa spécialité) et a été emballée : "C'est quand pt1 que j'ai enfin avoir la sainte potion dans mes veines ?". Je rigole mais c'était presque ça. Le temps passe, pas de pfitzer au début. On annonce que ce sera AZ. Grosse déprime. Elle voulait pfizer. Tu lui aurais demandé si elle était emballée à ce moment, là, elle t'aurais regardé comme le veau qui va à l'abattoir. Les données sur AZ étaient pas top donc elle voulait Pfizer et pas AZ. Les données arrivent sur AZ, finalement c'est beaucoup mieux qu'initialement annoncé et là, elle se déchaîne pour faire vacciner tout le monde. Conclusion : le meilleur vaccin est toujours celui qui est disponible. Ne pas prendre trop au sérieux la communication moisie sur le personnel soignant. C'est politique aussi. Infectiologue 1er a déclaré qu'il ne confinerait pas tant que les frigos ne se vident pas et en premier lieu chez eux Bon vivement la fin du futur confinement en IDF qu'on aille se faire une mousse en terrasse
  9. Ils sont trop forts. Ils ont fusionné exprès deux boites (une anglaise et une suédoise) pour rendre hommage au maître de l'univers en Français. Coïncidence ?
  10. En fait je fais de la biblio thématique sur plongeur.com, c'est plus sûr que de stocker ça sur un disque dur cramé chez OVH Sinon, c'est (presque) la première fois que je vois un "traitement" se faire défoncer en moins de 5 minutes avant même qu'on sache que c'était ce dont parlait le président
  11. Vraiment pas d'accord avec ça. Résumer la poursuite de l'épidémie à un non respect des consignes sanitaires est, à la fois, très réducteur et inopérant. Le non respect des règles dans les conditions de restrictions actuelles n'est plus une variable mais une constante. C'est à dire qu'on ne peut plus l'utiliser pour changer la situation. Ce n'est pas plus utile que de demander aux gens de se laver les mains alors qu'ils ont déjà tous les mains en sang à force de le faire Par contre, il serait bon de s'interroger au delà de ses biais individuels (j'en ai aussi, je ne le cache pas) sur l'objectif suivi par les autorités. Donc on va parler des enfants avec des liens externes dans tout les sens... Les enfants sont moins malades, font moins de formes graves et transmettent moins le virus. Tout le monde le sait Ah, on me signale qu'en fait c'est discuté. Et que peut être cette discussion comporte une part de déni. Donc qu'est ce que l'on fait ? On ferme les écoles ? On les laisse ouvertes ? Débats stériles et sans fins. On me signale aussi qu'il y a en ce moment un scandale dans un pays qui est très proche du notre en matière de politique scolaire face au virus : la Suède. Pas l'Angleterre hein, les autorités sanitaires reconnaissent que l'école est une voie importante de diffusion du virus dans les familles. En France, donc, on nous annonçait la parution prochaine d'une étude suédoise qui montre que les écoles ne sont pas un problème. L'auteur est Jonas Ludvigsoon. Pas de bol, il est accusé dans le monde académique d'avoir "arrangé" les choses. C'est en train de lui péter à la tronche. Ce monsieur est intéressant car c'est un des plus farouches partisans de la stratégie magique suédoise du "laisser circuler le virus". La notice wikipédia indique qu'il est signataire de la Great Barrington Declaration qui proposait des mesures de protections ciblées sur les personnes fragiles : enfermer les vieux quoi. Position défendu par les libertariens qui opposent politique sanitaire et rationalité économique. Cela ne vous rappelle rien ? Sans aller jusqu'à dire que la contamination de la population (et surtout des jeunes) est envisagée comme un complément à une vaccination poussive, je suis interpellé par l'attentisme actuel. Le conseil scientifique que plus personne n'entend a manifestement explosé en deux. D'un coté Delfraissy et Lina défendent ouvertement la Great Barrington Declaration. De l'autre, Fontanet a fait discrètement exploser le discours des sociétés pédiatriques et du ministre de l'éducation sur la non transmissibilité des enfants Merci à lui. Revenons à nos enfants. Fermer ou ouvrir, on le voit ce n'est pas simple. Existe-t-il une voie inexplorée ? Peut être du coté d'une précédente pandémie ? Le SIDA au hasard ? Réductions des risques ? Aller dans ce sens ce serait déjà un changement de stratégie, de mentalités et un premier pas vers le ZeroCovid. Si vous m'avez suivi jusqu'ici, vous être vraiment des nolifes
  12. Non. Les deux fédérations sont délégataires. Spécificités cavernicoles
  13. Désolé, je ne suis pas scubaphil petite question ? Comment développer la pratique commerciale de l'enseignement de la plongée souterraine en France quand on "permet" la pratique professionnelle des instructeurs étrangers et qu'on interdit aux possesseurs des mêmes diplômes et certifications de travailler sans la détention d'un diplôme d'état ?
  14. Piqué sur twitter... "Non à l'alarmisme inutile. Comme depuis plusieurs semaines, nous sommes sur un plateau en légère baisse."
  15. Quel est le problème avec la balade en bord de Seine ? Les contaminations se font en plein air avec des masques ? Vous pensez vraiment encore cela ? La non prise en compte puis le dénis de la transmission par aérosol est une pirouette des autorités car c'était un problème du fait de la pénurie de masques au printemps dernier. La science le dit depuis des mois. La focalisation sur ces épiphénomènes sont une manière qui devient assez insupportable de faire reposer la responsabilité de la poursuite de l'épidémie sur la population qui n'est pas assez sage ? Pendant ce temps là, la définition d'un cas contact à l'école reste différent d'un cas contact en dehors de l'école. Absurdistan autoritaire.
  16. La suppression est sérieusement envisagée chez nos voisins. Sachant, qu'il s'agit surtout d'un changement d'état d'esprit : ne plus vivre avec le virus. Je trouve l'argument insulaire inopérant dans la mesure où nous vivons depuis plusieurs mois sous un régime de restrictions stricts (intenable à moyen terme) mais inefficace, laissant des lieux de contaminations ouverts sans mesures de protections adaptés. Ironiquement, l'histoire des travailleurs frontaliers avec l'Allemagne montre que si l'on ne veut pas finir comme une île avec laquelle nos voisins ne voudront plus ouvrir leur frontière, il va falloir faire quelques adaptations stratégiques ? Non, en France, on fait de la veille sanitaire, on regarde si ça monte un peu ou un peu plus ou moins et on prend des mesures quand le système hospitalier explose. Le "vivre avec le virus" n'est pas la même chose que le supprimer. Pour s'entendre sur les moyens, il faut déjà se mettre d'accord sur l'objectif La communication récente sur l’allègement des restrictions dans un délais de 4 à 6 semaines, indique bien que l'on est encore sur le mythe de l’immunité collective "naturelle" (par la contamination). Dans 6 semaines, la couverture vaccinale sera très insuffisante pour justifier la libre circulation du virus... sans parler variants et risque d'échappement immunitaire.
  17. On pouvait soutenir cela en mars 2020. Aujourd'hui, plaider l'ignorance et/ou le pragmatisme, j'ai plus de mal à l'entendre. D'ailleurs, la perspective de relâchement des restrictions, annoncées pour dans 4 à 6 semaines, annonce clairement une "stratégie" du cumul d'une immunité "vaccinale" couplée à une immunité collective "naturelle". Je ne pense pas. La stratégie française du "vivre avec le virus" et donc de laisser circuler tout en "protégeant les plus fragiles" est mise en cause depuis des mois par des organisations peux adeptes du complotisme : OMS, conseil scientifique allemand, SAGE au UK, etc... Ici, je défends (sûrement très mal) la stratégie alternative depuis le printemps dernier Que les oppositions soient mauvaises n'impliquent pas que l'on soit dans le vrai Je note avec une pointe d'ironie que zerocovid est mise en place rapidement en Nouvelle Calédonie... mais pas en métropole. Prendre du recul ok. Le fait est qu'il est peu probable que le fait de râler changera les choses, c'est le seul point avec lequel je suis d'accord même si je râle quand même
  18. C'était opération de com' ce weekend. Du coup, comme ça a été annoncé à l'arrache, il y a eu des trous dans la raquette et surtout dans les prises de RV. Perso, j'ai eu un RV vendredi. Mon amie m'a averti et m'a filé le numéro dédié aux prises de RV "hors critère". Rien de secret c'est affiché dans les centres de vaccination. Appel : âge ? 46. Comorbidites ? Non. Personnel soignant ? Non.. Ok RV 20h50. J'admets que j'ai été mal à l'aise et que je le suis encore. Politique du chiffre.
  19. Je suis globalement d'accord avec toi. Mais à mon sens il y a d'autres raisons qui explique bien la situation. Ici par ex:
  20. Je ne suis pas d'accord avec la com' moisie du ministre. Ma copine (médecin) a été vaccinée il y a deux semaines. Première occasion pour elle. Les doses restantes qui étaient destinées aux personnels des hostos avaient été reroutées avant vers les personnes à qui la vaccination s'ouvraient. Donc , ça a été déprogrammé plusieurs fois. Je trouve que c'est juste du foutage de gueule intégral cette histoire. On fait porter la responsabilité de la poursuite de l'épidémie sur les soignants ? Attendons qu'ils n'en puissent plus ? On n'est pas loin. On fera quoi . Sérieux la com' infantilisante et culpabilisatrice des autorités, ça suffit. Qu'ils ouvrent largement la vaccination à tout le monde, on évitera les problèmes logistiques et les procès d'intention. Rien contre toi hein, c'est juste qu'on en a marre de la désignation périodique de boucs émissaires.
  21. Bon, il n'y a personne pour faire un résumé des différences réelles entre les deux listes ? En dehors du charabia politicien, on n'y comprend rien...
  22. Je pense que tout le monde a intérêt à mettre un FFP2 en milieu clos. Même si le masque chir protège les autres. Il n'est pas impossible que nous soyons au début d'une reprise épidémique. Perso, je n'utilise plus que ça dans le metro et au taf depuis 6 mois. Mon grand fils s'y ai habitué aussi. D'ailleurs il trouve que ça fait moins de buée sur ses lunettes Dans le doute et face à un risque avéré, il faut penser à sa gueule aussi.
  23. Ils commencent à être injectés. En IDF, opération de vaccination massive en centre avec ouverture large niveau horaires. Hier, ils n'arrivaient pas à remplir les créneaux. Du coup, ils ont ouverts des créneaux pour personnes "hors critères" (<50ans sans comorbidités). Un coup de fil, une heure d'attente hier soir au centre, et voilà, première injection AZ pour ma pomme. Niveau logistique et organisation, il faut AMHA clairement, centraliser en centre de vaccination. L'hosto sait faire. Éparpiller les doses (MG, pharmacie, etc) c'est tentant mais il faut faire appel à un logisticien efficace, ce qui ne semble pas être simple.
  24. J'aime bien Herbé le Bras (j'ai ses bouquins). Je pense que ça pose effectivement le débat du risque réel et de la perception du risque. Un autre billet intéressant sur le même sujet. Attention parti pris
  25. D'ailleurs, comme je suis tout ceci de loin maintenant et avec un peu d'amertume pour le comportement de certains des candidats d'une certaine liste... Quel est le rapport de force prévisible ? Ce n'est plus IDF qui fait l'élection ?
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.