Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

stef75

Membres
  • Posts

    2,401
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    19
  • Country

    France

Everything posted by stef75

  1. Oui mais là on cause de "passerelles" dans l'autre sens Apres je peux me tromper. J'ai suivi un cursus TDI inst. après mon MF1 mais je suis pas un spécialiste Oui. C'est ça. En tout cas chez TDI France
  2. J'utilisais des NRC sur mon joki. Tu en as pour ton argent... Pas plus... Elles tenaient pas longtemps (peut etre à cause de l'humidité dans la machine).
  3. Avec le MF1, tu es reconnu comme instructeur "open water" en activité par TDI France permettant ainsi l'accès aux formations de l'agence. Pas d'équivalence directe pour la carte OWSI SDI, il faut faire le crossover (2 jours). Pour le IIB, c'est devenu compliqué même si j'ai obtenu le classement de cette manière (avec d'autres cartes et une expérience en archéo à l'étranger)...
  4. Question, c'est pour une formation de cadre ? Il faut donner des repères systématiques. Exemple pour la descente : quand passer les oreilles ? En mer sur une descente au mouillage en alternant les mains sur la corde, je fais équilibrer les oreilles dès que la main droite est libre.
  5. Equipement du matériel, topo sur les baro et premier lâcher de main sous la flotte. Ça me parait pas mal ?
  6. J'ai déjà annulé des plongées pour lesquelles j'avais beaucoup investi (temps, trajets, argent, entrainement). Le critère pour moi, même si je plonge la plupart du temps seul, est "serais je capable de m'occuper de quelqu'un d'autre today ?". Si la réponse est non, je renonce. Donc état psychologique plus que "symptomes". Désolé de ne pouvoir répondre plus dans ta question
  7. Tu es PE40 et PE20 (N1). N'en déplaise, ta carte PE40 t'autorise en France à être encadré dans cette zone. A l'étranger, dans cette zone, avec un dive master un peu collé en fonction de ton expérience.
  8. C'est du GET HTTP ? C'est quand même une très mauvaise idée. Etant donné que ça reste dans nos logs (opérateurs) pendant plusieurs mois.
  9. Si on peut respirer sur son volume de flottabilité, c'est qu'on est trop lesté ? Je sors...
  10. Je plussoi... Mon amoureuse plonge avec ça en croisière. C'est robuste et léger. Innovant et élégant Pour le lestage, il y a les petites poches ceinture. Mais regarde sur leur site, il y a peut être d'autres solutions. C'est pas donné xdeep mais c'est bien fait. Pas juste une copie des plaques DIR. Sur un rythme de 100 plongées par an, ça a pas bougé en 5 ans.
  11. Après 124 pages, on n'a pas trouvé de solutions au covid 19 mais on sait que la potion magique marche pas. C'était attendu... j'ai du faire et d'autres aussi un pronostic vers la page 30 ? Deux articles dans nature hier et le NEJM aujourd'hui : https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2019014?query=featured_home "Ne modifie pas le statut à 15 jours par rapport aux traitements recommandés" Ca répond à Matt du coup, sur les "recommandations", sans questionnement pour moi d'avoir raison ou tort ou raison sur le médoc (on parlait pas de ça, j'ai compris), je bosse pas dans ce domaine... Et une dernière fois j'aurai aimé qu'on ai un médoc en mars ici...
  12. Allez pour égayer notre journée Deux papiers dans Nature today... HCQ, CQ, AZH... In vivo, in vitro.... https://www.nature.com/articles/s41586-020-2575-3 https://www.nature.com/articles/s41586-020-2558-4 Résultats ? Ai je besoin de préciser
  13. Boje moy. Quel bordel. C'est quoi le problème du robinet au gonflage, ils ne savent pas faire un gonflage O2 ? Il va falloir repasser la dessus un de ces quatre parce que la culture nitrox et o2 est condamnée par les anneries réglementaires et la pratique inadaptée.
  14. Vous êtes au taquet tout les deux, ahahah
  15. Bon, j'espère que tout le monde a bien pensé à acheter du Synairgen. Il y avait un truc à faire... entre deux bandol https://www.lecho.be/les-marches/actu/actions-bourses-etrangeres/synairgen-s-envole-de-552-a-la-bourse-de-londres/10240027.html
  16. Quelques remarques : * C'est une autorisation conditionnelle * pour les patients sous O2 donc c'est très ciblé : "for the treatment of COVID-19 in adults and adolescents from 12 years of age with pneumonia who require supplemental oxygen." * l'EMA est une agence d'experts qui fait de l'évaluation, elle ne dit pas la vérité en science. La recherche dit que c'est pas ouf (11 jours en réa vs 15 jours avec soins habituels, pas d'incidence sur la mortalité, complications multiples). A Paris, ils ont arrêté rapidement comme avec HCQ. Que ce soit la "première molécule" n'en fait pas le traitement de "référence" car en fait peu utilisée. La dexaméthasone est utilisée par contre pour les cas graves en réanimation. Traitement de référence : "Traitement (ou autre intervention) couramment utilisé(e) et considéré(e) comme étant efficace sur la base d'études précédentes. Il s'agit du meilleur traitement connu." (source INC) Je pense que tu réduis la méthode scientifique à la méthode hypothético-déductive... Qui suppose aussi que les faits puissent contredire les hypothèses dit en passant... Les gardes fou contre ce que tu énonce ("prouver sa théorie") sont le critère de reproductibilité (est ce que ça marche ailleurs dans les mêmes conditions) et l'aboutissement à un consensus (suite à disputatio ou revue des pairs). On en revient au problème de départ. Tes 100 patients sont dans quel état ? La covid19, c'est : Dans une maladie où 85% des personnes ne nécessitent pas d'hospitalisation, il était évident au départ (beaucoup l'ont dit à propos de HCQ ou remdesivir et ceci dès mars 2020) qu'il serait difficile de faire pencher statistiquement d'une coté ou de l'autre la balance bénéfice/risques. Par contre si tu prends un très petit échantillon avec des personnes dans des états différents, tu vas avoir des problèmes de comparaison avec les autres échantillons. Il faudra donc apporter des corrections statistiques pour tenir compte des différences. Un nombre important permet d'éviter de devoir comparer des populations non homogènes (état symptomatique, comorbités, age, etc...).
  17. Que veux tu dire ? La recherche ne s'est pas arrêtée à quelques éléments de communication de personnes égocentriques en plein dérapage. Elle obtient d'ailleurs des résultats partiels encourageants si ce n'est pour un traitement, au moins pour comprendre la maladie et pour trouver des solutions pour les cas graves. Je précise que la dexamethasone est bon marché et est utilisée actuellement en France dans les services de réanimations qui sont bien loin de nos débats sur "la recherche clinique" Oui donc il est problématique de présupposer "l'effet" et de le "valider" sur un petit échantillon. Si un effet est réel sur un petit échantillon, il sera confirmé sur une population plus grande ? Pour moi, l'argument est un sophisme puisque c'est justement l'effet anticipé qu'il s'agit de prouver... et que sur les populations plus grandes, il n'est pas visible. Tu parle de Gilead ? C'est "l'homme de paille" de Marseille. Les critiques le seraient pour favoriser une autre molécule (plus chère, brevets, etc...) ? Pas de chances, la recherche n'a pas validé le remdesivir comme "traitement". Il est donc délicat de parler de 'traitement de référence". L'argument des conflits d'intérêts et de la manipulation de la recherche est purement rhétorique et témoigne de la dérive complotiste de l'équipe marseillaise. Ce qui n'est pas le cas pour la Covid19 ? On sera d'accord je pense. Rien de personnel "ni d'épidermique". Après, je trouve un peu dissonant qu'on en soit encore à troller là dessus. Pour le moment, il n'y a pas de traitement.
  18. Cette phrase a une capacité de sidération... Ça a été discuté ici par exemple sans entrer dans des trucs abscons. Le problème étant le point de vue de départ, "ça marche et il me faut peu de patients (pas trop malades au demeurant) pour le confirmer". Ceci porte un nom: biais de confirmation. C'est un des pièges (biais) que la méthode scientifique tente de limiter par des méthodes statistiques sur des cohortes importantes. Que vous trouviez qu'il le dit très bien, c'est une chose. Mais, il est à préciser que c'est suite à ce dérapage (un de plus... hélas), que la plupart des chercheurs dans le domaine ont arrêté de l’écouter (perte totale de crédibilité). Un étudiant qui ferait ce genre de déclaration dans sa soutenance de master risque d'avoir quelques soucis pour le remboursement de son prêt... Bon, il lui restera "France Soir" (le blog)... A Paris, il y a des cas importés aussi (source conjugale... APHP) et il y a des cas non importés. Les deux en hospitalisations. C'est pas une "seconde vague", c'est faible. Mais il se passe quelque chose. Donc masque tout le temps en lieux clos, c'est la solution. Personne n'a envie de revivre la situation du printemps que ce soit à la maison ou à l'hosto.
  19. Politique, pourquoi ? Enfin, de la part du gouvernement c'est surement politique... Après, critiquer quand ça déconne, je suis pas le dernier à le faire. Quand, ça se réveille et va dans le bon sens, je le dis aussi. Même s'il y a une part d'hypocrisie à ne pas dire le pourquoi le revirement actuel sur les masques. Le truc qui manque pour moi, c'est une vraie réponse pour les entreprises qui n'accueillent pas du public. Imposer le masque en lieux clos, partout, est, au pire (sans preuves de la science), justifiable par le principe de précaution.
  20. Une époque se termine... Je lui avait acheté ma première wing en 2011 encore N1... Bon courage pour tes nouveaux projets.
  21. Oui, c'est un vrai casse tête. En entreprise, c'est pas gagné. L'employeur a une obligation de résultat sur la protection des salariés. Il y a un élément non dit en France sur la question du port du masque en lieu clos : transmission du virus en aérosols. C'était une hypothèse émise par les chinois depuis le début de l'année. Impossible à prouver. Comment prouver qu'une personne est infectée par la simple proximité d'une autre personne et pas parce que le second lui a postillonné à la figure. Je ne cherche pas d'excuse à la communication déplacée du gouvernement sur la question des masques. Je précise. Le changement de discours sur le port du masque indique que c'est une hypothèse réelle et prise en compte par les autorités sanitaires. Mais, c'est pas simple. Si c'est le cas, l'employeur reste soumis à l'obligation de protection des salariés. Comment protéger un salarié ? FFP2 ou N95 (ça marche mais c'est pas possible sur 8h, irrespirable) ? FFP1, masque en tissu ? Ça protège les autres mais pas l'individu. Donc, on a un problème avec la notion d'équipement de protection individuelle (EPI du code du travail). Il faudrait inventer "un équipement de protection collectif qui ne mets pas en cause l'employeur". On n'est pas parti en vacances
  22. Pourquoi pas ? On s'ennuie. Je pense qu'un ACR est un accident en plongée et surement pour certains cas (non mesurables), un accident de plongée. Perso, je préfère que ce discours soit assumé et qu'on fasse faire un peu de cardio dans les clubs pour ces raisons plutôt que leur dire que palmer comme des tarés, c'est de la pédagogie ou de la technique de plongée...
  23. Il fut une époque pas si lointaine où nous avions des statistiques sur les accidents en France via la feu commission médicale de la 2F. Il me semble que les ACR étaient aussi en première place concernant les décès ? Si quelqu'un retrouve la source...
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.