Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Matt

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    3 616
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    39
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Matt a gagné pour la dernière fois le 22 mai

Matt a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

2 390 Excellent

À propos de Matt

  • Rang
    neo-boss

Informations personnelles

  • Localisation
    Marseille
  • Profession
    pas plongeur :)

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM
  • Niveau en plongée
    MF1
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Matt

    Choix detendeur

    on parle débit ventilatoire, on est bien à 62,5 litres à 50metres, soit 31,25 litres par plongeur. Soit 2 fois le débit couramment admis (bon OK dans une situation de stress c'est pas impossible).
  2. Matt

    Choix detendeur

    Dans la norme la pression de la bouteille est de 50 bars et le débit ventilatoire de 62,5 litres/minutes. Largement de quoi alimenter deux plongeurs.
  3. Matt

    Choix detendeur

    Oui enfin a côté de ça les mêmes qui écrivent ça sur les notices se gargarisent de faire respirer plus de 100 plongeurs sur un seul premier étage. Ce n'est pas parceque la norme ne prévoit pas le cas que le produit certifié n'y répond pas. Franchement vous avez déjà ressenti les limites de débit d'un détendeur bien entretenu en condition réelle?
  4. Alors je pense être à la limite entre le plongeur loisir et plongeur sportif, mais globalement a part quand je plonge avec 4 ordis pour les tester, je plonge avec un seul ordi et ca n'a jamais posé particulièrement de problème. J'ai des tables dans une poche mais pas de profondimètre ni de montre. Avec des ordis grands publics, le cas de la panne d'ordi sous l'eau me semble déjà hautement improbable, ensuite sur les plongées ou il peut y avoir des paliers (comprendre quand je fais autre chose que promener des N1), mes co-palanqués ont des ordis et on est sensé avoir le même profil de plongée. Donc mon backup, c'est leur ordi. Je dois dire qu'il m'est arrivé deux ou trois fois de plonger et m'apercevoir au fond que j'avais oublié mon ordi, ben en fait ça a fait des super plongées. J’étais avec des N1, je connaissais suffisamment bien le site pour savoir ou étaient les 20m, tout le monde s'est régalé :). Évidemment pour des plongées plus engagées je serais monter chercher l'ordi. Pour revenir à ton sujet, vous avez vu combien de fois un ordi peter les plombs ? En gros ya les suunto qui ont eu une période compliquée avec leurs capteurs de pression. Quand tu vois que le truc t'indique une eau à 80°c normalement ca t'interpelle :).
  5. Matt

    Choix detendeur

    Pour être clair, globalement tous les détendeurs du marché sont capables de t'emmener a 60m dans de bonnes conditions. Après ça se joue sur du confort ou du détail qui peut plus ou moins paraître important suivant les priorités de chacun : - le mécanisme piston où membrane, certains geek veulent savoir comment ça marche et ont une préférence. - le réglage du Venturi pour éviter de fuser en surface, - le réglage de l'effort pour pouvoir se mettre en limite de fuser et donc avoir beaucoup d'air, - le nombre et la disposition des sortir moyenne et haute pression, - la présence éventuelle d'une tourelle, - le poids si tu voyages - un éventuelle certification eau froide si tu en as l'utilité. Pour les deux premiers étage, ça te sera surtout utile si tu penses évoluer vers un n4 ou du monitorat, mais c'est sur que ça peut être sécurisant. Il ne faut pas oublier aussi dans le choix de la marque la capacité a faire réviser ton détendeur prêt de chez toi et que deux premiers étages, ça fait deux révisions a payer
  6. Pour revenir au débat de fond, la seule vrai question est : quel est le niveau de fiabilité d'une sonde, et de lui d'un manomètre. De ma petite expérience de plongeur, je dois dire que j'ai eu plus d'emmerdes avec des mano qu'avec des sondes, et surtout des emmerdes plus compliquées à gérer : - Je n'ai jamais vu de fuite sur la haute pression sur une sonde, alors que des flexibles de mano qui pètent ça arrive. - je n'ai jamais eu de sonde qui était fausse de plusieurs dizaines de bars alors que des mano qui affichent 40 bars de plus ou de moins ça arrive. Une sonde, globalement ca marche ou ca marche pas. Si ca marche pas t'es au courant avant de te mettre à l'eau. J'ajoute que la sonde permet la gestion d'air par l'ordi, et que globalement le truc permet de mieux maitriser le risque de panne d'air, mais peut être aussi incite-t-il du coup a plus se rapprocher de la limite. Bref, vu comme ca, j'aurais tendance a arbitrer pour une sonde. Et pourtant le coté 100% mécanique du mano me rassure de manière assez peu rationnelle. Au final, je reste assez convaincu que sonde + mano en backup, dans une configuration de plongeur loisir, ca reste le plus logique. En plus ton backup est technologiquement différent de ton principal. Après, chacun fait bien ce qu'il veut, on a plongé des dizaines d'années sans sonde et sans mano et ca se passait pas si mal. Je suis d'ailleurs a peu prés certain qu'on pourrait retrouver un débat du même type sur "les manomètres vont-ils remplacer la réserve", mais p.com n'existait pas :).
  7. On va arrêter ici le débat PADI vs FFESSM svp, on l'a déjà eu 100 fois et ça ne mène jamais a rien.
  8. Le gros malentendu vient encore une fois a mon avis de la différence de système. Chez @Nicolas Duguay tout le monde est autonome et au mieux il y a un guide. Chez nous on encadre, donc on gère la plongée des pioupious qui sont avec nous. Si le mec fait une panne d'air, c'est notre problème et c'est même notre faute. On en vient aussi a la méga différence juridique, chez nous on ne signe pas de décharge de responsabilité. Même en autonomie, un MF1 qui part avec un N2 verra son expérience prise en compte dans les attentes du juge en cas de pépin. La je ne connais pas ton vécu de plongeur et avec combien de palanquées d'inconnus tu as plongé, mais postuler ce niveau de compétence pour tous les plongeurs le semble aller au devant de grosses emmerdes. A vue de nez je dirais que chez nous quasi 100% des N1 ne gèrent pas leur consommation ou leur stock d'air, ils font juste signe a mi pression et a réserve... Quand ils y pensent. Après ça s'améliore mais ça ne disparait pas.
  9. Je suis comme toi, une fois bien stabilisé au fond au début de la balade, je demande les pressions de les pioupious, en général quand tu as un problème tu le sais déjà a ce moment là. Il n'est pas rare de se retrouver avec des mecs a 135 bars après moins de 10 minutes de plongée...
  10. Non mais votre échange tourne au dialogue de sourds, je préfère prévenir.
  11. @nics et @Nicolas Duguay, va falloir d'arrêter la, ça devient gonflant que toutes les discussions finissent par des débats stériles a deux. Merci de trouver un moyen d'échanger sans énervement. Du binôme je suis d'accord on s'en fout, un binôme tu le connais normalement. Par contre dans des situations d'encadrement ou quand tu te retrouve avec qqun que tu connais pas, pouvoir jeter un coup d'œil discret au mano c'est toujours un plus et ça peut éviter des sacrées surprises. Bon sinon tu peux toujours aussi demander c'est sur.
  12. et il l'a refait, celle la est quand même un truc de dingue : https://www.plongeur.com/forums/competition/entry/44-sardine-run/
  13. Je me suis permis de modifier le titre, l'acronyme SPG étant à mon avis inconnu a la plupart des plongeurs francophones. A titre perso j'ai une sonde depuis des années et j'ai toujours gardé un mano en secours. J'ai eu pas mal de problèmes de fiabilité de la sonde (en gros elle dure autant que sa pile)... Mais je dois rater qqch. Aujourd'hui je serais de plus en plus tenté par un truc qui n'est pas du tout populaire chez nous mais qui semble bien se vendre outre atlantique : l'ordi console. Je me dis que la gestion d'air sans la sonde et sa pile, c'est quand même pas mal.
  14. Alors a priori la bonne blague c'est que le parc des Calanques est interdit, et Sinik fait donc plonger a plus de 500m de celui-ci. Pour Marseille et cassis ça limite quand même beaucoup.
  15. De la page FB d'un centre marseillais. On a vu plus officiel mais je ne vois pas le patron faire une blague...
×
×
  • Créer...