Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Matt

Administrateurs
  • Posts

    4,719
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    54
  • Country

    France

Everything posted by Matt

  1. L'etat a tout compris en faisant collecter les droits de douane par les transporteurs et les autorisant a faire payer des frais au destinataire pour cela : ce qui était avant un cout est devenu rentable. Globalement les frais sont calculables assez facilement puisque tu vas payer les 20% de TVA et les frais annexes doivent pouvoir se trouver chez le transporteur ou en les appelant. Si on veut eviter ca, a ma connaissance le seul moyen est de passer par les transporteurs les moins chers (usps aux usa typiquement) qui finissent en colissimo chez nous. Mais c'est de la fraude à la TVA concrétement.
  2. Je n'ai pas eu les deux entre les mains, a mon sens la vaquita a deux gros défauts en action cam : la chauffe et la durée de vie de la batterie. Mais manque de bol : la gopro a exactement les même problème d'après les tests que j'ai pu lire. Reste que sur la gopro tu peux acheter plusieurs batteries et faire tourner alors que sur la vaquita tu es obligé d'attendre la fin de la recharge.
  3. C'est fait ! Tu as un bouton pour signaler un message, ce qui du coup nous envoie un message, sinon ne pas hésiter à envoyer un MP ou a nous tagger dans la discussion.
  4. Subacqua c'est la marque de distributeur de casco antiguo, tu ne le trouvera que chez eux, après ca ne veut pas dire que c'est mauvais. Pour un "petit" budget je reste convaincu par les stabs Decathlon qui a mes yeux ont un bon positionnement qualité/prix, même si au final l'ecart de prix avec certaines marques plus réputées n'est pas toujours énorme. Sur le système de poches à lest, clairement pour moi le système Scubapro est le plus fiable, je ne vois pas comment on peut perdre une poche. En revanche je suis très étonnés que Mares laisse ses systèmes proprietaires pour aller vers une boucle comme ca, ca colle pas avec le reste de la gamme (en SLS).
  5. C'est sur qu'au gonflage l'air s'échauffe par la compression, donc on peut raisonnablement penser que quand tu stoppé ton gonflage à 232bars il est largement aux alentours de 30 ou 35°. En plus a la détente il se refroidit encore plus au moment de le respirer...
  6. Ce n'est pas le changement du facteur qui fait que la pression baisse avec la température, en postulant que le facteur reste à 1, tu as PV = nRT. avec V constant au volume de la bouteille, si la température de l'air baisse d'une trentaine de degrès, tu perds 10% de pression.
  7. A ma connaissance ca reste assez spécifique aux galileo, et vu la complexité du mode de fonctionnement (ca necessite a minima d'avoir lu le manuel et de d'avoir pris 5 minutes pour se pencher sur cette fonction), je pense que très peu de personnes s'en servent.
  8. Pour me faire l'avocat du diable, si au lieux de faire les 3min de sécurité, elle avait par sécurité "durci" son ordinateur avant la plongée, et que du coup les 3 minutes avaient été obligatoires, est-ce que la situation serait fondamentalement différente ? a priori non. Sinon, si le palier est réalisé sous le bateau, qu'elle a vu le mec remonter à bord et etre pris en charge, elle n'a pas forcément de raison qu'elle peut apporter grand chose à la situation.
  9. Ca reste a mon sens assez vertueux d'essayer d'anticiper la situation et de préparer des scénarios de réponse histoire de ne pas se retrouver dans l'inconnu le jour J. Après on s’éloignera plus ou moins du plan mais ca reste mieux que d'improviser totalement.
  10. J'arrives très très tard sur cette discussion, je partage l'idée que dans la grande majorité des cas il est très difficile de poser un diagnostic et de savoir si le risque est vital ou nom. Je distinguerai quelques cas qui doivent arbitrer assez facilement : - Le plongeur ne ventile pas : franchement il n'y a quasi aucune chance de le sauver, tu en as quasi pour 10 minutes avant qu'il ait une prise en charge correcte (remontée, tractage, monter sur le bateau, etc...), faut pas rêver. - le plongeur part comme une balle vers le haut, (ou le bas mais c'est plus rare) on laisse partir, ca ne sert à rien de faire deux morts. - il va reste en gros le cas du mec qui est assez lucide pour venir te dire que ca va pas et communiquer un minimum. Dans ce cas la je dirais que tu respecte la procédure de déco au maximum et que tu pètes les palier si ca devient insupportable pour lui. De manière générale, plus le temps passe et plus je me rapproche de l'esprit PADI : les paliers n'ont pas vraiment leur place en plongée loisir. Jusqu’à une dizaine de minutes maxi je veux bien qu'on en parle mais au delà on change de loisir quand même.
  11. La difficulté c'est la grande variété de profil de plongeur et de pratique. Ca peut se tenter mais c'est assez complexe. Sans compter le coté, "je suis mobile", "j'ai un bateau", etc...
  12. Il me semble qu'un service de type "plongeur cherche plongeur" a déjà existé ailleurs et je dois dire que je me suis posé 2000 fois la question d'en lancer un ici. Je bute principalement sur la pertinence des critères et des filtres à proposer pour couvrir les différents cas de figure sans pour autant demander des millions d'informations... peut etre un jour
  13. Matt

    renseignement

    L'ancien sac decathlon avait des bretelles pour etre porté en sac à dos en plus des roulettes. Je ne sais pas si ca tient le coup en utilisation quotidienne mais c'est fait pour. Avec un peu de chance tu peux en trouver un en occase... Je pense a ce modèle la : https://www.plongeur.com/materiels/1657-95-dgb-120-avis-et-prix
  14. Alors Fab le saurait mieux que moi, mais P.com dans sa première version date il me semble de 1998. Une première version du forum a été perdue il me semble, mais sur ce qui a perduré au fil des migrations, je trouve la première trace en janvier 2002. Il y a quelques membres de 2002 encore actif avec plus ou moins d'assiduité qui se reconnaitront
  15. Je vais essayer de regarder ça, c'est étonnant quand même
  16. Encore une fois, sur la profondeur le manuel ne dit que "l'adaptation doit etre progressive", sans même vraiment dire celle-ci fait partie de la formation ou pas. On peut parfaitement envisager de certifier un N2 après de l'enseignement a 20m et de dire au plongeur "attention vas y progressivement sur la profondeur". Techniquement on est conforme au MFT. Plus classiquement ce qui se fait beaucoup c'est de certifier le N2 et de faire ensuite 2 ou 3 explo "d'adaptation" avec le même moniteur que la formation.
  17. Comme je disais, c'est volontairement très ambigu : - L’enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l’espace de 0 à 20 m par un encadrant E2 minimum. - En cours de formation technique peut évoluer dans l’espace de 0 à 40 m sous la responsabilité d’un encadrant E3 Si un E2 peut faire toute la formation et la validation, c'est que ce n'est pas sous les 20M. Pour la profondeur, on note qu'il "peut" et ne "doit" pas nécessairement. Par ailleurs, même la formulation "sous la responsabilité d'un E3" reste fumeuse puisqu'elle ne nécessite pas forcément la présence du E3 dans la palanquée (voire sur le bateau, il peut prendre la responsabilité en étant au bar). Encore une fois, toute la formulation du MFT est faite pour qu'un E2 puisse former les N2... et c'est plutôt pas mal vu qu'il est quand même parfois difficile de trouver des E3 (et ne parlons pas des E4...).
  18. Alors le MFT dit : Avec ça t'es vachement avancé On peut en avoir 2 lectures : - Tout l'enseignement et la validation des compétences se faisant dans 20m, il n'est pas vraiment exigé d'aller plus profond. - Durant la formation (sinon pourquoi le préciser dans le MFT ?) tu dois accoutumer ton plongeur à la profondeur (progressivement) lors de sa formation. Mais en même il ne peut s'agir d'enseignement puisque celui-ci se fait à 20m maxi. Bref, on sent bien qu'on marche sur des oeufs. Je pense que l'objectif de cette formule alambiquée est de ne pas interdire ce qui se pratique dans beaucoup de clubs qui manquent d'E3 : - faire toute la formation dans 20m par un E2 - certifier le plongeur - faire des plongées d'acclimatation à 40m toujours avec le E2 qui n'est techniquement plus de la formation.
  19. Merci pour cette belle présentation et bienvenue parmi nous.
  20. On se détend, c'est un test, on va voir ce que ca donne.
  21. En effet devant le potentiel de partage en vrille on teste un préventif
  22. Disons qu'au delà de la profondeur un petit nouveau est souvent moins exigeant qu'un plongeur expérimenté.
  23. Disons que par mistral l'eventail de sites accessibles raisonnablement est restreint. D'autant plus que la navigation peut être un peu sportive. Il y en a bien qui conviennent aux N1 mais dans ce cas les niveaux 2 ou 3 peuvent être un peu frustrés de ne pas pouvoir descendre un peu.
  24. On parle des pharillons, la bouée est attachée sur un fond de 38/40m de mémoire, du coup c'est compliqué avec des N1 On l'a dit le choix du site est en effet assez osé, mais il faut aussi prendre en compte les impératifs de la structure commerciale : principalement gérer les besoins des différents niveaux présents, et aussi son temps de navigation et la gestion des conditions météo. Ma vision et quand dans le cas décrit, c'est un choix par défaut et largement contraint par la météo. Pour le reste, tu as un N1 de ta palanquée qui perce sans faire exprès, le plus probable est quand même qu'il ait essayé de rester au fond, donc que la remontée ait été relativement lente (bon après on a des surdoués des fois c'est sur). Si le mec va bien il me semble légitime de vouloir redescendre continuer la plongée plutot que de pénaliser toute la palanquée. On peut dire que ce genre de choix est discutable mais le but est en général toujours la satisfaction des clients. Si tu fais "fin de plongée" au bout de 10 minutes parceque Denis est un boulet, a mon avis @MyO risque d’être moyennement contente. Si tu l'amènes aux fromages (pour ceux qui connaissent), site proche, plus abrité et sur un fond de 20m, ben elle se dira que t'aurais mieux fait d'annuler la sortie et que tu voulais juste qu'elle paye sa plongée . Et je te parle des autres niveaux...
  25. Quand tu es niveau 1 et que tu te fais promener, c'est un super confort. tu te concentres sur tes sensations et sur ce que tu vois et tu ne t'emmerde pas a gérer la balade. Je ne compte pas les plongées que j'ai encadré sur les pharillons, pour être honnête j'ai lu tout ton récit en me disant "merde si ça se trouve c'est moi" :). En tout cas je me suis déjà retrouvé dans des galères de ce type, sur ce site... En première analyse, mes pensées : - Les pharillons c'est vite une galère en particulier s'il y a du courant, ça peut expliquer que ton guide ait fait la traversée du bout au tombant, mais bien entendu ça n’empêche pas de jeter un coup d’œil derrière quand même. - Sur le "boulet" que vous avez trainé toute la plongée, malheureusement ça arrive et on n'y peut pas grand chose. Le GP a sans doute autant que vous regretté sa présence... puis son absence - C’était stressant pour toi quand le guide vous a laissé, mais il n'est probablement inconscient : il a fait toute une plongée avec vous, il avait probablement le débrief de la plongée du matin, il sait que globalement vous n'allez pas vous mettre en danger. Il a sans doute voulu se (vous) donner une chance de finir la plongée au lieu de remonter. Je te trouve très rapide à jeter la pierre. Il ne faut pas oublier qu'on n'a pas la version du GP. - il a manifestement identifié le cas problématique puisqu'il est même intervenu sur sa stab pour essayer de gérer la situation. - Vu le site et le courant potentiel, envoyer un mec qui ne sait pas palmer au bateau comme ca, ca peut aussi être suicidaire. Par ailleurs, quoi qu'on en dise il n'y a pas toujours de sécu surface, et encore moins en 2018. - sur le fait de les laisser au fond j'ai déjà dit ce que j'en pensais. Évidemment ce n'est pas idéal mais qui ne l'a jamais fait ? Tu descends avec 3 plongeurs et il y a un qui a les oreilles qui ne passent pas, tu fais quoi ? Moi je pose les 2 autres au fond et je vais aider. On n'a pas la version du GP, peut être avait il nos 2 plongeuses en permanence dans son champ de vision sans qu'elles s'en aperçoivent. Il avait largement eu le temps de voir leur niveau et apprécier le risque pris. - Sur le choix du parcours, je pense que tu connais le site aussi bien que moi. tu pars de la bouée et tu fais comme tu peux. Les pharillons c'est souvent un site où les centres se rabattent quand il y a du vent ou de la houle et qu'ils veulent quand même faire une belle plongée (sinon c'est les fromages mais...). Comme je disais, des plongées à la con j'en ai fait un paquet aux pharillons, y compris des fois ou je me suis fait 3 ou 4 A/R en tractant pour ramener les plongeurs entre la piscine et la bouée. Bref, il faudrait avoir le point de vue du GP mais au final tout s'est bien terminé quand même.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.