Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

mateo123

Membres
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de mateo123

  • Rang
    -

Informations personnelles

  • Localisation
    Montreal
  • Profession
    aventurier

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Eté 2012, destination Mer Rouge pour des aventures avec mes requins préférés, les fameux C. longimanus qui ornent les bouquins de Cousteau qu'on a tous lus lorsque nous étions gamins (je sais jamais si je dois accorder le verbe lire, dans le doute j'ai mis un s). En attendant cet heureux événement qui allait du reste tenir ses promesses, pourquoi ne pas passer un peu de temps en Egypte pour y découvrir son histoire et sa culture, et surtout pour ne pas plonger complètement idiot? J'ai donc passé notamment une semaine à Alexandrie, qui est une ville aussi fascinante qu'accueillante. Je regardais un peu en coin mon matos de plongée et un beau jour je me suis dit "Mais pourquoi n'irais-je pas essayer de plonger un peu?". Des raisons du "pourquoi pas", je vous l'annonce dès à présent, j'en ai trouvé vite pas mal..... Le club du coin, nommé "Alexandra Dive", situé juste à côté du "Fish Market" vantait des plongées à valeur archéologique, comprenant des reliques de l'ancien phare. On déchante vite... Le club d'abord.... décrire l'organisation comme chaotique constitue un qualificatif prudent.... on arrive vers 10h00, on attend en moyenne deux à trois heures pour des raisons toujours assez obscures. On la le temps de regarder les assistants qui trempent avec entrain les 1er étages des détendeurs dans l'eau.... sans les capuchons. Arrive le moment d'embarquer: on charge les plongeurs et tout le matos sur un petit canot à moitié rempli d'eau qui menace de se retourner au moindre éternuement. Une fois arrivé au bateau (dont les cales sont elles-mêmes remplies au tiers d'une eau noirâtre) et une fois le matériel transféré au prix de quelques acrobaties, le moteur démarre et on remarque alors la présence de harpons de chasse sous-marine ( ). L'un des plongeurs m'explique avec enthousiasme: "Si je vois un poisson, je le prend d'abord en photo puis je lui tire dessus!". En arrivant sur le site de plongée, rien de tel qu'une petite fumette histoire de mettre tout le monde de bonne humeur. On a tous été adolescents et la plongée sera dans les 10-15m, mais bon.... Je ne pense pas être particulièrement coincé en ayant refusé! Arrive LA plongée sur LE site historique. Pour avoir le droit de prendre mon Nikon, j'ai dû payer 40 Euros destinés au Ministère de la Culture... pas de facture évidemment. Les premiers trois mètres sont assz édifiants: visibilité entre 3 et 5 centimètres, pas d'exagération): on doit se tenir par la main pour ne pas se perdre. La visibilité s'améliore un peu par la suite, mais on baigne dans une ambiance verdâtre que je n'ai jamais connue (et pourtant j'ai plongé dans les lacs suisses et canadiens, donc le vert je connais!). Bon, il est injuste d'écrire que le sol n'est pas pourvu de vestiges archéologiques, mais on est bien loin des quelques photos qui égaient les murs du club de plongée ( ). Trois plongées en tout avant que je ne jette l'éponge, surtout après que le bateau est tombé en panne et qu'on a dérivé pendant deux heures au large en attendant que quelqu'un daigne venir nous remorquer. A ce moment-là, tout le monde avait épuisé les réserves d'herbe. Dommage, c'est juste à ce moment-là que cela m'aurait tenté!
  2. mateo123

    Palau, février 2013

    mouais, effectivement.... cette idée m'avait aussi traversé l'esprit.
  3. mateo123

    Palau, février 2013

    Bon, je me permets de poster quelques videos de mon cru, à des fins d'exemple seulement: temps couvert et coraux à 20-25m, fimés par un appareil photo pas pro du tout et en plus par moi qui le suis encore moins! Donc les couleurs sont bien mieux en réalité. Exemple de coraux (juste le début) Le fameux Lac aux méduses ...et à titre de curiosité: Une raie manta vue d'assez près quand même Deux crocodilefish lors d'une plongée de nuit Requin se laissant déparasiter (enfin, à mon avis)
  4. mateo123

    Palau, février 2013

    Très bonnes questions! D'habitude je plonge au Canada (côte Pacifique et Atlantique), avec quelques excusions en Mer Rouge (à part les Caraïbes qui deviennent de plus en plus décevantes). Je ne peux hélas pas te fournir une comparaison avec les lieux que tu cites. La personne qui me semble la plus rencardée par ici est Ariane75 qui a bossé à Palau et qui semble avoir pas mal roulé sa bosse dans le Pacifique. Elle m'a donné de bons conseils sur ce voyage, avec une excellente perspective critique! Ceci dit: effectivement, la vie des coraux n'est pas 100% bondissante et il y a des endroits ou elle est assez peu présente. Genre "German Channel", tu y vas pour voir des Mantas à deux "Cleaning Stations", mais si elles manquent à l'appel tu vas très vite te casser un peu les pieds. Ailleurs, on tombe souvent sur des bancs de baracudas aux tailles respectables et pas mal de requins de récifs. Je n'ai vu aucun pélagique par contre. J'ai quand même été impressionné par la densité, la taille et l'étendue des coraux, mais vu le manque de soleil et leur profondeur, c'est certain que les couleurs n'étaient pas mises en valeur. J'ai néanmoins adoré me laisser aller par le courant pendant 40 minutes, me contentant de les voir défiler! Je vais mettre cette semaine quelques vidéos que j'ai faites avec mon ridicule petit Nikon, juste pour donner une idée.
  5. mateo123

    Palau, février 2013

    Pour info, un de mes collègue plongeur a publié une petite vidéo donnant une idée de l'Aggresor. La musique est épouvantable, mais ce sont les images qui comptent!
  6. Ce forum regorge de contributions très bien faites au sujet de Palau. Je me permets d’y ajouter la mienne, en mettant de l’emphase sur ceque j’aurais aimé savoir avant de partir. Je parlerai de Palau, puis de lacroisière sur l’Aggressor et ensuite brièvement de Fish & Fins versusSam’s. PALAU Alias Belau, Palaos. On arrive à l’aéroport de Koror, lequeln’est pas situé sur l’île de Koror mais ce détail ne comporte pasd’implications pratiques. Pas de taxi à l’aéroport, il est donc sage d’organiserquelque chose avec l’hôtel, surtout si on arrive (comme moi) à une heure dumatin! J’ai séjourné au West Plazza By The Sea, qui comme son nom l’indique estbel et bien situé « by the sea », mais sans plage. On séjourne déjàpas mal dans la flotte, donc pour moi la plage n’était pas un must. Rien à diresur l’hôtel, propre etc etc. A noter qu’il importe peu de prendre un hôtelproche d’un centre genre Fish and Fins ou Sam’s, car les deux compagniesviennent vous chercher et vous ramènent à l’hôtel. Le « by the sea »a l’avantage d’être proche de la ville (10 minutes à pied) tout en étant dansun quartier tranquille. J’ai aussi séjourné au West Plazza Downtown. Le« by the sea » est mieux. Les deux sont situés sur l’île de Koror. Anoter que le West Plazza Malakal, situé sur l’île du même nom, est lui à 10minutes à pinces de chez Sam’s tour et très proche des bars à plongeurs telsque le « Drop off Bar » ou chez « Kramer ». Les tarifs sontidentiques pour tous les West Plazza (environ 90-100$ la nuit). Bon, voila pourle côté du « dormir ». Pour la bouffe, on a accès à pas mal d’infossur place sur toutes sortes de restos qui sont en général très bien. Le restoindien (« The Taj ») a bonne réputation et est en effet très bon,mais je ne peux que recommander « Carp », situé sur l’île de Malakalet aussi toute une petite série de petits bistrots au centre ville, situés nonsur la rue principale mais sur la rue parallèle à cette dernière, côté Océan(je veux dire, du côté où l’Océan est le plus proche, car n’oublions pas quenous sommes sur une île, s’pas!). Côté sécurité, je ne vois aucun problème. Je me suis promenéà pied pas mal partout à n’importe quelle heure du jour et de la nuit danssentir quoi que ce soit d’inhabituel. On me jure qu’il n’y a pas de problème dedrogue à Palau au vu de ses politiques très répressives en la matière, mais jeme permets néanmoins poliment d’en douter. L’hôpital semble en général de bonne qualité : servicesd’urgence dotés d’une salle de choc, CT-scan disponible. Leur chambre hyperbareest très bien entretenue, modèle deux places et personnel formé selon lesrecommandations DAN. Les médecins déclarent avoir la visite de 300 touristespar mois (évidemment pas tous pour la chambre hyperbare!). La visite du musée d’histoire est enrichissante, j’en retireen résumé que les colonisateurs les moins cons étaient les Allemands. Pour ceuxqui comme moi s’intéressent aux mythes fondateurs des îles du Pacifique, ontrouvera quelques petites publications locales dignes d’intérêt. Pour le côtésociologique, une visite dans un bar non touristique et une ou deux « RedRooster » suffisent pour avoir une certaine idée des conditions de vie du « Palauaislambda ». Une visite à pied sur les petites routes renseignent aussi sur l’habitat,parfois très très très sommaire. PLONGEE Une semaine de plongée sur un bateau tout équipé, confortetc etc. Manque de bol avec la météo, il a plu à peu près toute la saintesemaine. En pleine saison sèche. Répercussion sur la plongée : pas desoleil = moins de festival de couleurs, évidemment…. Surtout pour unphotographe du dimanche comme moi qui opère sans flash. La majorité de mesphotos ont ressuscité « Le Grand Bleu », d’autant plus que certainssites se situent vers les 20-25 mètres. Je ne suis pas un grand accro du Nitrox et j’aifait mes plongées à l’air, mais je pense que la première option est la plussage : on a rarement besoin de descendre au-delà de 30m de toute manière,mais on séjourne de manière prolongée entre 15 et 25m, ce qui a tendance àdéplaire à certains…. ordinateurs! Unjour, extasié par un beau spectacle de Mantas, j’en ai oublié mes instrumentset subit l’humiliation de faire attendre tout le monde 15 minutes, le temps queje fasse tous les paliers dictés par mon pote Aladin, lequel n’avaitvisiblement pas apprécié mon écart de conduite! Dans une croisière, on ne peutmême pas payer la tournée pour s’excuser de l’attente! Bon, l’avantage de l’Aggressor, c’est qu’on plonge jusqu’à 5 fois par jour, on est souvent les premiers sur les sites intéressants (lesmeilleurs à mon avis étant New Drop-off, Blue Corner (évidemment), GermanChannel, Ulong Channel et Peleliu) et on n’a pas grand’chose à penser à partplonger et manger. Ayant par la suite continué à plonger avec Fish and Fins etSam’s, je me suis rendu compte que la valeur ajoutée de l’option croisièreétait assez faible. On peut voir au moins 90% de ce que j’ai visité avecAggressor en faisant affaire avec l’une ou l’autre des compagnies. Toutes deuxsont très comparables. Le meilleur connaisseur des sites de plongées était àFish and Fins (demander Clint). Je n’entre pas dans le débat « Américain »(Sam’s) versus « Européen » (F&F), même s’il est vrai que j’ai eule loisir d’observer à F&F quelques personnages tombés de films de PatriceLeconte. A Palau, il est fort raisonnable de plonger avec l’une ou l’autrede ces deux compagnies (2 à 3 plongées par jour). J’aurais probablement euavantage à ne pas faire cette croisière et de visiter plutôt une autre île,genre Yap ou Chuuk. Je suis désormais convaincu que les croisières sont utilesseulement pour accéder à des lieux impossibles à visiter autrement, genre MerRouge côté Soudan, Iles Cocos du Costa-Rica etc etc. Voili, voilou, j’espère que ces quelques commentairespuissent être d’une quelconque utilité.
  7. Mouais, les gars, c'est pas que je veuille polémiquer à tout prix, mais.... la majorité du littoral est déjà assez déserte comme ça... à part pour les Pterois volitans en Mer des Caraibes bien entendu!
  8. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Je ne planifie pas de prendre un cours de plongée sous glace. Je pense que j'en ai assez fait quand j'habitais en Europe pour savoir qu'il ne faut pas trop faire le zouave, que de bonnes cordes et de bons trous sont obligatoires. C'est le côté PADI qui me casse un peu les pieds (étant moi-même CMAS): on dirait que cette association ne prend pas en compte l'expérience que l'on peut avoir et ne valorise que ses papelards. Une camarade de plongée en fait régulièrement de ces formations, p.ex dry suit, plongée de nuit, plongée en épave etc etc... je trouve un peu exagéré sauf si on pense à des personnes avec moins d'expérience. Anyway tout ceci est un autre débat! Mon prochain cap est Terre-Neuve au mois de mai, où les plongées semblent bien organisées. J'espère que PADI n'exige pas une certification en accent newfie avant de se risquer dans l'eau! Encoreplus2: surtout pas de gêne pour alimenter la discussion!
  9. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Hum, je constate que tu es allé bien loin dans le Nord. Le Nunavik, c'est le Guatemala en comparaison de tes voyages. Bref, ne perdons pas espoir, on va finir par y arriver! Je serai heureux d'alimenter les discussions le jour où j'aurai enfin réussi à plonger dans les -vik , -vut et autres! C'est quand même hallucinant de savoir qu'il est plus facile de faire de la plongée sous glace dans les Alpes qu'au Canada! Meilleures salutations
  10. mateo123

    Truk/Chuuk

    Salut Mantapassion, avec un léger retard, merci de ton opinion. Pas mal ton site internet aussi! Je vois avec plaisir que tu connais aussi les eaux tropicales de l'Alaska. Je suis d'accord avec toi pour l'histoire de durée-profondeur.... mais ma hantise était d'investir un paquet de fric dans ce voyage et être condamné à ne pouvoir piquer une tête de temps à autre avec qqn que cela brancherait aussi. Bon, on verra bien! Je vois que tu estimes que tout ce bazard d'épaves vaut le déplacement, non? Je me réjours des 28°C, c'est à peu près le même chiffre que sur mon balcon, mais avec un "-" devant!
  11. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Bon, question plongée, rien à signaler car le type à Puvirnituq qui s'en occupe ne semblait pas emballé par la perspective de tenter le coup au mois de novembre-décembre.... j'ai été bien content de ne pas avoir trimballé tout mon matos, j'aurais été de bien mauvaise humeur! Lorsque la Baie est bien gelée (c-à-d mi-décembre environ), les plus téméraires ou les plus curieux peuvent, à Saluit (extrême nord du Nunavik), se promener à pied sous la glace à marée basse et ramasser des moules. L'expérience n'est pas comme on l'imagine car il fait noir, froid, et on entend des bruits du genre "krrrrrrk rrrrrk kkkrrrrrk" tout le temps... à noter que je n'ai hélas pas eu l'opportunité de tenter cette intéressante expérience. Les marches du côté de Puvirnituq et Inukjuaq sont vraiment sympas, à condition d'accepter le risque de tomber sur un ours blanc, un ranard ou un loup enragé ni de se perdre en cas de blizzard. Dieu merci, j'ai passé de longues heures au mileu de nulle part en relative ignorance (volontaire ou non, je ne saurais dire) de ces menus dangers, ce qui m'a permis de profiter à fond de la nature. Adepte des excursions un peu lointaines, j'ai adoré, semaine après semaine, retourner sur les bords de la Baie d'Hudson et assister à la transformation du paysage, jamais le même après quelques jours seulement. Sans vouloir sombrer dans l'ésotériseme à deux dollars, la nature dans ce coin se joue beaucoup de son visiteur. Un journée radieuse se change en un blizzard dans lequel on ne voit goutte en moins de trente minutes, et tout peut revenir clair une heure plus tard, l'air de dire "Allez, je plaisante mais rentre à la maison si tu ne veux pas que je me fache pour de bon!". J'ai lu un bouquin que je recommande à qui veut l'entendre: Kablouna, de Gontran de Poncins (explorateur français qui vécout chez les Inuits juste avant la Seconde guerre mondiale). Récit de voyage fascinant, décrivant avec éloquence la vie à l'intérieur des iglous et les péripéties des traineaux à chiens. Last but not least, deux mois c'est bien peu pour commencer à comprendre cette société. Quelqu'un me disait "Les Inuits, ils se méfient. Ils ne sont pas très ouverts pour nous inviter à faire des choses et nous montrer comment ils vivent. C'est dommage". ...... Mais c'est bien sûr: un Inuk qui débarque à Montréal, tout le monde va lui dire "viens chez nous on va te faire visiter et découvrir nos salons et cuisines!". Bon, deux petits mois et un message qui n'aurait rien à faire dans un forum de plongée, hein! J'ai postulé pour un job au Nunavik ou au Nunavut.... affaire à suivre donc! Bien amicalement!
  12. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Effectivement, j'ai le plaisir de t'écrire depuis YUL où j'attends mon vol en dégustant de merveilleuses crêpes industrielles aux fruits aussi mûrs qu'un ado de 14 ans... Je serai à Puvirnituk jusqu'à la fin décembre, anytime welcome et je te dirai aussi comment est la plongée. Mais regarde bien les tarifs avant de te décider car il faut bien dire que c'est assez prohibitif. Tu peux aller plonger aux Bahamas sur l'Aquacat toute une semaine pour le même tarif!!! Si tu a aussi le gout de faire des trucs flyés, je pense partir sur les épaves de Chuuk l'année prochaine et recherche des partenaires!
  13. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Bonjour, ma question était "peut-on louer du matériel et aussi une combi étanche". Après quelques recherches, il appert que c'est effectivement le cas. Quiconque à l'avenir aura envie d'aller plonger là-bas peut me contacter car je commence à avoir assez d'infos à ce sujet (laborieusement collectées il est vrai).... donc, cher Patriboom, il n'appartient qu'à toi de faire le grand saut et te ruiner à acheter un billet d'avion! Meilleures salutations
  14. mateo123

    Plongée au Nunavik

    Bonjour, Je vais bientôt passer par Puvirnituk et je sais qu'il est possible de plonger dans la Baie d'Hudson (d'habitude, j'y achète des chaussettes, cela changerait). Malheureusement, je peine à obtenir des informations pratiques depuis Montréal et commence à désepérer. Il m'importerait surtout de savoir si je dois trimbaler ma dry suit dans mes bagages et serais éternellement reconnaissant à celui ou celle qui pourrait m'éclairer à ce sujet et/ou qui pourrait m'indiquer un quelconque contact. Merci d'avance!
  15. mateo123

    Truk/Chuuk

    Bonjour, Je souhaite aller plonger sur un bateau à Chuuk, en principe vers juillet 2012 (http://www.trukodyssey.com). Je souhaiterais en outre avoir l'occasion de plonger un peu plus profond à l'occasion (ma limite habituelle est 60-65m), si le déplacement en vaut la peine évidemment. Les tarifs étant assez élevés, je voudrais éviter de tomber sur une semaine où personne ne serait tenté par ce genre d'escapade.... d'où ma question: quelqu'un aurait une envie similaire à la mienne et serait tenté de claquer pas mal de fric pour le plaisir d'aller voir quelques épaves (celles du troquet à côté de chez moi me lassent), Meilleures salutations et bonnes plongées à tous!
×
×
  • Créer...