Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

iove

Membres
  • Compteur de contenus

    236
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    3
  • Pays

    France
link1
link2
link3

iove a gagné pour la dernière fois le 7 août

iove a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

264 Excellent

À propos de iove

  • Rang
    Respire sous l'eau

Informations personnelles

  • Localisation
    92
  • Profession
    Architecte

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM / PADI / TDI
  • Niveau en plongée
    E2 FFESSM - DM PADI
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bah pour moi ça fonctionne, j'arrive à m'y connecter et tout est ok au niveau de mes infos
  2. L'espace adhérent est enfin fonctionnel https://monespace.ffessm.fr
  3. Bah j'ai pas ce soucis, mon binôme avec qui je fais 99% de mes plongées est aussi en CCR sur la même machine (machine acheté en même temps, formation faite ensemble). Après, les clubs ne sont pas forcément tous fermé aux palanquées mixtes CCR/OC, je l'ai déjà fait, par contre tu suis le profil OC
  4. 1) Oui, mais ce qui fait baisser ta PpO2 c'est l'injection de diluant, pas l'expiration par le nez. Ce que tu décris se rapproche d'un rinçage diluant, sauf que l'excès de gaz est éjecté par le coin de la bouche ou par la purge des poumons. Et il n'y a pas forcément besoin d'en arriver là pour baisser la PpO2 Après, le but du jeu en recycleur reste quand même de recycler, l'évacuation de gaz de la boucle ça s'appel du gaspillage 2) maintenir sa PpO2 à 0,7 à 40m n'est pas forcément une bonne idée (même si c'est respirable). Ca s'appel un mélange sur-azoté (ou un SousOx 14%), et c'est pas ce qui est recherché. Et bonus, la PpN2 à 4,3b va cogner un peu Tu es en train de mettre le doigt sur une des raisons de la limitation de la profondeur en diluant air 3) non, le max que j'ai du faire à 40m ça devait être 45'. Plusieurs raisons: je plonge 99% du temps dans des clubs "loisirs" avec des temps de plongées "OC", donc pas l'occasion. Je plonge majoritairement dans une config très loisir où je mutualise mon bloc diluant avec mon bailout, qui contient donc de l'air: donc, en cas de soucis et passage sur BO, il faut un temps de sortie de l'eau raisonnable (j'ai fixé ma limite à 20' de DTR sur la machine). Je te laisse simuler ce qu'il se passe si, à 40m, quand j’atteins 20' de DTR, calculer ce qu'il se passe si je dois remonter sur BO, tu verras ça tabasse pas mal et bonjour la déco merdique Quand je prend un bloc diluant air + un BO nitrox, on en revient au point 1: je plonge dans des clubs OC donc avec des temps de plongées OC (enfin, souvent un peu plus, mais pas assez pour taper 1H+ à 40m) Franchement, 40m en diluant air ça se fait très bien. Je suis déjà descendu quelques fois plus bas en diluant air (sans y rester non plus je suis pas complètement suicidaire). Jusqu'à 45m ça va, plus bas, ça devient dur à respirer (une autre raison de la limitation à ~40m en diluant air). A titre perso, j'ai aucun soucis à rester un moment à 40m en diluant air, ça ne m'inquiète vraiment pas (j'ai fait il y a 3 semaines 38' sur le rubis et 33' sur le donator, le tout en sortant à peu près en même temps que les mecs en OC ). Après, c'est sûr que passer 40-45m, il faut clairement privilégier le trimix, mais bon j'ai pas encore eu le temps d'allez faire la formation PEA: Profondeur Equivalente Air PNE: Profondeur Narcotique Equivalente Pour te donner une idée plus visuelle d'une plongée à 40m en CCR avec un temps de plongée en club "OC": Tu verras que j'ai quitté le fond à 37'20 avec une DTR de 13', sortie de l'eau en 52' Ca te montre aussi que le setpoint, bah c'est loin d'être stable, c'est la courbe tout en bas sous la température (surtout en mCCR et quand tu es débutant )
  5. Cas de la PpO2 trop basse: tu injectes de l'oxy. Le temps d'injection va dépendre de la profondeur à laquelle tu es ainsi que la PpO2 à laquelle tu es avant l'injection (il faudra plus injecter si tu est à 0.9 que si tu es à 1.1). En très gros, au dessus de 20-25m, tu peux injecter un peu sans trop d'inquiétude (1-2s de temps d'injection sans soucis). Par contre, passer les 30m, il faut vraiment y allez délicatement, et à 40m, le temps d'injection est le plus bref possible (en gros tu appuies et tu relâches immédiatement). Si tu maintient le doigt sur l'injecteur à 40m, tu vas avoir une PpO2 qui va partir rapidement à 1.8-1.9, voir + Si la PpO2 est trop haute, tu injectes du diluant manuellement (l'ADV ne se déclenche grosso merdo que si les faux poumons sont en dépression par rapport à la pression ambiante - perso, le diluant n'est ouvert que pendant la descente, arrivée au fond j'ai le flow stop fermé sur le diluant). Le diluant ne s'injecte pas tout seul si la PpO2 est trop haute, c'est bien une action manuelle à faire (et c'est aussi valable, il me semble, sur les e/hCCR). Par contre, expirer par le nez ne fera pas baisser la PpO2, mais seulement évacuer du gaz de la boucle. Le mieux, dans le cas d'une PpO2 vraiment haute, c'est le rinçage au diluant (en gros tu injectes massivement le diluant dans la machine jusqu'à être sûr que tu n'as que ça dedans), et après tu remet un peu d'oxy pour retourner à ton setpoint
  6. La durée d'exposition établies par le NOAA sur une journée sont quand même vites atteintes en CCR. Dans le lien que tu cites, avec 1.3 de PpO2, c'est 210 minutes cumulées sur 24H. La semaine dernière j'étais en croisière Nord en Egypte avec mon triton (croisière ou on était que les 2 seuls en CCR avec ma binôme, donc des temps de plongées pas si énorme que ça), hormis le premier et dernier jour (que 2 plongées), j'ai des temps cumulées à la journée de 207', 239', 229' et 264'. Et c'est là qu'un SP un peu en dessous de 1.3 prend du sens Et ça, sur une croisière "OC" avec un peu de temps supplémentaire négociés, sur une croisière "CCR" avec des temps adaptés CCR, ça doit être encore plus important (je ne l'ai pas encore fait)
  7. Alors je suis simple utilisateur et pas forcément expert en recycleur, mais pour moi (et ce que j'ai compris), il est préférable de se limiter à 1.3 pour: limiter l'exposition à de forte PpO2 dans la durée (surtout dans le cadre de multiples plongées par jour sur plusieurs jours) Un des risques du recycleur est une montée très forte de la PpO2 (descente trop rapide avec une boucle déjà chargé en Oxy ou débit de la fuite constante trop important ou injection trop violente sur un mCCR / solénoide d'injection qui reste ouvert sur un e/h ccr). Et quand la PpO2 sur un de ce type de soucis monte vite, ça monte vraiment vite. Du coup, se maintenir à 1.3 laisse plus de temps à réagir/ te maintient dans une zone "respirable" un peu plus longtemps pour agir afin de la faire redescendre (injection diluant). Surtout en mCCR où c'est l'utilisateur qui va piloter l'injection, et à 40m, le petit pshit fait vite monter la PpO2 au dessus de 1,4-1.5 avant de se restabiliser (homogénéisation du mélange dans la boucle). En visant un setpoint 1.5, on serait très régulièrement au dessus de 1.6. Il faut bien prendre conscience que le setpoint, c'est pas un truc maintenu pile poil toute la plongée, c'est juste une valeur autour de laquelle on maintient la PpO2. Sur mon triton, j'ai un Setpoint de 1.3 à +/- 0.2 (donc mon HUD m'indique que tout va bien tant que je suis entre 1.1 et 1.5), et, en moyenne sur la plongée, je suis à peu près à 1.3 Le gain sur la saturation/désaturation entre 1.3 et 1.5 fond (avec ~1.5-1.6 palier) est assez minime Au final, 1.2/1.3 est le SP fond (en dessous de 10-15m) communément admis sur des plongées "loisir" (jette un oeil aux manuels des AP/Revo/Triton/JJ, cette valeur de 0.7 SP bas et 1.3 SP haut est partagée) et c'est un compromis acceptable en terme de sat/risque hyperoxique, mais des SP plus bas sont aussi courant quand on enchaine beaucoup de plongées ou sur des temps de fond très long
  8. le consensus sur le setpoint fond ccr est plutôt vers 1.3 (voir moins dans certaines circonstances). Perso je connais pas de recycleux qui plonge en 1.5 au fond (je ne dis pas que ça n'existe pas, mais je pense que c'est vraiment ultra minoritaire ) et pour le 1.6 au palier, pour ma part, on est plutôt sur 1.50-1.55 au palier, 1.6 à maintenir c'est pénible et ça crame beaucoup d'oxy à mon goût Du coup ça change un peu la donne Pour la comparaison poids triton/oc, sur une config "loisir" (bloc BO air qui sert aussi de diluant), bah le plongeur triton pèsera le poids du plongeur OC + le poids du Triton (soit poids plongeur OC + ~12Kg)
  9. Ca a déjà été dis, mais je pense qu'il faut le répéter: il n'y a pas de machine ultime, il y a la machine adaptée au besoin de l'utilisateur. Prend également en compte qu'aucun propriétaire (ou presque) de recycleur ayant dépensé plusieurs milliers d'euro en machine et en formation (~1000€ par carte, donc ~3k€ pour le full trimix + le prix de la machine, soit entre ~5k€ et 15k€) n'osera dire qu'il a fait le mauvais choix Perso, le triton est LA machine ultime pour MON besoin actuel (ça changera peut-être un jour, qui sait?): ultra simple, ultra compact (j'ai adoré la tronche des 2 mecs en inspi/revo à l'enregistrement des bagages la semaine dernière quand je leur ai dis que TOUT mon recycleur était dans mon sac à dos en cabine ), et si la machine déconne (ce qui ne m'est pas encore arrivé en un peu plus de 100h), j'ai juste à la décrocher, la laisser sur le zod/bateau et faire la plongée malgré tout en ouvert Après, le Revo est une bonne machine hein, mais de là à dire que c'est THE recycleur
  10. Mouai C'est sûr qu'il y a un temps d'adaptation le temps de réorganiser son matériel, mais au final ce n'est pas si gênant que ça. J'étais inquiet à ce sujet au début avec mon appareil photo, au final, après divers ajustement de ma config, ça ne me pose plus aucun soucis. Donc, des problèmes d'accès, pas vraiment, ça demande juste un temps d'adaptation. Après je pense que le ventral, on aime ou on aime pas, et ça, ça ne se discute pas Et comme le mentionne Bardass, la machine a énormément d'autres qualités qui fait que ce "soucis" de positionnement ventrale est vite oublié
  11. Tout le monde à le droit de se faire plaisir avec un ordi à 1000€ , mais ce n'est pas forcément indispensable Mais je pense la majorité des plongeurs vont beaucoup moins l'utiliser que leurs TV 4K ou leur smartphone
  12. Cette histoire de N2 moins internationale, faudrait vraiment m'indiquer d'où ça sort On a pas du plonger au même étranger Non, les cartes récentes de la fédé sont bien en francais "FFESSM" au dos (avec les infos du plongeur), et en anglais "CMAS" sur le devant avec le niveau CMAS (2* diver) avec les prérogatives en anglais Exemple avec une carte "fédé" que j'ai validé/reçu en juillet: On voit bien le sticker "3D" de la CMAS à droite Et le côté Fédé:
  13. Je pense qu'il vaux mieux ne pas compter quand on passe au recycleur. En tout cas, perso, je compte pas, ça fait trop peur L'histoire de l'économie de gaz, c'est vraiment psychologique pour se rassurer Surtout qu'avant le trimix, comme tu dis, il faut faire des heures en diluant air, et là, la plongée coûte plus cher juste avec l'oxy (même sans compter chaux/cellules) Il ne faut pas se mentir, on passe au recycleur parce qu'on en a envie (pour diverses raisons: silence, autonomie, ...), mais surement pas pour des raisons financières Gros +1, je trouve de plus en plus pénible les alarmes sonores Bref, je pense que ces ordis "loisirs" affichent des capacités "tek" (trimix/ccr) plus pour l'aspect marketing (notre ordi il est mieux car il fait tout), et je ne suis pas convaincu que les plongeurs qui en ont réellement besoins l'utilise. Au contraire, on voit de plus en plus de plongeur "loisir" avec de l'OSTC ou du shearwater
  14. Pour ne pas mourir idiot, j'ai voulu essayer le carnet de plongée du site. Au top l'import des fichiers de plongée (contrairement à celui du nouveau site de la fédé ), par contre, j'ai essayé avec à peu près tout ce que propose comme format Subsurface et ça n'a jamais marché, j'ai raté un truc?
  15. Ca va, tu t'en ai rendu compte en surface. Je connais quelqu'un qui c'est retrouvé sur le donator (au fond) sans ses palmes (mise à l'eau rapide et descente en se déhalant sur le mouillage)
×
×
  • Créer...