Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

bernab

Membres
  • Compteur de contenus

    6 364
  • Inscription

  • Dernière visite

link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de bernab

  • Rang
    Plongeurcomien grafopathe
  • Date de naissance 11 juillet

Informations personnelles

  • Localisation
    Cagnes sur mer
  • Profession
    .

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non
  1. Pourquoi pas: les poissons auront l'impression de s'envoyer en l'air ...
  2. Il doit y avoir un médecin fédéral près de chez toi (consulte le site de la FFESSM pour le trouver). Il pourra sans doute commencer à débrouiller ce qui est très confus pour toi et te stresse. Par exemple que vient faire avec l'infarctus l'embolie pulmonaire relevée par le cardiologue? Concernant le manque d'étanchéité dans ton coeur, s'agit-il d'un FOP et quel pourrait être ses conséquences lors de ta plongée? As-tu bien compris ce que t'a dit le cardiologue concernant les examens à venir. Est-ce à toi de les initier ou le cardiologue s'en charge-t-il? Avec le stress on peux oublier des éléments importants ...
  3. Tout ceci ressemblant plus à un infarctus qu'à un ADD je fais part de mon expérience (en matière d'infarctus ). Pour la FFESSM, le principe c'est arrêt de la plongée durant les 12 mois suivant l'infarctus (ou plutôt la survenue des derniers symptômes) puis évaluation par un médecin fédéral (à ne pas confondre avec un médecin hyperbare) qui devrait t'envoyer -s'il n'est pas cardiologue- vers ton cardiologue pour un test d'effort associé à une scintigraphie. Dans le meilleur des cas, reprise de la plongée avec suivi annuel test effort/scinti. Dans le pire (mais pas le moins probable) des cas terminé pour la plongée. Entre les deux limitation de profondeur et autre ... A noter qu'un médecin ou un cardiologue "non sensibilisé" au sujet de la plongée te dira presque toujours qu'il y a incompatibilité entre cardiopathie et plongée ... Voilà ce que j'ai compris suite à un infarctus survenu en février 2017 dans mon canapé alors que je n'avais pas de facteur de risque (bon j'ai 60 ans ce qui n'arrange pas) ... Dans mon cas j'attends mai 2018 pour aller voir un médecin fédéral qui devrait m'envoyer faire un éniéme test d'effort/scinti ... J'espère ne pas avoir écrit d'ânerie car le sujet ne s'y prête pas ...
  4. Je ne connais pas ce flash/lampe SS1 mais quand je vois l'unique LED (ou groupe de LED) et l'absence de tout système d'uniformisation du faisceau lumineux j'ai un très très gros doute sur l'efficacité pour l'éclairage vidéo ...
  5. Encouragé par guyloup je poursuis ... L'autre question qui se pose avec l'éclairage est la "quantité" de lumière effectivement délivrée. Comme par hasard, pour les flashs tous les fabricants donnent le nombre guide (NG) terrestre , parfaitement inutile puisque les flashs sous marin sont prévus pour être utilisés sous l'eau. En pratique on divisera ce NG par 3. Pour les phares c'est tout aussi optimiste mais plus compliqué puisque le nombre de lumens ne dit rien en pratique. Tout au plus peut-on trouver une équivalence facile à comprendre du genre: "une ampoule classique de 75W délivre à peu près 2000 lumens". Sous l'eau les mêmes causes produisant les mêmes effets, les lumens seront divisés par trois ce qui permet d'avancer (prudemment) que les 2000 lumens équivalent alors à 25W ... Bon, mais pour quel angle et en quel point du faisceau lumineux? La question est valable pour les flashs comme pour les phares, l'optimisme des fabricants étant le même, la déception des utilisateurs également ... Pour les flash le NG est donné sans diffuseur au centre de l'angle couvert ce qui est le plus optimiste vu que plus on s'éloigne du centre plus l'éclairage diminue. Pour les phares c'est la même chose, en pire. Les phares d'usage courant ont généralement un "point chaud" beaucoup plus lumineux au centre du faisceau. L'oeil aidé du cerveau s'en accommode, les vidéos non. Certains phares "vidéo" peuvent être équipés d'une tête destinée à uniformiser la couverture lumineuse, dans ce cas c'est la luminosité qui diminue. En gros, on croit acheter un système d'éclairage surpuissant et on se retrouve allégé de 1000€ pour une loupiote anémique. Ou, pour être plus optimiste: flash comme phare sont toujours destinés à éclairer à faible distance.
  6. Dans tous les cas avec un sujet au delà de deux mètres phare comme flash baisseront les bras. Pourquoi? Parce que la lumière aura fait 4 mètres sous l'eau ce qui aura absorbé une bonne partie du rouge. Sans même parler de la puissance nécessaire (surtout pour les phares) à moyenne profondeur (disons jusqu'à 20m en eau claire) pour "éteindre" la lumière naturelle qui donnera une dominante bleue. Pour ne parler que flash, l'approche est radicalement différente en photo sub et en photo terrestre. A l'air libre la technique consiste souvent à équilibrer la lumière naturelle et celle du flash. Sous l'eau si l'on fait de même on obtient une jolie photo bleue. Et à ce petit jeu, les modes automatiques des appareils modernes qui font tout pour équilibrer la lumière ambiante et celle du flash, sont l'ennemi du photographe sous-marin. Je pense qu'un photographe "terrestre" un peu exigeant ne se satisfera pas pour la photo d'un éclairage avec des phares (a moins d'y mettre plusieurs milliers d'euros) sauf peut-être en macro -et encore. En eau claire et peu profonde un filtre associé à une balance des blancs à la profondeur d'utilisation donnera des résultats corrects sous réserve que l'appareil accepte une montée en ISO sévère et que le sujet ne soit pas au delà de deux mètres. En macro, un phare de qualité (c'est à dire avec une couverture lumineuse uniforme) pourra convenir pour la photo mais ne vaudra généralement pas un flash. En ambiance, pour la photo, il n'y a rien à espérer - pour un amateur de photo un peu exigeant avec lui-même- avec les phares courants et les meilleurs résultats nécessiteront deux flashs. Bon, tout étant affaire de compromis, on a le droit de ne pas être d'accord avec moi ...
  7. Il faut utiliser un filtre dédié à la photo sous marine et ne pas oublier de faire une balance des blancs à la profondeur d'utilisation. Les filtres rouges que l'on trouve en général sous dédiés à la photo infrarouge terrestre.
  8. Bonne année 2016 de la part d'un ex de La Réunion pour qui la plongée est devenue bien terne depuis le retour du coté de Nice.
  9. bernab

    Lentille Macro

    Heu, je pense que tu parles de bonnettes prévues pour la photo terrestre. Si tu peux les mettre à l'intérieur du caisson (ce qui est très improbable) elles joueront leur rôle. En revanche si tu veux les fixer à l'extérieur du caisson tu n'obtiendras rien du tout, le milieu "eau" modifiant leurs caractéristiques. Conclusion: une bonnette prévue pour la photo sous-marine sera la seule solution.
  10. bernab

    La profondeur, pourquoi ?

    Plongée de nuit: le tombant descend à 51m.... Nous aussi 22 mn de paliers ... Sur le bateau «zavez vu la gorgone rouge à 51m?» Des fois je me demande pourquoi je ne reste pas sur mon canapé
  11. Il faudrait savoir quel est celui qui a les meilleures possibilités en macro ....
  12. Remarque que j'ai parlé du caisson et pas des hublots et accessoires qui résistent mieux coté prix vu qu'ils peuvent aller sur des caissons plus récents. Pour ma part j'ai un D300 et un caisson sea&sea. Le D300 devait couter en 2008 1200 ou 1300 euros (je ne me souviens plus) et le caisson 1800€ (c'était pas cher à l'époque). Aujourd'hui si je voulais vendre le caisson nu je pense que personne ne m'en donnerait plus de 500€ (il n'y a qu'à voir les annonces pour les caissons pour D300 pour s'en convaincre).
  13. A la louche, à la très grosse louche même je dirais que le prix du caisson en bon état suit à peu près la même courbe de prix que l'appareil photo qu'il héberge. Exemple pour un compact: l'appareil neuf valait 500€ et le caisson 200€. si aujourd'hui l'appareil se vend 100€, le caisson vaudra 40€ Idem pour un reflex: le boitier valait 1600€ et le caisson 2400€. Si le boitier se négocie aujourd'hui à 400€ le caisson ne se vendra pas plus de 600€ ... Et si l'appareil ne vaut plus rien , le caisson non plus
  14. Pas de chance je n'ai pas de X-T1 ....
  15. Il y a bien longtemps que je n'étais venu sur ce fil ... depuis que j'ai quitté l'ile il y a plus d'un an ... Profitez bien de ce que nous donne les fonds marins de l'ile car ceux de la métropole paraissent bien tristounets à ceux qui les retrouvent.
×
×
  • Créer...