Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

LGF

Modérateurs
  • Posts

    2,653
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    25
  • Country

    France

Everything posted by LGF

  1. ah ben oui mais sur Amazon il est de bonne humeur, c'est quand même plus tentant.
  2. L'organisation du séjour et des plongées Dès l'arrivée, nous déposons sur le dhoni le matériel de plongée avant de monter sur le bateau, il y restera tout le séjour. Les blocs sont des 14l alu (S100) ou 15l acier sur demande, gonflés à l'air ou au nitrox 32 en supplément (option à 200€ pour la croisière donc), une rampe de B50 est installée au milieu du dhoni, les blocs sont à 200b voire 205b. Les marins se chargent du gréage/dégréage/gonflage et un des guides passe devant tout le monde analyser le contenu des blocs un a un avant chaque plongée. Le matériel restant sur le dhoni n'est pas rincé durant le séjour, il n'a de toute façon pas le temps de sécher. Il y a une douchette avec de l'eau douce à l'arrière permettant de donner ponctuellement un coup de rinçage sur les chaussons ou les combis si nécessaire. Et des WC sur le dhoni aussi. Le matériel photo-vidéo-électronique est ramené par chacun dans sa chambre après les plongées, selon nécessité. Un large espace de chargement des (nombreuses) batteries est disposé dans la grande salle du pont principal, afin de tout garder sous surveillance en cas de surchauffe. Les journées types sont organisées sur le modèle classique réveil-café-plongée-petit déjeuner-plongée-déjeuner-plongée-douche-apéro-dîner-dodo, et on recommence. Plus une petite sieste parfois durant les temps mort, ou la consultation des images du jour. les plongées sont toutes en no-déco, 60 minutes max. L'heure du briefing suivant est annoncée au repas et un guide passe toquer aux portes 5 minutes avant - la faute de goût c'est quand Francesca passe toquer en chantant "Baby Shark" à tue-tête à 6h du matin Il n'y a pas de soirée barbecue sur une île déserte avec requin baleine en sable au programme de la croisière (ni fitness sur le sundeck comme nous l'avons vu sur un bateau voisin un jour). Recycleur De mon côté, j'ai décidé de partir avec mon recycleur (AP XPD vision 2020 en frame), ce qui n'a pas posé de gros problème, si ce n'est pour le poids du sac de voyage. Des blocs acier de 2l en DIN sont disponibles, il ne faut juste pas regarder ce qui est écrit dessus mais la couleur des robinets: vert c'est de l'oxy et noir de l'air (surprenant au début quand un bloc marqué oxygen a un robinet noir et sert pour le diluant et vice-versa; bon... on s'habitue et mes cellules étaient d'accord avec ce diagnostic). Un bidon de 20l de chaux m'attendaient aussi, ainsi que la possibilité de louer un bail-out, que je n'ai pas pris: toutes les plongées se faisant en no déco dans les 30m max, j'ai considéré que mon 2l de diluant me permettrait de rejoindre la surface en cas de problème, avec l'air2 monté sur l'inflateur de la wing. C'était peut-être optimiste mais je n'ai pas eu à tester la manip pour vous raconter. C'est très agréable de se sentir léger. Je ramenais la tête et le canister dans ma cabine le soir. Parti avec une 3mm intégrale et un haut à manches Sharkskin comme souris, j'ai pu plonger sans avoir froid et sans lest, j'étais même un peu lourd, sûrement d'un bon kg. Cette configuration me permettait de plonger de 0 à 18-20m sans gonfler la wing, simplement en jouant sur le volume de la boucle. Une façon de retrouver une sorte de poumon-ballast entre l'ADV et la lunette et de jouer comme mes petits camarades en ouvert à monter et descendre. Je rajoutais un peu d'air dans la wing en dessous de 20m. Côté tarif: la location de 2 blocs 2l est facturée 5€ par jour, l'oxy à 8 cents le litre consommé, la chaux à 19€ le kg utilisé. Au final j'ai payé 50€ de location + 166€ d'O2 + 190€ de chaux (il paraît que je la fais durer un peu plus que les recommandations fabricant), soit un peu plus de 400€ pour la croisière, c'est à dire le double du forfait Nitrox en ouvert, ou un surcoût de 200€ par rapport à la croisière au nitrox. Bilan de l'utilisation du recycleur sur cette croisière où j'étais le seul: le bénéfice est modéré (pas de bulles, pas de bruit, moins de saturation), les inconvénients aussi (pas de vrai poumon ballast, préparation légèrement plus longue, surcoût). Je suis content de l'avoir emmené et utilisé mais ça n'a pas radicalement changé mes plongées.
  3. 200€ par personne. Évidemment si personne ne réserve spécifiquement ces cabines elles sont attribuées sans supplément mais là nous avions décidé d'assurer le coup. Au fait, je vous recommande le cocktail "test PCR" au bar, hommage à une époque qui je l'espère ne reviendra pas (rhum, coco, gingembre si je me souviens bien). (a priori c'est le seul bateau francophone et l'un des rares sur place qui a continué à tourner sans interruption pendant toute la période COVID, d'où le cocktail en souvenir )
  4. L'arrivée à Malé et le bateau Nous voici donc à Malé et son fameux passage à l'immigration dont ses rappellent tous ceux qui y sont allés je pense, avec ses files d'attente un peu désordonnées. La nouveauté de l'année, l'Imuga: https://imuga.immigration.gov.mv/ où l'on fait en ligne dans les 96h avant le départ et avant le retour le remplissage du formulaire d'immigration - toujours uniquement en anglais. C'est plutôt mieux que le formulaire papier mais j'ai apprécié le pense-bête fourni par Franz pour remplir quelques cases un peu cryptiques. Pensez à bien garder trace du dernier écran de validation avec votre nom et QR code. Personne ne nous l'a demandé ni à l'aller ni au retour mais bon... Nous sortons de la zone d'arrivée et Francesca (nouvelle guide de l'équipe) nous attend à la sortie pour nous amener au dhoni. J'adore toujours autant cette arrivée qui nous fait poser pied à terre juste avant de monter dans le bateau quelques minutes après, quasiment sans passer par la case terre ferme. Le Dhoni Puis nous arrivons sur l'Equator, le bateau d'OK Maldives, rénové cette saison, La plateforme arrière est rallongée, les espaces intérieurs rénovés avec un bar plus grand et les chambres refaites aussi. le pont principal avec la salle intérieure qui servira surtout aux briefings et aux apéros, le bar rallongé aussi au fond: détail du bar: Le bar est garni en sodas, bières, alcools forts et un des équipiers est barman et propose une carte de cocktails: de mémoire, les tarifs tournent aux alentour de 5€ la bière, 9€ le cocktail et je crois 69€ la bouteille d'alcool fort. Ainsi qu'une machine Nespresso pour avoir du vrai café, en supplément à 2€. 3 thermos de thé, café instantané et eau chaude avec sachets d'infusions sont disponibles à volonté sur la partie arrière, sans supplément. Nous avons un peu abusé de la carte et testé un cocktail tous les soirs ou presque, ça s'en ressentira un peu sur notre note finale. Pour le solide, nous avions amené saucissons et fromages à partager. Le sundeck, qui servira aussi à faire sécher des affaires le dernier jour: Le pont supérieur avec l'accès à notre chambre: nous avions choisi les chambre plus spacieuses du pont supérieur, avec un supplément de 200€: Spéciale dédicace pour @caolila pour les photos de la chambre, le bureau est sûrement un peu juste pour poser tout ton matériel photo: La salle de bain Le linge de lit, 1 essuie main et 2 grandes serviettes par personne sont fournis. Sans être luxueux (ni jaccuzzi, toboggan ou autre), le bateau est confortable, la chambre nous va bien. Francesca nous annonce que nous serons 13 pour cette croisière, pour un bateau prévu pour 20, de l'espace pour tous donc.
  5. Je détaillerai les aspects financiers et un bilan à la fin du CR mais le tarif de base est une croisière "nue", le nitrox était proposé en option à 200€ en forfait pour toute la croisière (28 plongées), soit 7€ par plongée. J'y reviendrai.
  6. Avion Avantage/inconvénient de la réservation en direct: nous réservons notre vol séparément, avec les conseils et validations de Franz pour les horaires. Notre choix se porte sur Turkish Airlines qui propose un vol qui part plus près de chez nous et dont les horaires correspondent bien, via Istambul, environ 910€ l'aller-retour par personne C'est avec les avions que nous aurons des soucis: 3 semaines plus tard, Turkish nous informe d'une légère modification de notre vol retour de 12 heures... sans autre possibilité. Bon point: l'annulation est facile et le remboursement des billets s'est fait rapidement, directement sur la carte bancaire qui avait servi à payer le vol. Nous nous rabattons vers notre plan B: SriLankan Airlines avec un vol de Roissy, arrêt à Francfort pour prendre d'autres passagers, puis Malé via Colombo. Tarif quelques euros moins cher mais on rajoute le trajet vers Paris en voiture... Je vous la fais courte: 3 annonces de changements d'horaires plus tard et nos nerfs mis à rude épreuve, nous partons quand même avec eux, avec une escale retour à Colombo prolongée de 5 heures et une bon pour une "collation" à récupérer à l'escale en lot de consolation. Le vol aller se passe bien sur un A330, des repas plutôt agréables et des PNC anglophones un peu surchargés de travail mais aimables. Le vol retour sera moins réussi avec des écrans en piteux état pour certains, qui ne permettent pas de s'en servir, des repas vraiment pas terrible et une livraison des bagages interminable. Toujours un merveilleux moment d'arriver en survolant ce paysage
  7. Salut à tous, après un douloureux retour à la maison dans le froid et la pluie, voici venu le temps de vous faire un compte rendu de cette croisière un peu agitée météorologiquement mais au moins c'était de la pluie tropicale Résumé à l'attention de ceux qui n'ont pas le temps de tout lire: malgré une visibilité moyenne et une météo contrariée certains jours, malgré le fait que ce soit la deuxième fois que je faisais cette croisière et qu'il y avait donc moins d'émerveillement que la première, je reviens avec quelques kilos en plus et de très bons souvenirs, dont une merveilleuse soirée avec les requins baleine qui restera gravée dans ma mémoire. Je vous fais des messages séparés pour chaque thème pour faciliter la lecture. Réservation Tout commence fin juillet où l'envie de refaire un tour aux Maldives nous reprend 5 ans après notre précédent voyage sur place qui nous avait émerveillés, nous nous posons la question de repartir avec la même équipe ou d'essayer autre chose: après comparaison des offres et réflexion intense, nous faisons le choix de réitérer un voyage qui nous avait beaucoup plus, avec les avantages d'organisation et les risques d'éventuelle déception que ça représente. La réservation est faite avec OK Maldives qui commercialise ses croisières en direct sans passer par un tour opérateur. Notre choix se porte sur une croisière centre de 11 jours/10 nuits, du 7 au 17 novembre, pour avoir tout le temps d'en profiter sans sentiment d'urgence ou de "trop court" des croisières 8 jours/7 nuits classiques, nous ne le regretterons pas. La discussion par mail avec Franz est facile, nous concluons en quelques messages la réservation. Tarif de base de la croisière, sans options: 2190€ par personne. Le paiement de l'acompte de 40% se fait soit par virement bancaire direct sur un compte belge en euros soit par carte bancaire via Wize et quelques euros de frais (8€ je crois) pour bénéficier de l'assurance de la CB. Ce sera pareil pour le solde à 90 jours du départ (soit vite après dans mon cas).
  8. En première approche, je réfléchis à rajouter une ligne de plus sur nos autorisations parentales actuelles, du genre: "Si ses prérogatives le permettent, j'autorise mon enfant à plonger en autonomie" OUI-NON Qu'en dites vous?
  9. Hélas, comme pour toute nouveauté, il faudra un peu de temps aux "vieux" pour l'accepter. Je parie 1kg de cacahuètes que dans 1 an ce sera un non évènement dans cette même structure de voir plonger en autonomie des jeunes de 16 ans. Pour mémoire, dans le reste du monde PADI un open water junior devient open water standard à 15 ans.
  10. Bonjour, L'arrêté modifiant le code du sport est paru ce jour au journal officiel: https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046600414 Il permet désormais en France d'être autonome à 12 et 20m dès 16 ans (PA12 et PA20) et à 40m dès 17 ans (PA40). Je ne pensais pas que ce projet irait à son terme aussi vite, c'est une bonne nouvelle. (Je le mets dans la rubrique news mais ça touche à la fois la plongée enfants, les niveaux et prérogatives et les activités associatives).
  11. De ce que j'ai compris et généralisé à partir de certains modèles où c'est indiqué, leurs modèles avec COB LED sont annoncés à 85 d'IRC et leur modèles à LED XML à 75. https://bigbluedivelights.com/products/10000-lumen-video-lightsku-cb10000p/ https://bigbluedivelights.com/products/10000-lumen-video-light-blue-remote-control-readysku-vl10000pb-rc-copy/
  12. C'est effectivement la procédure décrite dans le MFT. Évidemment, il aurait mieux valu qu'il t'explique avant la plongée ce qu'il attendait de toi et ne pas te faire répéter 3 fois ton "erreur" mais il a fini par te l'expliquer en sortant. Au delà des diverses justifications évoquées, ce geste d'entraînement a pour moi l'intérêt de participer à ancrer dans la mémoire du plongeur la nécessité d'évacuer l'eau avant de respirer sur un détendeur, comme lors des exercices de lâcher-reprise d'embout. Dans la réalité, on s'adapte à la situation et on fait comme on peut...
  13. Vu la façon dont tu poses la question, j'imagine que tu es en formation et que ton moniteur t'as enseigné une méthode qui te surprend, t'a reproché de faire comme ceci ou de ne pas faire comme cela. Éventuellement il t'a demandé de présenter le détendeur légèrement fusant à ton binôme, de le tenir, de lui faire tenir le deuxième étage, de l'assister à la verticale, etc. Peut-être qu'il n'a pas réussi à t'expliquer ou te justifier de façon satisfaisante l'intérêt de tel ou tel geste et ça te reste en travers de la gorge. Si tu nous disais quel élément te pose problème et la façon dont ça s'est passé, on pourra discuter plus efficacement que de parler dans le vide.
  14. C'est pas forcément évident effectivement mais c'est en évolution constante au fur et à mesure de l'augmentation du nombre de plongeurs CCR de par le monde. Et même si c'est dommage quand on y a pris goût, il est toujours possible de plonger en ouvert le temps d'un séjour Tiens j'oubliais un point important: penser à vérifier l'adéquation du premier étage oxy et des blocs disponibles sur place, au besoin prévoir un adaptateur DIN/M26 dans un sens ou dans l'autre selon les cas (celui vendu par AP est pratique et compact).
  15. Salut, je lance un sujet pour les trucs et astuces à ne pas oublier pour transporter un recycleur en avion. Je pars avec mon Inspi (vision 2020) en frame, sans les blocs que je louerai sur place. Vue la taille de la machine elle sera en soute, seule la tête voyagera avec moi en cabine. Voici ce que j'ai prévu: - donc tête démontée dans le bagage à main, avec le clip rouge de désactivation de la batterie mis en place, au cas où elle voudrait s'allumer par erreur. J'ai failli ne pas penser au chargeur de batterie mais il est là finalement. - le reste de la machine en frame dans le bagage soute: au niveau poids j'ai une franchise de 30kg, j'en consacre 16-17kg à la machine et accessoires (faudra que j'essaie le Triton un de ces jours...), ce qui me laisse peu de marge pour le reste mais ça va passer avec l'aide d'un peu de place dans le bagage de madame et un bagage à main dépassant un peu la limite. - le canister vide est rempli avec pièces et petits accessoires pour ne pas perdre d'espace et éviter que ça ballotte et placé dans la frame (titane) qui protègera le tout. - suite à conseils avisés, j'ai replié le haut des faux-poumons (dorsaux) vers l'arrière pour protéger les pièces en T des chocs. - La boucle est démontée et se glissera sur les côtés. - Au niveau pièces de rechange, j'ai essayé de prévoir diverses éventualités; cellule de rechange, quelques joints divers, filtre feutrine, outils spécifiques, un peu de caouèche, etc. - dans le sac, le tout est protégé par le reste des affaires de plongée et vêtements divers. Voilà pour une première liste, avez-vous des conseils complémentaires à apporter? ou des façons de faire différentes, surtout sur d'autres machines? Merci.
  16. merci pour ce compte-rendu et ces magnifiques photos. Ça me donne presque envie d'aller voir ça un jour
  17. LGF

    Couteau

    En théorie oui, en pratique on est face à un être humain et à son interprétation. Exemple vécu à Roissy: mon fils part avec sa trousse d'écolier contenant des ciseaux à bouts rond de moins de 6cm de longueur de lame, le contrôleur n'a pas voulu les laisser passer et nous a demandé de les jeter vu l'importance du "litige", j'ai laissé tomber au bout de 30 secondes et on a jeté les ciseaux...
  18. à ma connaissance il n'y a pas de méthode, ça dépend de ta position, de ton gilet, de ton lestage, de la vitesse que tu souhaites maintenir, etc. Par exemple commence par mettre l'inflateur devant toi à mi torse et relève le ou abaisse le selon la vitesse atteinte. Logiquement il te faut trouver une position qui ne videra pas d'air au fond et qui commencera à en vider progressivement quand ta vitesse de croisière est atteinte.
  19. J'ai toujours mis mon nom et adresse du domicile, et en général un téléphone portable.
  20. Certificat Complémentaire, soit ce qui permet aux DEJEPS actuels de passer E4: enseignement profond (40-60) et tutorat. C'est sur cela qu'est plus ou moins calqué ce projet de MF1-E4.
  21. Vue la précision des différents matériels utilisés, mano et analyseur en particulier, je ne pense pas que tu puisses espérer une meilleur précision que ça. C'est déjà très bien. Je suis d'accord avec @stef75, c'est un drôle de délire de vouloir du Nx 60, avec quasiment que des inconvénients pour le gonfleur, t'as le droit de refuser les gonflages exotiques.
  22. Rions un peu Première sortie pour la Gopro que je viens d'acquérir et première péripétie: tout le monde veut me l'emprunter, à commencer par mon premier sujet sous-marin qui était très intéressé, j'ai eu du mal à le convaincre de me la rendre... D'ailleurs on entend ma binôme du jour se marrer sur la bande son en me voyant me bagarrer pour sauver l'objet. Je vous ai coupé la minute d'écran noir au milieu du film, quand la caméra était bien enveloppée de tentacules.
  23. Pas de doute sur ce que tu as voulu faire mais la différence de 6% est au delà d'une simple correction de pression liée à la température donc il y a eu un problème quelque part: dans le réglage du mélangeur, dans une vanne mal ouverte, dans une prise d'air mal branchée entre le stick et le compresseur, dans un analyseur défectueux, un manomètre qui dérive... Il faut chercher et comprendre si tu ne veux pas reproduire l'erreur.
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.