Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

LGF

Modérateurs
  • Posts

    2,453
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    21
  • Country

    France

Everything posted by LGF

  1. C'est pendant un séjour à saturation donc pas de problème de paliers. Mais la performance reste sympa !
  2. Comme quoi les expériences varient. Ma seule expérience de plongée avec un seul japonais il faut dire était à l'opposé: on aurait dit un moine zen celui-là, un calme olympien sur et sous l'eau, une consommation d'air proche de zéro, un modèle à suivre. Et pas d'appareil photo
  3. Merci d'éviter les débats politiques hors charte.
  4. Bienvenue parmi nous @Tom Edello, tout ce que tu décris est parfaitement anormal et ne doit pas arriver du tout lors d'une plongée (douleur, sang, vertiges...). Il est fort probable qu'aucun médicament "miracle" ne résoudra ton problème et ce n'est de toute façon pas souhaitable (imagine un médicament qui te permette de descendre mais que son effet s'estompant ensuite tu n'arrives plus à remonter). Il y a soit un problème d'apprentissage technique, soit un problème médical non détecté, qu'il te faut explorer et résoudre avant de continuer à plonger. Continuer dans ces conditions là me semble dangereux.
  5. fermeture du sujet le temps de nettoyer.
  6. Salut, tu peux télécharger le planificateur de plongée de Suunto, le dive manager 5 et faire des simulations par toi-même pour te rendre compte des profils de déco que ça génère. C'est principalement l'algorithme Fused RGBM original qu'il faut fuir dans le cadre de plongées un poil profondes à l'air. Si tu fouilles un peu il y a plusieurs sujets qui en parlent sur le forum.
  7. merci de calmer le jeu, j'aimerais éviter de fermer ce fil aussi.
  8. fermeture définitive du sujet et nettoyage.
  9. Ça me surprend vos discussions sur les comprimés d'iode. Moi qui habite loin des centrales, je ne m'en suis pas préoccupé plus que ça mais j'étais resté avec l'idée que en France les comprimés d'iode étaient mis à disposition de tous les habitants dans un rayon de 20km autour des centrales? D'ailleurs c'est toujours la communication officielle du ministère de l'intérieur: https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Nos-missions/La-protection-des-personnes-des-biens-et-de-l-environnement/Campagne-de-distribution-d-iode Ce dont vous parlez, c'est un défaut de mise à disposition ou c'est un problème de distance au delà des 20km?
  10. Je te rejoins sur l'effet psychologique: l'appeler palier de "sécurité" incite les gens à le faire, c'est exact, et c'est bien ce qui me gêne. La plupart des plongeurs qui l'ont appris comme ça vont croire qu'ils ne seront pas en sécurité s'ils sortent sans faire ce palier facultatif et vont le réaliser quelles que soient les conditions, au risque parfois de se mettre plus en danger (panne d'air, courant, froid, houle...). tout le monde s'accordera sur la non dangerosité de ce palier sur un platier de corail plein de poissons multicolores par contre. De même qu'en apprentissage, il apprend à ralentir fortement à l'approche de la surface, ce qui n'est pas son idée première mais la façon dont j'aime l'utiliser et le justifier avec les élèves. Quand à ta deuxième phrase, c'est ce que j'appelle un remède de grand mère ou une idée de "bon sens", une phrase toute faite dont on se dit au premier regard qu'elle est forcément vraie. Mais à ma connaissance aucune étude n'a jamais exploré l'effet de ce palier facultatif supplémentaire sur la survenue d'ADD, c'est dommage et rien ne prouve qu'il apporte un quelconque bénéfice. Une citation de B. Gardette m'avait interpellé lorsqu'il disait qu'à son avis, si on voulait avoir un réel effet sur le risque d'ADD, ces 3 minutes ne suffisent pas et qu'il faut rajouter beaucoup, beaucoup plus pour avoir un effet mesurable.
  11. C'est le terme de "sécurité" qui dérange beaucoup de plongeurs ici, mais comme tu l'as appris comme ça, tu ne peux pas deviner. Une meilleure appellation est sans doute palier de "principe", palier facultatif comme tu le dis, palier "pédagogique" comme j'emploie parfois avec mes élèves, palier de "convenance" est pas mal aussi. En bref l'idée est d'éviter de donner un sentiment de sécurité potentiellement erroné. Même combat avec la courbe de plongée "sans palier", abusivement appelée autrefois courbe de "sécurité".
  12. Bienvenue parmi nous! Comme dit plus haut, personne ici ne pourra remplacer le spécialiste ou le médecin fédéral amené à te signer ton certificat médical pour la plongée. Selon que tu as été dépistée suite à un accident thrombo-embolique ou pas, que tu es fumeuse et/ou avec une contraception orale, ton âge... le risque de complication va être différent. Cette mutation est relativement fréquente et ne sera pas forcément une contre-indication pour tout le monde. Voir ici un document guide pour les contre-indications à la plongée, adapté au cas par cas: https://medical.ffessm.fr/uploads/media/default/0001/06/b7f549632db8b5fe4dcb5489503c446696e4a665.pdf
  13. Si on fait la liste: pareil aussi, mauvais souvenir il y a quelques années, je ne retenterai pas non plus.
  14. Voici un article plus complet et scientifique que le billet précédent. Il détaille en français les résultats de cette étude : https://www.lemonde.fr/blog/realitesbiomedicales/2021/11/03/covid-19-nouvelles-donnees-de-leffet-de-la-vaccination-sur-la-transmission-du-variant-delta/ En résumé: Avantages de la vaccination: les vaccins actuels entraînent des contaminations moins fréquentes, moins graves, avec une durée de portage du virus plus courte, même avec le variant Delta. Limites de la vaccination: pour les personnes infectées avec le variant Delta malgré la vaccination, la hauteur du pic d'excrétion est similaire et le taux de contamination intra-familiale (contacts fréquents et prolongés sans masque ni mesure de distanciation) reste de 25% (contre 38% pour les non-vaccinés, mais la petite taille de l'effectif ne permet pas à cet écart d'être statistiquement significatif). L'avenir sera possiblement à des vaccins d'une autre sorte, administrés par voie locale (directement dans le nez, ou la bouche) qui permettront de préparer des défenses immunitaires au niveau des muqueuses du nez et de la gorge pour empêcher l'entrée du virus dans l'organisme, en complément ou à la place des vaccins actuels qui donnent à l'organisme les moyens de combattre le virus une fois qu'il est entré.
  15. Et du coup que se passe-t-il quand tu essaies de rentrer dans le menu "mode"?
  16. As-tu utilisé la montre en mode apnée pendant ce temps? Le mode apnée reste en général verrouillé pendant 48h après usage, donc si tu ne t'en sers pas, tu devrais pouvoir changer de mode en suivant le mode d'emploi, sinon il y a effectivement un problème. Edit: ah non, c'est plus court que ça en fait sur celui-ci.
  17. regarde chez Laffont, ils ont une assurance "pro basic" pour une quarantaine d'euros. C'est probablement pas les meilleurs mais si c'est juste pour le papier, ça devrait suffire. https://www.ffessm.lafont-assurances.com/courtier-assurances/offre-pros.html?offre=0c4c087a-f8fa-4b45-99ff-9e5776140742
  18. Hélas oui, j'ai perdu aussi l'accès sur le téléphone. Seule consolation, la version PC continue à fonctionner. Je ne sais pas du tout comment ça fonctionne mais je crains que ce soit définitivement fichu, à moins qu'un jour quelqu'un prenne la suite d'Antoine sur le développement ou au moins la maintenance de l'application.
  19. je ne suis pas un de ceux là mais je vais te répondre quand même En plongée loisir, les consignes le plus classiquement rencontrées en France: - 1 parachute (sans notion de couleur) pour se signaler - 2 parachutes accolés pour signaler une détresse / panne d'air, ou à défaut d'un deuxième parachute, consigne de "sonner les cloches" avec le parachute, c'est à dire de l'agiter verticalement de façon énergique. En cas de mer formée, de parachute mal gonflé... c'est évidemment compliqué à distinguer. En plongée technique: - 1 parachute orange ou en tout cas "non jaune" pour se signaler. - 1 parachute jaune en cas de détresse / panne d'air. Et ces deux mondes ont bien du mal à communiquer. Avec certains "anciens" il est déjà ardu d'imposer que chaque plongeur prenne un parachute, alors je n'imagine même pas en suggérer un deuxième. Sinon y'a celui-ci: Il suffit de montrer le bon côté au bateau
  20. Bon courage à toi et bonne reprise de la plongée dans quelques temps
  21. J'ai bien compris ça par tes diverses interventions et je n'ai pas de solution miracle à te proposer. Sinon pour monter une association loi 1901, il te suffit de deux personnes, puis tu peux l'affilier à une fédération et pour le FFESSM il faudrait atteindre 11 licenciés la troisième année pour rester affilié ensuite, c'est jouable. Ce nombre minimal a été suspendu en période COVID et rien ne dit qu'il sera remis en place. à la FSGT c'est, je crois, 3 minimum.
  22. malheureusement oui, si l'ambiance et le fonctionnement du club ne te conviennent pas, je ne vois pas d'autre solution que de quitter le club, ou de faire un putsch et de prendre le pouvoir Il existe de nombreux clubs où les P5 sont acceptés, encouragés et utiles.
  23. Il n' y rien de différent: l'exercice d'une quelconque prérogative d'encadrement ou d'enseignement est soumis à l'accord du président du club. Un N4/P5/E1, 2, 3 ou 4 ne peut être DP, encadrer ou enseigner dans un club que si le président est d'accord. Ou dit à l'envers: le président du club peut interdire l'exercice de ses prérogatives dans son club à n'importe quel encadrant.
  24. C'est déjà un vrai niveau légitime, c'est uniquement au niveau des clubs que tu as fréquentés qu'il y a visiblement un dénigrement de cette qualification.
×
×
  • Create New...