Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

LXG

Membres
  • Posts

    2,913
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by LXG

  1. source : www.asso-apecs.org Les données sur la présence du requin pèlerin dans les eaux françaises recueillies par l’APECS depuis 1997 ont permis de définir la Bretagne comme une zone d’intérêt national. Cela a conduit l’association à débuter un nouveau programme dans cette région en septembre 2002. Dates de la saison 2007 : Les volontaires seront recrutés pour des sessions de 1 mois minimum entre le 30 avril et le 30 juin 2007 pour plus d'infos
  2. je sais que le festival a déjà commencé mais vous pouvez toujours en profiter ce WE
  3. source : Le site du festival:"2000 REGARDS SOUS LA MER" 8ieme Édition de « 2000 REGARDS SOUS LA MER » Tournée dans le Var du Festival Mondial de l’Image sous-marine Cette année découvrez l’Amazone équatorien avec le film : EQUATOR « The river of sun » Palme d’or du dernier festival mondial de l’image sous-marine </EMBED> 2000 regards sous la mer ouvrira sa huitième édition du 13 au 18 Mars prochain. Les films du festival mondial de l’image sous marine seront à l’honneur. Comme chaque année un concours d’affiche sur le thème de la vie sous marine met en compétition plus de 3000 enfants des classes du Pradet de La Garde, d’Hyéres et de Carqueirannes. Le Programme Complet de la Manifestation : Du 13 au 16 Mars pour les Scolaires à La Garde et au Pradet : Projection de films et remise des prix du Concours d'affiches à L’Espace des Arts du Pradet et à la Médiathèque Gérard Philipe de La Garde Vendredi 16 Mars a 20 heures Soirée de Gala :Espace des Arts du Pradet En présence des élus du Canton et sur Invitation : Introduction musicale de la soirée par Bernard Abeille : Remise du Grand Prix du concours d’affiche des Ecoles Remise des Prix du Concours d’Image sous marine des Rencontres des îles d’or Présentation du film Palme d’Or 2006 du Festival de l’image sous marine : EQUATOR « The river of Sun » en présence de Daniel Mercier Invité d’Honneur et Président du festival. Soirée clôturée par un cocktail offert par la société RICARD. Samedi 17 et Dimanche 18 Mars Espace des Arts du Pradet : Projection public des films primés au festival mondial de l’image sous-marine. Exposition de photographies sous-marines sur la Méditerranée Par l’association : Déclic bleu et la société Turtle prod
  4. source : www.daneurope.org Des scientifiques et docteurs de renom venant du monde entier parleront de la sécurité et la médecine de la plongée et présenteront les dernières avancées, les mises à jour et les recherches en cours. Des messages clairs seront formulés à l’égard des plongeurs et un accent particulier sera placé sur le rôle essentiel joué par DAN dans la promotion de la recherche internationale avancée, orientée vers le plongeur et la sécurité de la plongée. lire le programme
  5. tu trouveras aussi des infos techniques dans la salle avis d'équipements ou bien sur les sites de ventes par correspondance comme le vieux plongeur, au vieux campeur....avecv parfois des avis de consomateurs;)
  6. qaund tu parles du nemo c'est lequel ? si c'est le nemo simple...moi je trouve qu'il a un tout petit écran et donc pas une bonne visi et il te donne la profondeur max que si tu lui demandes !! le nouveau le nemo wide je ne l'ai jamais essayé. Il est plus cher 50 € en plus mais il est plus beau et plus convivial..au premier abord en tout cas...il gere aussi nitrox et air pour ma part, je plonge avec un archimede...et j'en suis très content. Bonne lisibilité des infos, tres facile à prendre en main... Deux soucis, une interface qui date des débuts de l'informatique et des forumeurs ont eu quelques petites difficultés avec le boitier de la pile L'archimede reste un bon ordi;) et il est moins cher que le nemo wide. Environ 315 € pour le Cressi et 399 € pour le nouveau Mares tu trouveras plein d'infos en faisant des recherches dans les archives du forum
  7. Le triomphe de Maud Source : www.clicanoo.org Le teint radieux, le sourire de bouche à oreilles, Maud Fontenoy a posé pied à terre à La Réunion après 151 jours en mer. Partie du port de la Pointe des Galets le 15 octobre, elle y a fait une entrée triomphale après cinq mois sans toucher terre. Lire l'article
  8. source : www.batiactu.com Située au cœur de l’archipel des Seychelles, Eden Island est une île artificielle paradisiaque transformée en marina spécialement créée pour des investisseurs internationaux. Ce projet prévoit la construction de maisons spacieuses et luxueuses, d’une zone commerciale et d’une marina spécialement adaptée aux yachts. Un projet faramineux d’un montant total de 350 millions de dollars. Lire l'article
  9. source : www.actu-environnement.com Veolia Eau vient de remporter, dans le cadre d’un groupement d’entreprises, un contrat portant sur la construction, l'exploitation et la maintenance d'une usine de dessalement par osmose inverse à Campo de Dalías, dans le sud de l’Espagne. Lire l'article
  10. bienvenue sur le forum !!! imagine les belles plongées que tu vas pouvoir faire dans l'atlantique...tu vas croiser de beaux tacots !!!! c'est sur que cela va être aussi bien que les maldives
  11. dans ton cas, je dirais aussi d'abord l'ordi. Avec le N2 tu vas en avoir besoin rapidement....le détendeur tu continueras à le louer encore un peu puis tu retourneras voir ton banquier pour acheter le det, l'octo et ton mano;)
  12. pour avoir des infos, tu as dans les habitués du forum : penti pour la réunion invité narcosé pour la nouvelle calédo gwada971 pour la gwada fab pour la polynésie essaye de prendre contact avec eux par mail ou mp...
  13. tu as bien fait de mettre les liens directs...je ne comprends pas c'est normalement ce que je voulais faire . je vais corriger bien vu et merci, cela donne tout de suite plus de sens à la discussion;)
  14. si j'avais le choix ...pour moi s'en douter un minute c'est la Nouvelle Calédo !! c'est un territoire magnifique avec de très belles plongées. tu y trouveras un milieu urbain tout autour du grand Nouméa, mais aussi une vie plus insulaire sur les iles loyautés ou l'ile des pins et sur la grande terre tu découvriras la brousse. tu peux y pratiquer aussi bien tous les sports nautiques qu'un grand nombre de sports terrestres. Les destinations proches : nouvelle zélande, australie, japon... Par contre, c'est loin de la métropole...Mais bon c'est un choix;)
  15. bon vous êtes arrivés à votre but !!! Vous nous avez donné envie de lire la suite .... allez allez...la suite:)
  16. salut à toi !! beinvenue et bonnes bulles sur le forum !! Maintenant que tu es passé sur la face éclairée du forum, tu vas pouvoir prendre part à nos discussions et enrichir le forum de tes expériences;)
  17. je ne crois pas que l'info soit déjà passée sur le forum !! si c'est déjà le cas, elle servira à tous ceux qui ne l'avaient pas vu comme moi !! En faisant des recherches pour les scubanews, je suis tombé sur ce lien sur l'internaute.com Il s'agit d'un artcile sur et de notre aquatilia avec un diaporama de ses très belles photos.
  18. source : www.demorgen.be Début mars 2007, le Ministre de la Mer du Nord, Renaat LANDUYT, a donné le signal de départ du projet “Fishing for Litter”. En collaboration avec le Stichting voor Duurzame Visserijontwikkeling et l’AG Haven Oostende, l’objectif est d’inciter les pêcheurs à ramener les déchets trouvés dans leurs filets (plastique, bouteilles, restes métalliques) sur la terre ferme. Les sacs utilisés par les pecheurs sont mis gratuitement à la disposition par le Stichting voor Duurzame Visserijontwikkeling. Une fois ces sacs remplis, ils sont déposés à des endroits établis dans les ports d’Ostende, de Nieuport et de Zeebruges où ils sont collectés par l’AG Haven Oostende pour ensuite être triés. De cette façon, les pêcheurs participent à la lutte contre la pollution de la mer et contre les effets environnementaux complémentaires. Lire l'artcile
  19. on disait vrai ... l'absynthe rend fou j'ai l'impression qu'on se laisse aller ici
  20. tu crois qu'ils vont gaspiller ce genre de breuvage !!!! p'tain si j'avais su j'aurais bu la tasse plus d'une fois:hehe:
  21. Chronologie de l’exploit. source : www.clicanoo.org Retour sur un tour du monde héroïque Trois caps, trois océans. Des conditions météo extrêmes. Du cauchemar glacé des mers du Sud à son démâtage, en passant par le mythique Cap Horn et un Noël galère dans les 50e Hurlants, Maud a surmonté une à une les déferlantes, les blessures et les défaillances techniques. lire la chronologie
  22. Source : www.clicanoo.com La navigatrice franchira cet après-midi devant les côtes dionysiennes la ligne d’arrivée de son tour du monde à la voile à contre-courant. Hier matin, la Boudeuse a appareillé du port militaire de La Pointe des Galets pour une “mission” très spéciale. Objectif : accompagner Maud Fontenoy dans les derniers milles de son périple et la sécuriser pendant la nuit, puisque le L’Oréal Paris, depuis son démâtage, n’a plus de feux de position. Rencontre avec Marc, le père de Maud, embarqué à bord du patrouilleur militaire. Celui de qui “elle tient”. lire l'article
  23. source : les nouvelles calédoniennes La larve parasite du crustacé qui a infesté le grand bac du futur Aquarium des Lagons ne prolifère plus. Cela tombe bien, le produit prévu pour l’éradiquer est arrivé hier. Le combat devrait débuter en fin de semaine. Et, au jour d’aujourd’hui, il est difficile de dire si l’issue sera favorable à une ouverture, sous trois à quatre mois, de l’Aquarium des Lagons. La raison : un crustacé isopode est passé, il y a quelques semaines, au travers des filtres à sable des pompes qui amènent l’eau de la baie des Citrons aux bassins de décantations puis aux bacs du futur aquarium. Ce crustacé, parasite sous sa forme larvaire, a réussi en quelques semaines à infester le grand bac, au point qu’il a fallu isoler des pièces maîtresses comme Léon le napoléon, le requin dormeur et le requin citron. Pire, le compte à rebours avant l’inauguration des lieux a dû être interrompu pour permettre un assainissement total. Le choix d’un traitement chimique, inoffensif pour l’homme et pour les poissons, s’est imposé de lui-même. Une nouvelle espèce de parasite ? Mais ce n’est qu’hier que la direction de l’aquarium a reçu le produit. « Nous allons vraisemblablement débuter le traitement d’ici la fin de semaine, a assuré Richard Farman, le directeur. Mais auparavant, il nous faut installer une nouvelle piscine pour le requin dormeur, celle que nous avons mise s’avérant trop petite. Ensuite, nous devons régler l’arrivée d’eau saine avec des filtres appropriés. Ce n’est qu’une fois que le système sera en place que nous effectuerons le traitement. » Un traitement qui devrait tuer les isopodes adultes et, par là même, empêcher la prolifération des larves. Reste un mystère, celui concernant l’identité du crustacé : il ressemble à s’y méprendre au Gnathia maxillaris, mais ce Gnathia n’a été observé qu’aux Antilles. Il pourrait donc s’agir d’une espèce différente, au comportement différent. Le problème est que dans le Pacifique sud, de nombreuses espèces marines n’ont pas encore été étudiées. Et c’est le cas des gnatidés. Y.D.
  24. source : les nouvelles calédoniennes Le professeur Nardo Vicente, directeur scientifique de l’institut céanographique Paul Ricard, a donné une conférence, lundi soir, à l’IRD de Nouméa, pour présenter des écosystèmes méditerranéens et la réhabilitation en cours de zones polluées. Le Pr Vicente a trouvé bien des similitudes entre les écosystèmes calédonien et méditerranéen. Ainsi, il existe des récifs barrière de posidonies qui jouent le même rôle que les récifs coralliens, en tant que protections naturelles contre les assauts de la mer, et sont aussi des zones de reproduction. De même, les herbiers de posidonies agissent comme la mangrove en tant que lieu de reproduction des espèces animales. Ils sont à la base de l’écosystème. Ce ne sont pas des algues mais des plantes à fleur qui se propagent par rhizomes (racines), un peu à la manière du gazon buffalo. Par ailleurs, avec le phénomène de réchauffement de la planète, est constatée une tropicalisation de la Méditerranée. Des bancs de barracudas apparaissent au sud de la France, certains originaires de Méditerrannée mais qui se trouvaient plutôt vers les côtes d’Afrique du Nord, et d’autres provenant de la mer Rouge. Apparaissent aussi des balistes, le sar tambour et d’autres animaux. Phénomènes irréversibles La façade méditerranéenne de la France est un exemple intéressant en matière de réflexion et d’action pour la protection de l’environnement. Cette zone a connu une importante période de pollution, avec un pic qui, à l’échelle du temps, s’est produit entre les années 60 et les années 80. Les rejets des villes, des usines, en faisaient un cloaque. « De Nice à Perpignan, on avait recensé 450 émissaires rejetant des eaux brutes dans les herbiers de posidonies », explique le Pr Vicente. « Les produits chimiques, les rejets et surtout le béton, ont causé d’importants dommages. Les petits ports gagnés sur la mer, les barres de constructions immobilières érigées sur la mer ont eu des effets particulièrement négatifs. Le cas d’école est les plages du Mourillon, à Toulon. Comme il n’y avait pas de plages, on a remblayé 20 hectares sur la mer. L’observatoire de la mer des Embiez en a suivi l’impact. Vingt hectares de posidonies et le récif barrière de posidonies ont été ensevelis. Le résultat est que les plages artificielles non protégées régressent et il faut les reconstituer chaque année avec du sable de carrière. Par ailleurs, les tempêtes enlèvent les particules les plus fines du remblai qui s’épandent et vont étouffer les herbiers loin au large. Ainsi, pour aménager 20 hectares de front de mer, 70 hectares de biotope maritime ont été détruits. C’est un phénomène irréversible à l’échelle humaine », insiste le Pr Vicente. Le spécialiste n’a pas eu le temps de visiter certains endroits du lagon pollués par les particules de latérite véhiculés par les pluies depuis les anciens sites miniers, mais le résultat est le même. Pour lui, ce qu’il a vu à Nouméa est positif mais il convient de rester vigilant. Des mesures sont déjà prises par la ville pour le traitement des effluents, le service de l’environnement de la province Sud a créé des réserves naturelles protégées et des scientifiques de l’IRD (Institut de recherche pour le développement) procèdent à des observations. Zéro pollution Le Pr Vicente estime que la solution est de parvenir à une gestion intégrée des zones côtières prenant en compte les bassins versants. L’objectif est d’atteindre une pollution « zéro » à l’échéance de 2015 comme l’impose l’Europe aux pays de la communauté. « Un contrat de baie regroupant 24 communes a été mis en place à Toulon », conclut-il. Le succès se manifestant, 172 actions sont conduites et le système va se développer dans la zone Antibes-Marseille-Fos. Pourquoi pas un contrat de baie à Nouméa ? •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••• Le mécénat d’entreprise pour financer la recherche Le Pr Nardo Vicente a travaillé quinze ans avec Alain Bombard, alors directeur général du Conservatoire de la mer créé par Paul Ricard aux Embiez (association loi de 1901 financée par l’industriel). Le Pr Vicente a créé le laboratoire de l’Observatoire devenu institut océanographique Paul Ricard. « C’est le seul exemple de mécénat d’entreprise en Europe », estime-t-il. Pour lui, il serait bien qu’un observatoire du même type soit créé avec les importants moyens dont dispose l’industrie calédonienne. Cet organisme réunit un comité d’experts rassemblant les pêcheurs, les plaisanciers, les administrations (communes, régions, affaires maritimes etc.) qui se trouvent donc impliqués dans une réflexion commune, indépendamment ou en collaboration avec les instituts de recherche fondamentale. « La recherche n’appartient pas aux seuls chercheurs mais au plus grand nombre, en particulier au contribuable qui participe à son financement car, comme le disait Alain Bombard, la vulgarisation n’est pas vulgaire », explique le Pr Vicente. Selon lui, il faudrait que les industriels s’impliquent sur ce type de recherche environnementale ce qui aurait pour autre effet de créer de l’emploi pour des jeunes scientifiques qui sortent de l’université mais sont sans travail. Lors de son séjour en Nouvelle-Calédonie, le Pr Vicente a retrouvé un ancien collègue et ami avec qui il travaillait au centre océanographique d’Endoume, à Marseille, Serge Pauillac, qui exerce maintenant à l’Institut Pasteur de Nouméa. Il a aussi revu une de ses anciennes élèves de l’université Saint-Jérôme à Marseille, Pascale Chabanez, maître de conférence à l’université de La Réunion actuellement en accueil au centre IRD à Nouméa pour des travaux sur les communautés de poissons récifaux. Hervé Girard
  25. Source : all africa.com Tabarka apparaît comme une zone touristique en pleine expansion avec des paysages pittoresques (montagne, mer, forêt ), de remarquables vues panoramiques, de belles plages, des forêts touffues contenant une variété d'espèces végétales et animales (chêne-liège, sanglier, lièvre), un fond marin riche en faune et en flore (corail). lire l'article
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.