Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Scubaphil

Membres
  • Compteur de contenus

    4 058
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    57
  • Country

    France

Messages posté(e)s par Scubaphil

  1. Le 11/04/2021 à 23:12, Scubaphil a dit :

    Où as-tu vu que les immunodéprimés ne pouvaient pas être vaccinés contre la Covid ?

     

    Il y a 18 heures, emmanuelC a dit :

    Oui ... bon ...

     

    Ces sites sont tout à fait ce qu'il y a de plus officiels, ce qui y est écrit est rigoureusement exact.

     

    Mais ce que tu en déduis est faux.

     

    La contre-indication des immunodéprimés, c'est pour certains vaccins. En l'occurence, les vaccins vivants atténués (ROR, fièvre jaune, BCG) ... ce que ne sont pas les vaccins anti-Covid !

     

    Les immunodéprimés ne sont pas contre-indiqués aux différents vaccins anti-Covid. Au contraire, ils font partie des cibles prioritaires.

    Voir la liste officielle des publics prioritaires.

     

    Quelques extraits :

    Citation

     

    Les personnes de plus de 18 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 :

    atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie, (= immunodéprimés)

    atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés,

    transplantées d’organes solides, (= immunodéprimés)

    transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, (= immunodéprimés)

    atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes,

    atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (voir la liste),

    atteintes de trisomie 21.

     

     

    Citation

    Déficits immunitaires héréditaires

     

    Citation

     

    Cancer ou hémopathie maligne (= immunodéprimés)

    Syndrome drépanocytaire majeur ou antécédent de splénectomie (= immunodéprimés)

     

     

    • Thanks 3
  2. Il y a 5 heures, emmanuelC a dit :

    On l'oublie (occulte ?) trop souvent mais tout le monde ne peut pas être vacciné.

     

    Il y a 5 heures, emmanuelC a dit :

    Les personnes immuno-déprimées ou maladies auto-immunes par exemple

    :non:

    Où as-tu vu que les immunodéprimés ne pouvaient pas être vaccinés contre la Covid ?

     

    Les immunodéprimés, ce sont les trois quarts des patients que je vois.

    Non seulement, ils font partie de la population cible à vacciner en priorité selon les recommandations officielles, mais en plus, on les vaccine bel et bien.

    • Like 2
    • Thanks 1
  3. Il y a 19 heures, Amore a dit :

    Ce dernier point est prouvé ? La vaccination permet d'éviter les contaminations ? Il me semblait que ce n'était pas encore le cas.

    Oui, c'est maintenant documenté, les vaccins permettent de diminuer fortement les contaminations.

     

    Je l'expliquait il y a quelques jours sur un autre fil.

    Extrait :

    Depuis 3 semaines, nous avons des données de terrain plus précises : une étude menée aux USA sur les patients qui vont subir une intervention chirurgicale ou des examens médicaux montre que le portage du virus (recherché par PCR) est 5 fois moins fréquent chez les patients qui ont été vaccinés. Cette réduction a été observée dés le 10ème jour post-1ère injection. (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33704435/)

  4. Il y a 4 heures, FREDOX a dit :

    apprendre au corps à réagir et neutraliser la protéine Spike (que ce soit à Arn-m, virus inactivé ou vecteur viral).
    Comme d'hab' droit de réponse et correction des docteurs du forum si je me plante

    Bonsoir @FREDOX,

    Tu ne te plantes pas du tout. C'est exactement ça. Et j'allais justement intervenir là dessus.

     

     

    Il y a 8 heures, Amore a dit :

    Bienvenue dans le monde du lego vaccinal ; une pincée d'AZ avec un soupçon de Moderna pour finir par une giclée de Pfizer émulsionné avec du Johnson coupé au Sputnik 😄

    Lego consistant en ... une pincée de protéine Spike avec un soupçon de protéine Spike pour finir par une giclée de protéine Spike émulsionnée avec de la protéine Spike coupée à la protéine Spike.

     

    Oui, le principe pour amener cette protéine Spike dans l'organisme diffère d'un vaccin à l'autre, mais au final, c'est quand même bien toujours cette même protéine qui sert de support à l'immunisation.

     

    Même s'il n'y a (pour le moment) pas étude à grande échelle avec des vaccinations croisées, l'immunité anti-spike sera donc toujours renforcée avec un rappel vaccinal, quel qu'il soit.

     

    Alors, qu'aurait-il fallu faire ? Ne pas restreindre les indications de AZ chez les moins de 55 ans ? Ne pas faire de 2ème dose aux moins de 55 ans ? Leur laisser le choix du type de 2ème dose ? Recommander une 2ème dose différente (ce qui a été fait) ? Il n'y avait pas de solution parfaite.

    • Thanks 3
  5. Il y a 8 heures, DivideByZero a dit :

    A titre de comparaison, le nombre d'accidents de plongée observé par le CROSSMed sur la saison 2016 était de 2600 personnes assistées, et 20 décès (sur probablement beaucoup moins que 18 millions de plongées)

    http://www.dirm.mediterranee.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/bilan_saison_estivale_2016_internet_cle272ffe.pdf

    Pour parler un tout petit peu de plongée quand même dans cette discussion, attention à ne pas tout mélanger dans les rapports du CROSS Méditerranée :

    Dans l'exemple qui est cité (2016), il n'y a pas eu 2600 assistances et 20 décès liés à la plongée. Ca, ce sont les chiffres globaux de l'année pour toutes les assistances et les décès, quelle que soit l'activité concernée. Pour la plongée en scaphandre, en 2016, c'était 74 assistances et 1 décès (voir pages 2 et 6).

    • Like 2
  6. Il y a 4 heures, DuboisP a dit :

    la Floride est un état républicain, comme la Géorgie, qui a rendu criminel la fourniture d'eau dans les files d'attente des bureaux de vote

     

    Il y a 2 heures, benbulle a dit :

    Ouahou.... un citoyen est même pas capable de penser par lui même a s'hydrater et a amener une bouteille d'eau ?

    Belle pirouette ! :rolleyes:

     

    On ne te parle pas des personnes dans la file d'attente, mais de l'Etat de Floride qui a criminalisé le fait d'offrir une bouteille d'eau. Tu ne vois pas une nuance ?

     

  7. Je parle de données médicales et scientifiques.

     

    Tu mentionnes les propos d'un juge, qui si je comprends bien, s'aventure sur le terrain scientifique pour justifier sa décision. Sa position de décideur n'en fait pas pour autant un créateur de résultats scientifiques.

     

    En substance, il ne prend pas beaucoup de risque : avec la mention "n'élimine pas complètement la possibilité que", il est certain de ne pas se tromper (quel que soit le sujet). Les valeurs 100% et 0% n'existent pas en médecine et sciences expérimentales.

    Dans l'absolu, les résultats que je rapportais dans mon post précédent lui donne raison, dans le sens ou même chez les vaccinées, on observe quelques cas de portage asymptomatique. Mais ça ne doit pas faire oublier que l'effet vaccinal est quand même très important. Cinq fois moins de portage, c'est vraiment beaucoup. C'est un ordre de grandeur de diminution qui permet réellement d'envisager la vaccination comme un outil de contrôle de l'épidémie.

     

    La phrase d'après vaut le détour aussi : "Les individus vaccinés risquent donc de demeurer contagieux et pourraient participer à la propagation de l'épidémie" ... "risquent", ça veut bien dire que ce n'est qu'une éventualité, suivi d'un verbe au conditionnel ... on est donc bien là dans le principe de précaution, celui que tu exécrait dans un autre post ...

     

    il y a 36 minutes, christophe 38 a dit :

    ce qui m'amène à une interrogation :

    si une autorité administrative determine que le vaccin n'empeche pas la contamination, quand, comment, allons nous retrouver la liberté d'aller et venir ?

    Je partage la question.

    Je crains que seule l'autorité administrative en question ne puisse te répondre.

    • Thanks 2
  8. Il y a 14 heures, CDMC a dit :

    15 jours après la 2eme injection, tu as 95% de chances de ne plus pouvoir transmettre le virus ... pour le Pfeizer ,

    Si je peux me permettre, ce n'est pas tout à fait ça. La proposition exacte serait plutôt :

    7 jours après la 2ème injection, tu as 95% de risque en moins de tomber malade de la Covid, et 5 fois moins de risque de porter (et donc transmettre) le virus*.

     

    Pour rappel, 5 fois moins de risque, on peut aussi l'exprimer aussi comme une réduction de 80%.

    Et 95% de réduction du risque, c'est aussi diviser le risque par 20.

     

    (*)

    Depuis décembre 2020, on savait que les vaccins (actuellement utilisés en France) étaient efficaces pour prévenir la maladie (pas que les formes graves d'ailleurs, comme on le lit trop souvent).

     

    Beaucoup ont objecté (sur ce forum y compris) que ces vaccins n'empêchaient pas de transmettre le virus. Il s'agissait d'une extrapolation hasardeuse. Les données initiales étaient simplement que nous n'avions pas d'information sur l'effet du vaccin sur le portage asymptomatique du virus. Ce que certains se sont empressés de transformer en "le vaccin n'empêche pas de transmettre" ...

     

    L'expérience israélienne de vaccination massive, suivie rapidement par une forte baisse d'incidence de la Covid, suggérait que la vaccin réduise aussi les portages asymptomatiques.

     

    Depuis 3 semaines, nous avons des données de terrain plus précises : une étude menée aux USA sur les patients qui vont subir une intervention chirurgicale ou des examens médicaux montre que le portage du virus (recherché par PCR) est 5 fois moins fréquent chez les patients qui ont été vaccinés. Cette réduction a été observée dés le 10ème jour post-1ère injection. (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33704435/)

     

     

     

    • Like 1
    • Thanks 6
  9. Le 27/03/2021 à 14:34, bardass a dit :

    j'espère que la nouvelle direction, et surtout son président, sera plus respectueux des commissions, notamment la commission médicale, même si ces commissions ne sont que consultatives.
    Le dernier écrit du président sortant était juste insultant et méprisant.

    On ne saurait espérer mieux, en effet.

     

    J'ai quelques inquiétudes quand même, le nouveau Président étant lui même médecin, son second également, le risque de court-circuitage de la commission médicale n'est pas nul.

     

    On verra également qui est nommé MFN (Médecin Fédéral National) et comment il se comporte. Sur ce plan, on ne peut qu'être optimiste tant-il devrait être aisé de faire mieux qu'à la précédente mandature ... :bandit:

     

     

    Le 27/03/2021 à 15:11, NTD a dit :

    Vu que le président sortant fait partie de la nouvelle équipe j'en doute fort.

    Je déplore également ce parachute doré qui a été promis au Pdt sortant.

     

    Je pense néanmoins qu'il s'agissait d'une manoeuvre politicienne pour s'assurer d'une part qu'il sorte du jeu et d'autre part qu'il soutienne l'équipe candidate qui lui promettait le poste.

     

    Ensuite, à l'usage, ce ne sera plus lui le chef, celui qui inféodait le CDN dans son ensemble à sa seule volonté. Il cristallisait les difficultés relationnelles avec la CMP. Mécaniquement, ça devrait mieux se passer. Et puis le coller à l'international et à l'outre mer, c'est un moyen de ne pas l'avoir dans les pattes au quotidien. :D

    • Thanks 2
  10. Il y a 6 heures, Dhomme86 a dit :

    Heureusement que le personnel qui s'occupe d'elle n'est pas rancunier, souhaitons-lui prompt rétablissement !

    Il peut être rancunier, mais ce personnel a surtout une éthique et des obligations déontologiques, de non-discrimination notamment.

    • Like 4
    • Thanks 1
  11. Il y a 5 heures, Amore a dit :

    Pourquoi les Guadeloupéens refusent de se faire vacciner ? Quelles sont leurs raisons ?

    Qu'en disent-ils ?

    D'abord quelques chiffres :

    La Guadeloupe reste à ce jour l'un des départements de France le moins vacciné : 2,1% de la population a reçu au moins 1 dose, contre 10% au niveau national (données du 22/03).

    Au delà des refus, il y a des doses en stock, mais un certain degré d'encombrement des centres de vaccination et des difficultés à obtenir un créneau pour se faire vacciner.

     

    Ensuite sur les causes, on va rejoindre rapidement cette affirmation de @christophe 38, parfaitement exacte :

    Il y a 1 heure, christophe 38 a dit :

    ça ne suffit pas : il faut convaincre le ventre mou

    Je vais parler de ce que je constate au jour le jour : les patients que je vois (pour l'essentiel, pathologies malignes) et le personnel soignant. Ca ne fait pas une population dans son ensemble, mais ça donne des indices.

     

    Sur la question du vaccin, quand on aborde le sujet, du coté patient comme du coté soignant, on trouve 3 types d'attitudes :

     

    - ceux qui veulent certainement être vaccinés : ce sont en général des patients qui viennent d'eux même sur le sujet et demandent comment se faire vacciner. Ils ont en général un haut degré de conscience de leur santé et du risque potentiel de la Covid pour eux. A la louche je dirais qu'ils représentent 1/4 des patients que je vois.

     

    - ceux qui sont farouchement "contre" le vaccin. Ils n'abordent pas le sujet spontanément (avec moi), mais seulement quand je les amène sur la question. Les arguments sont variés, souvent nébuleux et orientés sur la suspicion autour des "ils" (autorités ? industrie ? corps médical ? ...). Ca peut aller du "parce que !" ou "jamais" au" je ne veux pas de nanoparticules dans mon corps" (je n'exagère pas, je cite mot à mot les parole d'un patient, professeur d'histoire-géo en lycée au demeurant ...) ou encore "je vais attendre un peu", "c'est trop risqué", "je ne tombe jamais malade docteur, je n'ai pas besoin de vaccin", "je suis contre les vaccins et les médicaments vous savez", "je me soigne naturellement, je n'ai pas besoin de vaccin" ... Quel que soit l'argument utilisé, après quelques échanges, la réponse reste fermement sur un Non. Parmi les patients, je dirais moins d'1/4. Parmi les soignants, probablement plus.

     

    - enfin, comme dirais Christophe, le ventre mou : celles et ceux qui sont indécis, ne savent pas trop quoi penser. De prime abord, ils se présentent comme les antis : ils n'évoquent pas spontanément la question du vaccin et se réfugie en général derrière des arguments communs, mais un peu plus softs, de type "pas tout de suite", "avec tout ce qu'on entend", "vous croyez que c'est utile ?" ou plus directement "qu'est ce que vous en pensez ?" ou "vous croyez que je devrais le faire ?" ... Ils représentent plus de la moitié des personnes avec qui on discute du sujet. La plupart sont convaincus d'aller se faire vacciner après quelques explications adaptées à leur situation. Je pense sincèrement que beaucoup d'entre eux sont juste saturés d'informations et sont incapables de trier. Du coup, ils se rangent souvent à l'avis de celui qui parle le plus fort (c'est une tournure de langage, je ne parle pas des décibels).

     

    Ajouter à celà, une culture Guadeloupéenne fortement imprégnée de méfiance envers l'Etat français (souvenir cuisant de Bonaparte rétablissant l'esclavage sur un territoire ou la révolution l'avait aboli depuis plus de 10 ans) et beaucoup de croyances autour des religions et les plantes locales,  faisant penser à certains qu'ils ne sont pas concernés ni par la Covid, ni par le vaccin. Mais ça, c'est enfoui bien plus profondément et ça ne sort guère dans les conversations avec le médecin.

    • Thanks 4
  12. Il y a 4 heures, Amore a dit :

    Celle-ci semble n'être que factuelle.

    Cacher cette information générerait des considérations méfiantes ou des conclusions hâtives.

    Même si la statistique est faible, cela arrive et donc autant le savoir.

    Biais de représentation.

     

    Ceci n'est valable que si le décès était imputable au vaccin.

    Ce qui n'est pas confirmé.

     

    En l'occurence, diffuser cette (non-)information génère des considérations méfiantes et des conclusions hâtives : "ouh là, il y a même un étudiant de 24 ans en pleine forme qui est mort à cause du vaccin, alors je ne vais certainement pas le faire !"

    • Like 3
  13. Bon, plus sérieusement : ont été évoqués entre autres Thaïlande, Mexique, Egypte, Maurice, Malaisie, Bali, Bornéo ...

     

    Dans le genre nature, tourisme terrestre et plongée, peut être aussi Madagascar, Kenya, Tanzanie, Mozambique, Afrique du Sud.

     

    Je ne connais aucune de ces destinations, mais pour quelqu'un qui a déjà pas mal voyagé, ce sont certainement des options à considérer.

  14. il y a une heure, iove a dit :

    c'est un niveau qui se valide au niveau région.

    Ce que ça veux dire, c'est que l'examen est rattaché avec une région, avec des délégués de la CTR dans le jury toussa

    Au niveau FFESSM, c'est exactement ça.

     

    Les sessions d'examens N4 sont déclarées au niveau régional au moins 2 mois à l'avance et demandent un jury spécifique.

     

    En général, tu peux consulter les calendriers régionaux sur les sites des CTR, comme par exemple ici pour la région PACA.

    • Like 1
  15. Il y a 5 heures, LGF a dit :

    C'est ça, ce qui date du 22 novembre 2020 à l'automne dernier, il y a 4 mois.

    Ça correspond  à ma définition de "quelque temps" mais visiblement pas à la tienne. :grimace:

    22 novembre, c'était peut être dans ta région. La notre d'AG, c'était le 26/02 dernier, il y a moins d'un mois.

     

    C'est le problème de "quelque" ... assez imprécis pour que chacun comprenne ce qu'il veux.

    Et quand j'ai lu ta phrase "quelques temps déjà", je l'ai comprise comme "depuis longtemps". ;)

  16. Il y a 17 heures, LGF a dit :

    les présidents des diverses commissions nationales sont élus par les présidents des commissions régionales qui sont en fonction depuis quelques temps déjà.

    Pas tout à fait.

    Les présidents de commissions régionales ont été élus lors des AG régionales, ces dernières précédant l'AG nationale. Ils sont donc fraîchement élus au moment de voter pour la commission nationale.

  17. Il y a 4 heures, caolila a dit :

    Des petits icones avec des points négatifs serait pas mal. La communauté pourrait donc "s'auto-modéré" avec une sanction du genre

    Si sur une semaine flottante on perd 100 points de réputation on a une semaine de suspension. 

    Bof bof ...

     

    Avec ce genre de système, il y aurait un risque certain de dérive de type lynchage.

     

    La majorité, l'effet de meute, sans même avoir raison, aurait vite fait d'enterrer certains contributeurs.

     

    Majorité n'est pas vérité.

     

    Je vous renvois à l'excellentissime Etienne Klein sur ce sujet :

     

    (voir à partir de 4'08'' jusqu'à 6')

     

    Non, vraiment, je ne crois pas que ce soit une bonne idée.

    • Like 2
    • Thanks 1
  18. Il y a 15 heures, Olivier_G a dit :

    ce n'est pas grave parce que dans les texte PA20 + PE40 = N2 et j'aurais juste 2 cartes à présenter au lieu de une. Et je comprends que ça n'a aucune incidence pour poursuivre avec un N3.

    Tout le monde est d'accord pour dire que dans tous les cas, tu auras les mêmes prérogatives, en France, c'est sûr.

     

    Comme signalé plus haut, une seule petite différence, avec tes 2 cartes, tu n'auras pas d'équivalence CMAS 2*.

     

    Il y a 16 heures, Olivier_G a dit :

    Sauf si le moniteur me trouve suffisamment à l'aise et qu'il a l'occasion de me tester alors là il pourra le faire.

    Finalement, c'est bien ce que j'évoquais : la capacité à évaluer son élève.

    Il serait quand même un peu fort de café que le (ou les) moniteur qui te forme ne soit pas en mesure de le faire ...

×
×
  • Créer...