Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Berphil

Membres
  • Compteur de contenus

    100
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France
link1
link2
link3

Berphil a gagné pour la dernière fois le 2 juillet

Berphil a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

166 Excellent

À propos de Berphil

  • Rang
    Plongeur en haute mer

Informations personnelles

  • Localisation
    Paris
  • Profession
    Consultant

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. 1967, Bretagne Sud, j'avais 17 ans, je chassais et aux vacances d'été je retrouvais un trio de gars de mon âge, originaires comme moi de la région parisienne, également chasseurs. Durant l'année ils s'étaient inscrit dans le club de plongée de leur ville et quoi de plus naturel que d'envisager ensemble de tester la plongée bouteille en mer.. Nous nous retrouvons donc à Concarneau pour louer blocs (sanglage Dumas, tige de réserve bien sûr) et détendeurs (Cristal, un des tous premiers deux étages avec un 2e étage gris et un bouton de surpression comme un vieil interrupteur électrique) et direction la pointe de Trévignon. Mise à l'eau du bord, descente gentillette jusqu'au sable et là, voilà-t-y pas que mes 3 zozos décident de répéter les exercices appris pour passer le BE (Brevet élémentaire, l’ancêtre du N1) en piscine quelques semaines auparavant. Tout y passe, reconnaissance des signes, vidages de masque, passages d'embout, et que je n'arrive pas à passer ma réserve, et que je suis en panne d'air, la totale. J'allais quand même pas les laisser s'amuser sans moi, alors je me suis mêlé à leur jeu et fait tous les exercices et je n'ai plus arrêté de plonger. En rentrant de vacances je me suis inscrit dans un club, J'ai passé rapidement les niveaux de l'époque, je plongeais en mer dès que possible, jusqu'au fédéral (FSGT). On a construit des caisson photo dans des cocottes minutes, fait toutes les bêtises que nous osions à l'époque (à faire hurler les plongeurs aujourd'hui), testé rapidement et de manière empirique l'O2 aux paliers, etc.. Aujourd'hui je suis sage, maxi 40 m, nitrox dès que possible, mais toujours le même plaisir.
  2. Sans aller à comparer ma moustache à celle de José Bové, il lui arrive d'être relativement importante (parfois la flemme de la tailler), mais un peu d'eau dans le masque, j'ai bien dit un peu, ne m'a jamais perturbé ....
  3. Solution toute personnelle : avec la moustache j'ai toujours un peu d'eau dans le masque, si apparition de buée un petit mouvement de la tête pour faire passer l'eau sur verres .....
  4. Berphil

    Liban plongée

    C'est vrai que question visibilité et intérêt ce n'est pas le lagon de Chuuk
  5. Berphil

    Liban plongée

    Pour les tanks immergés au Liban
  6. Berphil

    le champ du loup

    France et Suisse se partagent quand même, pour la nationalité, un des cinéastes les plus marquants : Jean-Luc Godard
  7. Berphil

    Parachute: conseils

    Nicolas Duguay serait-il l'incarnation québecoise d'un plongeur francophone des antipodes qui donnait des leçons à tout le monde il y a quelques années ?
  8. Berphil

    Parachute: conseils

    La méthode Santi ça marche même avec de gros gants
  9. Dans les deux articles "L'Etat peut..." ce qui ne veut pas dire qu'il le fait. A ma connaissance, l'article 22 n'a pas encore été appliqué. En fait il y a une tradition qui dépasse parfois la protection consulaire et qui veut que l'Etat français s'occupe de ses ressortissants à l'étranger (pas toujours très bien, pas toujours avec la pugnacité nécessaire, souvent avec les biais de la realpolitik, etc.). On l'a encore vu ce matin avec le cas de la "disparition inquiétante" d'une Française il y a plusieurs mois au Japon qui était à l'agenda de la rencontre entre E. Macron et Shinzo Abe. Les Allemands ont une disposition similaire, ainsi il y a quelques années ils ont demandé à des otages allemands au Sahel pour qui une rançon avait été versée de rembourser l'avion affrété pour les rapatrier.
  10. Ne pas oublier le cadre réglementaire français, en particulier la loi du 27 juillet 2010 relative à l'action extérieure de l'Etat dont les articles 22 et 23 peuvent expliquer la frilosité de certains : Article 22 L'Etat peut exiger le remboursement de tout ou partie des dépenses qu'il a engagées ou dont il serait redevable à l'égard de tiers à l'occasion d'opérations de secours à l'étranger au bénéfice de personnes s'étant délibérément exposées, sauf motif légitime tiré notamment de leur activité professionnelle ou d'une situation d'urgence, à des risques qu'elles ne pouvaient ignorer. Article 23 L'Etat peut exercer une action récursoire à l'encontre des opérateurs de transport, des compagnies d'assurance, des agents de voyage et autres opérateurs de la vente de voyages et de séjours, ou de leurs représentants, auxquels il a dû se substituer en organisant une opération de secours à l'étranger, faute pour ces professionnels d'avoir fourni la prestation de voyage ou de rapatriement à laquelle ils étaient tenus à l'égard de leurs contractants.
  11. Régulières, je n'ai pas essayé les HD
  12. Alcyon en humide/semi ; Apeks RK3 en étanche
×
×
  • Créer...