Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

gercoul

Membres
  • Compteur de contenus

    107
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Pays

    Mayotte
link1
link2
link3

Réputation sur la communauté

10 Good

À propos de gercoul

  • Rang
    Bulleur vintage

Informations personnelles

  • Localisation
    Valbonne
  • Profession
    medecin

La Plongée

  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Merci pour toutes ces réponses. Jai parfaitement conscience du cote empirique et théorique de tous les modèles proposés qui concernent une population #normale# dans des conditions #normales# et que hors de ces conditions on ne sait pas très bien ce qui se passe. Mon interrogation était plus théorique (eu égard aux lois de la physique) que pratique. Il pourrait également interressant de reflechir à l'effet d'une augmentation anormale du debit cardiaque (comme au cours dun essoufflement) sur la production et l'élimination des microbulles et une pissible incidence sur L'apparition d'un ADD. Qu en pensez vous ? Personellement quand je suis amené a faires plusieurs profondes rapprochees je mecforce de faire des seances d'oxygenotherapie normobare entre chaque plongée.
  2. Effectivement on peut accepter que pour un tissu donné l'augmentation du débit bit sanguin puisse favoriser la saturation. Assez paradoxalement l'inverse devrait être également vrai. L'augmentation du débit sanguin (du a un effort) devrait favoriser la désaturation.
  3. Bonjour à Tous Je voudrais vous conter une petite mésaventure et avoir votre avis sur une remarque faite ensuite par le Directeur de Plongée. Il y a quelques jours, au cours d’une profonde j’ai fait un début d’essoufflement principalement du à un fort courant. Il n’y a pas eu de bobo mais j’ai fini penaud la plongée accroché à un octopus. Quand nous avons débriefé cet incident le directeur de plongée a fait remarquer entre autres qu’un essoufflement pouvait majorer la saturation en azote et donc favoriser un accident de décompression puisque l’ordinateur lui ne s’essouffle pas. J’ai essayé de comprendre le mécanisme et je reste perplexe. La saturation de l'organisme par l’azote est régi par la loi de Henry et variable d’un tissu à l’autre et uniquement fonction de la pression partielle de l’azote et donc de la profondeur. Je ne vois donc pas en quoi, dans ce schéma intervient une hyperventilation car on rejette autant d’azote qu’on n’en inhale ce qui a pour résultat de vider le bloc à toute allure. A la limite on pourrait même envisager que l’hyperventilation engendrée par une accumulation de gaz carbonique dans le sang (hypercapnie) et donc dans les alvéoles pulmonaires ait l’effet inverse sur la saturation en se basant sur la loi de Dalton qui en résumé se formulerait ainsi : Plus de gaz carbonique = moins d’azote et moins d’oxygène. Si quelqu’un à une idée sur le mécanisme physiologique qui pourrait expliquer l’affirmation du directeur de plongée je l’en remercie par avance. Bonnes bulles à tous
  4. Re bonjour a tous Pour resumer ce qui a été exposé plus haut on pourrait dire que : 1 la ventilation pulmonaire est regulee par la concentration de CO2 dans le sang (paCO2) dont la valeur normale est 40mmHg. Le centre de régulation se trouve dans le tronc cérébral. 2 la concentration en 02 n'intervient que dans certaines conditions extremes (altitude) ou pathologiques. L'oxygene n'intervient pas ce d'autant qu'en p!ongee et a fortiori au nitrox on respire un melange hyperoxyque. 3 en plongee la ventilation et donc la consommation est determinee par l'elimination du CO2 produit par le metabolisme.. Les facteurs qui interviennent dans la productionde CO2 sont la constitution du plongeur, l'importance de l'activité musculaire, le stress, le froid, l'activité digestive, la viscosité du melange inhalé qui croît avec la profondeur, etc. J'aimerais ajouter que l'essoufflement est l'incapacité pour un plongeur d'éliminer le CO2 produit. Mais ce sujet pourrait faire l'objet d'un autre post.
  5. Bonjour a tous Je m'insinue dans ce post pour repndre a Vieux Zep. Est-il possible de considerer que la plongee nitrox limitant la profondeur limite de ce fait la consommation?
  6. gercoul

    Chromis Erreur E30

    Merci Je fais ca des que possible
  7. Bonjour Il y a quelques jours alors que je me trouvais en Polynesie mon Chromis a affiché E30 au cours d'une plongée et ne fonctionne plus depuis. La pile a été changée en août 2017 par un atelier agréé. J'ai contacté Scubapro sans obtenir de réponse pour l'instant. Quelqu'un a-t-il une idée de la signification de ce message et un éventuel moyen d'y remédier. Je n'ai rien trouvé sur internet et sur le forum Merci d'avance. Cordialement à tous.
  8. gercoul

    Ordinateur et avion

    En aéronautique l'altitude cabine désigne l'altitude virtuelle correspondant à la pression maintenue dans la cabine
  9. gercoul

    Ordinateur et avion

    Un grand merci pour cette réponse à la fois rapide et circonstanciée. Je vais regarder attentivement les articles dont vous le donnez les liens Merci encorer
  10. Bonjour à tous Ma réflexion a du être déjà certainement été traitée mais je n'ai pas su trouver ou; donc je la (re)pose. J'ai un ordinateur chromis qui donne à la fois le délai avant de prendre l'avion et les altitudes à respecter en cas de séjour en altitude (en montagne par exemple). Je n'y avais jamais pris garde mais je me suis récemment aperçu que mon ordinateur, 5 heures après une plongée dont le profil est joint, m'interdisait de prendre l'avion mais m'autorisait à séjourner en altitude - à moins de 4000m cependant. Or la réglementation de l'aviation civile impose une altitude-cabine maximale de 2 438 m (8 000 ft). Même en considérant la vitesse d’ascension, on ne contrevient pas aux règles de la plongée. En effet, si une vitesse de remontée de 6m/mn (soit 0.6bar/mn) doit être observée entre -6m et la surface, la vitesse d’ascension d'un avion type A320 par exemple est de l'ordre de 2000m/mn soit 0.2bar/mn donc largement inférieure à celle recommandée. On peut même ajouter que le séjour en altitude va accélérer la désaturation. Force est donc de conclure que seule la possibilité d'avoir à faire face à une décompression accidentelle (quand même rarissime eu égard aux milliers de vols quotidiens) motive les règles de sécurité observées. Qu'en pensez-vous?
  11. belle collection qui me rapelle mes debuts
  12. Bonjour j'etais en Guadeloupe l'année dernière. J'ai pas mal plongé avec Antidote plongée dont j'ai apprecié l'ambiance et qui diversifie bien ses plongées en fonction des nivaux. Les Heures Saines n'est pas mal et le bateau tres confortable et propose des sorties sur le sec Paté et les saintes La Rand'eau très sympa. Leurs sites sont assez spectaculaires et ils vont souvent sur les epaves (Augustin Fresnel+++)
  13. gercoul

    tuamotu

    OK bien noté Merci encore pour ces précieux renseignements
  14. gercoul

    tuamotu

    je dirai la meilleure periode pour la plongee.Pour ma part je priviligerais le soleil pour les couleurs sinon quand les nautiles se montrent-ils?
  15. gercoul

    tuamotu

    Merci pour tous ces renseignements. Et quelle serait la meilleure periode?
×
×
  • Créer...