Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

DivideByZero

Membres
  • Posts

    757
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    6
  • Country

    France
link1
link2
link3

DivideByZero last won the day on November 22 2023

DivideByZero had the most liked content!

About DivideByZero

  • Birthday 09/07/1989

Personal Information

  • Localisation
    Var
  • Passions
    La plongée, la montagne et les avions
  • Profession
    Ingénieur

La plongée

  • Féderation(s)
    CMAS
  • Niveau en plongée
    N4 - Nitrox confirmé
  • Professionnel de la plongée
    No

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

DivideByZero's Achievements

Experienced

Experienced (11/14)

  • Dedicated Rare
  • Week One Done
  • One Month Later
  • One Year In
  • Conversation Starter

Recent Badges

701

Reputation

  1. Salut, My 2 cents : - J'avais discuté à l'époque de mon N4 avec le directeur de plusieurs structures dans les alpes maritimes. Je vais essayer de rapporter aussi fidèlement que possible ses propos. Il disait que, sur la base des 2-3 plongeurs victimes d'ADD dont il était témoin chaque année, et sur les 15 dernières années (cela fait donc une base statistique de 30-40 ADD observés), tous l'ont été avec au moins 1 facteur favorisant : fatigue, surpoids, déshydratation, âge avancé, plongée profonde (on a tendance à l'oublier). Et es 2 ADD dont j'ai été personnellement témoin : - Le premier, alors que j'étais étudiant. Je plonge un samedi matin avec le club de l'école. Un copain fait un ADD. la veille au soir, il avait veillé très tardivement au bar de l'école... Alcool + Fatigue. - Le 2e, en Égypte à Marsa Alam, par un copain qui a la très mauvaise habitude de très peu s'hydrater. ADD après une 40 m à Elphinstone. Evidemment, procédures de décompression respectées. Donc, clairement, déshydratation + plongée profonde sont fortement suspectés. Évidemment ce ne sont que des observations et des expériences personnelles, ce qui ne représente pas une étude statistique. Il est difficile d'en une règle affirmant que "x % des ADD ont lieu malgré le respect des procédures". Par contre, sur la modeste base de ces observations, je dirais que : "Dans 100% des ADD dont j'ai eu vent, un ou plusieurs facteur(s) favorisant a été suspecté".
  2. Je pense que les températures très douces dans le sud de la France ne sont pas un indicateur très pertinent. Le climat méditerranée veut cela ; et je me rappelle quand j'étais petit qu'il était fréquent de prendre l'apéro sur la terrasse en plein hiver, sans porter de manteau. Cela signifie que des températures de 18° et plus à midi, en plein hiver, c'est courant dans le sud de la France depuis plusieurs décennies et n'est finalement pas très révélateur. Le dérèglement climatique s'observera plus en s'intéressant aux cycles longs et aux températures moyennes. Et pour cela un indicateur assez net est l'état des coraux ou la température de l'eau. Aujourd'hui je ne vois pas (encore) de choses très nettes quant à l'effet du réchauffement climatique sur les fonds marins (EDIT: près de chez moi). Disons que par chez moi, ce qui est visible c'est surtout la disparition de la faune sous-marine, aux causes multiples (le réchauffement peut-être, mais aujourd'hui surtout l'activité humaine, la pêche, le tourisme et l'impact de tout cela sur les habitats sous-marins).
  3. Si tous les plongeurs du monde pouvaient allonger leurs paliers en séchant leur bloc dans un aquarium multicolore à 28° dans 5 m d'eau, je pense qu'ils le feraient tous Pour en revenir au sujet de départ, certes le cas choisi par AF pour illustrer les écarts entre modèles n'est pas très pertinent puisque peu réaliste pour l'immense majorité des plongeurs loisirs. Néanmoins des plongées saturantes, et successives, cela arrive de façon non-exceptionnelle même en plongée loisir. Je pense qu'étudier cela sur un cas un peu plus réaliste mais tout de même saturant pourrait nous permettre de savoir si la problématique est pertinente, où si effectivement on débat pour des détails sans grande importance. Un ex de scénario réaliste : Plongée sur le Rubis le matin (40 m, DTR 15 min), suivi d'une plongée de 40' à 20 m l'après-midi, avec 3 à 4h d'intervalle de surface.
  4. Pour ceux qui n'auraient pas compris pourquoi la question de "trouver quoi intégrer" est compliquée, une remarque simple : si on se contente d'intégrer la courbe de profondeur (donc de calculer l'aire sous la courbe), sur une plongée carrée, on ne trouve pas P*t^(1/2)... L'aire que l'on doit calculer est donc un truc plus complexe que juste l'évolution de la profondeur en fonction du temps. Les plus matheux remarquerons que l'intégrale de (1/2) * P(t) / t^(1/2) donne le bon résultat sur une plongée carrée . De là à savoir si cela est transposable sur les plongées non-carrées...
  5. N'y étant pas allé, je ne vais pas pouvoir te répondre. Néanmoins des réductions de l'ordre de 20 à 30% me semble, dans mes souvenirs, être l'ordre de grandeur auquel on peut s'attendre au Salon (et encore, pas toujours). Comprendre par là que, si matériel disponible il y a sur place, il y a à parier que les réductions ne soient pas plus importantes que celle que tu as en ligne. Il est aussi courant d'avoir ce genre de réductions en ligne en même temps que le salon de la plongée.
  6. C'est loin d'être une question idiote, comme dit plus haut il faut faire l'exercice de comparer les 2 je pense. Sachant que par ses propres moyens, cela me semble plus compliqué de trouver un vol à direction de Marsa Alam directement (peut être que je me trompe), ce qui implique Hurghada + le long trajet en minibus. Pour ma part la question ne se pose pas, si je pars avec certains tour operators (en l'occurrence ici : Subocéa, ex-AMV), j'ai 30% de prise en charge par mon CE... Imbattable. C'est un centre de plongée, pour plongeurs, au milieu du désert. A part quelques excursions (pas données) comme Luxor ou des balades dans le désert, il n'y a RIEN à faire si on ne plonge pas. À part bouquiner, boire des cocas en bord de mer et faire du snorkeling toute la journée. Donc si on aime la farniente, au sens le plus pur du terme, pourquoi pas. Sinon j'éviterais.
  7. J'ai fait de même. Il suffit alors d'aller dans la catégorie "Amphithéâtre" et d'ajouter à son panier la conférence en question et de penser à valider. Le lien et le code arrivent dans la foulée par mail.
  8. J'ai reçu le même mail, et je ne sais pas de quel autre sujet on parle ?
  9. Le problème des statistiques, c'est qu'il y a une apparence de facilité dans la réalisation, la lecture et l'exploitation des chiffres qui sortent des études. Les notions de biais, d'intervalle de confiance, d'échantillon représentatif... toutes ces notions sont très rarement abordées dans tous les "articles" qui balancent des stats, quel que soit le sujet. Il s'agit pourtant d'éléments indissociables de n'importe quelle étude statistique sérieuse. Quand un expert parle de mécanique quantique à un profane, le profane reste modeste car il est conscient de ne rien comprendre. Par contre quand il s'agit de stats, on a vite tendance à croire qu'on comprend ce qui est marqué ; ce qui est souvent faux. Et c'est de là que vient l'expression "on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres"... La réalité c'est que celui qui ne les comprends pas peut leur faire dire n'importe quoi. Mon message pour dire que faire des études statistiques sérieuses et exploitables, c'est pas juste remplir un tableau excel avec la réponse des interviewés. C'est beaucoup plus compliqué que ça. Sans éléments supplémentaires pour justifier de la pertinence de l'étude, il est difficile d'en conclure quoi que ce soit finalement.
  10. Je pense qu'il faut voir l'étude d'Alain Forêt comme une mise en lumière qu'il y a un loup. Car effectivement le cas particulier carré 30 m 30 min ne concerne pas beaucoup de monde, mais il s'agissait d'une façon de comparer les modèles. Les écarts mis en évidence sur ce cas particulier ont toutes les chances d'être généralisables. Mais il fallait bien trouver un point de mesure et de comparaison, AF a choisi celui-là.
  11. Pourquoi s'en foutrait-on ? Les risques d'ADD, bien que globalement rares en plongée loisir, ne sont pas nuls pour autant ; surtout à 40 m.
  12. Jauger le niveau que demande une plongée sur un site donné en fonction des conditions c'est minima N3, limite DP. Et quand bien même on estime que cela peut, dans une certaine limite, entrer dans le cadre du N2, c'est en sortie de N2 ; pas en entrée. Lors de cette discussion tu as confondu à plusieurs reprises les objectifs de la formation et les pré-requis. Ce sont deux choses différentes, et il est assez curieux de reprocher à l'auteur la non-maîtrise des objectifs de la formation au tout début de la-dite formation. Quant à la lassitude sur un nombre de sites réduits, c'est du ressort de chacun et totalement HS je trouve. Personnellement quand je plonge à Niolon je suis lassé au bout de 4 plongées ; ça ne fait pas de moi un mauvais plongeur il me semble.
  13. J'étais inscrit mais des contraintes familiales m'ont empêché d'assister à la présentation. Le fait qu'il n'y ait pas de streaming possible me chagrine ; même si je pense avoir découvert un peu le contenu de la vidéo à travers la lecture de ce fil de discussion. Pour l'accidentologie, pourquoi ne demanderait-on pas à tous les médecins hyperbares qui s'occupent des ADD de noter l'ordi utilisé, les réglages et le profil de plongée des individus, en excluant les cas "évidents" de désaturation non maîtrisée ? (vitesse de remontée NOK, rupture de palier, etc.) Il faudrait également une idée du type d'ordinateurs utilisés à l'échelle de la population. Cela permettrait de conclure sur la dangerosité ou pas d'un algorithme plutôt qu'un autre. (Facile à dire... Maintenant que le Yaka est dit, au boulot les gars ! )
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.