Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Lagrange67

Membres
  • Posts

    592
  • Joined

  • Last visited

  • Country

    France

Everything posted by Lagrange67

  1. Petit déterrage (2 ans). Je croyais que la notion de "TIV" (et donc la chaine de formation, et de macarons, qui descend d'un agrément ministériel) avait été spécifiquement créée pour mettre en place le régime dérogatoire. Bêtement, je croyais que le TIV (et le macaron) n'était qu'une façon "réputée correcte" de répondre à une obligation d'inspection (obligation que j'imaginais remplissable "autrement" si on renonçait au régime dérogatoire et si on acceptait le risque de récusation préfectorale). Faut-il forcément recourir à un prestataire certifié "ministériel" (prestation commerciale) pour inspecter un bloc, perso et non listé dans l'inventaire d'un club, un an après sa dernière réépreuve ? Dans le texte, il n'est pas question de certification ministérielle, mais d'éviter une "récusation préfectorale" de compétence ... donc, entre ces deux concepts, il y a peut-être la place pour des gens qualifiés et qui peuvent présenter un titre (quelconque) prouvant qu'ils ont suivi une formation (même si une carte de TIV 2F n'a de valeur que dans un club 2F, aux dires de la 2F et évidemment s'il s'agit d'apposer des macarons issus de la chaine de certification ministérielle). N'a-t-on aucune précision sur la doctrine suivie par les préfets ? (et leurs forces de l'ordre) Est-ce qu'un TIV 2F (agissant hors structure) sera "a priori" (du point de vue d'un préfet) plutôt apte ou inapte à contrôler ses blocs perso ? (alors qu'il peut contrôler ceux d'un club s'il y adhère) Je veux bien que le macaron (i.e. le circuit T.I.V validé) rende l'inspection indiscutable, mais est-ce que son absence rend l'inspection automatiquement nulle ? (au point qu'on te refuse un gonflage sans te demander si t'as inspecté ton bloc quand il le fallait)
  2. Ok, merci pour ces précisions. J'avais une fausse vision des choses. J'ai trouvé un autre sujet qui traite de la question (ça continuera plutôt là-bas).
  3. Je ne parlais pas du régime dérogatoire, mais du "normal" (réépreuve tous les 2 ans, inspection visuelle chaque année). La notion de TIV n'existe pas dans le régime normal (que je sache). Si la réépreuve date de plus d'un an et qu'on n'a pas d'étiquette TIV (et fiche associée), on peut théoriquement s'en sortir (pour une seule année) en faisant juste une inspection visuelle "non-TIV" mais consignée "quelque part" (avec date, signature, constatations). Ensuite, à la fin de la deuxième année, c'est réépreuve obligatoire.
  4. Requin ? C'est pas le truc qu'ils servent en touffé/massalé/cari/colombo dans tous les restau 97x que je fréquente régulièrement (bon, c'est pas mon truc le requin, je suis plus poulet) ? C'est bien des darnes qu'on voit en photo. Désolé, mais à partir du moment où ils en remontent un dans leur filet ou sur une palangre et qu'ils ne lui découpent pas l'aileron avant de le rebalancer dans l'eau, je ne vois rien à redire pour une espèce classée NT (Near Threatened). C'est ce qu'on appelle des "prises accessoires". En plus à Gaillac, c'est facile d'imaginer le chef du rayon poissonnerie qui revient du port de pêche (après la criée) avec un ou deux poissons peu habituels dans son bac (là je plaisante). La morue/cabillaud de l'atlantique est classée VU (Vulnerable), et on en trouve encore en rayon aussi. Où sont les pétitions ? Allez, je vais faire mon délateur ... oups ! Un rapport qui détaille la consommation en France. Parlons surpopulation humaine ... là je signe pour lutter contre.
  5. Pour le régime normal, je croyais qu'un simple carnet dédié au bloc suffisait : identification du bloc et historique (avec bien sûr une réépreuve datant de moins de 2 ans, et un CR d'inspection visuelle faite un an après cette réépreuve ... laquelle inspection n'est pas un TIV, mais quelque chose que tu peux très bien avoir fait toi-même, sans aucune qualification particulière).
  6. Premier survol : - 681 d'intro (4%) - 15431 de plaisanterie (91%). Je sais pas encore si c'est de la pure ou de la coupée. - 875 de sérieux conclutif (5%) Je lirai le tout quand je serai dans le bon état d'esprit Un petit coté Pascal Brutal, non ?
  7. On est plusieurs à se tromper 3° slide (faisons abstraction de la dangerosité ou pas du truc ... je parle juste de l’appellation : la distinction entre des plongées inversées, et une plongée à profil inversé ou inverse). Les diptères s'enfuient encore ...
  8. Voici la page qui s'affiche quand je demande les sujets actifs : J'ai contribué à 8 sujets sur 25. 1) Ordi reçu : j'ai essayé de rendre service (livraison en 2 temps, etc). 2) Poche de gilet : je suis juste passé pour expliquer pourquoi je ne participais pas à ce sujet là. 3) Recueil d'incidents : j'ai manifesté mon intérêt et donné une idée (mettre les titres sur la page des liens) 4) Croisière Tubbataha : j'ai donné un lien vers le mot "haters" (suite à une demande, je passais par là). 5) Nouveau ! Spécial plongeur mégalo ! je participe, c'est vrai. Parce que j'ai participé pour débunker le Triton aussi et que j'ai quelques compétences. 6) Table USN 2008 : j'ai participé. Ça a été plutôt cordial (j'avais dit, il y a pas longtemps, que j'évitais les derniers paliers complètement effectués à 6m ... donc ça m'a intéressé de lire le doc de JCT ... parfois ce genre de lecture fait son chemin ensuite ... je peux pas prévoir). J'ai quelques compétences en simulation de diffusion (compartimentée). J'ai même des références. 7) Maldives avec Sun Maldives : j'ai participé parce que ça me concerne (directement et fortement : j'ai organisé un départ de groupe avec eux). 8) Lisbonne : j'ai pris la défense du nouvel arrivant (après sebach) ... je n'ai plus de contribution dans ce sujet puisque le ménage a été fait. Donc, quel est le problème ? (où sont tous ces sujets que je pourris ?) Après, je lis et relis le premier message de ce sujet ... et il me fait toujours le même effet : c'est ça une logorrhée. Précisément : jouer au volubile façon méthode coué quand on est juste un haineux qui passe son temps à tirer des traits sur les autres. Non berny, j’œuvre à rien du tout. J'écris quand j'ai un truc à dire, pas simplement pour dire qu'un autre est un nuisible, un idiot ou je ne sais quoi. J'attends ton commentaire sur mes commentaires, puisque tu penses qu'il faut créer un sujet particulier pour parler de moi. Tout ce que je constate, c'est que les sujet moribonds avant que j'écrive dedans, s'enflamment ensuite d'un coup, et se rendorment après mon départ (et pourtant j'aurais encore plein de choses à ajouter très souvent, pour relancer l’intérêt et aborder un autre aspect). Bonne nuit les gars alors. Désolé pour le dérangement. Ignorez moi VRAIMENT. [Ajout : puisque j'ai le temps, je vous fais même la page 2 des sujets actifs depuis 2 jours] Donc là, je suis abonné à 3 autres sujets (j'y ai donc contribué : je ne supprime jamais aucun abonnement). 9) Où avez-vous plongé : j'ai juste conseillé à ureb d'aller s'encanailler en orient (à la Graule) il y a quelques temps. 10) Arrêter la plongée ... j'avais donné un bon plan vacances dans le sud ;-) 11) Courant descendant : j'ai dit ce que je savais, et ça n'a pas été mal pris par les autres.
  9. Ils sont sympas quand même ... Sauf que là, c'était le VP ! ;-) (s'il a acheté celui de l'annonce qu'il avait indiquée dans un précédent sujet)
  10. L'étui est listé sur le bon de livraison ? Parfois ils livrent en deux colis, même les accessoires.
  11. J'ai jamais compris pourquoi on parlait de "profil" pour deux plongées successives (mais je sais que tout le monde le fait) ... j'aurais parlé de configuration, d'ordre ou d'agencement de plongées (au pluriel). Les profils de ton chapitre 6 par contre, ça je comprends : profondeur = f(t) pendant une seule plongée. Félicitations pour ton doc au fait.
  12. Je parlais d'un profil inversé de plongée unique (bien dans le chapitre 6 du mémo de JCT) : descente lente, remontée rapide (en suivant les tables). Intuitivement (oui, la modélisation en compartiments n'est pas incompatible avec un peu d'intuition), je distingue des surprises du point de vue de la saturation de certains compartiments lents peu enclavés (effet de fronde du à des facteurs de saturation multiples). Mais bon, on va dire que ça ne fera mentir que les ordinateurs (ou que mon intuition est déficiente).
  13. On va dire que c'est bien d'avoir une référence pour ceux qui finissent à 6m. Après comme tables uniques (et même primaires) ... je ne m'étalerai pas. Chacun fait ce qu'il veut avec ses licenciés. Les indications sur les profils sont utiles ... mais bon, rien sur les profils inverses par exemple (descente lente, remontée à fond de vitesse limite), ni dans les acceptables, ni dans les déconseillées.
  14. Ah cet atlantisme alors ...
  15. Bien forcés de considérer cette éventualité avec cette hauteur pour la dernière marche (si on a reconstitué une partie de son volume habituel de gaz intestinaux, soit 200cm3).
  16. Ces tables considèrent (imposent) une remontée à 10m/minute ? (quelle que soit la profondeur) Et combien de temps pour passer de 9m à 6m ou de 6m à la surface ? On reste à 10m/minute ? Y a une notion de palier de principe ou ça sort du sujet ?
  17. Je suis d'accord. C'est pour ça que j'ai voulu distinguer la part de choix personnel. Partant en période scolaire, Dubois pouvait très bien se savoir dans un groupe incluant des plongeurs très divers. Et je voulais savoir si c'est ce genre de paramètre qui lui a fait anticiper des plongées tellement peu engagées que le nitrox ne servait à rien (alors que tout le monde le conseille à partir d'un certain age). Je suis assez sensible à ces questions vu que j'ai dans mes meilleurs amis des gens qui vont sur la soixantaine et qui préfèreraient respirer de l'eau plutôt que du nitrox. Perso, je n'en suis pas encore là, mais je prends du nitrox s'il y en a (+ quelques autres trucs qui améliorent bien mon confort quand ils sont proposés : j'ai eu un 15L acier chez Dune par exemple). Je n'y reviens plus. Sinon, tu avais ton vol retour à quelle heure ? (comment s'est passée l'attente ?) Vous avez mis pied à terre pendant la croisière ? (je dis pas que c'est un must, mais certains font des pique niques ... j'ai pas eu cette opportunité pour le moment)
  18. On croit rêver. Voilà que je ne respecte pas les consignes du DP maintenant.
  19. Je suis désolé, mais là on parle des plongées de Sun Maldives et des gaz proposés par Sun Maldives. Après le message #3, on pouvait croire que ce croisiériste ne proposait pas de nitrox. Personnellement, ça me dissuaderait légèrement. En ce moment, on peut croire que tu te prends une remarque au moindre dépassement des 30m, et qu'on ne te propose aucune passe où le crochet s'accroche à un peu plus que ça. Et c'est ce que j'aimerais mettre au clair. Enfin, il y a le tarif ... mais bon, partir en période de vacances scolaire ... ça coute.
  20. J'ai viré les preuves ;-) (on sait jamais) Je précise qu'on n'a jamais eu plus d'une minute de déco (grâce au nitrox) et qu'on a tout de même fait des paliers de principe de plus de 5-6 minutes à 5m à chaque fois. Le gars de mon groupe qui plongeait à l'air, il n'a fait qu'un jour comme ça (il a passé son nitrox direct ensuite). Le croisiériste des Maldives (ou d'Egypte) qui me fait une remarque pour dépassement des 30 m et me fait plonger avec des gens à l'air en no deco ... j'aime autant te dire qu'il ne me revoit pas. Ou alors faut fournir la perche de 5m pour accrocher le reefhook. Si je faisais un thila/giri sans faire un tour sur les tombants ... je trouverais ça malheureux. C'est déjà assez arbitraire comme ça comme règle ... mais si en plus elle doit être appliquée strictement, peu importe le gaz, et en mélangeant les palanquées air/nitrox (je me met dans une situation où je serais le seul à avoir réservé du nitrox sur le bateau) ...
  21. Ok, si tu utilises ces arguments là ... j'édite même mon post précédent pour pas que tu me dénonces. Mais même à 29,90m, le nitrox me parait intéressant.
  22. On n'aura pas fait les mêmes Maldives. J'y étais en décembre dernier et on a fait pas mal de plongées saturantes (en passes = kandu, tu restes accroché ... tu consommes peu), et de 25-30m plus itinérantes ... Y a eu des journées assez chargées. A part la plongée avec les requins nourrice (Alimatha) et celle où on guettait les RB (Maamigili, 20m), on n'en a fait aucune qui ne titillait pas les 30m (ou les dépassait) pendant un bon bout de temps.
  23. Ici je lis : "La plongée Nitrox est disponible sur tous les bateaux mais il est nécessaire de réserver au préalable." Vous n'y avez pas pensé ? On peut passer de 15-20 minutes de palier, à 3-5 minutes, rien qu'à la deuxième plongée du jour. Même vos guides étaient à l'air ? Le nitrox 30 n'est utile qu'à ces profondeurs (20 à 37 m : on ne peut pas l'utiliser en dessous). On ne parle pas de plongée multigaz ... mais d'un bloc unique dosé à environ 30% d'O2, comme ce qui est maintenant proposé presque partout.
  24. Ok. On va dire, pour simplifier, qu'on lui dira de naviguer au sud ou au nord de la balise (direction cardinale). Mais ça reste coton de lui faire filmer quoi que ce soit qui n'est pas dans sa direction de déplacement. Tes autres arguments me paraissent très justes. L'objet ne sera réellement utile que quand il apportera un truc que le plongeur ne sait pas faire. D'où l’intérêt des fonctions évoluées (et c'est là que les murs technologiques arrivent).
×
×
  • Create New...

Bonjour,

 

logo.png.c7536bd9e68359a8804d246d311256bd.png

 

L'ensemble des services de Plongeur.com sont gratuits et c'est grâce à la publicité que vous pouvez en profiter. Or il semble que vous utilisiez un bloqueur de publicité.

Si vous aimez le site et que vous voulez pouvoir en profiter longtemps, merci de désactiver votre bloqueur de publicités lorsque vous naviguer sur Plongeur.com.