Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

zoreil41

Membres
  • Compteur de contenus

    255
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6
  • Pays

    France

Tout ce qui a été posté par zoreil41

  1. Mon moniteur nous as parlé de 3 cas dans sa courte carrière (40 ans d'enseignement de la plongée). Donc oui c'est rare mais ce qui est intéressant ce n'est pas la fréquence, mais le mécanisme d'action qui entre en jeu et les moyen de prévenir les conséquences (je pourrais te parler d'un cas de panique primaire que j'ai fait et qui n'est pas lié a la plongée ...). L’expérience est clairement une facteur de gestion et de limitation de la panique indue, mais personnes est à l'abri de se retrouver dans une situation qui le déborde (on parle d'un stress, un vrai) et où il vas se retrouver a faire une grosse connerie ...
  2. @emmanuelC N'importe quel individu placé devant une situation de stress peut se voir déborder par ce stress et vas paniquer et c'est ses instincts primaire qui vont prendre le dessus. Applique cela à la plongée et tu te retrouve avec un plongeur qui vas virer son détendeur, enlever le masque et remonter respirer à la surface.
  3. Cher amis Canadien, alors bienvenu dans le Nooord A visiter au départ de Bxl, il ya comme suggéré les joyaux flamands, Gand, Brugges, Ypres (tu as quelques compatriote enterré depuis 100 ans las-bas). La cote est aussi a visiter (je la trouve pas a mon gout ....) Plus au Nord tu les Pays-Bas tout près avec les spot de plongée en Zeelande (certains ici sur le forum pourrait t'accompagner et te faire decouvrir ...), tu aussi Amsterdam (pour la ville, les coffee shop, ou les musée) Tu peux aller aussi visiter facilement en train certaines villes belges francophone, Lièges, Namur .... Et en france tu peux faire la cote avec ses station balnéaire et te promener sur les 2 caps (griz nez blanc nez), et dans le sterres tu peux aller voir Vimy (les liens avec ton pays ...), Arras, c'est assez sympathique.
  4. zoreil41

    Salon de la pêche en mer

    Ah on te retrouves bien, belle attaque, ad hominem, mais je te l'accorde j'avais dégainé le premier. Toucher une corde sensible pas tant que ça, la vie fait que la pèche plaisance je n'ai plus le temps de la pratiquer. Et fine gâchette (enfin fin moulinet ...), c'est trop généreux de ta part tu travestis déjà la réalité. Tellement documenté qu tu nous les fournis plus rapidement d'habitude (ce que j'attendais de toi ...). Si je reprends les dernières étude d’impact faites à la demande des fédérations d'association de la pèche plaisance, la pèche loisir (récréative/plaisance), ne représente qu'entre 1-2% et 6% des volumes déclarés par les professionnels (qui comprennent la pêche sportives tarifée et les professionnels quelque soit leur taille). Autre point positif sur l'impact de la pêche plaisance, en dehors du braconnage difficiles a quantifier, la plaisance a un impact plus responsable en ne prélevant que les populations déjà reproduite (politique des tailles mini). Donc tout est déjà dit, surement n’écoutais tu pas .... Je sais même pas quoi te répondre, tu le fais exprès ou quoi ? Ah non tu cherches juste a nous mettre dans l'amalgame pour appuyer tes propos, c'est vrai les plaisanciers c'est les méchants massacreurs de dauphins .... Oh tu as trouvé des cons dans un groupe forcement c'est que tout le groupe est cons. Oui des brebis galeuses yen as, les concours ne sont plus la norme (il ya eu de gros changement de mentalité), mais il en reste. C'est comme en plongée ceux qui ont connu l'ancien temps ou se taper un oursin ou deux faisait parti du folklore, et on remontais facilement le homard pour le repas du midi ? Au lieu de mettre au pilori ces pécheurs indélicats (les maritimes sont plutôt friants d'informations au passage ....), il vaut mieux essayer d'éduquer ces cons (tâche difficile) pour que les mentalités changent et que nos mers et océans s'en portent mieux. Oui la pêche (surtout professionnelle) appauvrit les mers, c'est un constat qui ne peux être nié, et même chez nous, mais la tu trompe de cible, ce salon c'est surtout la possibilité pour un secteur économique très important (qui générés plus d'emploi que la pèche professionnels, et 2x plus de chiffre d'affaires), de se faire connaitre (d'ou aussi les attaques plus courantes ces derniers temps), et proposer a son public ses dernières innovations. Donc entre une secteur qui rapporte énormément (2x plus que les pros) pour une pression 10x moindre sur la ressources, je trouve cette charge mal placée, et contre productive par rapport aux arguments que tu avance. Et si en plus les avancées faite dans se secteur profitent aussi à la plongée (post initial de Doumes), c'est vraiment polémiquer pour le plaisir ...
  5. zoreil41

    Une nouvelle future plongeuse

    Félicitations ! Bienvenue à la petite surtout, bon repos à la maman qui as tout fait, et toi ben au boulot, le vrai celui qui te fera enfiler ta cape de super papa, tout le reste ne vas plus compter ! Donc on se dit à dans 6 mois quand tu auras retrouvé tes mot de passe de connections
  6. zoreil41

    Salon de la pêche en mer

    @Amore Je serai curieux que tu développe tes griefs, aussi documenté et argumenté que d'habitude, contre la pêche plaisance, car ceux ci seront surement les premiers à te remercier et réutiliser les arguments que tu vas avancer sur le parallèle hasardeux " surpêche, les dégradation causées par la pêche et la raréfaction des espèces marine" entre pêche industrielle/professionnelle et la plaisance. Nous t’écoutons !
  7. Un certain nombre, qui ont saccagé des sépultures de guerre, et il a fallu quelques cas médiatisé, et une certaine amnistie pour calmer le jeu, car les US commençais a mettre leur grain aussi ....
  8. ADD d'effort a la sortie pffff c’est pour les plongeurs d'eau douce ! Une seule sortie vaut la peine d’être enseignée : Bien calé au fond (genre 30/35m), grosse impulsion, palmage de compétition, gonfle à fond la stab/wing/etanche, regard dirigé vers le point de sortie (la ou ton regard va tu iras ....), saut à la sortie de l'eau, pendant que je suis en l'air j’enlève les palmes (les meilleurs le font pendant la vrille), j’atterris pieds joint sur le pont/ponton, petit salut au public venu assister à ma démonstration, ya plus qu'a couper le saucisson avec la lame de 35 cm que j'ai accroché au mollet. J'ai bon ?
  9. La première fois où je me suis aperçu que Narcose me jouais des tours : Prepa N2 en corse plongée prévue pour l’accoutumance à la narcose, visi excellente, thermocline à 20/25m, T°25 en surface, 18 au fond. Ma femme et binôme nous préparons tous les deux notre N2 confiant et content (les eaux froide sans visi des carrière belges/nord de la France non merci). On descends sans problèmes tout vas bien, conditions idéales, on passe la thermocline, on se prend sa claque de froid, on continue, stabilisation à 34 m comme prévue. Je suis content (premier signe ?), je regarde mon ordi je suis stable (la monitrice me diras premier signe : tu regarde de trop ton ordi ...), je vois la température 18°C, et j'entreprend de calculer ma résistance au froid (combien de temps avant d'avoir froid) avec la combinaison du jour (une 5,5 mm) et mon expérience passée (je tiens 40 min, à 10°C avec ma 7,5 mm), simple règle de 3 ... que j'arriverai pas a aller au bout je n'arrivais pas a additionner/soustraire, enfin faire un calcul simple au fond, ce qui m'alerte sur mon état ! Je reprend le plus possible mes esprit, regarde ma femme dans les yeux, et m'aperçois qu'elle pleure (pas normal ...), signe ok, pas de réponse (mon esprit se raccroche encore plus vite à la réalité), toi, moi, on remonte, j’attrape son gilet, contact visuel je vois dans ses yeux qu'elle raccroche à la réalité, signe à la monitrice qui était arrivé a la même conclusion : élève narcosée. On se stabilise au dessus de la thermocline pour reprendre vraiment nos esprit, on se balade à la fin, fin de la plongée et debrifing. Binôme raconte ce qu'elle a vécu, perte de souvenir, et qu'elle as crû être abandonnée dans le bleu, d'ou les pleurs. Moi je raconte ma plongée, l'impossibilité de faire mon calcul, et la monitrice, nous fait remarquer que je contrôlais trop mon ordi, et que pourquoi je voulais faire ce calcul ? (ah oui pas faux ...). Expérience enrichissante qui nous en as fait apprendre autant sur nous même a ne pas se faire confiance et se remettre en cause, et surveille les signes chez son binôme !
  10. Celle en haut de la rue de la constitution à Avranches ou celle qui étaient du coté de la bibliothèque je m'en souviens encore, c’était soit fermé soit dans un tel état que bon valais mieux passer son chemin .... après je te concède ça fait quelques temps que j'ai pas remis les pieds las-bas ...
  11. Ya 25 ans elle étaient déjà fermées et je pissais déjà devant en revenant de l’école ....
  12. Mauvais exemple ... Pour rappel les plaques (Licences) de taxi sont délivré gratuitement par l’état (un certain nombre chaque année). C'est les taxi eux-mêmes qui ont organisé un marché de la revente (non contrôlée au passage et dans lequel l’état n'as surtout pas le droit de regard ....) donc pas le même cas ou l’état demande un diplôme ouvert à tous, pour pouvoir travailler dans le milieu du sport ...
  13. Juste une question aux spécialiste @berny e @Bloop et qui connaissent les rouages d'une SCA : - Imaginons que demains, "on " autorise les MF a "encadrer/enseigner" dans les SCA. Quels démarches le patron devras t'il faire (déclaration URSAAF, inscription mutuelle obligatoire, visite médicale préalable a l'embauche, ...) ? Et combien de temps cela prend il à notre belle administration pour répondre ? Nan parce que je me pose la question si cela résoudras le besoin ponctuel (voir le pic imprévu journalier), où si en faisant dans les "règles" un MF serait employable rapidement ...
  14. ce qui assez savoureux dans un sens, c'est que cette distinction existe pour protéger le monde associatif et son tissu "fragile" qui risquait de se voir mangé par le méchant capitalisme (et aussi pour protéger le pouvoir acquis par le ministère des sports via son poids dans le milieu associatif ...), que les politiques ont voulu ces diplômes (et aussi éviter qu'il ne partent sous la "juridiction du code du travail" et garder "la souplesse" du ministère des sports ....). Aujourd’hui les gentils amateur croquerait bien un peu du méchant monde professionnel, mais sans en payer le prix, ni subir la réglementations et les responsabilité bien sur ...
  15. Franchement je pense que la confusion vint de cette distinction, un amateur est un "sportif" qui pratique son sport sans contrepartie financière, le professionnel vit de ce sport. Et en france (voir réponse a dans mon post précédent) ben pour distinguer les amateurs des professionnels, il existe un diplome le BE/... Le niveau n'as rien a voir las dedans,
  16. Lamentable, cette région la zeelande a vraiment investis envers les plongeurs du bords, et se genre de comportement me désespère pour l'avenir ... après on vas dire que c'est chiant de plonger du bords ya pas d'infrastructures ....
  17. Le réponse est politique. C'est un choix fait à une autre époque, où l'on as séparé le monde professionnel du monde amateur et promu les sports via le biais d'association loi 1901. Avec ses avantages et inconvénient, et cette volontés d'inscrire dans le programme de reconstruction d’après guerre et d’éducation/éveil avec le sports. Il a fallu a une époque définir comment gérer cela. D'un coté le monde du travail de l’entreprise, géré avec son code, très difficilement modifiable, enfin si mais fallait pouvoir travailler dessus avec les syndicats ... et de l'autre un ministère des sports qui n’était pas la priorité, donc moins surveillé contrôlé, qui a vu dans la gestion des association la possibilité d’accroître sa sphère d'influence (lire son pouvoir ....). Et come une association est a but non lucratif, ils ont transposé cette idée de base comme fondement dans le sports. Ils ont fait la distinction, un "prof de sports" ne pouvait être que bénévole, aussi bon soit il (de toute façon le sport était un loisir). Ensuite le milieu c'est professionnalisé donc certains pour garder cet élan associatif on certes laissé la possibilité aux association d'employer des entraîneur, profs, encadrants, mais pour garder la spécificité ont voulu marquer cette différence (pour éviter le mélanges des genres, je rappelle qu'un sportif dit professionnel était mal vu ...). Donc ils ont crée l'obligation d'avoir un diplôme spécifique dans ce cas (nos BE/.... ). Aujourd'hui le monde associatif (sans but lucratif ....), voudrait pouvoir aussi faire de l'argent (enfin certain de ses membres ....)
  18. Si tu veux, mais une association loi 1901 est une association sans but lucratif, tout le contraire d'une entreprise, donc le but d'un MF1 doit rester sans but lucratif ...
  19. @Youdivemecrazy et les autres aussi C'est une volonté politique, on vas dire. Ne focalise pas que sur la plongée la même chose s'applique a d'autres domaine. En gros, il existe deux mondes, le monde amateur, bénévole, soutenu fortement comme modèle pendant des années par des politique volontariste de l’état, cela nous conduit aujourd'hui a avoir des association loi 1901 (ou 1905 en Alsace / Lorraine) qui prodiguent des formations de qualité et peuvent même certifier des plongeur. De l'autre le monde professionnel, classique, l’entreprise, ses règles, ses formations. C'est bien deux mondes différents, et comme un association loi 1901 ne concurrence pas une entreprise, ben la c'est pareil un MF1 ne concurrence pas une BE. Le MF1 n'as vocation qu'a former au sein d'une association, pour exercer professionnellement il faut le BE. Sinon il faudrait considérer toues les association qui utilisent des MF1 comme des entreprise (impots, taxes ....)
  20. c'est bien pire, tout produit commercialisé doit être au moins en conformité avec les normes en vigueur, donc dossier ....
  21. ça tombe bien j'exerce dans la validation de produit a destination de millions de voyageurs ... et je te garantis que les différentes organisme de certification, nous ont demandé nos tickets d'entrée pour savoir si nous étions apte a exercer a nos postes (en gros nos diplômes ...)
  22. Et donc tu as surement crée un dossier d'autorisation de mise sur le marche de ton produit, dossier dans lequel tu certifie que les personnes qui ont travaillé sur ce produit ont les niveau de compétence reconnu suffisant pour développer ce produit ? (en gros que tu t'es assuré du ticket d'entrée)
  23. Juste pour lever un malentendu, c'est la légitimité intraseque de l'existence de ce ticket d'entrée, ou les conditions d’accès au ticket d'entrée dans le monde de a plongée (en gros qu'il n'existe pas de reconnaissance facile et qu'une formation à xxxx€ soit obligatoire pour l'obtenir ce ticket ?). Parce que dans le premier cas je dirai comme précédemment, et alors quasi tous les métiers ont un ticket d’accès (officiel ou non au passage) et cela ne choque personne bien au contraire, mais dans le deuxième cas faudrait savoir de quoi on discute réellement. Car de mon point de vue (simple licencié Fédé bénévole), aujourd'hui la situation est quand même super drôle, excusez du peu. Nous avons une grosse partie des pros qui veulent une ouverture multi-enseigne pour élargir leur potentiel de clientèle et profiter de ce que font les autres organisation (suivez mon regard vers PADI). Mais impossible car la loi est noyautée par une organisation principalement bénévole (quoique de moins en moins, le poids des SCA vas en grimpant) qui dicte sa loi, pour rester maître des conditions dans lequel il est autorisé de plonger en France. Ce même groupe qui demande une ouverture de l’accès aux conditions d'exercice des pros, mais que pour eux (faudrait pas non plus que les orga concurrentes en profitent ...), Libéralisme oui, mais que pour soi, on libéralise mais que suivant les règles qui m'avantagent moi ou mes membres .... Que l'on fasse une passerelle, qui accepte tout le monde a partir du moment où il est démontré que les requis sont la (requis bien évidemment choisi de façon indépendante, sans q'une organisation ne l'impose), et que ce ticket d'entrée donne droit a exercer en france en respectant la loi, quelque soit la chapelle, pas de soucis, mais la on est pas dans ce cas je crois ... On est dans le cas ou une organisation fait passer un ticket d'entrée (car elle a pas le choix, ça été imposé) qu'elle a façonnée a son image (donc tout ce qui s'en écarte, est éliminé) et aujourd’hui elle demande ce qu'on facilite, uniquement pour ses membres qui ont le niveau équivalent de pouvoir exercer professionnellement (trop contraignant la formation ...) Sinon pour en revenir aux jeunes sur le marché de l'emploi, c'est juste que cela ce passe deja comme ça ailleurs, on sait qu'on vas nous vendre du rêve sur les conditions, l'ambiance tout ça tout ça, mais que les vrai discutions se focalisent sur l'essentiel : salaire, hébergement, mutuelle, durée du contrat, matériel
  24. Si l’opérateur monte un dossier équivalence et prouve qu'il respecte les requis de cette licence (ce qui reviens a reconnaître qu'il a le niveau de la dite licence, donc la licence, on appelle ça une équivalence ... et dans ce cas, seul l'operateur qui en as fait la demande serait reconnu, pour que cela soit automatique sur les équivalence nationale un accord de reconnaissance doit etre validé par les deux instance nationales chacun de son coté et c'est un gros bordel ....). Pour aller dans l'analogie du sujet qui nous intéresse, il faudrait qu'un instructeur d'un autre école que celles reconnues actuellement, monte un dossier de reconnaissance de ses compétences et leur équivalences/correspondance vis a vis du Code du sport, et après validation on lui donne équivalence (ça reviens a faire le dit diplôme et cela a un coût énorme difficilement amortis dans le domaine de la plongée). Sinon un organisme non reconnu peut monter le dossier pour être reconnu ... Le problème en france viens du noyautage fait par la fédé des diplômes pro, avec l'aval des autoritée, tant que le code du sport ne se séparera pas des pocifs de la fédé, peu de chances ... C'est fou comme cette histoire de diplôme d’état dérange énormément, alors que ya plein de metier, que certains d'entre vous ont en plus, qui nécessite un ticket d’accès pour exercer professionnellement (enfin contre rémuneration ...).
  25. Pas faux, mais pas totalement vrai ... Deux plongeur, une combi humide par plongeurs, stabs, detendeurs, phares, palmes (x2) ordi, parachutes, + petit bordel, le tout tiens par miracle dans une armoire ikea (une billy deux portes) sinon pas encore de blocs perso, sinon je les laisserai au club ... sinon demenagement prevu dans l'année pour une maison avec garage comme quoi ...
×
×
  • Créer...