Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Peio Y

Membres
  • Compteur de contenus

    68
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2
  • Pays

    Mexique
link1
link2
link3

Peio Y a gagné pour la dernière fois le 23 novembre 2018

Peio Y a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

129 Excellent

À propos de Peio Y

  • Rang
    Rang du forum : Tortue verte

Informations personnelles

  • Localisation
    Caraïbes
  • Profession
    Instructeur

La Plongée

  • Féderation(s)
    TDI / PADI
  • Niveau en plongée
    TDI FULL CAVE & SIDEMOUNT PADI MSDT
  • Professionnel de la plongée
    Oui

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Il y a une section qui va mériter un nom tellement l'eau tanique et la fine membrane de bactérie qui recouvre les stalactites et finie en spheres... comme des especes de méduses pendentes avec les changements de couleurs du blanc/gris au jaune ocre vert et rouge... c'est completement fou... et sur une bonne longueur !
  2. Voici le résultat d'une nuit d'insomnie et de tchatche. J'ai édité vite fait cette vidéo des premieres journées de formation Tec de Jonas. Pour le profil de l'étaudiant, Jonas a fait son sidemount avec moi il y a deux ans et plonge régulierment a Malte, ou dans son pays en Suede, sur des epaves de la mer du nord (ou il ne voit que des morceau d'epave vu la visi) mais en configuration classique ou en backmount. Durant sa formation sidemount, il utilisait un harnais xdeep classic. Passant sur du tec et cherchnt donc une redondance, il est passé sur le systeme que j'utilise (principalement) le Razor. Les images donc de cette vidéo m'ont permis pendant son cour de lui montrer les points faibles et ou insister les jours d'apres. Dans ce cas precis, il y avait pas mal de pression car son baggage avec le matos est arrivé 2 jours en retard, donc en plus de la pression du temps, il a fallu aussi ajuster le nouveau harnais, raffraichir ses skills en sidemount tout en ajoutant la théorie de la déco et l'utilisation des stages (s80 ou s40 il doit savoir tout utiliser). 3 cours en 2... Je vais donc éditer une nouvelle vidéo avec les jours suivants ou son palmage (genoux beaucoup trop ouverts lorsqu'il palme en frog kick et perd donc toute la puissance) et position (mouvement de haut en bas dans sa trim, résultant directement de l'erreur du plamage) ont été corrigés, l'usage de clip "big eye" au lieu de medium lui aura aussi permis de bien mieu manipuler les stages, les ajustements qui sont de l'ordre du détail mais d'une importance notoire (par exemple bouger un D ring de 2 cm) ont aussi porté leur fruit. Pendant une formation Tec en side mount, il faut faire de petits changements tout les jours afin de pouvoir avoir un résultat "esthétique". C'est a dire les bouteilles bien horizontales, les stages bien collés au corps, les accessoires bien placés (bouée de secour, outil de coupe, disposition des bobines pour un deployement rapide). Cela est beaucoup plus facile en Back mount ou les ajustements se limitent principalement aux stages. Le side mount exige aussi beaucoup plus de rigueur. Par exemple, lors de certains exercice ou je mettais un peu de pression, il a sur une plongée oublié de changer de détendeur et a respirer plus du coté droit. Le stage étant a gauche, il était donc mal balancé jusqu a la fin de la plongée (toujours possibe de plonger et de faire les exos, juste un petit oubli qui complique unpeu plus le reste). Il faudrat donc bien comparer ces images avec la vidéo suivante pour apprécier les progres et changements. Ces images la ont été capturées dans différenets cenotes ou j'entraine les étudiants tec (j'espere que vous apprecierez la beauté du cadre) et en mer sur les spots ou je vois régulierement du gros (2 Mérou golliat ce jour la, requins nourrice et surmeent laplus grosse tortue caouane que j'ai pu voir) avec un gopro 7, ce ne sera pas le cas de la prochaine vidéo ou la qualité sera nettement moins bonne car prise avec ma Gopro4 et aussi plus profond... mais bon c'est plus pour usage pédagogique qu'esthétique. Vidéo un peu longue, mais je me suis laissé inspirer par la musique... https://www.facebook.com/watch/?v=676623636429416
  3. Voici le résultat d'une nuit d'insomnie et de tchatche. J'ai édité vite fait cette vidéo des premieres journées de formation Tec de Jonas. Pour le profil de l'étaudiant, Jonas a fait son sidemount avec moi il y a deux ans et plonge régulierment a Malte, ou dans son pays en Suede, sur des epaves de la mer du nord (ou il ne voit que des morceau d'epave vu la visi) mais en configuration classique ou en backmount. Durant sa formation sidemount, il utilisait un harnais xdeep classic. Passant sur du tec et cherchnt donc une redondance, il est passé sur le systeme que j'utilise (principalement) le Razor. Les images donc de cette vidéo m'ont permis pendant son cour de lui montrer les points faibles et ou insister les jours d'apres. Dans ce cas precis, il y avait pas mal de pression car son baggage avec le matos est arrivé 2 jours en retard, donc en plus de la pression du temps, il a fallu aussi ajuster le nouveau harnais, raffraichir ses skills en sidemount tout en ajoutant la théorie de la déco et l'utilisation des stages (s80 ou s40 il doit savoir tout utiliser). 3 cours en 2... Je vais donc éditer une nouvelle vidéo avec les jours suivants ou son palmage (genoux beaucoup trop ouverts lorsqu'il palme en frog kick et perd donc toute la puissance) et position (mouvement de haut en bas dans sa trim, résultant directement de l'erreur du plamage) ont été corrigés, l'usage de clip "big eye" au lieu de medium lui aura aussi permis de bien mieu manipuler les stages, les ajustements qui sont de l'ordre du détail mais d'une importance notoire (par exemple bouger un D ring de 2 cm) ont aussi porté leur fruit. Pendant une formation Tec en side mount, il faut faire de petits changements tout les jours afin de pouvoir avoir un résultat "esthétique". C'est a dire les bouteilles bien horizontales, les stages bien collés au corps, les accessoires bien placés (bouée de secour, outil de coupe, disposition des bobines pour un deployement rapide). Cela est beaucoup plus facile en Back mount ou les ajustements se limitent principalement aux stages. Le side mount exige aussi beaucoup plus de rigueur. Par exemple, lors de certains exercice ou je mettais un peu de pression, il a sur une plongée oublié de changer de détendeur et a respirer plus du coté droit. Le stage étant a gauche, il était donc mal balancé jusqu a la fin de la plongée (toujours possibe de plonger et de faire les exos, juste un petit oubli qui complique unpeu plus le reste). Il faudrat donc bien comparer ces images avec la vidéo suivante pour apprécier les progres et changements. Ces images la ont été capturées dans différenets cenotes ou j'entraine les étudiants tec (j'espere que vous apprecierez la beauté du cadre) et en mer sur les spots ou je vois régulierement du gros (2 Mérou golliat ce jour la, requins nourrice et surmeent laplus grosse tortue caouane que j'ai pu voir) avec un gopro 7, ce ne sera pas le cas de la prochaine vidéo ou la qualité sera nettement moins bonne car prise avec ma Gopro4 et aussi plus profond... mais bon c'est plus pour usage pédagogique qu'esthétique. Vidéo un peu longue, mais je me suis laissé inspirer par la musique...
  4. Bonjour a toutes et a tous, Je vais mettre quelques liens ci dessous pour vous tenir informés des incroyables avancées de ce que l'ont appelle maintenant "project Cocom". Apres localisation des cenotes sur terre, ont a décidé qu'une équipe avec 4 sherpa allait commencer depuis le cenote "el arbol" le plus facile pour pouvoir descendre le matos et s'équiper. Chose dite chose faite, en une plongée, plus d'1km de ligne posée par Mauro et Vicente, le tout relevé par le Mnemo. Géraldine a continué de prendre des données sur la partie upstrem et les lignes sont maintenant toutes relevées. Un autre cenote a été localisé a seulement 50 m du chemin, il y a donc eu une autre operation machettes. Pour cela, Davide a arraché la valve de son harnais sidemount... parfois il faut racler... Et bien sur la grotte continue et va arrivé probablement au cenote qui se situe au milieu d'un hotel yoga resort vegan refuge community... (anecdote j avais demandé l'autorisation il y a deux ans et ils m avaient dit oui, mais le trou avec l'eau verte et les canards m'a laissé penser qu'il n'y avait pas de grotte... ERREUR) Une tentative donc de sollisciter l'acces par le cenote des yoggis, mais apparemment, ils sont completement fermés a toute nouvelle entrée (virus)... On va donc les laisser pousser forts leurs chants tantriques et on redemandera si le monde redevient normal un jour. Vicente a continué de poser de la ligne depuis cenote "valvula". Une section incroyablement blanche tanique et décorée. Ca commence a devenir petit ais la grotte continue. A l'heure ou j ecris 6 cenotes, distanc moyenne entre amares 9.2m profondeur max 22.6 m, moyenne 12.5 m total de ligne cartographiée 6158.5 m ! voila du bon travail d'équipe dans la bonne humeur... Pour ma part j'ai du partir de playa del carmen et le confinement est maintenant assez strict. Actuellement je suis en prospection dans le Yucatan et pas seulement de cenotes. Dans les prochins jours je vais avec des pecheurs locaux sur des coins de peches prisés ou la presence d'épaves est surement la raison de l'abondance de poisson. Si la théorie se vérifie, il y aura donc bientot des sorties épaves dans le golfe du Mexique, ouvertes a tous car la profondeur n'excedent pas 35m. Bon courage ! Cenote Valvula renommée 'vie éternelle" pour le nom du ranch sur lequel il se trouve Equipe Machette une petite videeo de Armando, histoire de voir quelques images sous l'eau. (en espagnol) et une autre vidéo JE sais pas si ca va passer, mais Mr Felix a fait cette petite GIF ou vidéo qui montre les étapes des relevés ainsi que les derniers poussage de ligne cocomgif.mov
  5. Bonjour a toutes et a tous etun grand merci a Inzemix pour ce CR qui me fait rougir ! J'ai presque les chevilles qui gonflent hahaha ! C'est vrai que ce fut une semaine intense, mais le peu de plongées ou j'ai pu vous guider moi meme, il faut dire queles conditions étaient au top du top ! On vous attend de pied ferme pour les requins et encore quelques bons spots a voir et a plonger... Et surement qu'avec l'expérience que vous aurez gagnée entre temps, une petite formation nitrox avancé pour aller bien profiter des tombants dans la zone de 35m/40m ou dernierement j'ai mes spots secrets pour voir du gros (et on en vois pour le moment 10 plongées sur 13 !). Par gros je veux dire Mérou golliat, requin bouledogue et, oui, grand marteau ! (7 fois sur sur 13). Pour répondre vite fait a cette question. Le niveau minimum est un niveau 1 ou Open Water ou équivalent. Un niveau 2 ou advanced et un avantage, mais pour etre honnete, je prefere un OW avec 20 ou 25 plongées qu'un niveau 2 a 10 plongées. J'ai moi meme amené des plongeurs que j'avais formé OW et qui avant 10 plongées avaient un excellent controlle de la flottablité. Basé donc sur leur formation et mon propre jugement, je les ai amené dans des cenotes adaptées a leur niveau et cela c'est tres bien passé. LE PLUS IMPORTANT ESTUN BON CONTROLE DE LA FLOTTABILITE ET UN BON GUIDE/INSTRUCTEUR QUI VOUS DONNERA LES BONNES INDICATIONS DANS UN BRIEFING CLAIR. Le reste coule de source si les sensatins vous plaisent. A savoir que meme si c'est tres rare, certaines personnes n'aiment pas la plongée en cenote et préferent les jardins de coraux et les poissons. Pour revenir aux poissons, Les poissons chats sont indigenes des cenotes. Ils n'ont pas été introduits. Ces memes poissons chats qui vivent aussi en Floride furent introduits en France et ne Europe en général. Ce fut un bon désastre écologique pour plusieurs raisons. Ils se sont rapidement tres bien adaptés aux conditions plus "sympas" que dans les marrais de Floride. Ils gardent leurs oeufs dans la bouche jusqu'a la naissance, les autres especes ne peuvent donc pas réguler. Et de plus ils sont friands des oeufs des autres especes et ont ravagé pas mal de frayeres. C'est pour cette raison qu'a ensuite était introduit le "black bass" qui était le prédateur naturel et qui possede une machoire assez forte pour pouvoir écraser les épines venimeuses que le poisson chat a des ses nageoires dorsales et pectorales. Le truc c'est que meme si le black bass va préférer une ablette bien tendre au lieu du poisson chat qui pique, le black bass c'est tres bien introduit et est meme protégé par des saisons de fermeture et par une maille dans beaucoup de régions. A l'époque ou je pechais beaucoup en eau douce en France, le poisson chat était considéré comme nuisible ou invasif. Toute capture devait etre tuée. Interdit de relacher ou de transporter vivant, ou meme d'utiliser comme apat. Les autres poissons sont des cyclidaes ou des tetras. Astanha mexicana qui ressemblea un gardon est indigene. Les cyclidaes ont été introduits (famille du tilapia). Les tarpons et les crocos sont aussi indigenes. Voila, une réponse tardive car je n'avais pas acces a internet ces derniers jours... le corona virus a chamboulé tout le planning de 2020, avec un bon coté comme permettre une semaine d'exploration d'un systeme au nord de playa entre copains instructeurs/exploreurs/plongeurs tous "au chomage technique" en meme temps. Mais aussi avec annulation de toutes réservations jusqu'a qui sait quand et un déménagement de derniere minute. En tout cas, Xavier et Claire, un grand merci pour votre visite, votre bonne humeur et ce compte rendu. Sachant que vous etes les deux dans le secteur de la santé, vous etes les heros de cette situation et je vous souhaite bon courage pour affronter tout ca ! Comme mentionné plus haut, les prix que j'applique sont dans la ligne de ce qui ce fait dans la zone, un petit peu plus un petit peu moins selon ce que tu fais. A savoir PLUS VOUS FAITES DE PLONGEES MOINS C'EST CHER. Etant une petite operation avec un service super personnalisé je ne peux pas faire du gros discount comme une grosse boite (qui a ses propres bateaux/guides salariés etc) pourrait le faire. De plus, mes guides sont tous des ami(e)s et on plongent ensemblent nos jours libres. Je les payent mieux que les prix du marché (je gagne moins mais cela me permet d'avoir les meilleurs éléments et aussi que je peux leur faire confiance pour mettre mes plongeurs aux petits soins et partager notre passion. Pour des chiffres concrets, une sortie cenote ne descent pas en dessous de 140 USD. Mais une fois de plus, si tu fais plusieurs jours ou plusieurs chose, je calcule les prix en fonction de ce que le plongeur souhaite faire et je fais toujours de mon mieux pour que ca soit juste. Et comme dit Inzemix, au final c'est peut etre 10 ou 15 e de plus que la concurrence, mais avec service et "circuit court". Autre chose, je ne regarde pas tres souvent le forum (un peu plus maintenant car comme tout le monde, j'ai du temps libre haha) et je suis pas tres ordinateur. Donc il est tres probable que si vous me contactez par le forum, je mette plusieurs jours a voir votre message. Je répond aux emails sur ma boite pro ou perso le soir heure mexicaine, mais j'ai aussi une vraie vie, donc parfois tarde un peu car je ne suis pas toutes la journée derriere mon ordi en train de m'engraisser et de repondre a des 'clients'que je repartis a des "instructeurs/employés'. Je suis un plongeur avant tout, et j'essaye d'offrir un produit que moi meme j'acheterai le jour ou je vais plonger dans une autre destination. Excellente journée et bon courage.
  6. Avec plaisir, on est la ! et le niveau va monter et les histoires et les anecdotes vont se multiplier car les mois a venir se résume a de l'exploration et du confinement dans la jungle ! J'ai remboursé absolument tout les depots de cautions pour réservation que j'avais jusqu'a Novembre, et ce a 100% car meme si on sera la pour vous faire plonger, c'est vraiment pas sur que les europeens puissent venir ou vpuissent maintenir leur plan de vacances vu le manque a gagner qui se créer actuellement. On est conscient de ca et j'ai décidé de ne faire batailler personne pour récupérer ses depots et changer ses plans a l'avance. Donc hésitez pas si vous venez par ici fin 2020, c'est tout les pros et le secteur qui a besoin de vous. Et on vous attend dans la joie et la bonne humeur ! Merci beaucoup ! un grand plaisir et de bonnes plongées ce jour la ! On attend votre retour avec impatience et bon courage pour passer cette periode difficile !
  7. L'explo continue activement. Hier Felix et Sabine on relevé toutes les données du up stream avec le Mnemo. On devrait mettre ca sur google earth demain. Operations sur terre réussie avec la localisation des cenotes au prix de plus de 3 h de travail machete a la main. Toujours dans la bonne humeur, on a ainsi pu créer une breche dans la jungle et atteindre en 500 m les cenotes. A la marche sans équipement c'est bien 25 min. c'est dense et on passe un zone avec des ruines de structures mayas, petites bases et monticules qui étaient surement des pyramides ou des altars de petite taille. Voila, je vous laisse le lien, il est temps d'aller marcher, porter tout le matos pour aller y plonger. https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1111547675858147&id=100010087755937
  8. Consequences du corona virus, beaucoup de plongeurs pro et proprio de centres de plongée n'avons plus de boulot... Alors on prend la vie du bon coté et on evite la foule, la ville et on va plonger. C'est une excellente opportunité pour donner de la continuité a des projets laissés en stand by mais aussi de pouvoir faire du bon travail d'équipe efficace car tout le monde est disponible, et apparemment, les mesures plus avancées entrerons en vigueur le 23 ici. C'est ainsi que le mercredi 18 mars, une bonne bande de copains tous explorateurs, instructeurs de cave ou meme IT et proprios de centre de plongée (ou instructeurs indépendents) sur la riviera maya avons réalisé un survey de presque tout un systeme au nord de Playa del Carmen. Tout le survey de cette journée a été fait avec l'outil Mnemo, inventé et dévoloppé par un camarade Alsacien aussi instructeur et vivant dans le coin, Sebastien, aussi a l'origine du software Ariane, pour la digitalisation des "stick maps" aka topo. Le Mnemo est un splendide outil, avec une marge d'erreur tres faible. Le Plan L'idée était donc d'avoir un survey précis, réaliser par la meme méthodologie afin de faire un état des lieux, mais surtout de pouvoir localiser 4 autres cenotes connectés qui sont dans la jungle "vierge" afin de pouvoir les utiliser comme entrée et continuer l'exploration depuis ces points la (les cenotes se situent a presque 2 km de l'entrée). En plus de connaitre la grotte, prendre quelques lampes de video et bien marquer les possibles "leads" ou passages pres des lignes principales qui méritent d'etre explorés. Et pourquoi pas poser un peu de ligne si il reste du gaz, et surtout bien s'amuser pour profiter d'une belle plongée. Le systeme Le cenote a l'origine de cette explo a été nommé "Cocom". Non pas a la gloire du guerrier Maya du meme nom, mais plutot a l'honneur du proprio du terrain ou se situe le cenote. C'est en janvier 2016 que Vicente Fito, propriétaire du centre de plongée Playa diving center decida un jour de repos d'aller voir un cenote dont lui avait parlé un de ses instructeurs. Dans un ranch au nord de Playa del carmen, le cenote "el hoyo" (le trou) n'était rien de plus qu'une cheminé de plus de 5 m donnant sur une "flaque" d'eau tanique. Rapidement, ca s'éclaircit ca descent a plus de 12m. Plusieur jours d'explorations dans cette zone ont vidé des centaines de metres de ligne et le cenote Cocom fut connecté. Due a la grande difficulté de la logistique qu'imposait l'entrée en cheminé del hoyo, Vicente a été chercher le cenote sur terre, et a obtenue la permission des proprios. Le cenote était a l'époque un trou relativement boueu. De la, il a aussi exploré l'upstream qui se termine assez rapidement. Mais il a pu continuer a faire des plongées multiboutielles multi scooters et pousser une belle partie en siphon que nous avons donc cartographiée. Le coté siphon donc, roche tres tres noire, les section principale sont rapidement entre 14 et 17m ce qui le rend un petit plus profond que la moyenne des cenotes sur la riviera maya (11/12m). Le courrant est notable, et apparemment ce jour il n'y en avait que peu. Mai et juin, septembre octobre avec les pluies rendent l'utilisation du scooter indispensable ou une plannif tres conservatrice c'est assez grand (les tunnels) et le relief est accidenté. L'eau est un petit peu plus froide, entre 24 et 23C. A l'heure d'aujourd'hui Cocom, el hoyo, beti, C1 C2 et C3 sont tous les cenotes conectés de ce systeme. L'équipe Il faut dire que ce jour la, le menu était bien garnis en plongeurs "locaux" A l'origine de cette journée, L'explorateur original du systeme, Vicente Fito. Ici de puis une vingtaine d'années, il est IT IANTD et instructeur Razor et a participé a pas mal d'explorations qui ont eu d'importantes répercutions archéologiques. La liste est longue, j'en site seulement quelques unes, comme Zapote (découverte des biothemes "Hells bells" et d'une troisieme espece de paresseux géants (Xibalbaonyx oviceps), découverte d'un squelette humain a Chan Hol, collecte des os du Pit en collaboration avec l'INAH... Bref, dernierement il a beaucoup exploré au nord de playa, plus de 5 km de ligne dans la zone, et il a gentillement offert ce jour la de faire un survey en commun et de pousser cette exploration. Sa tache du jour etait de collecter les données a partir de la droite du deuxieme T, en rouge foncé sur la photo. Il nous a aussi bien servi de guide tout au long du chemin pour nous montrer les 3 autres systemes qui attendent d'etre connectés, ainsi qu'un autre cenote, "encore vierge". Pour cette plongée, 4 tanks et 2 scooters. Vient ensuite Camilo Garcia, aussi dans la zone depuis tres longtemps, Instructeur de cave et de Trimix TDI, instructeur Razor, il a un centre de plongée a l'entrée du cenote Eden qui s'appelle 'Divers Underground". Camilo s'est occuppé des données de l'entrée jusqu'au 2eme T, en blanc sur la photo. Plongée avec 3 tanks et a la nage héhé ! Le reste des plongeurs on s'est partagés en 2 équipes de 2. Le team Italia, avec Mauro Bordignon et Davide Felicetti aka Felix. Felix est plongeur GUE, c'est le seul qui ne travaille pas plein temps comme plongeur puisqu'il a un restaurant a Puerto Aventuras (ou du coup, les plongeurs vont souvent manger haha !). Il a participé a de nombreux projets avec Mauro et les projets GUE dans le coin comme ox bel ha, cindaq, mexico cave survey (uxuxubi)... Mauro Bordignon a un répertoire d'explo plus long que les 2 bras, et pas seulement au Mexique (Italie, Madagascar). Membres du QDT, Doggy, Xunan Ha, Caterpillar tentative de connexion entre Tortuga et Vaca Ha... J'arrete la sinon demain on y est encore... Instructeur TDI et GUE, son opération s'appelle Cave World, n'hesitez pas a jettez un coup d'oeil pour y voir de tres belles photos. Donc le Team Italia se charge du survey au deuxieme T a droite puis autours des cenotes 1, 2 et 3 en rouge et vert sur la photo. 2 plongeurs a 4 tanks chacuns et 2 scooters. Le dernier team avec toute la puissance du sud ouest composé de Géraldine Solignac est moi meme. Géraldine est ici depuis une dizine d'année, Instructrice tec et cave TDI elle est aussi instructeur Razor (formatrice secteur France). Propriétaire de Deep Dark Diving a Playa del Carmen, toujours pretes pour de grosses plongées, elle participe a plusieurs projets de cartographie de grottes seches avec le QRSS, explore et plonge beaucoup dans l'état voisin Yucatan. Armée du Mnemo, elle a relevé les données de la section sud ouest haha, a la gauche du deuxieme T. Comme on est parti les 2 avec 4 tanks et un scooter chacuns, on s'est fait une plannif un peu plus restrictive mais cela nous a tout de meme donné le temps de tout relevé, ainsi qu'une ligne secondaire et de poser de la ligne. Et oui, j'y peux rien, quand j'ai la lampe de video pour pouvoir bien repérer les leads, et le reel plein de ligne ca me démange. Du coup en plus du relevé total jusque la ou on voulait aller, on a répertorié un ras courcis dans un gros passage, j'ai poser une cinquantaine de metre dans un tunnel adjacent incroyablement blanc (la grotte est des plus sombres que j ai vu, la roche et le sédiment absorbent la lumiere) et j ai coupé la ligne dans une restriction en angle droit ou quelques pierres friables me sont tombées dessus. Mais la grotte continue, il faudrat donc y revenir avec seulement 2 bouteilles et surement passer avec un tank en avant pour continuer. Le deuxieme passage se situe derriere un éboulement ou nous esperions trouver un cenote pour faire surface. On l'avait préalablement reperé sur terre, et selon les anciens relevés la ligne passe tres pres. Mais il y a quelques mois, l'ingéniosité et l'entreprenariat des projets mayas du 21 eme siecle ont eu las lumineuse idée de "nettoyer" le cenote en dragant a la pelle mécanique. Ils ont arreté quand "le sol a tremblé et l'eau faisait des bulles" donc probablement, ils ont "créé" ou généré un effomdrement. Du coup, ce trou boueu est mainteant plein d eau cristaline, mais apparemment le passage de la surface jusqu'a la ligne ou au tunnel de la grotte n'est pas si évident. De plus, avec ce genre de travaux récent ou de dommages, ca ne me met pas trop en confiance pour divaguer et fouiner entre les rochers. Cependant, pas de sortie donc, mais un bon gros tunnel tout noir avec du courrant et de l'eau tannique au dessus donc... affaire a suivre. Le point La grotte est définitivement tres productrice. La couleur extremement noire de la roche et du sédiment dans les tunnels principaux entre 13 et 18m, ajoutée au fait que c'est un siphon, il est parfois impossible de voir un tunnel ou un lead si le plongeur n'est pas a 2m en train d'éclairer. Cela m'a donc permis de repérer 2 leads productifs pour les futures plongées. Mauro a aussi en fin de ligne trouvé un bon passage et posé de la ligne. Grace au données récoltées, un travail informatique d'équipe (par exemple les données de Camilo sur Mnemo marquaient 0 a tout les azymuths... il faut donc creuser un peu) on a obtenu la photo ci dessous. On a aussi repéré les 3 autres cenotes avec des coordonnées gps, on va donc des demain, marcher avec la machete pour aller les trouver sur terre et amenager un peu pour pouvoir rentrer et continuer l'exploration du coté siphon, en espérant pouvoir connecter bientot avec le syteme proche de Aktun Xaman (aussi exploré par Vicente) qui est le plus décoré de la zone. Dans le meme axe, se situe de l'autre coté de la route fédérale des lignes que Mauro avait posées en 2006. Il vait fini par trouver des lignes d'explorateurs francais, (sans noeud et avec du chatterton), probalement de L'EFS ou FFESSM qui avait a l'époque quelques projets dans le coin. Les explos de Mauro dans cette zone ce sont arretées car il y a maintennt 'l'éco resort parc hotel tout inclus" 3 rios, condenant tout acces public. En trouvant les lignes des Francais, Mauro n'a pu trouver par quel cenote ils étaient rentrés, il y a donc de grande chance que Cocom soit le départ d'une grande riviere souterraine. Aujourdh'ui, les données que nous avons récoltées représentes 2560 m de ligne, avec la fin a 1642m de l'entrée. On s'est bien marrés tous ensemble, la plongée était vraiment canon et on a pu récolter de bonnes données bien precises et rpoductives our la suite de cette exploration, et essayer de donner un peu de panache a la zone nord de Playa del Carmen (on est quand meme tres tres loin des mega systemes des alentours de Tulum et Muyil, mais qui ne cherche pas ne trouvera pas....). Voila j'espere que ce long pavé donnera envie de nous visiter quand tout ira mieux et en attendant un peu de joie a ceux et celles bloqués par les circonstances actuelles, je garantie pas que je donnerai des news des demain car je serai dans l'eau les prochains jours avec des journées longues et de la marche... et qu'avec les copains, on va donc continuer a explorer Cocom... (et que ca me gonfle d'écrire sur l'ordi). Mais comme ca va durer un peu ces blocages, peut etre d'ici quelques semaines je poste des actus sur l'état du projet Bon courage voici un lien avec quelques photos ttps://www.facebook.com/CaveInstructor/posts/10158050848476636?notif_id=1584576986445791&notif_t=feedback_reaction_generic_tagged
  9. voici le lien pour les photos du dernier cenote De rien, avec plaisir (pas trop un plaisir d'etre sur l'ordi plutot que dans l'eau mais il faut bien un petit peu hahaha)
  10. Le nombre de sites de plongée en cenotes ouvert aux plongeurs non certifiés caves est relativement limité, surtout aux alentours de Playa del Carmen et Tulum. De plus, les sits accessibles sont aussi de plus en plus saturés du a l'incroyable beauté de la plongée en cenote. Du coup, comme depuis quelques annees je commence a avoir des plongeurs "répétitifs", soit d'anciens éleves, soit des vacanciers fans du Mexique et de la plongée Cenote je vais plusieurs fois par an dans l'etat voisin du Yucatan pour plonger "en profondeur dans la cultutre Maya" et dans quelques sites differents, melangeant excursions culturelles et cenotes. Ces trips de quelques jours ont été tres appreciés par les plongeurs, et sur mon temps libre, je pars donc a la recherche d'autres sites dans une autre zone du Yucatan. Malheureusement, il va faloir se depecher car le cancer du tourisme de masse se répend a une vitesse folle, et les gros groupes comme Xcaret ont deja acheté un tres grand nombre de terrains avec construction de parcs d'attractions et gros hotels Resort déja planifiée... Un mal pour un bien, beaucoup de propriétaires souhaitent donc vendre leurs terrains, et le moindre trou qui est un cenote potentiel doit donc etre vérifié pour possiblement ajouter de la valeur au terrain. Et c'est la qu'un contact, ami d'un ami d'une ami qui connait quelqu'un nous a mis en contact avec plusieurs propriétaires direct qui souhaitent "l'appuis" ou l'aide de plongeurs pour explorer le ou les cenotes présents sur leurs terrains. Bien sur, le Graal serait de trouver des tunnels ou un systeme a explorer, mais en général, dans cette zone la, les cenotes sont souvent des sinks holes tres peu ramifiés. Mais certains d'entres eux offrent des jeux de lumieres tres beaux, des paysages de contes de fé avec des arbres mort et des nuages de souffre, des formations rocheuses et parfois des restes archéologiques tels que poteries ou ossements. Alors, autant profiter des ces quelques jours d'explo pour voir si quelques uns de ces sites seraient aptes a etre partagés avec des plongeurs non certifiés cave. Le premier que nous avons visité se situe dans une tres grand terrain, d'une centaine d'hectare. Anciennement, ils s'y produisait des legumes, puis au début du siecle dernier et ce pendant une cinquantaine d'année, ces terres ont été dédiées a la production d'aloé vera. La production était ensuite transportée a Valladolid ou se situait l'usine pour la transformation, et les produits ou la matiere qui sortait de cette usine était ensuite exportée par voie maritime en sortant du port del Cuyo ou de Progreso. Le site est d'une beauté exceptionnelle, naturellement conservé. seule une petite plate forme en béton a été construite pour supporter "le moteur de 8 cylindres" qui pompait l eau. L'eau se situe a plus de vingt metres au fond du trou, et les racines d'un alamo descendent en bas, creant ainsi une plate forme naturelle, assez grande et solide pour supporter une echelle et le matos de plongée. A coté du trou, les ruines de l'hacienda, un beau batiment en pierre rose typique de la région avec un trel bel escalier encore en état. pour la batisse, seuls les murs etaient de pieds, plus de toit. Des Ceibas et Pix énormes (arbres sacrés dans la culture maya) rodent la construction donnant une énergie particuliere a l'endroit. Une plongée a 46 m, sans vraiment toucher le fond. La roche tres lisse des parois m'arendue la tache dificile pour placer la ligne, casiment impossible de faire des amares. Pas d'arbre mort au milieu, mais la cime du ont de debrit et sediment rode les 45m. Dans une petit cavité le long de la paroi a 35 m, j'ai pu faire un amare et il y a un os. Un seul os, donc diffcile de savoir a qui ou quoi il a pu appartenir mais vu la couleur et la couche de calcium ca avait l air ancien. La partie immergée a la forme d'un sablier, et la couleur de la roche est tres belle, entre dorée et ocre, et un peu plus bas ca devient entre gris et beige, tres lisse, avec des formations ondulées. Une autre plongée avec de bon mix de deco serait a plannifier pour pouvoir faire un croquis et bien faire le tour des parois et aller bien voir au fond. En conclusion, une plongée cenote dans cet endroit serait intéressante pour des plongeurs loisirs avant 12h pour pouvoir aussi profiter des beaux rayons qui illuminent le mileu et les racines, et serait surement un petit bijoux pour les photographes. Noter que la logistique demande de descendre une échelle verticale de plus de 20m (a oublier pour ceux qui ont le vertige) et un espace limité surla plate forme pour s'équiper (etre efficace). Voici un lien pour les quelques photos. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1093368447676070&set=pcb.1093369631009285&type=3&theater Deuxieme jour, un site tres intéressant niveau histoire. Une propriété de plus de 5 ha ou se trouvait un village entier, qui fut completement détruit pendant la guerre des castes (1847 1901). Une premiere grosse dépression dans le sol se situe juste en bordure d'un ancien mur, une sorte de gros éboulement dans lequels j ai du ramper et passer dans un passage étroit plein de pelote de régurgitation (surement le nid d'une chouette que j ai vu s'envoler en arrivant)... bref le début du fun pour ariver au bord de l'eau dans un magnifique cenote, décoré et avec de l'eau claire et du courrant. Pendant ce temps, ma complice Géraldine s'est intelligemment économisé le rampage dans le passage crado pour atteindre le cenote par voie terrestre, a une cinquantaine de metres du trou. Lorsqu'elle m'a envoyé le masque, il est tombé juste a coté des racines et au moment ou je l'attrape, j'apercois une grosse queu de reptile... grosse frayeur du croco, j ai presque marché sur l'eau comme Jesus, mais ce n'était qu'un iguane mort... Un peu morbide pour début, mais il en faut plus pour m'arreter une fois dans l'eau. Une rapide nage avec snorkel et deux possibles leads. 15 min plus tard le matos arrive par une corde au milieu de l'ile boueuse et je pars. Le premier lead n'etait en fait qu'un effet d'optique de la paroie completement noirci, le deuxieme, N NW, dans le sens du courrant (siphon) plutot prometeur, décoré . Mais rapidement je me retrouve coincé tete en bas dans une restriction tres sedimenteuse, premiere expiration et plus de visibilité. J'ai re éssayé un coup, mais quand je commence a penser a ma fille, c'est qu'il vaut mieux sortir haha... Une fois sorti, je me rend compe que le cenote est en fait situé juste a coté des ruines de l'église de l'ancien village. En parlant avec la proprio, nous avons appris que l'ancien village etait un point relai relativement important pour le transit de marchandise et de betail entre les zones de production de Yucatan et le port del Cuyo. L'église etait aussi importante, et avait ete premierement construite pour évangiliser "les indiens". Bref, aujourd'hui seuls les murs, les encadrements, quelques poutres et portes metalliques gisent encore la... Conclusion, peut etre un jour avec deux bouteilles de 4 L en mode no mount il faudrait aller voir si il y a moyen de passer l'etroiture, mais pas un site vraiment interessant pour la plongée, seulemt pour l'histoire et les anecdotes culturelles de l'ancien village. voici un lien pour quelques photos. https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1094164240929824&id=100010087755937 Troisieme jour, Nous avons eu l'opportunité de plonger un cenote qui est surement le plus grand cenote que j ai vu. Un diametre de plus de 80m, parois verticale d'une bonne vingtaine de metre. Sondage rapide pres du bord donne une profondeur d'une quinzaine de metres. Malgres la couleur marron de l'eau et l'immensité de la surface, on repere quelques spots ou on voudrait se concentrer. Dans des cavités seches dans les paroies, le proprio a trouvé des lames d'objet coupant en obsidienne et des restes de poteries. Vu l'immensité du site il me parait au début etrange que personne n'y ait plongé. Mais cette zone a été peu explorée car trop loin de Merida et trop loin du Quintana Roo. Proprio depuis plus de dix ans, il est sur que personne n'y a plongé. Pedro, un Maya du village qui connait tres bien la zone assure que de son vivant personne n'y a plongé et que en 1989, a cause de l'ouragan Gilberto, beaucoup d'arbres sont tombés dans le cenote. Selon lui, cet ouragan aurait considérablement modifié l'aspect du site. Depuis quelques mois, l'eau avait tournée marron. (on pensait qu'il s'agissait d'une couche de quelques pieds a cause des pluies, mais la plongée nous prouvera que non. Plongée de moins d'une demi heure. Visibilité de moins d'un metre, jusqu'a 12 m. Descente lente en voyant a peine le mur pour amarer la ligne. a 12 m j ai du remonté brutalement car meme si l'eau n 'a pas vraiment changé de couleur, le souffre m'a brulé tellement fort les levres et meme les mains que je n'ai pu continuer. (J'ai eu la sensation de levres gercées pendant 2 jours...) Apres 20 min de zig zag entre les branches pourries des arbres, avec mon équipiere qui essayait en en vain de faire un survey avec le Mnemo (mais impossible d'avoir la ligne assez tendue) on a coupé la plongée. On reste donc sur notre faim pour cet endroit, en esperant que l'eau va s'eclaircir prochainement. Bizarrement, la temperature était de 2 C plus froide que les autres sites de la région, avec 23 C. En parlant avec Pedro et le proprio, on a aussi appris que Xcaret va ouvrir son nouveau Parc et depuis 6 ans, ils dinamitent, creusent des tunnels pour relier des cenotes entre eux avec des miliers de travailleurs... Depuis une journée ou le dinamitage fut tres important (ca fait vibrer le sol des proprieetes avoisinantes) l'eau aurait changé de couleur. Legende rurale ou effet de la destruction "eco chic friendly" qui sait ? Dans le cas ou la visibilité deviendrait meilleure,ce site serait une merveille pour photographe et plongée relax... le temps nous dira... Je mettrai bientot un lien avec les photos de cet endroit. En attendant, je plonge quelques jours entre Playa et Tulum avec le proprio du terrain ou se situe la Grotte d'Orda en Russie pour un projet vidéo, et je repars pour de nouvelles aventures dans le Yucatan, ou plusieurs sites attendent patiemment d'etre plongés. Lorsque j'aurai 5 sites plongeables aptes aux plongeurs loisirs, il y aura la possibilité de faire de tres belles plongées et de belles photos dans une autre zone du Yucatan qui merite un tourisme "doux", culturel et gastronomique, focus sur le respect des sites et des habitants putot que sur le tourisme de masse et "le fric avant tout". Bonne lecture et bonnes plongées (et encore désolé pour les accents...)
  11. grosse difference de visientre saison seche et saison des pluies. Les baleines on en a vues pas mal en allant sur les sites de plongees. rencontrent en plongee possible car selon les capitaines elles trainent souvent dans le coin et il n y a pas d autre bateau...
  12. Merci de ta reponse general pingouin, Fevrier c'est surtout pour la faune (baleines) et pour eviter la saison des pluies. Car quand il pleut la bas ca fait pas semblant. Sur la cote Caraibes, j ai fait mon advanced et rescue chez crocodive Caribe a l epoque tenu par un quebecois. Je ne te le conseille pas. Je lui ai aussi envoyé une copine pour son DM et elle m'en a dit que du mal. Pas coté formation car les instructeurs etaient bons et sympas, plus le coté requin menteur moi je... bref ca a peut etre changé... Reef runner a puerto viejo est une autre option, mais a l epoque la ou ils etaient vraiment sympa c'etait punta uva dive center (entre puerto viejo et gandoc, tout pres de cahuita). Fevrier, oui ca colle avec les vacances des francais, mais je travaille beaucoup aussi avec les allemands, et apparemment ca les arrangent pas mal ces dates aussi. De plus, de novembre a janvier je suis deja presque tout booke pour des fromations cave et tec ici au Mexique, donc fevrier c'est aussi une maniere de mettre le frein et de changer d'eau, surtout que c'est vraiment le meilleur moi niveau climat dans le pacifique sud. Entierement d'accord avec toi aussi sur le fait qu'il n'y a aucun bon media de plongee (video ou photo) au costa rica. Je sais pas si c'est a cause de la visi que ca sort pas bien ou tout simplement que tout celles et ceux qui plongent la bas sont aussi bons photographe que moi haha. Pour les billets honnetement j'ai pas regarde depuis la France, mais lors de mon sejour la bas je pense que les francais etaient meme plus nombreux que les americains ou canadiens. Donc les vols doivent etre relativement abordables, ou alors tout le monde est blindé... Normalement avec connection a Miami c'est pas trop cher... mais qui comprend les algorythmes de moteur de recherches ou de compagnie aeriennes... Pour ce qui est des excursions terrestres, on a deux copains guides qui offrent des tours dans le parc Corcovado ou c'est possible d'aller seulement avec un guide. Mais une fois de plus c'est pas donné, je prefere laisser la liberté a ceux qui pourraient potentiellement venir de choisir leur propre destinations terrestres... Je prefere me focaliser sur la plongee et la peche relax dans le village, car une fois de plus, ce serait pour et avec des copains, tout en faisant decouvrir l'aspect plongee completement inexploite... C'est souvent comme ceux qui plongent avec moi au Mexique. Je ne fais QUE de la plongée il y a apres tout une offre touristique plus grande que la foire a la sauccisse, les plongeurs peuvent donc aller a leur guise une fois qu'ils redeviennent terrestre (surtout que vu la diversité de personne, d'age, de gouts... trop dur de mettre tout le monde d'accord, parfois meme dans un couple...). Je te souhaite de bonne vacance dans ce beau Pays. tu vas voir, Cahuita, c'est vraiment l'esprit Jamaicain et le petit village tranquille. Puerto viejo plus grand plus touristique mais bien sympa aussi. et les plages de gandoka... un regal.
  13. Bonjour les plongeuses et plongeurs, Je commence par faire un petit état des lieux car j'aurai besoin de votre avis en tant que plongeurs, clients de centre de plongées, familles ou pros… (J’ai fait de mon mieux pour les accents avec le correcteur mais c’est pas encore a 100%, merci de votre comprehension). Pendant mes etudes a l'université j ai eu l'opportunité de pouvoir aller étudier un an a l'étranger et j'ai fini au Costa Rica. C'est en vadrouillant en Amérique centrale que j'ai decouvert la plongée au Honduras ou j'ai passe mon OW et après cela, j'ai passe advanced et rescue dans les caraibes du Costa Rica, et mon dive master sur la cote Pacifique a playa del coco, NON, PAS ISLA DEL COCO (j etais étudiant et pauvre hahaha). Ayant obtenu les meilleurs résultats de toutes ma promo dans les matières relatives a la gestion des espaces naturels et exploitation durable des ressource, le fait d'avoir mon dive master m'a permis d'etre sélectionné pour un stage dans ce qui etait a l'epoque le dernier parc national ouvert du Pays et surtout une grande nouveauté puisque le parc comptait la majorité de sa surface en territoire marin (Parc Marino Ballena et Parque Nacional del corcovado les deux structures travaillent en étroite collaboration). Bref, perdu dans un refuge sur un cote sauvage et magnifique, avec les gardes du parcs on effectuait des sortie en bateau pour réaliser un suivi des population de baleines, principalement baleine a bosse. La plupart d'entre elles etait deja taggeées, mais on a aussi pu poser des tags sur une famille entiere. Nous faisions aussi des incursions dans le golfo dulce, entre la péninsule d'osa (la moitie de la surface des pyrennees atlantiques et contient 2% de la biodiversité terrestre) et la terre ferme. Le golfo dulce est un enorme golfe d eau saumâtre ou douce, ou les baleines viennent se reposer. Bref, mes souvenirs d'abondance de vie, surtout en grosse faune, et de vegetation luxuriante, plages inexploitées, locaux eduques et compétents, conscients de la necesite de l'exploitation raisonnable des ressources et surtout, la grande absence d'infrastructure. Le mois dernier, mon frere Tico, (mon meilleur pote costa ricain qui m'a bien aide a l'epoque a m'intégrer dans son magnifique pays) est maintenant professeur dans un des 2 lycees de sports etudes que compte le pays. Comme il a eu d'excellents résultats, le gouvernement lui a attribue un fond afin de faire quelque chose "eco friendly" ou “environnementalement responsable” disons et il est venu voir son vieux pote Peio au Mexique pour apprendre a plonger, dans le but de partager ca apres avec ses eleves et de mettre en avant l interet de la protection des oceans coraux etc... Apres des mois de formations tec et cave, je suis donc revenu a la base, et dans la joie et la bonne humeur je lui ai fait passe ses niveau OW et Advanced. Apres un vingtaine de plongees entre Playa del Carmen (en face mais aussi dans mes spots secrets en mer pour voir des requins quand ils sont pas au shark point hehehe), Cozumel et quelques cenotes, nous avons passe de longues soirees a parler du potentiel de son pays. Je m’y suis donc rendu pour 10 jours debut février et nous avons organise une presentation sur l’activité de plongée sportive et ses liens avec l’environnement pour les eleves du lycee. Ensuite, nous avons ete sur la cote pacifique sud. Pour ce qui ont plonge dans le pacifique sud du costa Rica, le spot c’est Isla del Caño. En fonction des conditions, c’est principalement pour voir de la grosse faune et c’est une navigation assez longue (1h30 depuis Uvita, 2h depuis Bahia drake). Perso mes experiences de plongées près de isla del Caño dans les zones fréquentées par les centres de plongee sont plutôt bonnes, mais c’est aussi parce que j’ai pu faire plus de 50 immersions dans le coin, donc meme si les rares fois ou la visi était pas top, ca m a pas marque. Mais lorsque je demande a mes plongeurs qui ont visite le Costa Rica, européens pour la plupart si ils ont aime la plongée la bas, beaucoup me répondent qu’ils n’ont pas plonger car on leur a dit que la plongée était pas top et que c’est cher. Ce qui par contre ont plongée, ont souvent plongée dans le pacifique nord vers Playa del coco, dans la province du Guanacaste, ou ceux qui connaissent isla del Caño ont bien aime. Je n’ai pas connu d’européens qui ont plonge vers Quepos au niveau du parc national Manual Antonio, donc si vous avez des retours je suis preneurs. La majorites des plongeurs la bas sont américains, et mes plongeurs américains, ils sont en general contents partout, donc c’est dur de se faire une idee et c’est la que j ai besoin de votre aide… En chemin pour le Pacifique Sud, nous avons pris en route Angelica (pour ceux qui ont plonge avec en cenote en 2018/2019 et qui parlaient anglais ou espagnol, vous avez surement plonge avec cette jolie Costa Ricaine qui était ma guide numero 1) afin de faire une equipe pour des plongees un peu plus poussées (plongeuse tech et cave expérimentée qui fut ma binôme pas mal de fois au Mexique). Pendant 4 jours, on a grace a mon ami, pu être conduits en bateau par des pecheurs locaux. Les pecheurs la bas, ils pêchent a la canne et c’est leur hobby. Ils se contentent de prélever ce qu’ils ont besoin, relâchent une grande partie car les grosses prises attirent du monde pour vendre des tours de peches exclusifs. Ca fait tout de meme plaisir de voir des locaux qui ont compris depuis bien longtemps que les poissons et la ressource valent plus vivants et abondants que “pour un usage unique”. Leurs bateaux sont plus grans et plus stables qu’au Mexique, ce qui rendait la navigation (un peu plus longue en durée qu ‘au Mexique) de 30min a 1h assez agréable. Leurs habilites de navigations sont impressionantes, le Pacifique pouvant être tres agites et souvent avec une barre de grosse vague, on se sent bien pris en main a tout moment, ce qui est réconfortant. On a donc fait quelques plongées, une equipe (ma douce et mon ami sur les récifs ou barres rocheuse entre 15 et 18m de fond), Angelica et moi meme sur des endroits plus profond ou autour de pics rocheux. On a donc ratisse un peu la zone pour voir ce qu’il y avait a offrir, sachant que c’était des plongées assez courtes car trouver des blocs a la loc, meme avec des connaissances de pecheurs etc… c’est pas facile et tres cher donc on les a utiliser jusqu’au dernier bar haha. Pas d’appareil photos et Gopro cassées sur la route donc pas de media disponibles,disponibles, autres que nos tetes sur la plage ou le bateau… Les résultats et ce qu’ils faut prendre en compte Obliges de sortir selon les horaires des marees. Durant ces 4 jours, 6h du mat retour 10h et 3pm retour 5pm pour le coucher de soleil (a 530 le soleil disparait) Navigation entre 20 min et 1h30. La navigation est incroyable, c’est comme payer un tour d’observation de baleines. On a vu des baleines a bosse 3 jour sur 4, 2 fois des dauphins et deux fois des raies mantas. Aucun problème pour s arrêter, observer, prendre le temps et meme nager un petit moment avec les raies (sans les toucher bien sur). Pour les baleines c’est interdit de nager avec pendant les tours et dans les parcs nationaux. Donc meme si on est pas dans le parc, on respecte les bonnes coutumes du pays et evite de mettre qui que ce soit en problème ou de se faire mal remarquer. En plongee, ca m’a rappelle des souvenirs. Une visibilité de 10 a 20m. Eau claire mais pas mal de particules. Sur les barres rocheuses et récifs a 15 m, abondance de poissons, notamment des bancs de jack fish (carangue je crois en français) et des poissons chirurgiens. Les couleurs du corail c’est pas fou, la densité non plus, mais c’est pas abimes ni casse. Il y a pas mal d anemones, des murènes, des etoiles de mers et les bancs de petits poissons sont la pour égayer avec un peu d’action. La roche est plutôt sombre, couleur cafe ou grisâtre. On a vu dans les 15 m 2 requins pointes blanches et une raie. Plus profond, c’est le relief qui est interessant, mais pas forcement plus de vie. C’est donc moins interessant (ou simplement on était pas la au bon moment), or mis le 3 eme jours ou on a nager durant 15 min dans le banc de jack fish et quelques grosses familles de langouste… Autour des ilots rocheux c’est plus interessant car il y a des requin pointe blanche et des raies mantas (2) et un banc de dauphins. Nous avons eu de tres bonnes conditions, juste une barre de vague a passer et après la mer était calme. La temperature entre 28 et 29 ce qui fait du bien. Le courant n’a rien laisser percevoir de potentiellement dangereux, mais attention, on a pas fait beaucoup de plongée au memes endroits pour pouvoir bien observer sur la durée. Apres les plongees de l après midi, apero ou noix de coco sur la plage a voir des couches de soleil dignes de carte postale en écoutant la mer ou les singes hurleurs. Non loin il y a un estuaire, et on peu aller pêcher a la canne, avec un leurre. Du coup “robalo” au barbecue, ballade autour des mangroves et des étangs a crevettes avec vegetation magnifique oiseaux et singes… Conclusions Je ne sais pas ce que les plongeurs, en couple, en solo ou en famille attendent de leurs vacances en dehors du Mexique ou je travaille, et mon offre c'est la plongée que j’aime faire moi meme. Mais la, il me semble que cet endroit a tout les atouts pour attirer et faire rever des petits groupes de plongeurs, de 4 a 8 personnes, ou meme des familles avec des enfants, car en dehors de la plongee il y a la nature qui est magnifique. J’entend souvent des plongeurs européens “il y a beaucoup de monde, C’est tres touristique, trop de plongeurs sur le site… etc…” Une fois de plus, cet endroit me semble être le point parfait pour se sentir en totale exclusivité. Par la route, premier centre de plongee au nord est a 1h30, au sud a 50 min. Aucunes de ces operations viennent plonger dans le coin, le récif et la plage sont donc disponibles en mode VIP. Nous avons vu du monde sur la plage pour le coucher du soleil le deuxième jour seulement. Quand je dis du monde c’est quelques enfants locaux et deux couples de touristes “perdus”. Il y a quelques air bnb, deux petits hotels dont un comfi, aucunes constructions sur la plage, des accès absolument partout, de l ombre et ce sur des km des deux cotes… Pas de vendeur ambulant, par contre, pas de bar de plage, pas de magasin de glace ou de shop a souvenir… deux trois mini boutique de dépannage entre deux baraques de pecheurs et voila… En clair, je tire pour conclusion que l’endroit est un petit paradis pour plongeurs fuyant la masse, autant en couple, qu’en solo ou qu’en famille. C’est parfait pour ceux qui aiment la nature et veulent profiter des merveilles que le Costa Rica a a offrir. Les locaux sont sympas et prêts a bosser et a partager leur endroit et leurs connaissances. Ils ont pas vraiment besoin car ils vivent tres bien, mais ils ne sont pas contre gagner plus si c’est bien fait et que ca ne changent pas leur mode de vie ou libertes. Je fini donc par la question suivante : Fevrier, peut être janvier… serait la saison idéale. Qui serait prêt plonger et visiter un tel endroit avec un guide en francais (comme moi par exemple hehehe) ? Entre 3 et 5 jours, est ce assez pour permettre de voir autre chose du pays ou faudrait il plus de jours ? Pour que ce soit possible, le prix pour 2 plongées serait entre 115 et 170 usd (en fonction de la distance) avec surement la possibilité de faire des paquets avec reduction pour ceux qui ferait genre 5 jours. Pour une excursion en bateau pour voir les baleines, 80 usd pour adultes 60 pour enfants (sous supervision uniquement). Peche 100 usd par adulte, moyen de faire un prix pour un bateau complet avec 4 a 6 personnes (je sais pas encore trop combien) Excursion nature (rando en foret, cascades, faune) de 4h, 80 usd. Seriez vous prêt a payer ce genre de prix ? Le Costa Rica est un pays ou les taxes sont tres élevées, le cout de la vie aussi. Prendre en compte qu’un petit déjeuner typique coute entre 5 et 10 usd. Un repas dans un restaurant “normal” entre 10 et 20 usd” au moins. Les business sont tres souvent en regle et controles fréquemment (du cout on peut payer par carte quasiment partout) et parmi les obligations pour ceux qui font dans le tourisme, il faut avoir des assurances. Les prix sont aussi eleves, beaucoup d’endroit sont sous status de protection tel que parc national, reserve naturelle, reserve de biosphere et il y a donc des frais d’admission, plus eleves pour les étrangers que pour les nationaux. Les excursions, l’offre hôtelière (bien que air bob a bien aide a faire baisser un peu les prix et a diversifier l offre), la location de voiture et le combustible sont plus couteux que les pays aux alentours, voir meme qu’en Europe parfois. Est ce vraiment contraignant de se lever tres tot pour aller plonger en suivant les marees ? Depuis l aéroport, le trajet par bus ou voiture dure entre 2 et 3 heures selon l’heure, la météo etc… Est ce bien pour un transfer direct depuis l aéroport ou faudrait il prévoir une nuit dans la capitale avant transport ? Quels seraient les besoins ou nécessités pour vous en tant que plongeurs lors d’un possible séjour dans une telle destination ? Quels types de logement serait votre option prefiere ? Hotel tout confort entre 150 200 usd la nuit (je me base sur du plein tarif) Villa tout près de la plage 100 250 usd la nuit (de 1 a 6 personnes selon disponibilités) Hotel plus rustique mais propre 80 usd la nuit Air bob chez l habitant ou logemnt a partir de 45 usd Seraiez vous prêt a ne pas dormir sur cette plage ou dans ce petit village pour un autre type de logement> Grand hotel ou Resort, ou tout inclus entre 15 et 20 km (de 100 usd a 500 usd selon vos choix) Condominio dans une plus grosse station touristique a 15 ou 20 km (80 a no limit usd) ou simplement pour être dans un endroit avec de la fete des boutiques etc… (20km min) et du coup prêts a faire la route tout es jours ? Pour ceux qui ont eu le courage de lire ce pavé jusqu’au bout, je vous remercie de votre attention. Et je remercie d’avance encore plus ceux qui prendront le temps de répondre aux questions. Le Costa Rica est vraiment un super pays qui m a beaucoup donné, comme ses habitants, et s’il serait possible d’en faire découvrir une partie “pristine” ou “authentique” en filant un coup aux locaux et en rendant des plongeurs heureux… pourquoi pas essayer.
  14. J'espere bien que vous avez pu contacter mon copain. Je fais des formatiosn en ce moment donc pas de sortie prévue sur Chinchorro, mais je vous ai laisser le contact avec la bonne personne. Pour les cenotes sur Mahahual, haha, vive la rando dans la boue jusqu'au genoux pour atteindre une "flaque" dans la mangrove... En Fevrier dernier jai eu l'opportunité d'aller explorer un truc comme ca. 30 min de marche avec tanks et matos, dans la mangrove, les 15 dernieres minutes de la boue partout et des moustiques afames... De plus, je connaissais que le proprio du terrain et autant dire que les gugus qui portaient mon matos il etait aussi clair que du cafe expresso... La plongee, plutot productif sauf que j'etais tout seul, de l'acide tanique, et des bouts de terre de la mangrove qui te tombe sur la tete en guise de percolation, ca m'a vite calme et vu le cout et la logistique, je laisse tomber les cenotes dans cette zone. Il y a des resurgences d eau douce dans la mer, mais pas possible pour un humain meme sec comme moi de rentrer... Alors Caamrob, profitez bien de Chinchorro, il y a beacoup de predateurs en ce moment (il y en a eu tout l'hiver, pointe blance, pointe noire et surtout requin gris, sans oublier les dauphins qui sont les stars depuis 2 semaines). Bref, il y en a pour tout le monde sur mahahual... meme la plongee locale depuis qu'il n'y a plus de sargasses c'est pas mal. ca reste un village et moins impacte que la riviera en soit. En attendant, je reserve un surprise pour les amateurs de grosse faune. Je reviens du Costa Rica, et si etre tout seul sur la plage, sans construction ni autre bruit que les vagues et les singes, a regarder le coucher du soleil et les splash des baleines a bosse, ainsi que de la plongee sur recifs "non plonges" entre 15 et 28 m ca vous fait envie, c'est au programme bientot, il me faut juste le temps d'ecrire un post avec les details car j'ai besoin de l'avis des plongeurs du forum (ce qui plongent et qui voyagent, pas ceux qui postent uniquement!). Agur
  15. En septembre 2013 je travaillais a phocea, et a l heure d'aujourd'hui ca reste le mois le plus pluvieux de l'histoire... 21 jours de pluie non stop... a la fin le niveau des cenotes etait 3 m au dessus de la normale... parfois plus... a dos ojos on commencait les plongees a l angle des excalier et la plate forme de mise a l eau etait deja a plus de 3m... gravé dans les annales... et a l'epoque, grand cenote etait encore ouvert aux plongeurs... Ton ecrit m a rappelle plein de souvenirs !
×
×
  • Créer...