Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

Brice-à-bulles

Membres
  • Posts

    67
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1
  • Country

    Sri Lanka

Everything posted by Brice-à-bulles

  1. Bonjours! Bon courage pour tes recherches! +1 avec octopuce28, il est possible de faire des intern-ship / trainee-ship pour passer ton O2 Provider / Rescue / Divemaster. Cependant ne cherche pas le moins cher possible au risque d´être un ¨larbin¨. Un bon plan serait par exemple d’avancer les frais vers PADI, les manuels ect... Ça coute cher attention, mais tu pourais avoir une experience plus interessante que simplement gonfler des bouteilles et brosser le bateau pendant 3 mois. (A ce propos, SSI sera moins cheres...) Là où j’ai passé mon DM SSI, nous avions 1/ les trainees 2/ les DMs qui ont été retenus à la fin du trainee ship 3/ les Instructors (mono). Les DM se faisaient un peu de sous sous en guidant (et ouais 15 $ par plongeur/plongée...), et les trainees pouvait suivre le DM ou les Monos pour se faire la b... de l´expérience... Les trainees plongent au mérite, si tu bosses dur, tu vas faire des ploufs (j’ai fait 150 ploufs en gros en trois mois; d´autres une 50 aines). Pour ce qui est de guider, tu ne peux pas demander d´argent en échange (tu n´est pas encore pro). Par contre, parfois, il était possible de partir avec des clients pour ¨montrer le spot¨ lorsque ceux-ci sont expérimentés. Mais attention, il est bien précisé au client << Vous pouvez plonger avec X ou Y, mais il n´est pas guide, et par conséquent pas responsable de votre sécu, il sera simplement votre binôme...>>. Encore une fois, il faut que le staff te fasse confiance! +1 avec wreck, si tu veux être un ¨pro¨ il te faut ton matos, et les DM ne vivent pas vraiment comme des rois. Cependant, tu peux trouver des safaris boat avec logement, bouffe, du plouf pour l´expérience, et éventuellement un peu de commissions (argent de poche)... Pas mal pour se faire une idée de la profession, et éventuellement te lancer dans une formation de moniteur car beaucoup de DM réalisent que la plongée c´est cool, mais ça ne représente que 20% du taff, le reste c´est du briefing, du service client, du nettoyage, du gonflage etc... Bref, c´est du boulot, mais le jeu en vaut la chandelle si tu veux ¨living thedream¨, n´oublie pas non plus que si tu choisis PADI ou SSI (ou autre), toutes tes qualifications et ton expérience vaudront peau de balle en France, il ne faut pas le négliger! Brice, PADI et SSI Instructor, Living the Dream since 2013 ;-) edit: L´anglais est INDISPENSABLE, et je te conseille d´avoir un plan de secours au cas où ça foire, car plonger c´est cool, mais manger et avoir un toit c´est sympa aussi, donc pas tout les oeufs dans le même panier! Bon courage n´hésites pas si tu as d´autre questions!
  2. Aaah derm' pardon... Ok j'avais pas vu qu'il y avais deux profils!! Je ferais gaff' la prochaine fois!
  3. Bonjours à tous! Tout d'abord, merci de l’intérêt que vous portez à mon fil, et de m'avoir pris au sérieux dans ma démarche. Vous m'apportez une vision beaucoup plus global de la pratique, qui se résumait pour moi à: "12mt dans de l'eau chaude avec une camera". ccr: merci pour ton document, c'est vraiment passionnant! Notamment la prise de position de DAN! Cela me conforte dans l'idée qu'une formation ne sera pas uniquement pour "faire plaisir au DP", mais que cela m'apporterais des techniques et surtout une attitude qu'il me serait difficile d'obtenir tous seul. Le fait que la volonté de partir tout seul soit une démarche personnel ne fait aucun doute et donc que le plongeur doit se donner les moyens, j'ai donc fait un travail de recherche et de documentation sur le sujet, en extrapolant des techniques propres à différentes pratiques. Il n’empêche, je me pose encore des vrais questions qui ne seraient résolus que par une formation approprié (matériel, mais aussi mental...). La solo est vraiment grisante, même si mon job m'y obligeait, je l'ai choisi justement parce que je 'devais' plongée seul... Oh mince j'ai pas le choix (>_<)°.... En vérité j'adore ça, mais j'ai encore des choses à apprendre pour pratiquer en pleine conscience. dwoppy: Oui, j'ai quelques préjugés vis à vis de 'ma paroisse' même si je me considère comme un 'bon instructeur PADI' c'est parce que je connais les limites du système. Par exemple: je me sens encore un peu frais pour certifier des Dive-Master à tours de bras... D'autres n'hésitent pas une seconde... Cela dit j'envisage la possibilité d'une reconversion.
  4. La cam' dans l'eau, elle est légèrement négative, mais vraiment pas beaucoup... CAD je ne m'envole pas si je la largue... De plus, le largage reste TOUJOURS, une éventualité pour moi (le matos se remplace, mais pas le bonhomme)... Donc m’éloigner du profond me permet une récupération ultérieure 'au-cas-où'... Le problème qui revient le plus lors de mes 'what-if scenarii' c'est en surface: palme cassé, trous dans la stab, blessures corporelles ou rencontre avec une espèce venimeuse... Le retour à la surface est possible, mais si je suis à 2 bornes du bateau, dans les vagues, le courant et avec un incident physique ou matériel, les choses se corsent... Ma solution: rester proche du point d'extraction, mais qui viendra me récupérer si je suis VRAIMENT en carafe et en combien de temps? Il s'agit vraiment du pire scenario, et ma gestion des 'what if' est autodidacte, (avec l'aide de manuels qui vont au delà de mes prérogatives...). C'est pour ça que je cherche un programme ou un instructeur qui m'apprendrais surement quelque techniques! (Je pense vraiment que la sout', serait probablement une bonne solution pour moi, en fin de compte, mais ne résoudrait pas mon problème 'd’officialisation' de la pratique solo...) Zeagle: entièrement d'accord avec toi! Surtout lorsque l'on encadre des baptêmes, on a beau avoir des cylindres et des occis disponible dans tout les sens; il n’empêche: un malaise et c'est "hasta luego, merci d'être venue"!! Ps: PADI appelle ça "self reliant diver". Peut importe combien de gaz tu transportes!
  5. Encoreplus2: Ah ah ah... Oui, a genou sur le sable, y a pas de quoi être fier... Mais bon... La p***ain de camera (VX2000, caisson ikelite et 2 strobes= 13Kg) pendant un plonge de 1hr30, quand tu dois attendre 15 minutes que le prochain groupe se pointe, tu aimes bien prendre une pause... (Mais oui c'est vrai, je la méritais celle là ^^). Dwooppy, j'adore ta vision des choses! Car en tech et en sout (que je n'ai jamais pratiqué) le risque que ton binôme n'ai pas assez air pour toi, est une vision très juste de la plongée solo! Je m'explique, quand je 'tag' un mono et son groupe de baptême, je suis avec eux, mais légalement, je ne fais pas partis de la palanquée! Le mono n'a "pas le droit" de m’assister si j’ai un problème! Car il doit focalisé son attention UNIQUEMENT sur ses élèves, et ne doit en aucun cas se livrer à d'autre activités. (Aider un couillon de cameraman...). Donc techniquement, même en suivant un groupe, je suis légalement 'tous seul'! Toudoux:Moi c'est surtout une histoire d'assurance et de prérogative... Parce que oui j'ai bien du faire 200 plouf en solo... Mais voilà, c'est surtout pour me mettre dans les clous... Si il faut que je passe tech... bah, il faudra bien un jour, sauf que ce n'est pas un objectif pour moi! ccr: merci pour le lien je regarde ça tout de suite!
  6. Je rebondis sur ce que dit pmk et la philoche, (j'espère ne pas trop déterrer le fil, je ne me rend pas compte...). La formation dépend de l'organisme, de l'encadrant et de l'élève! Les plongeurs ardus ne rechignent pas à prendre le risque de se perdre ou ne rien voir, d'autre ne conçoivent pas partir sans guide... Perso, j'enseigne PADI, donc je modéré FORTEMENT mes AOW: "tu as le DROIT de partir à trente mètres avec un copain... Mais en es tu CAPABLES? Je conseille toujours de prendre un guide, ou de partir un plongeur expérimenté sous la barre des 20 mètres au début... Surtout si l'élève risque de plonger dans des conditions différentes de sa formation (courant, visi', température...). Tout est une question de jugeote... Lors du IDC, (CQFD devient instructeur en quinze jours) mon prof m'a dit "tu a le droit d'enseigner le Dive-master; mais a-tu suffisamment d’expérience pour prendre la responsabilité de mettre ta signature et ton numéro de licence au dos de sa carte? Prendrais-tu ce risque??? Imagine si il se plante la semaine prochaine avec des clients..." C'est la même chose avec les premiers niveaux, la RESPONSABILISATION, tu veux partir sans guide? OK! Les CMAS* et les N1 qui plongent en Australie sont choqués car il ne sont pas OBLIGÉ de prendre un guide... Mais c'est comme tu le sens! Tu prends un guide ou pas, c'est ton choix! C'est l'avantage des organisations tel que SSI ou PADI, c'est que la règle c'est "It's not cuz you CAN that you SHOULD..." En résumé, oui, c'est dans la tête, deux personnes avec la même carte, un veut le guide, l'autre non... Perso... C'est pas moi qui ai signé la carte... ils font se qu'ils veulent, ils sont grands... C'est pas à moi de juger, sauf s'ils n'ont pas le niveau...
  7. Bonjours à toutes et à tous, j'espère que mon thread ne sera pas trop 'trollesque'... Je cherche les avis de celles et ceux qui pratiquent (ou sont formés à) la plongée solo. Je m'explique: j'ai travaillé comme photographe-cinéaste pour touristes, durant trois mois, et donc j'ai plongée solo environ trois ou quatre fois par jours... (pas bien...). Alors certes, je suivais des groupes la plupart du temps; mais souvent, je nageais d'un groupe à l'autre, attendais à genoux sur le sable que les groupes passent, et partais en search-n'-reco pour débusquer la tortue ou le requin timide... Bref j'étais tous seul dans l'eau une bonne partie de la plongée (qui durait une heure, une heure trente). Pas de problèmes au niveau de mon contrat: "fais ce que tu veux mais si tu te gaufres, viens pas te plaindre". Je me suis donc fixé mes propres limites. Pas plus de 12m, proximité d'un point d'extraction, redondance, no-deco', informer le DP de ma zone de travail, un drapeau au cas où je parte faire une explo'... C'était mes propres limites, puisque mon producteur et le centre de plongé n'en avaient rien à faire... Pour exemple: un soir je cherchais un binôme pour faire une sessions photo de nuit, le DP me dit: "bah pourquoi t'y vas pas tout seul?"... La remarque de quelqu'un qui n'a AUCUNE idée de ce qu'est la plongée solo quoi... C'est un exemple qui caractérise le fait que quand on plonge tout seul, les standards de sécu sont très flous, et qu'il faut donc se fixer ses propres limites, tant cette pratique est obscure... Donc, j'aimerais valider mon expérience, et obtenir une formation 'utile' à la plongée solo... Je ne cherche pas uniquement une carte, mais vraiment une formation qui me permette de pratiquer de manière plus sûr ce genre de plongée! Les seules organisations qui reviennent souvent dans Google sont: SDI/TDI (qui me semble bien) ou PADI-Tech-Rec... Mais bon, PADI-Tech-Rec, j'ai juste à acheter le 'Instructor specialist book' et je me certifie moi même (c'te blague...)! Quelqu'un-a-t'il une formation solo qu'il-ou-elle considère enrichissante?? Ou même un instructeur qui enseigne cette spé?? Merci de m'avoir lu!!
  8. Salut PMK, alors l'Australie c'est vaste, c'est un continent, donc difficile de te dire au niveau plongée, car je ne connais que le nord (les tropiques, la Grande Barrière de Corail, la plonge en maillot de bain...). Au sud, c'est... Froid, profond, des épaves, du courant, des gros requins et des baleines... C'est plus "tech" quoi, le bi-12 et l'étanche sont la norme... Je ne connais pas; les baptêmes de plongée en étanche, c'est au dessus de mes compétences (et envies...)! La GBR (Great Barrier Reef) au nord c'est juste du bonheur (pour moi), la mer à 25/30°C; les formations coralliennes sont loin du bord, 50/75 km, donc bateaux obligatoires, Cairns est réputé pour la plongée car la GBR est plus proche de la côte (donc la plongée est moins chère). Les récifs sont pour la plupart: un faux-plat sableux à 10/15 mètres avec des patates de coraux (pour les baptêmes), le gros de la formation corallienne est à 0,5m (pour le snorkelling), et derrière un tombant de 25/30 mètres environs (pour les plongeurs encartés). Du très facile, colorés et bien poissonneux. La déception pour les plongeurs européens (français, allemand, hollandais...) c'est qu'il n'y a pas d'épaves, et quasiment rien en dessous de 20 mètres... Déco' strictement interdite pour quasiment tous les centres, et le nitrox est rare sur Cairns... Mais bon, compte tenu de l'écosystème, y'en a pas vraiment besoin en fait! Si tu veux vraiment du costaud, je recommande mike ball expédition, le super luxe de la plongée dans Cairns, 15 jours de croisières dans la mer de corail, option déco, nitrox, plongée solo... Mais attention au porte-monnaie, c'est un bateau avec un SPA et l'héliport sur le toit!!! En fait le top c'est le live-aboard (bateau de croisière) qui reste sur le Reef, tu prends un transfert avec le day-boat, et tu restes sur le bateau quelque jours... Celui-ci bougera deux, trois fois par jour, d'un spot à l'autre, mais il reste sur le récif donc plus de plouf et moins de nav'. Le day-boat, j'éviterais, une ou deux heures de nav', une plonge, le déjeuné en mode pic-nique sur un bateau souvent sur-chargé, un autre plouf et retour au port... C'est pas chère, mais c'est vraiment fait pour le snorkelling ou les baptêmes... La croisière c'est vraiment familial, des auberges de jeunesses flottantes!!! Souvent j'ai eu des familles avec: le père certifié, les enfants qui font le OW ou des baptêmes, et la mère qui fait un coup de snorkelling de temps en temps... Très, très sympa pour des vacances en famille, il y en a pour tous les goûts. Le pays en lui même, je ne peux pas trop dire... Je n'ai pas fait de tourisme, boulot dans les fermes, boulot dans les centres de plongés... En ce qui concerne les Australiens, ce sont des rustres au coeur tendres! Un franc parler et une familiarité déroutante pour nous, français, mais des amours d'êtres humains quand on cherche à les connaître! Dur dur, de retour en France de dire "bonjours, comment vas-tu?" à un caissier ou une serveuse!!!
  9. Oh oui!! C'était une belle aventure! J'ai à peine ouvert mes valises que déjà je recommence à envoyer des CV! (bye bye la France et le Pôle Emplois...). Je posterais quelques photos quand je me serais penché sur l'outil album du fofo!
  10. Salut, le rashguard trilastic, c'est comme les sharkskins/ frogskins en gros? Quelqu'un a déjà comparé? Parce que les deux derniers sont vraiment super comme matériaux, un peu chères car il ne sont pas prévus pour être des sous-combinaison... Mais ça marche super bien quand même!
  11. Et oui pour le nombre de plongée, pour certains c'est la déception, l'esclavage, mais en même temps, comme N'IMPORTE QUI peut s'engager dans le programme, la sélection se fait pendant le stage... C'est pourquoi pleins de personnes se plaignent du TDM (trainee dive master) comme étant un grosse arnaque, je voulais tempérer avec mon expérience qui fut globalement bonne... 100 ou 150 plongée, le plus souvent avec des clients, les briefing, les clefs du Zod' pour faire les mouillages. "Á vous de voir si vous préférez faire la vaisselle ou plongée" Je m'en suis personnellement bien sorti, le premiers mois à été dur, mais j'ai eu la chance de passé mon DM à la fin du deuxieme mois Du coup pour toute la fin de mon stage, je n'étais plus tellement un stagiaire, mais un "dive master qui fini de payer sa carte", changement de régime donc, et plus de responsabilité! Oups par TDI je voulais IDC (TDI: Trainee Dive Instructor)... Mais bon Cairns c'est l'usine, il parait qu'en Thaïlande c'est beaucoup plus cool...
  12. Alors DM chez les OZ ça ne paye pas beaucoup, souvent uniquement les commissions, le logement et la bouffe, parfois l'assurance... C'est bien pour remplir le carnets de plongée mais pas le compte en banque. Certains payent à la journée, mais c'est très rare vu le nombre de stagiaires disponible, j'ai préféré donc partir dans les fermes pour passé le TDI le plus rapidement possible et obtenir un visa pour la deuxième année. Avec le OWSI on s'en sort mieux, 180 ou 200 ausd/jours et les commissions, dix jours en mer, deux à terre dans une auberge de jeunesse (20 ausd/nuit). Pour un traveller c'est beaucoup rentable que de se farcir un autre traineeship pour le TDI...
  13. L'été arrive, tu veux tout plaquer, faire ton sac à dos et vivre sur un bateau, plonger tous les jours pendant trois mois et devenir DIVE MASTER? Le TRAINEESHIP est fait pour toi! Tiens lis ton contrat et signes en bas. Ça y est? Maintenant, TON C*L M'APPARTIENT!!! Bienvenue dans ce monde remplit de toilettes qui débordent de vomit, de bouteilles à remplir, et d'instructeurs prétentieux qui te prennent pour leurs esclave personnel, car désormais tu est leurs STAGIAIRE... Non j'exagère (un peu), mais pour celles et ceux qui veulent passer le cap, je vous présente mon petit compte rendu de mes deux dernières années passé dans 'le milieu'! Tout d'abord, c'est où qu'on vas? Vaste question, je vous parlerais principalement de Cairns, plus généralement du Queensland (Australie). Les pré-requis c'est quoi? Pour ma part, un AOW, une trentaine de plouf, un masque et des palmes, et un visa... Pratique le visa pour bosser, car mine de rien travailler gratuitement ça coûte chère, les manuels aussi, la licence, un peu de matos, ah! pis l'assurance aussi si tu veux travailler après... En gros un peu de thunes de cotée c'est important, mais avec un visa on peut s'en faire sur place, ça paye bien là bas, et pis ça bosse pas mal aussi! Donc en gros, le traineeship c'est quoi? Le deal, tu bosses trois mois environs pour une compagnie, et en échange t'as la carte qui vas bien. Alors attention, c'est du boulot, les journées sont longues, et le travail peu gratifiant au début, les grosses compagnie sur Cairns comptent beaucoup sur les stagiaires, ils recrutent en permanence, sachez donc que vous serez le niveau ZERO sur le bateau, le p'tit nouveau (ou la p'tite nouvelle). Le travail, vous pouvez donc imaginez un peu, vaisselles, les lits, les toilettes, tenir la main au nauséeux etc... Et donc je plonge quand dans tous ça? Alors au début, pas beaucoup, sécu surface au début, guide snorkelling ensuite, puis après avoir fait vos preuves, les instructeurs vous lâcherons dans l'eau occasionnellement, entre vous, avec eux: seul, ou avec des clients pour 'assister'... Mais alors, c'est tout pourri en fait?? L'initiative est très importante, montrez que vous êtes autonome, débrouillard, mettez en plein la vue lors du 'rescue diver', sachez qu'il ne faut que 60 ploufs pour valider la formation, certain stagiaires repartent avec 61 ploufs d'autre avec plus de 200!!! A vous de voir si vous préférez plonger ou faire la vaisselle... Evitez donc de poser des questions idiotes! Certaines compagnies on parfois plus de 20 stagiaires en roulement, et ça change tout les trois mois, donc les instructeurs expérimentés et compétents risquent de vous répondre "prend ton manuel niveau 1, lis le chapitre 2 et reviens me poser ta question", les autres, trop fier de pouvoirs flamber, vous sortiront leur sciences, parfois inexact "regardez moi, je suis un instructeur PADI..." A prendre avec des pincettes donc. En résumé, le résultat dépendras souvent de vous, beaucoup de backpackers font leurs divemaster, "pour le fun", si vous montrez que vous voulez en faire votre métiers, les instructeurs vous porterons plus d'attention, vous ferons plus plonger, vous lâcherons avec des clients en tant que: "binôme compétent". Une très belle expérience pour commencer à apprendre comment guider, communiquer, gérer la consommation d'air d'un groupe de plongeur. Donc c'est bien? Oui!!! Serrez les dents dans les moments difficiles, profitez du fait que "vous faites partis du staff" pour apprendre un maximum... Sinon, je pense qu'il vaut mieux ouvrir le porte monnaie si vous voulez vraiment une plastique avec votre photo dessus et passé votre diplôme en condition "client"... Sachez aussi que là bas, la formation sera SSI ou PADI,donc l'image et la rigueur dont vous ferais preuve sera déterminante pour trouver du boulot, car la carte que vous aurez obtenu ne reflétera en rien vos compétences, car tout le monde à la même, mais une lettre de recommandation dans un milieu où tous le monde se connaît sera votre véritable sésame! J'ai personnellement obtenu un boulot chez eux directement après mon stage, ce qui m'a permis d'économiser, et ils m'ont gardé une place au chaud en attendant que je fasse mon TDI, donc l’expérience aura été plus que bénéfique pour moi!! J'ai vue qu'il y avais pas mal de sujets similaire, mais en faire un frais permettrais aux prétendants de posez leur questions, donc n’hésitez pas à me demander quoi que ce soit si l'aventure vous tente!
  14. Pour ma part, un des intérêts du baptême piscine, c'est un milieu qui ne risque rien (à part les saltos loupé). Je trouve sympa de dégonfler les stabs et d'avoir les élèves se mettre debout pour se familiariser avec leurs nouvelles sensation, dans un premiers temps. Alors oui bien sûr il faut les sensibiliser AUX intérêtS d'avoir une bonne bonne flota (respect du milieu, toussa...). Mais au début c'est bien, je pense, de profiter de la piscine pour marcher façon cosmonaute, faire les coups de pieds à la lune sur les parois de la piscine, et les petits délires façon matrix ou tigre et dragon! Et oui, l’appréhension et la peur de l'inconnue est toujours présente, et même bénéfiques; (je prefere avoir quelqu'un un peut stressé et qui se pose des questions, plutot qu'un casse cou qui croit tous savoir parce qu'il a déjà fait un baptême il y a deux ans). Et aussi le fait de les divertir et "to add some fun" permet de de-focaliser sur le masque inconfortable, le reg qui fait du bruit, et la stab de location un peu pourave... Un plongeur qui s'amuse est un plongeur qui perdure!!
  15. Bonjours à toutes et à tous! Je me présente: Brice, 28 ans, de Charente. Je m'incruste enfin sur ce forum, après l'avoir scruté de loin depuis 3 ans déjà; car j'espère pouvoir contribuer et partager mon expérience, mais aussi profiter de la votre. Quelques mots sur mon parcours: détenteur du PADI OW depuis mes seize ans, j'ai plongé de manière sporadique, grâce à mon père avec qui j'ai voyagé presque tous les ans dans diffèrent pays. Je revient à présent d'Australie, ou j'y ai passé deux ans, et passer "un cran au dessus", je découvrais par hasard l'option "trainee-ship" (stage pédagogique) qui ma fait plonger dans le coté pro... A ce propos, je ferais un compte rendu, afin que mon expérience du traineeship soit profitable à celles et ceux qui voudrait franchir le pas. Mon dive master en poche, je commence à bosser un peu mais décide rapidement de passer au niveau instructor, je repars donc dans les fermes pour payer ma prochaine plastique, et obtenir un nouveau visa de un an. Retour à la case départ, et là: malédiction! mon gentil petit centre de plongée vire de SSI à PADI... Petit trous dans le budget du coup... Carte en poche, je suis rester a Cairns, neuf mois, comme OWSI mais aussi comme photo-videographer afin de changer un peu les plaisirs et me voici de retour en France, prêt à repartir rapidement! Voila voila pour ma petite histoire, je ferais un compte rendu, plus détaillé, de mon parcour puisque je vois le sujet revenir souvent, n'hésitez si vous avez des questions, conseils pour ma prochaine destination, ou même un bon vieux 'padi flame' ça ne me dérange pas, d'ailleurs je pense faire un crosse-over un jours ! A toutes et à tous, bon vents et bonnes bulles! Pour ceux qui veulent partir...
×
×
  • Create New...