Aller au contenu
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

L'acharné

Membres
  • Compteur de contenus

    105
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1
  • Pays

    France
link1
link2
link3

L'acharné a gagné pour la dernière fois le 27 mai 2017

L'acharné a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

30 Excellent

À propos de L'acharné

  • Rang
    Plongeur en haute mer

Informations personnelles

  • Localisation
    Le Mans
  • Passions
    La Plongée
  • Profession
    Secret

La Plongée

  • Féderation(s)
    FFESSM
  • Professionnel de la plongée
    Non

Visiteurs récents du profil

69 visualisations du profil
  1. Bonjour, Je me permets de relancer ce sujet car en faisant des recherches sur Google je suis tombé sur ce post que je n'avais pas trouvé auparavant dans le forum. A la base je recherchais ce que je pouvais "déclarer" aux impôts en "DONS aux œuvres" suite au bénévolat en club notamment les frais liés à une formation (ex: passage d'un niveau 4). Sur google je suis tombé sur deux articles dont les liens sont ci-dessous: https://ffessm74.com/wp-content/uploads/2013/12/SUBAQUA-372-05-2017-M-A-P-FRAIS-BENEVOLES-JURIDIQUE.pdf http://livreplongee.fr/benevoles-reduction-impot Je vous invite à lire ces deux articles, l'un de 2017 et l'autre mis à jour le 28/10/2019 apparemment soit hier ! Je trouve qu'ils se contredisent surtout concernant la formation de "Cadres" (Initiateur, Niveau 4, MF1, MF2, qu'en pensez-vous? Je mets les fichiers PDF des deux articles cité au cas où le lien serait défectueux dans le futur. Merci pour vos contributions... Mesures fiscales en faveur des bénévoles _ LIVRE F.RENÉ.pdf SUBAQUA n°272 05-2017- FRAIS BENEVOLES JURIDIQUE.pdf
  2. Moi je dis que c'est possible aussi. Il est certains que ça va prendre du temps mais avec un ou des encadrants en qui tu vas avoir confiance (séance après séance) et eux de la compréhension, de la patience et de la pédagogie et out ce qui va bien, tu devrais pouvoir y arriver. Aller courage tu ne le regretteras pas.
  3. NICS, je rappelle que je parle de Bécon dans le noir. Pour l'appréciation de la vitesse je parlais dans le principe d'un ordinateur monochrome qui n'a pas forcément le rétro éclairage ou que le plongeur n'utilise pas. Ou alors sur d'autres ordinateurs il faut appuyer sur une touche pendant 2 à 3 secondes pour un affichage de 5 sec en rétro éclairage (MARES QUAD) tout le monde n'a pas un écran couleur. Donc si tu as une main de figée sur le détendeur du plongeur en difficulté ça va pas être évident de déclencher un rétro éclairage enfin je pense que tu comprends ce que je veux dire. Sur une formation, on pourrait effectivement recommander à ceux qui peuvent avoir un rétro éclairage permanent de l'activer ou tout simplement lors d'une plongée sombre de penser à avoir un moyen de pouvoir lire son ordi à tout moment ! Ensuite, en ce qui me concerne, lors de formation j'évite au maximum de m'aider de cet outil car la vitesse affichée est souvent en décalage (même si ça aide) et ça oblige au final à se servir du milieu (particules pour Bécon notamment avec le halo du phare :captain:pas facile non plus je sais) et / ou des sensations ce que je trouve plus formateur ça vient avec l'expérience. Sans chercher à ajouter de la difficulté et mettre une personne en échec, je pense que le travail des sensations et travailler avec le milieu est important et plus qualitatif que faire de la remontée à l'ordinateur ceci n'empêchant pas de le regarder quelque fois durant la remontée. Tout étant complémentaire dans ce cadre là. L'ordinateur est là il faut s'en servir aussi mais pas uniquement lui c'est pour ça que je ne l'évoquais pas. Enfin bref, nous serons d'accord (je pense) pour dire qu'il faut se servir de tout ce qui peut nous aider dans ce cas et ne pas se concentrer sur une seule source d'information. Si j'énumère tout, autant partir sur un cours sur la remontée...
  4. Bonsoir Whodive, Je pense que si les plongeurs arrivent à faire une remontée correcte en eau "lumineuse" alors à la 3ème ou 4ème à Bécon ils seront ok. Par contre si il y a des choses à affiner, ça va être compliqué en 3 ou 4 plongées c'est sûr. => L'appréciation de la vitesse n'étant pas évidente jusqu'à 25m environ. En ce moment la température à Bécon à 40m doit être à 9-10°C. Mi-décembre elle était à 14°C à 40m. J'espère avoir un peu éclairé
  5. Salut, Je connais assez bien cette carrière pour y faire de la plongée d'enseignement ou maintien des compétences pas mal de fois. Pour commencer, je confirme effectivement qu'à partir d'environ 25m c'est très sombre et 2 - 3 mètres plus bas "nuit noire". Pour le niveau 3 et travailler les remontées (assistance - sauvetage), tu as une plateforme à 40m (38m exactement) avec une paroi d'un côté et des autres côtés ça descend sur de la roche à 42m environ puis un peu plus quand on s'éloigne. Pour la remontée, difficile de prendre des repères sur la roche car la roche présente sur un côté de la plateforme ne remonte pas jusqu'à la surface. Reste donc pour le départ de laisser pendre le phare qui va éclairer le fond pour pouvoir "apprécier" la vitesse du début de la remontée, et une fois que la remontée est amorcée à partir de 33 - 32 m je dirais (je ne suis pas affirmatif), tu commences à pouvoir utiliser la luminosité provenant de la surface pour voir des bulles qui sont au-dessus de toi et voir également à quelle vitesse tu te rapproches de cette source de lumière (pas évident à décrire, excusez-moi, car certains vont me dire que "d'apprécier" sa vitesse par rapport à des bulles qui sont au-dessus de toi c'est pas évident mais c'est UN indicateur et je dirais qu'avec l'habitude (qui est un grand mot aussi voir un gros mot en terme de sécu des fois) on arrive à gérer avec cet élément entre le fond et le moment où l'on distingue les petites bulles). Compliquez à expliquer tout ça A partir de 28m environ, tu vas pouvoir gérer ta remontée avec les petites bulles. Voilà en gros, comment nous faisons lors ces plongées d'entraînement. Après il y a peut-être moyen (mais jamais fait) sur le côté droit de la carrière et au fond (donc en face du gros ponton de mise à l'eau) de faire des remontées en suivant la roche jusqu'à temps qu'il fasse jour. Pour le côté ressenti - émotion, c'est vrai que ça fait "drôle" quand même les premières fois de faire des exercices dans le noir complet. Pour certains je pense que l'ambiance peut être angoissante et ne pas aider à la réussite si ils sont habitués à bosser de plein jour... Concernant les ordinateurs, un écran couleur est un + c'est sûr (comme je l'ai lu plus haut) moi il est monochrome mais rétro éclairé à la demande. Cependant nous ne nous en servons que pour vérifier notre profondeur lors d'exercice de remontées 40m - 20m; 40m arrêt à 15m mais pas pour la vitesse de remontée. Donc en gros, c'est très formateur c'est clair. Pour des élèves aguerris pas insurmontable mais je pense qu'une accoutumance pour des exercices dans le noir ce n'est pas déconnant donc prévoir quelques plongées avant quand même. Voilà pour mon expérience qui n'engage que moi sur la description de la carrière mais je ne pense pas avoir dit de bêtises.
  6. Voici l'article du Ouest-France, mais pas beaucoup d'informations pour le moment. https://www.ouest-france.fr/bretagne/fouesnant-29170/les-glenan-un-homme-de-49-ans-victime-d-un-accident-de-plongee-6319143
  7. Salut, Attention vous faites fausse route quand vous pensez qu'une interdiction d'exercer ou pratiquer doit par exemple être prononcée par un juge ou autre magistrat et que quand on a effectué notre peine de prison ou amende on a réglé notre dette. Bien souvent il y a encore ce que j'appellerai des dommages collatéraux par exemple ce que j'évoque ci-dessous. Pour certains métiers comme le mien, une simple condamnation pour un délit sans peine d'emprisonnement, une mention au B2 - B3 ou encore une inscription au TAJ (STIC + JUDEX) (NEGATIVE car il y en a des "POSITIVES" quand tu es victime) suffisent à t'empêcher de conserver, exercer pratiquer des métiers ou responsabilités alors qu'aucun jugement ne le dit formellement. Par contre des textes juridiques disent que tu dois être "plus blanc que blanc" pour faire certaines choses, c'est le cas du texte réglementaire ici ou plutôt de la circulaire, lien ci-dessous: http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2019/01/cir_44260.pdf Après il faut preuve de discernement si on est président ou responsable de structure et ce n'est pas toujours évident car si y a problème il y aura forcément un responsable à trouver ... c'est la société d'aujourd'hui.
  8. L'acharné

    Barotraumatisme dentaire

    Salut, Sur une "dent dévitalisée", on peut rencontrer un autre problème, c'est une infection sous la dent (ou kyste). Du coup avec la pression en apnée ou plongée scaphandre on ressent la douleur au "niveau de la dent" en sachant que la douleur au final est plus située dans la gencive. Ma femme a déjà eu ce cas. Au final le souci n'est pas au niveau de la dent je vous l'accorde mais ça peut en donner l'impression et surtout même si elle est dévitalisée ça peut arriver.
  9. Salut, Je suis tombé sur cet article, je ne pense que ça a été evoqué auparavant. Si l'orientation n'est pas le point fort de certains. A voir le prix dans le futur... Et son bon fonctionnement ! https://www.laprovence.com/article/e...ongee.html?amp
  10. Merci beaucoup. Mise à jour effectuée. Effectivement en utilisant différents mots clés dans google avec certains on arrive sur la page du firmware. Mais par le site Mares je n'ai pas trouvé.
  11. Bonjour à tous, Où avez vous trouvez le firmware 2.01 pour le quad, je ne le trouve pas !
  12. Bonjour à tous, J’ai enfin terminé mon placard dédié à mon matériel de plongée et comme promis dans un post précédent voici les photos et un petit récit . . . Je suis têtu et suis donc resté sur ma première idée de faire un placard dans lequel je pourrai faire sécher l’intégralité de mon équipement. Mon placard est fait principalement de plaque OSB (peinte par la suite) et un peu de placo sur la partie droite (à l’intérieur). Trois semaines de travail (pas non-stop non plus !) mais surtout de « projection » sur comment l’agencer à l’intérieur pour qu’il soit le plus fonctionnel possible. La partie droite du placard sert à stocker le petit matériel une fois qu’il est sec et tous les « petits trucs accessoires » de la plongée. Les étagères tiennent à l’aide de crémaillères et de consoles comme ça je gère la hauteur au besoin. J’y ai mis une multiprise pour recharger mon phare (sur la photo ce n’est pas le mien il est en SAV) ainsi qu’un transfo 12V (je vous dirai ensuite à quoi il sert). Au-dessus, j’ai fabriqué deux portes sur charnières, ça me permet de stocker du matériel qui sert rarement ou devenu trop petit pour ma fille et en attente que mon fils puisse l’utiliser. Sur la partie gauche, deux portes coulissantes métalliques (récupérer sur une vieille armoire très lourde). Au sol, j’ai fixé un tasseau dans lequel j’ai refait le rail à l’aide d’une défonceuse. L’intérieur de cette partie est constitué d’un chauffage soufflant vers le bas avec thermostat numérique, j’ai également installé un ventilateur de 80mm (10 – 15m3 / heure) d’unité centrale alimenté par le transfo de 12V précédemment évoqué afin d’extraire au maximum l’humidité lors du séchage. J’y ai installé des tringles pour suspendre le plus gros du matériel. Le chauffage ne se déclenche pas plus que ça donc niveau consommation je ne suis pas inquiet. J’ai mis deux petits morceaux de tringles de manière parallèle afin d’y poser mes deux premiers étages pour faire sécher les détendeurs, mano, les flexibles passant entre ces deux morceaux de tringles. Complétement à gauche en haut vous verrez deux crochets pour accrocher mes palmes réglables et au milieu un morceau de tringle auquel je suspends mes palmes chaussantes après la piscine. Et pour conclure, avant dans mon cellier chauffé à 20°C il fallait environ 3 jours pour faire sécher mon matériel. Maintenant avec le chauffage que je mets à 20°C toujours et à mon petit système de ventilation le séchage prend à peine deux jours, je suis donc très satisfait de cette installation. D’autant plus que le séchage de mes botillons qui prenait un temps fou se fait maintenant en 6h à peine en les positionnant dans le souffle du chauffage sans qu’il ne « crame » non plus ces derniers. Je fais de même pour les gants et ça marche bien. Le haut de la partie gauche sert à stocker les sacs de plongée … la porte tient à l’aide de verrins et de quatre charnières. Pour certains le placard pourra être grand trop haut … en ce qui me concerne il est parfait pour mon utilisation. Il peut certainement être amélioré, je n’en doute pas. Si vous avez des questions ou commentaires … Le but étant de pouvoir aider ou renseigner des personnes intéressées par ce genre d’installation comme d’autres l’ont fait avec moi en publiant leurs photos. Photos: http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0204.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0205.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0206.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0207.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0208.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0209.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0210.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0211.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0212.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0213.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0214.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0215.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0216.JPG http://fan.jjg.free.fr/plongee/DSC_0217.JPG
  13. Moi il y a 20 ans, j'avais déjà une stab
×
×
  • Créer...