Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    1,583
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    14
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. Le droit à l'oubli judiciaire , je suppose. Pour mémoire, l'effacement "automatique" des condamnations les plus importantes (crimes et délits), sur le casier B2 ou B3, n'intervient qu'au delà d'un délai de 40 ans après condamnation, sauf en cas de nouvelle condamnation pour crime ou délit. Seule la non inscription ou l'effacement au casier N°2 (celui qui est accessible aux administrations et employeurs) peut-être demandée auprès de la cour qui a prononcé la sentence invoquée. Une fiche très complète : https://www.village-justice.com/articles/casier-judiciaire-droit-oubli-des-delits-routiers-pour-des-considerations-ordre,28377.html
  2. Bonjour, Sur certains compresseurs Bauer Poseidon PE100 ou Oceanus, au-dessus de la soupape de sécurité de pression finale se trouve une molette (voir photo) J'ai cru comprendre que la position : - Betrieb operate (soit dévisser) est celle à Utiliser pendant le gonflage, - Anlueften vent (en vissant), dite désaérage sert uniquement pour tester la soupape. Est-ce quelqu'un pourrait me confirmer cela SVP ? Merci d'avance,
  3. Tu oublies le couvre lèvres sur le LX (pièce 31, réf 125613) qui est absent sur le Legend cf. Aqualung Service Manual Part ailleurs, comme déjà dit par ailleurs, il ne faut pas oublier que la vérification du matériel est une recommandation constructeur et parfois une obligation légale selon le pays où tu plonges. Qu'en cas d'incident, la mixité des équipements, "non prévue par les fabricants", sera assimilée à du bricolage. À minima, les encadrants qui encadrent c'est plutôt déconseillé. En France, au moins, le DP qui laisse faire pourrait également être très embêté pour le moins en cas d'accident dans la mesure où cela pourrait avoir un rapport avec l'incident. Sans oublier le risque de refus de prise en charge d'assurance. Par expérience et sous certaines réserves évoquées plue haut, mélanger les marques 1er / 2ème étage ou Principal / Octopus, peux fonctionner. Mais l'équipement n'a pas été homologué pour cela.
  4. En dessous de 50 BAR la valeur indiquée clignote.
  5. En fonction de ta conso moyenne depuis le début, à la profondeur actuelle, avant d'arriver en réserve (50b, non paramétrable)
  6. Si tu compares des choux et des carottes (du neuf avec de l'occasion). Tu as quoi en ordi NEUF avec conso d'air pour 169 € ? Perso, pour une plongée : - déco, j'ai 2 ordi, même marque, même algorithme, mêmes réglages, - no déco, 1 ordi + le mano ci-dessus.
  7. Une autre solution : - Manomètre, - Profondeur courante et maxi, - Durée de plongée, - Temps de plongée restante en fonction de ta consommation.
  8. Aujourd'hui tous les détendeurs du marché conviennent parfaitement si tu plonges en Méditerranée principalement. Si tu dois aller en lac, avec des températures proches des 10°C ou moins, l'option froid peut-être utile. @Matt souligne peut-être que : - soit avec le Niveau 3 est des plongées profondes, peut-être que tu souhaiteras passer à 2 1er étages, l'un pour le principal, l'autre pour l'octopus, - soit si tu passes à l'encadrement, tu devras passer à 2 1er étage (réglementation). Dans tous les cas, tu pourras conserver le Core et soit en racheter un, soit acheter un légende. Dans le 2ème cas, je conserverais le core en principal et le légende en second (le plus sécuritaire pour le secours). Mais chacun à sa stratégie. Attention, certaines marques ont une révision annuelle ou 100 plongées. Evite de sauter un critère si tu encadres.
  9. Les Rosbeef OSF (on s'en fou), mais cela pourrait concerner tous les autres européens ou français de l'étranger qui ont fait leur formation PRO en dehors de la Gaule. Clairement, le ski, la montagne, la plongée etc. On peut s'attendre à des mises à jour du code du sport. Les syndicats ont du souci à ce faire pour défendre leur pré-hexagonal. À @Humuhumu que tu n'es pas compris, pas de souci, pas lu c'est autre chose. L'arrêt de 2ème cour d'appel (post cassation) était à la fin du document accessible par lien fourni par @McLean. - Pour faire court, Simon Butler perd en1ère instance, puis en appel sur le volet pénal. SB, va en Cassation. En Cassation, l'arrêt de la Cour d'appel et le jugement du tribunal sont annulés. L'affaire est renvoyée devant une nouvelle cour d'appel. - Pendant ce temps il gagne en 1ère instance puis en appel, sur le volet Administratif (contre le Préfet et ses services). Il n'y a pas de pourvoi en cassation de la part des services de l'état, le jugement devient définitif. Ses diplômes et ceux de ses salariés sont réputés valides. Le refus de leur valider une carte professionnel est sanctionné. - Cette nouvelle cour d'appel ne peut que tenir compte des du précédent arrêt cassée et de l'arrêt de la juridiction administrative. Au final, combien à coûter à l'état français les charges des procureurs, magistrats pour au final se faire tacler par une directive européenne signée par la France. Donc un gros caillou dans la chaussure des protectionnistes nationaux.
  10. Comme souligné par Laurent @bardass, la surprise, le manque de maitrise sont également un gros frein. Il faut alors savoir réagir, s'adapter. Pour les ordis, tout est affaire de mesure, certains ordi de types montre (tu peux en avoir 2 de chaque côté ) d'autres bcp plus proéminents (G2, Genius, Shearwater et autres Eon) cela commence à faire gros). A cela il faut intégrer la dextérité liée au froid, au matériel, au cumul des deux, à l'âge. Perso quand je plonge, 2 mano (rond à aiguille, classique pour la communication avec PE et élèves) + 1 numérique (qui fait profondimètre, durée de plongée, calcul de conso, durée restante), 1 voir 2 selon si déco prévue, 1 compas et pourtant 1 seul poignet occupé. Bien évidemment, tu rajoutes le reste : 2 lampes, easycut, petit couteau et notamment 2 parachutes ( 1 bout + 1 spool). Ainsi qu'un kit de sécu (sifflet, miroir, cyalume, tables, join line, gants à prêter, gourde de compote, sur-sangle de palmes, masque de secours. Pour info, j'ai 2 petites poches sur la stab, 1 poche cargo, 1 poche filet dans le dos accrochée sous le gilet. Comme répondu ci-dessus, vous éveillez ma curiosité.
  11. C'est effectivement la méthode que j'ai "découvert" à l'occasion de ma préparation (lors du stage final MF) et que je pratique ou propose depuis lorsque je constate de la part d'élèves des difficultés avec la méthode pectorale. Mais lorsque cette dernière est réalisée avec soins en sécurité et respect pour le confort de l'assisté, je ne m'y oppose pas. Je reste malgré tout persuadé que Redondance n'implique pas de se déguiser en Porte-avions avec des instruments en pagaille sur tous les avant-bras. C'est toujours un plaisir ces échanges constructifs.
  12. Je pense que @Humuhumu a parfaitement répondu. Le Code du Sport n'est pas réservé ou limités aux seuls français. Il s'applique de droit à toute personne : Art L212-1 et suivants : Seuls peuvent, contre rémunération, enseigner, animer ou encadrer une activité physique ou sportive ou entraîner ses pratiquants, à titre d'occupation principale ou secondaire, de façon habituelle, saisonnière ou occasionnelle, sous réserve des dispositions du quatrième alinéa du présent article et de l'article L. 212-2 du présent code, les titulaires d'un diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle En ce qui concerne ce qui se passe dans les eaux territoriales : Quelles sont les lois applicables lorsqu'on quitte les eaux françaises ? Vérifié le 12 novembre 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Lorsque vous quittez les eaux françaises et que vous naviguez dans les eaux territoriales : Zone correspondant à la souveraineté d'un État côtier et ne dépassant pas 12 milles marins (sauf accords avec les États voisins) ou en zone contiguë : Zone comprise entre 12 et 24 milles marins calculée à partir de la limite de la mer territoriale d'un pays étranger, ce sont les lois en vigueur de l'État côtier qui s'appliquent. https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F842 Donc comme ci-dessus, ce qui se passe dans les eaux françaises => application de la loi française Merci bcp à @McLean pour le document qui est passionnant
  13. Je ne suis personnellement ni pour ni contre telle ou telle autre méthode. Mais plus pour un faveur d'un ou plusieurs objectifs. Par ailleurs, avoir un poignet plus mobile peut également être utile dans d'autres situations plongistiques (remontée à l'échelle, attraper un accessoires quelconque dans les poches, parachute, etc.). Et en ce qui concerne l'inconfort de l'assisté, cela me parait plus une problématique liée à la pratique que d'utiliser la pectorale (très détendue). Afin de progresser, je reste preneur de tout avis voir démo (si tu as un document ou vidéo). Amicalement,
  14. Je m'étonne juste de ce choix. Comment fait-on alors en cas d'assistance avec maintien du détendeur pour passer une main sous la sangle pectorale (si c'est la méthode employée pour l'assistance) ? Laisser un poignet libre est parfois une bonne idée ?
  15. Je plussoie totalement, sans oublier que d'autres pays que la France ont également leurs propres règles (statut d'entreprise, prélèvements sociaux, travail dissimulé, etc.) qui pourrait être en total désaccord avec les règles françaises. Quand tu vis dans un pays ou que tu y travailles, ce n'est pas pour imposer tes règles. Certains partis politique ne cessent de nous le rappeler en France à propos des immigrés. Dans ton cas @Dr_Click tu serais l'immigré ...
  16. Comme déjà dit plus haut le MFT, Manuel de Formation Technique est ton ami. Il n'est pas réservé à un usage exclusif des enseignants. C'est bien connu, sur le forum ne permet surtout pas d'obtenir des avis ou des réponses. Et encore moins par des moniteurs.
  17. On ne peut que regretter ce décès. A choisir, je préfèrerais une telle fin plutôt qu'une longue maladie qui fait souffrir. Effectivement, sans aucun élément de circonstance, il vaut mieux éviter les conjectures.
  18. Il me semble également, même si cela n'est pas écrit, que l'on essaie de favoriser un exercice "narcotique" afin de d'apprécier la réactivité et efficacité du respect de la profondeur et du VDM qui suit par exemple. C'est souvent présenté comme cela.
  19. Cela correspond un peu à la définition ci-dessous En l'absence de toute disposition législative conduisant à exclure, de manière directe ou indirecte, les revenus de la prostitution du champ d'imposition, ces revenus sont assujettis à l'impôt. Les services fiscaux peuvent procéder à leur taxation dès lors qu'ils ont connaissance de l'activité de la personne prostituée ou du proxénète. https://www.senat.fr/rap/r00-209/r00-20914.html Ok
  20. Pourquoi créer en France une activité qui n'y sera jamais pratiquée ?
  21. En général, tout est fait sur un WE. Exemple, une semaine de stage. Vendredi soir théorie. Samedi toute la journée et dimanche matin, toutes les épreuves pratiques. Dans certains cas, la théorie est passée en décalé, mais les copies sont alors scellées jusqu'au jury d'examen. ÉPREUVE DE PLONGÉE LIBRE À 10 MÈTRES "ÉVALUATION • La notation est réalisée sur les bases suivantes : ― Descente à 10 m et retour en surface dans de bonnes conditions de sécurité : 10 points. ― Aisance à 10 m : de 1 à 6 points. ― Comportement à l’arrivée en surface : 1 à 4 points. ― Les 10 m sont atteints mais le plongeur ne peut se stabiliser et remonte vite : ± 5/20. ― Un temps d’apnée supérieur à 1’15 n’apporte pas de points supplémentaires. • Sont éliminatoires (note inférieure à 5) : ― Le fait de ne pas atteindre les 10 mètres. ― La survenue d’une perte contrôle moteur ou d’une syncope." ÉPREUVE DE DESCENTE, STABILISATON ET VIDAGE DE MASQUE À 40 MÈTRES ÉVALUATION Sont pris en compte : • Pendant la phase de descente : ― La maîtrise de la position et de l’équilibre : verticalité et absence de vrille. ― La maîtrise de la vitesse, entre 20 et 30 m/min, constante, et éventuellement plus lente sur la fin. ― Le retournement, qui ne doit pas intervenir avant 35 m. • Pendant la phase de stabilisation et vidage de masque : ― Le temps nécessaire à la stabilisation à 40 m. ― La précision du maintien de la profondeur de stabilisation à 40 m durant la totalité de l’exécu- tion de cette phase. ― La stabilisation est réalisée à l’aide de la ventilation et du gilet pour compenser la profondeur. Seul un léger palmage de positionnement est autorisé. ― La rapidité du retrait du masque sur signe de l’évaluateur. ― La régularité de la ventilation et le respect des 3 cycles respiratoires imposés. ― Le vidage du masque totalement réalisé en une seule fois. ― Une variation de +/- 2 m autour de la profondeur plancher est éliminatoire. Une bonne lecture du MFT est ton amie Bon courage
  22. Merci Jeff, désolé c'est un peu tard. Je suis venu pour une petite annonce. Mais c'est fait
×
×
  • Create New...