Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    1,770
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. C'est effectivement un point très important. Si la question est de savoir comment l'occuper d'ici sa majorité, il est peut-être possible de lui faire faire : - RIFAP / CAFSAN selon sa fédération, - Niveau 1 Bio / Formation photo - Video, - Nitrox, - PSP, - etc. Et même sans entrer en Stage initial d'Initiateur, assister à des cours et séances de formation et de servir d'aide-moniteur ?
  2. Peut-être que la meilleur démarche consisterait à poser la question à tes encadrants qui eux peuvent te voir dans l'eau. Te proposer des axes de remédiation. Car cela peut provenir de plusieurs origines. Manque de ceinture abdominale, bloc trop bas, lestage inadapté et surtout mal placé, etc. Un bon conseil le meilleur gouvernail du plongeur, c'est la tête. Projeter la tête en avant pourrait peut-être te permettre de te redresser.
  3. Il semble qu'il y a une rubrique Où plonger / Localisation des sites : https://www.plongeur.com/forums/?forumId=34 Et une autre Lac, carrières, grottes ... : https://www.plongeur.com/forums/?forumId=29
  4. Bonjour, Comme d'autres ci-dessous, je suis un peu surpris par le lestage en eaux chaudes. Je suppose que tu plonges avec un bloc Alu ? Ceinture , no "soucy". Plaque inox, et pourquoi pas des plombs récupérés sur ton stock actuel mais auquel tu auras rajouté des mousquetons inox pour les accrocher sur des anneaux ? Tu limites les dépenses. Comme les plombs pédagogiques.
  5. Page 28 du manuel Zoop "Mode Planning...Depuis le mode surface appuyer sur le bouton PLAN" Et il y a des gens qui planifient tout types de plongées. Décidément tu as des idées bien arrêtées Ce serait pas du RGBM lui aussi ? Enfin, il peut arriver à tous les ordinateurs de tomber en panne même des Shearwater ou Scubapro G2 (plastique de protection d'écran rayé au premier nettoyage) et pourtant sa description précise "Conçu en thermoplastique renforcé de fibre de verre, son boîtier élégant lui confère une grande résistance aux chocs et aux UV. Son écran TFT haute résolution affiche des couleurs vives et des caractères nets pour une lisibilité considérablement améliorée." Le mien était devenu totalement illisible en 1 seule plongée et 1 seul nettoyage. Refus de prise en charge par Scubapro, c'est le Vieux-Plongeur qui a décidé de me le remplacer dans leur garantie commerciale.
  6. Certains plongeurs trouvent le Zoop "trop conservateur ou sécurisant" c.a.d. en proposant des paliers un peu, voir très long. J'a déjà entendu des encadrants dire, tu as un Zoop, tu suiveras notre déco et pas le contraire. Personellement, je m'en moque comme de l'an 40. A bientôt,
  7. Le baptême départ plage apporte une fausse sensation de sécurité. Ce qui va faire qu'un baptême se passe bien, c'est grande partie la richesse de la bio qui va permettre de détourner l'attention du baptisé de son stress. Le trajet en bateau fait partie de l'expérience du plongeur et donc du baptême. Selon tes priorités (hébergement, capacité à te déplacer, planning disponible, etc.), beaucoup de solutions s'offrent à toi. Pour Alpha Plongée, de toute façon tout le monde doit passer à l'eau avant et après la plongée. Ils n'utilisent que très rarement le ponton pour embarquer. Cela s'accompagne du portage du matériel sur la plage avant et après la plongée. Et la remise à l'eau au retour est souvent une étape qui rebute certains. A Grande Anse, il y a d'autres clubs tout aussi accueillant et adaptés pour les enfants (Aliotis Plongée, Deep Turtle, Atao Plongée, etc.). A Sainte-Luce, tu as Kawan Plongée, avec une toute nouvelle équipe depuis ce début d'année. Eric à passé la main. Si finalement, tu viens du côté des Trois-Ilets, il y a également plusieurs clubs, du plus petit au plus industriel.
  8. En voilà une drôle d'idée, le départ plage pour baptême. Selon ton point de chute et/ou si tu es véhiculé, je pourrais t'aider. Je suis sur place, dans le sud de l'île. MP
  9. En fait tout dépend des plongées que tu prévois avec. Dans mon club, on l'a en prêt. Il donne toutes les indications nécessaires au plongeur. Air ou Nitrox mais pas les deux sur une même plongée. Menu avec un seul bouton (un coup de main à prendre), Appui court et/ou long. Grand écran bien clair. En cas d'évolution vers de la plongée Nitrox confirmé ou Tek, il faudra le changer pour un modèle plus adapté, mais très peu de plongeurs vont sur ce type de profil. De toute façon, tu pourras le conserver en backup.
  10. Plus exactement, celui qui a donné le questionnaire à 20 ans de pratique (à peu près l'âge du questionnaire) et celui qui a corrigé peu près 3 mois post validation DEJEPS.
  11. C'est vrai que 5850 Km de côte, cela offre peu de possibilités
  12. L'élève n'a pas vu la correction. En revanche, la correction a été jeté en pâture devant un groupe de plongeurs habituels en désignant l'élève. On va dire que j'ai très moyennement apprécié, d'autant qu'après avoir vu cet 1er exercice où il avait bon et lui mettre 0/4, j'ai compris qu'il y avait bien un gros problème mais pas du côté de celui qui était désigné. 2 autres questions où on lui à mis faut : - documents obligatoires, selon le correcteur il aurait oublié la "carte d'id ou le passport"; il avait bien cité tout le reste ; - matériels obligatoire pour l'autonomie, selon le correcteur il avait oublié le "parachute" ; Quand on voit ces trois erreurs de correction, cela laisse un goût amère sur la totalité de l'examen. Quant à la correction, j'ai été cash avec l'élève en lui disant ce que j'en pensais. Il est convenu avec lui qu'il va refaire un QCM (je lui envoie) puis correction en ligne avec moi.
  13. Merci, c'est exactement comme cela que je procède. Et pour la méthode Bardassienne, il gère déjà cela parfaitement. Il est en train de passer un bac scientifique. Sur un des calculs qui lui a été demandé : Plongeur 80 Kg volume 75 litres, le correcteur dit qu'il faut lester le plongeur de 5 Kg et lui a donc mit 0/4
  14. Suite à sa formation N2, un jeune homme valide haut la main la pratique (avec moi). La théorie n'étant pas délivrée (club SCA), le JH est renvoyé à son livre de chevet d'AF. Pour valider la théorie, il lui est proposé 5 questionnaires : - Les tables MN90, 6 questions dont 5 de calculs de tables avec remontée rapide, panachage de palanquée (et donc de GPS) (3/20); - Autonomie, 11 questions, avec calculs de consommation au fond, au palier mais aucune notion de planification, de DTR, etc. (9,5/20); - Physique, 9 questions, calculs de lestage, de différences de volumes de gilet, de la PPO2, de pression absolue à 25m de fonds en montagne, ... ; - Matériel, 11 questions dont certaines habituellement posées dans un examen N4 (7,5/20); - Accidents, 5 questions dont 1 avec 5 alinéas. (10,5/20) On me remet donc les questionnaires avec les réponses qui ont déjà été corrigés par un moniteur pro validé il y a peine 5 ou 6 mois (cursus MF1 puis DEJEPS). Au vu des notes attribuées, on me demande donc de revoir la théorie avec lui. Après relecture, je me rends compte que les questionnaires sont dépassés, hors programme et surtout selon les thèmes on lui vole de 2,5 à 7 points par questionnaire. Au final, pour moi, il en valide 4/5. Reste celui sur les tables avec tous les calculs. Rencontrez-vous encore ce type de méthode ? Disposez-vous d'une démarche ou procédure de validation plus sécurisante et valorisante pour vos plongeurs ? Je viens de l'avoir eu au téléphone. Je vais lui proposer un seul questionnaire qui intègrera notamment des questions sur la communication, la gestion de la plongée, la prévention, la planification (Merci Laurent @bardass), l'utilisation d'un ordinateur, etc. Quelque chose de plus en adéquation avec la pratique actuelle.
  15. remplacé par une balle en mousse transpercée par un bout qui fait dragonne autour du poignet, cela évite les retours en surface en cas d’échec.
  16. Plus que le jeu en lui même, réfléchi à ce qu’apporte le jeu. Quel est l’objectif ? Propulsion, Equilibre, Respiration, Décentration ? Quel public est visé ? À quel stade de la formation ? Des idées : https://www.ffessm-paca.fr/images/ASJ/Lapedagogiedujeu.pdf
  17. Tu sais en scaphandre, même les plus bedonnant ont leur. En revanche dés le déballage, le souffler retombe bien vite.
  18. Bienvenue au club des perdants. On a tous perdu un jour quelque chose ou quelqu'un ...
  19. Globalement, nous sommes d'accord. Dans ce cas particulier, il faut quand même que ce soit un N1 en fin de formation PE40 (donc pas seulement N1, genre qui ne suit manifestement aucune formation mais que l'on souhaiterait faire glisser car les site le permet). Mais cela reste une explo sur la fiche de sécu pas technique ou enseignement. L'article A322-85 vise l'Annexe III-15b (Qualification minimale de la personne encadrant la palanquée) Ce qui est différent l'annexe III-16a (Conditions d'évolution en enseignement en plongée à l'air en milieu naturel) tiré le l'article A322-82. Je sais c'est subtil et donc trompeur.
  20. Si tu relis ce qu'écrivais Hugues @caolila "Un MF1 va encadrer ce N1 et passer sur la fiche de sécu en enseignement ... donc le N1 pourra se balader sans aucun soucis (légal) jusqu'à 40 m " Et toi plus loin, tu proposes "Pas besoin d'un MF1 et de gruger sur une plongée en enseignement. Si tu considère qu'il est bon tu peux le mettre PE40 sur la fiche de sécu et lui coller un GP" Edit : Ceci correspondrai plus à l'Art A322-77 "En l'absence de cette justification, le directeur de plongée organise l'évaluation des aptitudes de l'intéressé à l'issue d'une ou plusieurs plongées. Le plongeur titulaire d'un brevet mentionné à l'annexe III-14 b justifie des aptitudes correspondantes. Au sens de la présente section, les aptitudes sont définies comme suit : -les aptitudes à plonger encadré à l'air : PE ; -les aptitudes à plonger en autonomie à l'air : PA ;" L'art 322-85 ne s'applique à aucune des deux propositions car dans le 1 er cas il propose une explo référencée en plongée technique et dans le second cas tu proposes qu'il soit encadré par un GP. L'art A322-85 du CDS qui s'applique à l'exploration (pour l'accoutumance à la profondeur). Il précise d'ailleurs que dans le cas des futurs N2 / PE40 est accompagné par un E3. De plus, le MFT précise "Ce référentiel est destiné aux formateurs, aux encadrants et aux responsables des structures ou organes déconcentrés de la FFESSM qui mettent en œuvre, ou qui ont la responsabilité, des formations, des stages et des examens dont l’aboutissement est la délivrance d’un brevet ou d’une qualification.". Cf. l'Introduction.
  21. 1/ Pour mémoire le MFT / FFESSM, je suppose que tu situes cela dans ce contexte, prévoit : Pour les élèves en formation N2 / PA40 "L’enseignement et la validation des compétences s’effectuent dans l’espace de 0 à 20 m ", donc pas au delà 2/ Article A322-75 du Code du sport prévoit : " Au sens de la présente section, la plongée en exploration correspond à la pratique de la plongée en dehors de toute action d'enseignement." Donc le MF1 qui joue à cela, en cas de pépin, va au devant de très grandes difficultés. Après certains diront qu'ils ne comprennent pas quand un Club de plongée ou un Moniteur de plongée se retrouvent à la barre ...
  22. Bonjour, Merci à Laurent pour son intervention @bardass. Et effectivement, certains ici ne prennent en compte qu'une seule variable dans l'équation, puis-je plonger à 50, voir 60 ? Car il faut prendre en compte l'individu : ses compétences techniques, son comportement et son humilité (ne pas lire humidité), Il faut également penser en fonction de l'environnement (le site), les conditions météos, marines (courant notamment), matérielles (conditions de mise à l'eau, de retour à bord). Sans oublier son adaptation à l'environnement aquatique. A ce titre, il faut rappeler que selon certains spécialistes, l'effet protecteur en hyperbarie ne serait que de 3 mois, c'est une plongée de réadaptation pour laquelle il est conseillé de ne pas descendre au delà de 30 m. D'autres, à juste titre, tiennent compte de l'état de fatigue (voyage la veille, arrivée tardive, nuit écoutée, etc.). https://ascadplon.org/wordpress/2016/03/quest-ce-quune-plongee-de-readaptation/ C'est donc aussi de tout cela que devra tenir compte un futur PA60 avant de se lancer vers les Abymes. Et donc également de la part du moniteur / président qui décideront de la réelle capacité du candidat à prendre en compte tout cela. La partie subjective qui ne retire rien aux critères de réussite des exercices techniques. Pour la petite histoire, nous avions en décembre une jeune femme (très fine, très jolie) qui stressait à chaque vidage de masque dans 6 m d'eau (en formation N3). Par ailleurs nous avons remarqué que malgré sont corps à faire rêver les cupidons, elle n'avait aucune résistance physique à l'effort. Pensez-vous qu'elle fut validée N3 ? ... Elle attend toujours. Elle a bien compris que cette fois-ci son joli minois (cf. N1 / N2) ne lui apporterait aucune plus-value. Depuis que je suis dans une structure FSGT, je suis encore plus confronté à cette limite. Car en effet, pour les clubs FSGT, seuls les E4 peuvent valider un N3. Alors que par exemple dans certains départements, pas un seul E4 n'est licencié FSGT. C'est donc une barrière que seule la participation à un stage national pourrait permette de franchir. Sauf erreur de ma part, cela nécessiterai une modification du Code du Sport ?
  23. Cela peut effectivement être une étape intermédiaire entre le PA20 et PA60. Il m'est même déjà arrivé d'avoir un plongeur souhaitant uniquement le PA40 et pour qui la formation se passe tellement bien, que finalement avec les cours adaptés, évolue immédiatement dans la foulée vers le N3. Autre solution, selon la disponibilité du plongeur, on peut très bien ne proposer que le PA40 (env 10 plongées) alors que le N3 peut en nécessiter parfois plus de temps.
×
×
  • Create New...