Jump to content
Plongeur.com - Le site de la plongée sous marine

PlongeurSDF

Membres
  • Posts

    1,981
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    17
  • Country

    France

Everything posted by PlongeurSDF

  1. J'ai également procédé ainsi cet hiver. Après validation, descente à 50 m en explo. Le N3 devais tout organiser, planifier et briefer. Je ne fais plus systématiquement de calcul en test de narcose, mais parfois : - un test psychomoteur en alternant pouce / doigt - index-nez, - le labyrinthe (test de narcose physio-extrem), - ou d'autres tirés du même jeu de test, - etc.
  2. Pas trop plongé depuis le retour de Martinique mais mon carnet de plongée tien sur 2 feuilles Numbers (Apple, MacBook, iPad, iPhone) : - Un tableau de saisie des plongées, - Une synthèse (Année / Activité / etc.). + Subsurface, notamment pour sortir les courbes (commentées) des élèves lors des exercices.
  3. Nous sommes d'accord sur tout cela, mais alors pourquoi imposer ce que la réglementation ne prévoit pas ? Idem pour la fédération délégataire ? Quand tu connais la pénurie de E3 et encore plus de E4, cela va vite être bloquant pour l'élargissement de la base de la pyramide. D'autant que pour mémoire, pour la FSGT le E4 est : "Le MF2 FSGT est un expert qui doit maîtriser avec un haut niveau d’exigence : - les techniques de la plongée, - les logiques et les mises en œuvre des principes pédagogiques relatifs à ces techniques, - l’environnement et les fondements théoriques de l’activité subaquatique en appui sur une culture générale importante. Il doit être en mesure d’assumer les fonctions spécifiques à son niveau : - formateur de cadres techniques, - directeur de plongées, de stages et responsable technique d’un club, - organisateur de stage de formation et de certification au delà de son club, - cadre fédéral acteur du développement de la plongée FSGT au niveau national et/ ou local en contribuant à l’évolution des structures et des documents FSGT." Il n'est nullement fait mention de la formation des plongeurs profonds ou autonomes. Il y a un débat en cours pour la refonte des cursus E3/E4 à la FSGT et notamment pour mieux les faire coller aux exigences du CDS ou des pratiques de la fédération délégataire.
  4. Regarde bien le Manuel du Moniteur FSGT : Niveau 3 : CONDITIONS DE DÉLIVRANCE DU BREVET Avoir validé le certificat de spécialité « Plongeur Autonome 60m » PA 60 : DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT DE SPECIALITE Avoir réalisé et validé sur son carnet de plongées 3 plongées (zone 40 à 50 m), sous le contrôle direct d’un moniteur E4 dans le cadre de la formation. Cela implique de plonger 3 fois avec un E4 et pas seulement en tant que DP sur le bateau. Donc E4 obligatoire, règle propre à la FSGT. Ni la FFESSM, ni le Code du Sport rendent cette contrainte obligatoire. Pour mémoire, seuls les titulaires d'un Niveau 3 peuvent ensuite plonger en toute autonomie sans DP, sous réserve de l'accord du chef d'établissement ou Président du Club. Ce ne sera donc pas possible pour des PA40 par manque de E4 (et pas forcément de compétence des plongeurs). Comme dit plus haut l'expérience s'acquièrent en pratiquant. D'autres exemple le permettent : - Permis auto dés 18 ans, avec une limite de vitesse. On pourrait appliquer la même règle pour la profondeur. - Permis moto dés 18 ans, A2, limité à 35 Kw avec accès à une formation complémentaire au bout 2 ans sans examen. Idem en fonction du nombre de plongée en autonomie.
  5. Merci pour vos retours Le club dont je fais parti est à quelques jets de palmes de la Méditerranée. Mais même dans ses conditions, il y est parfois difficile d'aller se mouiller. Il faut pouvoir réunir les moyens humains, matériels et la météo. Effectivement la coopération n'est possible que par la volonté de s'ouvrir. S'ouvrir s'est s'enrichir parce que l'on voit, on entend, c'est la voie passive. Ensuite on devient actif en échangeant, en pratiquant ensemble, en proposant une alternative au confort de l'entre soi.
  6. à Cap Cerbère 21 au 28 mai 2022 Stage Final organisé par la CTR Pyrénées Midi https://www.ffessmpm.fr/la-federation/departements/haute-garonne/itemlist/tag/mf1
  7. Si c'est dans un club fédéral FFESSM, pour mémoire le MFT précise "L’ensemble des conditions de réalisation des certifications de la FFESSM est défini dans les Règles générales des certifications de la FFESSM. Le brevet de plongeur Niveau 2 (N2) et les qualifications PA20 et PE40 sont délivrés au niveau d’un club affilié ou d’une structure commerciale agréée, par un encadrant E3 minimum" Pour la FSGT, le manuel du moniteur lui indique : "La qualification est décernée sous la responsabilité conjointe du président du club et de(s) l’enseignant(s) E3 ayant validé les compétences et supervisé la formation." Comme dit @Scubaphil, il y a bien un problème dans l'organisation du club et de la plongée qui s'en suit. Pour info, en cas d'accident de plongée, il arrive que l'on remonte sur les conditions de formation et de validation d'un plongeur. J'ai connu un moniteur pro entendu par la gendarmerie pour un plongeur qu'il avait formé 1 an auparavant et malheureusement victime d'un accident de plongée dans une autre structure pour savoir si la validation n'avait pas été galvaudée. Je plussoie ta conclusion.
  8. La nature de l'exercice est complètement différente entre un lâcher de parachute (sous le bateau) avec accord du DP et la simulation d'une remontée assistée. Dans le 1er cas, le risque principal est que le plongeur se laisse embarquer tout seul et perce la surface. Pas très différent, s'il le fait réellement en autonomie. Dans le second, la remontée assistée, l'absence de contrôle de l'apprenant ou du révisant devrait pouvoir être compensé par la pseudo victime. Dans le cas contraire, le risque d'un incident n'est pas négligeable pour les 2 plongeurs. Là encore, on constate souvent ce désire de vouloir réviser des techniques "entre-soi" sur le forum (en autonomie), mais on a les plus grandes difficultés à rassembler les plongeurs dans les clubs lorsque l'on propose des plongées techniques. Voir encore plus de franches oppositions si l'on devait conditionner le maintien des compétences par un recyclage obligatoire.
  9. C'est une explo "Art. A. 322-75. - Au sens de la présente section, la plongée en exploration correspond à la pratique de la plongée en dehors de toute action d'enseignement." "Art. A. 322-74. – Lorsqu’en milieu naturel, la palanquée en immersion est dirigée par une personne l’encadrant, celle-ci est titulaire d’une qualification mentionnée à l’annexe III-15b. Cette personne est responsable du déroulement de la plongée et s'assure que ses caractéristiques sont adaptées aux circonstances et aux aptitudes des plongeurs." Pour revenir aux élèves en cours de formation, il est quand même précisé dans l'annexe III-16 A : "PE20 ou PA20, en cours de formation vers les aptitudes PE40 ou PA40", dans l'espace 0-40 => E3
  10. Oui mais dans ce là, sur la fiche de sécurité on notera Exploration : GP et PE40. C'est mentionné dans le "manuel de formation technique", en cas d'incident pendant cette plongée, va expliquer à un juge que ce n'était pas de la formation, ni une une plongée technique. Pas sûr qu'il l'entende de cette oreille. C'est effectivement ambigu, donc il y a doute, et quand il y a doute pour moi, il n'y en a pas (on va me dire bretelles, ceinture) malgré ma salopette en Néoprène. Si on me refuse le choix alors je ne serais pas le DP, ni même sur le bateau. J'ai déjà donné, pour mémoire : J'avais déjà raconté une histoire à Marseille, ou invité par un club, qui mélangeait allègrement Explo et Technique, pour valider un N3. Une plongée qui c'était terminée entre 10 et 20 bar pour 3 des 5 plongeurs, etc. J'ai appris hier que le N3 a bien été validé dans 40 m (Aucun exercice, aucune planification, aucune théorie). Le MF1 qui l'a validé le voyait pour la première fois.
  11. C'est amusant de voir qu'en général les gens se plaignent des contraintes imposées par la loi en général et lorsque celle-ci est permissive, beaucoup la trouve trop laxiste.
  12. OUI en ce qui concerne la profondeur d'évolution pour la délivrance des diplômes, niveaux ou aptitudes. Mais pas en ce qui concerne l'encadrement. Attention une plongée d'adaptation à la profondeur est bien de l'enseignement. Donc un E2 ne peut emmener un Préparant N2 à 40m. Si aptitude délivrée à l'élève seulement auquel cas ce n'est plus de l'enseignement, mais une explo.
  13. Cela peut peut-être t'aider AqualungLxLegend_2nd.pdf
  14. A contrario, à la FSGT, le N3 n'est validé que par des E4 car à 60m obligatoire. Donc si tu n'en as pas tu ne peux que : - soit attendre un stage national (déplacement, coût, une fois par an), - soit délivré des PA40 au maxi. Cela limite un peu les choix
  15. Laisserais-tu entendre que le MFT permet à un E2 d'encadrer au delà de 20 m ? Je renvoie à l'article 322-82 du CDS, Annexe III-16 A Espace 0-20 m => E2 Espace 0-40 m => E3
  16. @Julaye J'aime beaucoup ta présentation pleine pêche. Excellent retour à toi dans notre passion commune et au plaisir de partager cela au moins sur ce forum.
  17. @speaktome cela existe en aluminium, spécial voyage https://www.boutiqueplongequilibre.com/adaptateur-din-etrier/694-scubapro.html
  18. Perso, à part pour le gonflage, je n'ai jamais eu besoin de ce type d'adaptateur pour plonger. Il suffisait d'une clé 6 pans pour retirer l'insert ou l'opercule.
  19. Je sais pas bien ce que tu appelles adaptateur DIN => Etrier, si c'est un opercule aucun souci pour l'emmener, mais tu es sur d'en trouver sur place.
  20. Idéalement s’il est neuf, retour en sav. Sinon essaie déjà un « reset » en retirant la pile pendant 15 min.
  21. C'est effectivement difficile d'attirer de futurs plongeurs : - le coût matériel notamment, - l'image d'une activité à risque, - dépendante de la météo, - comme on m'a dit cette semaine en réunion en mairie, mais on n'a pas la mer chez nous (aller environ 7 km), et l'étang de Thau (à 200 m de la mairie), mais ce n'est pas assez profond, donc cela ne peur pas intéresser nos habitants, - etc. Par ailleurs, quand tu démarres, il est difficile de se procurer du matériel pour faire des baptêmes et/ou formations. Pour le moment, nous sommes 5 adhérents, 4 plongeurs, dont 2 sont plus là pour soutenir le projet de départ. Malgré cela : - 1 formation N3 en en coopération avec d'autres structures (échange clubs FSGT/FSGT ou FSGT/FFESSM), - 1 en formation moniteur handi (échange FSGT/FFESSM), - et bientôt 1 cours TIV pour au moins 2 personnes de 2 clubs différents (échange clubs FSGT/FSGT).
  22. Nous sommes tout à fait d'accord, c'est pour cela que je lui propose de la mettre en contact avec des gens qui font le même métier en France et à l'Etranger. Sans revenir sur un sempiternel débat AOWSI PADI vs DEJEPS, les exigences françaises sont bien différentes de bcp de pays étrangers ou européens. Et pourtant est-ce que l'accidentologie est très différente ? Pas vraiment. Est-ce que le marché pro se porte mieux sur le territoire français, pas l'impression. Est-ce que la qualité de service est bien supérieur en France, bon là je préfère ne pas répondre. A titre perso, j'avais, il y a quelques temps fait des recherches pour sonder le marché, en Asie, au US etc. Tu serais étonné le nombre de proposition ne demandant que le DM Padi. Mais depuis que je l'ai invité en MP, aucun message. Je ne l'ai pas vu en retour sur ce fil. Donc peut-être pas si motivée que cela. Peut-être pas si utile de la mette en relation ? et de faire perdre du temps à mes amis qui sont dans le secteur. Il faut également savoir que c'est un secteur professionnel qui nourrit très mal, voir sollicite beaucoup les bénévoles. Un taux de chômage extrêmement élevé. Qui oblige les gens en fin de parcours, post stage a se recycler. Pour ceux que cela intéresse, il existe même un DU spécifique à l'Université de Perpignan : https://www.univ-perp.fr/fr/diplome-duniversite-plongee-scientifique-en-environnement-marin
×
×
  • Create New...